Nouveau revirement de Musk, qui accepte d'acheter Twitter

reuters.com  |   |  407  mots
Une illustration montre une photo d'elon musk et des logos de twitter[reuters.com]
(Crédits : Dado Ruvic)

par Anirban Sen et Tom Hals

(Reuters) - Elon Musk a finalement décidé de maintenir son offre de rachat de Twitter au prix originel de 44 milliards de dollars (44,13 milliards d'euros), montre un avis financier publié mardi, ce qui devrait mettre fin à une bataille judiciaire entre l'homme d'affaires et le réseau social qui était sur le point de déboucher sur un procès.

Le fondateur et directeur général de Tesla, considéré comme l'homme le plus riche du monde, s'est engagé en avril à acheter Twitter pour 54,20 dollars par action et à le retirer de la cote avant de se rétracter quelques semaines plus tard en dénonçant l'opacité du réseau social sur le nombre de ses faux comptes de messagerie.

Il affirmait alors que le nombre de ces "bots" était bien supérieur aux affirmations de Twitter, selon lequel ils représentent moins de 5% du nombre total de ses utilisateurs, à partir duquel est estimé la valeur de l'entreprise.

Refusant cette volte-face, Twitter a lancé une procédure judiciaire pour tenter de contraindre l'homme d'affaires à honorer son engagement et un procès devait s'ouvrir le 17 octobre dans le Delaware pour trancher leur litige.

Elon Musk a adressé lundi une lettre à Twitter dans laquelle il exprime son intention de faire aboutir son offre de rachat selon les termes initiaux à condition que la justice du Delaware suspende la procédure judiciaire. Un porte-parole de Twitter a confirmé qu'une telle lettre avait été reçue.

Une source proche de l'équipe juridique de Twitter a déclaré à Reuters que, lors d'une audience organisée mardi matin, la juge chargée de l'affaire avait demandé aux deux parties de se présenter à elle de nouveau dans la soirée.

On ignore dans l'immédiat avec exactitude les raisons qui ont poussé Elon Musk à faire machine arrière.

Après ce nouveau revirement d'Elon Musk, signalé en premier par Bloomberg, l'action Twitter s'est envolée pour finir sur un bond de plus de 22% à 52,0 dollars. Le titre Tesla, constructeur de voitures électriques, a en revanche nettement réduit ses gains pour finir sur une hausse limitée à 2,9% après avoir pris jusqu'à 6%.

(Reportage Nivedita Balu à Bangalore, Tom Hals à Wilmington, Delaware, Katie Paul à Palo Alto, Californie, et Anirban Sen à New York; avec Diane Bartz à Washington, Hyunjoo Jin à San Francisco, Sheila Dang à Dallas et Krystal Hu à New York, version française Claude Chendjou et Bertrand Boucey, édité par Nicolas Delame)

tag.dispatch();