La crise nutritionnelle s'aggrave dans le nord-ouest du Nigeria, rapporte MSF

reuters.com  |   |  187  mots
Photo d'archives du depistage de la malnutrition chez les enfants dans l'hopital general molai[reuters.com]
(Crédits : Afolabi Sotunde)

LAGOS (Reuters) - La crise nutritionnelle dans le nord-ouest du Nigeria s'aggrave en raison de la hausse de l'insécurité, du prix élevé des denrées alimentaires et du changement climatique, rapporte mardi Médecins Sans Frontières (MSF), qui demande que la région soit incluse dans les plans humanitaires de l'Onu pour 2023.

Près de 100.000 enfants ont été traités pour malnutrition aiguë dans cinq États du Nord-Ouest et environ 17.000 ont été hospitalisés, précise MSF dans un communiqué.

"Avec la hausse de l'insécurité, le changement climatique et l'inflation globale du prix des denrées alimentaires dans un monde post-Covid 19, on ne peut que craindre une dégradation de la situation", déclare le Dr. Simba Tirima, représentant MSF au Nigeria.

"Les autorités nigérianes doivent être soutenues pour gérer une crise d'une telle ampleur. Cela implique un financement humanitaire d'urgence pour que les organisations puissent immédiatement agir et d'inclure le Nord-Ouest dans le plan de réponse humanitaire des Nations Unies pour 2023", ajoute le communiqué.

(Reportage MacDonald Dzirutwe; Version française Alizée Degorce, édité par Sophie Louet)

tag.dispatch();