Ukraine : L'Onu cherche à prolonger l'accord sur l'exportation de céréales

reuters.com  |   |  323  mots
Un navire dans le port de chornomorsk, en ukraine, avant le redemarrage de l'exportation de cereales[reuters.com]
(Crédits : Ukrainian Presidential Press Ser)

NATIONS UNIES (Reuters) - Le Secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, et ses équipes travaillent pour étendre et prolonger pour une durée d'un an l'accord sur l'exportation de céréales d'Ukraine depuis la mer Noire, qui doit expirer fin novembre.

"Nous essayons de lever les incertitudes pour nous assurer que les gens disent publiquement que 'oui, cet accord sera prolongé d'une année supplémentaire, mais nous n'en sommes pas encore là", a déclaré le porte-parole de l'Onu, Stéphane Dujarric, ajoutant que les responsables de l'Onu travaillaient également pour faciliter les exportations russes de céréales et d'engrais.

Des responsables de l'Onu doivent se rendre à Moscou dans une semaine environ pour discuter de ces questions avec de hauts responsables russes, a déclaré Stéphane Dujarric à la presse.

"Le Secrétaire général et son équipe sont engagés dans des contacts intenses sur ces questions. Antonio Guterres et son équipe travaillent d'arrache-pied pour que l'accord en faveur des grains de la mer Noire soit élargie et étendue", a déclaré le porte-parole de l'Onu.

"Ils travaillent activement à l'élimination des derniers obstacles pour faciliter l'exportation de céréales et d'engrais russes", a-t-il ajouté.

Faciliter les expéditions de nourriture et d'engrais de la Russie est un élément essentiel de l'accord négocié par les Nations unies et la Turquie le 22 juillet, qui a également relancé les expéditions de céréales et d'engrais de l'Ukraine en mer Noire.

La Russie a critiqué l'accord, disant que ses exportations étaient toujours entravées.

Moscou pourrait s'opposer à l'extension de l'accord autorisant les exportations depuis l'Ukraine au-delà de la fin novembre.

L'Ukraine et la Russie sont toutes deux d'importants exportateurs mondiaux de céréales et d'engrais.

L'Onu estime que l'accord sur les exportations russes et ukrainiennes était nécessaire pour éviter une crise alimentaire mondiale.

(Reportage Michelle Nichols, version française Matthieu Protard)

tag.dispatch();