Téléchargez
notre application
Ouvrir

Trump lancera officiellement sa campagne à la mi-juin

reuters.com  |   |  392  mots
Trump lancera officiellement sa campagne a la mi-juin[reuters.com]
(Crédits : Carlos Barria)

par Steve Holland

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump prévoit de lancer à la mi-juin la campagne officielle en vue de sa réélection en novembre 2020, a-t-on appris lundi de sources anonymes proches de la Maison blanche.

Le président américain envisage d'organiser un meeting en Floride, peut-être le 15 juin, auquel succéderaient dans les jours qui suivent une série d'étapes dans des Etats clés.

La date sera proche du quatrième anniversaire de l'annonce de la candidature de Trump à la Maison blanche le 16 juin 2015.

L'équipe de campagne de Trump n'a pas souhaité faire de commentaire. Le président américain a déjà levé des fonds et tient des réunions politiques depuis des mois.

Le choix de la Floride n'est pas dû au hasard, le milliardaire new-yorkais y possédant une luxueuse villa, Mar-a-Lago à Palm Beach, où il séjourne régulièrement.

Donald Trump a remporté l'élection en Floride en 2016, mais comme c'est le cas dans de nombreux "Swing States", les Etats susceptibles de faire basculer la présidentielle dans l'un ou l'autre camp, sa victoire n'y est pas pour autant assurée en 2020.

L'économie américaine est au beau fixe, le chômage est au plus bas mais le personnage et sa politique divisent profondément le pays et les démocrates espèrent le priver d'un second mandat.

L'ancien vice-président Joe Biden, en tête dans les sondages pour l'investiture du Parti démocrate, a entamé sa campagne le mois dernier en invoquant des thèmes rassembleurs et en baptisant Trump "le diviseur en chef".

Il est la cible privilégiée de Donald Trump qui, comme il l'avait fait lors de sa campagne victorieuse de 2016 contre ses rivaux républicains et Hillary Clinton, l'a affublé d'un surnom, "Sleepy Joe" (Joe l'endormi), dans l'espoir de le discréditer.

Donald Trump a également confié à la chaîne de télévision conservatrice Fox News la semaine dernière qu'il ne se contenterait pas de défendre son bilan économique lors de la campagne.

"Si je commence à parler d'économie pendant longtemps - à dire que l'économie va très bien, que le chômage est bas, que nous faisons un boulot merveilleux, ils vont commencer à s'endormir", a-t-il dit à propos de ses partisans.

(Jean-Stéphane Brosse pour le service français)