Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les valeurs à suivre à Wall Street

reuters.com  |   |  657  mots
Kraft heinz a suivre a wall street[reuters.com]
(Crédits : Brendan Mcdermid)

NEW YORK (Reuters) - Principales valeurs à suivre vendredi à Wall Street où les contrats à terme sur les principaux indices préfigurent une ouverture en hausse entre 0,4% et 0,5%:

* KRAFT HEINZ a publié jeudi des résultats inférieurs aux attentes, plombés par 15,4 milliards de dollars (13,5 milliards d'euros) de charges de dépréciation, annoncé une baisse de son dividende et révélé l'ouverture d'une enquête sur ses méthodes comptables et contrôles internes. Le titre chutait de près de 20% dans les premiers échanges en avant-Bourse à Wall Street. JPMorgan a abaissé sa recommandation sur la valeur à "neutre" contre "surpondérer".

* Dans le sillage de Kraft Heinz, les groupes agroalimentaires GENERAL MILLS, CONAGRA BRANDS et KELLOGG perdent entre 2% et 4%.

* HEWLETT PACKARD ENTERPRISE - Le fournisseur de serveurs et d'équipements de réseaux d'entreprise a publié jeudi soir un bénéfice meilleur qu'attendu pour son premier trimestre, clos le 31 janvier, et relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice. L'action s'adjugeait 6% en après-Bourse.

* TESLA a débuté les livraisons de Model 3 en Chine un peu avant la date prévue pour relancer ses ventes dans le premier marché automobile mondial. Par ailleurs, le magazine américain Consumer Reports a annoncé qu'il ne conseillait plus la Model 3 en raison de problèmes de fiabilité.

* NEWMONT MINING - Le canadien Barrick Gold étudie une offre hostile sur le groupe américain d'un montant d'environ 19 milliards de dollars (16,75 milliards d'euros), une opération qui pourrait s'avérer l'une des plus importantes jamais réalisées dans l'industrie minière, selon le Globe and Mail.

* FORD a annoncé jeudi avoir mandaté des experts indépendants pour enquêter sur ses procédures de tests et de mesure de la consommation de carburant de ses véhicules à la suite de questions soulevées en interne par des salariés.

* ALTICE USA a publié un bénéfice par action de 30 cents au titre du quatrième trimestre et un chiffre d'affaires de 2,45 milliards de dollars, légèrement inférieur au consensus IBES Refinitiv qui était à 2,46 milliards. Pour 2019, le câblo-opérateur prévoit une croissance de 2,5% à 3% de son chiffre d'affaires et des rachats d'actions de l'ordre de 1,5 milliard de dollars, hors fusions et acquisitions.

* BAIDU - Le moteur de recherche chinois coté sur le Nasdaq a publié jeudi soir des résultats meilleurs que prévu, avec un chiffre d'affaires en hausse de 15% à 27,2 milliards de yuans (3,6 milliards d'euros) et un bénéfice de 2,08 milliards. L'action s'octroie près de 1,2% en avant-Bourse.

* DROPBOX - Le spécialiste du stockage et du partage de fichiers en ligne a publié jeudi soir des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu mais a déçu avec sa prévision d'un tassement de sa marge brute sur les deux premiers trimestres de l'année. L'action recule de près de 4% dans les transactions électroniques avant l'ouverture.

* ALIBABA GROUP HOLDING pense pouvoir éviter de licencier cette année en dépit du ralentissement économique en Chine, a déclaré vendredi son directeur général, Daniel Zhang, réfutant ainsi des informations de presse et des spéculations de marché sur l'impact du ralentissement de la demande et des tensions commerciales avec les Etats-Unis.

* APPLIED OPTOELECTRONICSS - L'action du fabricant de composants pour réseaux de fibre optique chute de 11% dans les échanges en avant-Bourse après des résultats trimestriels et des prévisions inférieurs aux attentes du marché.

* ROKU - Le fabricant de boîtiers de streaming grimpe de 6% en avant-Bourse après l'annonce de résultats trimestriels et d'une prévision de chiffre d'affaires pour le trimestre en cours supérieurs aux attentes.

* UNITED TECHNOLOGIES - JPMorgan a repris son suivi de la valeur avec une recommandation à "surpondérer" et un objectif de cours de 132 dollars. Le titre prend 0,8% avant Bourse.

* INTEL prend 2,7% en avant-Bourse, Morgan Stanley ayant relevé sa recommandation à "surpondérer" contre "pondération en ligne".

(Service Marchés)