Rome veut recenser de nouvelles options stratégiques pour TIM

reuters.com  |   |  320  mots
Photo d'archives du logo tim visible a son siege[reuters.com]
(Crédits : Yara Nardi)

MILAN (Reuters) - Le gouvernement italien a annoncé mardi qu'il s'efforçait d'identifier avant la fin de l'année les meilleures options possibles pour Telecom Italia (TIM), laissant ainsi entendre que le projet d'offre du groupe financier public CDP sur le réseau fixe du groupe était en suspens.

CDP a jusqu'à mercredi pour soumettre une offre éventuelle, dans le cadre du projet plus large de rapprochement entre les activités de réseaux de TIM et ceux de son concurrent Open Fiber, censé créer un champion national des télécommunications à haut débit contrôlé par la CDP.

Rome entend engager des consultations pour définir d'ici au 31 décembre "les meilleures solutions de marché viables" afin de défendre au mieux les intérêts du pays, des entreprises concernées, de leurs actionnaires et des autres parties prenantes, ont déclaré dans un communiqué mardi le ministre de l'Industrie, Adolfo Urso, et le sous-secrétaire général du gouvernement, Alessio Butti.

De source gouvernementale, on explique que la présidente du Conseil, Giorgia Meloni, a suspendu le projet de reprise du réseau fixe par la CDP.

Vendredi, Giorgia Meloni avait confié la responsabilité de la stratégie gouvernementale pour les télécommunications à haut débit à Alessio Butti, qui avait auparavant critiqué ouvertement le projet de la CDP.

Pour Alessio Butti, la CDP devrait racheter la totalité de TIM puis revendre ses activités de services, y compris sa filiale brésilienne cotée.

Le ministre de l'Economie, Giancarlo Giorgetti, a déclaré récemment que le projet d'Alessio Butti nécessitait des discussions approfondies au sein du gouvernement.

TIM, qui devrait réunir mercredi son conseil d'administration pour débattre de questions liées à la gouvernance, n'a fait aucun commentaire dans l'immédiat mardi.

(Reportage Angelo Amante, Giuseppe Fonte et Elvira Pollina, version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

tag.dispatch();