Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'armée chinoise dit poursuivre lundi ses exercices près de Taïwan

reuters.com  |   |  352  mots
L'armee chinoise dit poursuivre lundi ses exercices pres de taiwan[reuters.com]
(Crédits : Aly Song)

par Sarah Wu

PEKIN (Reuters) - L'armée chinoise a fait savoir lundi qu'elle poursuivait ses exercices aériens et maritimes autour de Taïwan, à la suite de la visite sur l'île de la présidente de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, la semaine dernière.

Le commandement Est de l'armée chinoise a déclaré qu'il mènerait des exercices conjoints axés sur les opérations anti-sous-marines et d'assaut en mer, sans préciser la durée ni le lieu précis de ces exercices, alors que ces manœuvres devaient initialement prendre fin dimanche.

La visite de Nancy Pelosi à Taïwan a rendu furieuse la Chine, qui revendique la souveraineté du territoire autonome et qui a répondu par des tirs d'essai de 11 missiles balistiques au-dessus de Taipei pour la première fois, ainsi que par l'abandon de certaines lignes de dialogue avec Washington.

"La situation tendue actuelle dans le détroit de Taïwan est entièrement provoquée et créée par la partie américaine, qui doit en assumer l'entière responsabilité et les graves conséquences", a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense chinoise, Wu Qian.

Des navires de guerre, des avions de chasse et des drones chinois ont effectué de nombreuses manœuvres autour de l'île et de la ligne médiane non officielle du détroit de Taïwan, selon une source proche du sujet, impliquée dans la planification de la sécurité.

La poursuite de ces exercices affectera à l'avenir le bon fonctionnement des vols et des routes aériennes internationales, a déclaré dans un communiqué le gouvernement taïwanais, qui a déjà assoupli les restrictions de vol à proximité des six zones d'exercice chinoises.

Selon des analystes de la sécurité et des diplomates, la coupure par la Chine de certains de ses rares liens de communication avec l'armée américaine accroît le risque d'une escalade des tensions avec Taïwan.

(Reportage Yew Lun Tian; version française Jean Terzian et Dina Kartit, édité par Kate Entringer)