Ukraine : Moscou se prépare à proclamer l'annexion de régions séparatistes

reuters.com  |   |  549  mots
Des membres d'une commission electorale comptent les bulletins de vote a donetsk[reuters.com]
(Crédits : Alexander Ermochenko)

par Jonathan Landay

ZAPORIJJIA, Ukraine (Reuters) - Moscou a accéléré mercredi les préparatifs d'annexion d'une partie de l'Ukraine, publiant les résultats des référendums de rattachement à la Russie organisés ces derniers jours dans quatre régions, dénoncés par Kyiv et les Occidentaux comme des simulacres de consultations.

Le président Vladimir Poutine pourrait proclamer l'intégration de ces régions à la Russie lors d'un discours attendu ces prochains jours.

Sur la place Rouge de Moscou, une tribune avec des écrans géants a été installée, des panneaux d'affichage proclamant "Donetsk, Louhansk, Zaporijjia, Kherson - Russie !", du nom des quatre provinces où le vote s'est tenu dans les zones occupées par les forces russes ou pro-russes.

Mercredi, les administrations pro-russes installées dans les quatre régions ont officiellement demandé leur incorporation à la Russie, ce qui, selon les responsables russes, n'est qu'une formalité.

"Les résultats sont clairs. Bienvenue à la maison, en Russie !", a déclaré sur Telegram l'ancien président Dmitri Medvedev, aujourd'hui vice-président du Conseil de sécurité de la Russie.

Les autorités locales, soutenues par la Russie, affirment avoir organisé les référendums en cinq jours sur un territoire qui représente environ 15% de l'Ukraine.

Des habitants qui ont fui vers les territoires sous contrôle ukrainien ces derniers jours ont raconté que des fonctionnaires avaient forcé des personnes, sous la menace d'une arme, à cocher leur bulletin de vote en pleine rue.

Des images filmées ont montré des représentants des administrations pro-russes transportant des urnes de maison en maison, escortés par des hommes armés.

La Russie assure que les électeurs ont volontairement participé au scrutin et que le taux de participation a été élevé.

"NOUVELLE ÉTAPE"

Dans son message vidéo quotidien, diffusé mardi soir, le président ukrainien Volodimir Zelensky a dénoncé une "farce dans les territoires occupés".

Son conseiller Mikhaïlo Podolyak a déclaré à Reuters que les Ukrainiens ayant participé à l'organisation du scrutin seraient accusés de trahison et encourraient au moins cinq ans de prison.

Denis Pouchiline, qui dirige la "république populaire de Donetsk", dont Moscou a reconnu l'indépendance en février avec celle de Louhansk, a déclaré qu'il était en route pour Moscou afin de parachever la procédure de rattachement à la Russie.

"Maintenant, nous passons à une nouvelle étape de l'action militaire", a-t-il dit, alors que certains s'attendent à ce que Vladimir Poutine rebaptise en "opération antiterroriste" ce qu'il a jusqu'à présent appelé, pour qualifier l'invasion de l'Ukraine, une "opération militaire spéciale".

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que la Russie devrait poursuivre les combats jusqu'à la prise de contrôle de l'ensemble de l'oblast de Donetsk.

Deux cinquièmes environ du territoire de la région administrative sont toujours sous contrôle ukrainien et ont été le théâtre de certains des combats les plus violents de la guerre.

La présidente du Conseil de la Fédération, chambre haute du Parlement de Russie, a déclaré que l'intégration des régions ukrainiennes à la Russie pourrait être entérinée dès le 4 octobre.

(Reportage Reuters, rédigé par Andrew Osborn, version française Augustin Turpin, édité par Jean-Stéphane Brosse)

tag.dispatch();