Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les FDS "tout proches" de la victoire contre l'EI dans l'Est syrien

reuters.com  |   |  543  mots
Les fds tout proches de la victoire contre l'ei dans l'est syrien[reuters.com]
(Crédits : Rodi Said)

par Rodi Said

PRES DE BAGHOUZ, Syrie (Reuters) - Les Forces démocratiques syriennes (FDS), alliance arabo-kurde en lutte contre le groupe Etat islamique (EI), sont tout proches de la victoire contre les djihadistes retranchés dans leur réduit de Baghouz dans l'est de la Syrie, a déclaré le commandant de l'offensive.

Jiya Furat a dit à des journalistes sur place que les FDS avaient encerclé les derniers combattants de l'EI dans un minuscule quartier de Baghouz, où ils sont de tous côtés sous le feu de l'adversaire. La victoire sera proclamée "dans un très court laps de temps", a ajouté l'officier des FDS.

Selon le commandant des FDS, les djihadistes ne tiennent plus qu'environ 700 mètres carrés mais les FDS, qui sont épaulées par les frappes aériennes et les forces spéciales américaines, avancent avec précaution en raison des civils et otages de l'EI.

"Des milliers de civils restent pris au piège comme boucliers humains", a-t-il dit. "Dans les jours qui viennent, dans un très court laps de temps, nous répandrons dans le monde la bonne nouvelle de la fin militaire de Daech."

La progression des FDS a entraîné la fuite de civils qui vivaient dans les hameaux qui faisaient partie des restes u "califat" autoproclamé.

Les combattants de l'EI tiennent encore quelques poches de résistance dans le centre désertique de la Syrie mais la plupart sont entrés dans la clandestinité dans des villes irakiennes et demeurent capables de lancer des attaques meurtrières même s'ils ne contrôlent plus aucun territoire.

Selon les FDS, la plupart des djihadistes encore présents à Baghouz sont des étrangers qui avaient répondu à la promesse d'Abou Bakr el Baghdadi d'une nouvelle utopie islamiste installée à la cheval sur la Syrie et l'Irak.

QUE FAIRE DES PRISONNIERS ?

L'Observatoire syrien des droits de l'homme, ONG basée en Grande-Bretagne s'appuyant sur un réseau de sources en Syrie, a annoncé pour sa part que les FDS avaient pris le contrôle de l'enclave et que les combattants de l'EI encore retranchés dans le village s'étaient rendus ces deux derniers jours aux FDS même si certains pouvaient encore se cacher dans des tunnels creusés sous terre.

Baghouz est située sur la rive orientale de l'Euphrate, près de la frontière irakienne.

Le sort de ces combattants et de leurs familles constituent un casse-tête pour les gouvernements étrangers, peu étant enclins à rapatrier des individus qui ont prêté allégeance à une groupe ayant juré la destruction de leurs pays d'origine.

Toute la question est de savoir qui aura la charge de les juger, les FDS affirmant ne pas vouloir conserver ces prisonniers indéfiniment.

Le sort de Baghdadi, leader du mouvement depuis 2010, reste quant à lui un mystère.

La perte de toutes ses conquêtes territoriales ne signifie pourtant pas que le groupe Etat islamique est vaincu et mis hors d'état de nuire.

L'organisation a fait preuve de sa capacité à se replier après avoir subi des revers et à la faveur de circonstances nouvelles à reprendre ses activités terroristes.

(Rodi Said, avec Ellen Francis à Beyrouth; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)