Téléchargez
notre application
Ouvrir

Un Néo-Zélandais condamné pour diffusion de vidéos d'une tuerie

reuters.com  |   |  222  mots

WELLINGTON (Reuters) - La justice néo-zélandaise a condamné mardi à 21 mois de prison un homme qui avait diffusé sur les réseaux sociaux des vidéos des massacres commis dans deux mosquées de Christchurch le 15 mars.

L'agresseur, qui a tué 51 personnes dans la plus importante tuerie de masse de l'histoire de la Nouvelle-Zélande, avait diffusé ses actes en direct sur Facebook.

Un homme de 44 ans, Philip Arps, a plaidé coupable pour avoir partagé le flux vidéo diffusé par l'agresseur avec une trentaine de personnes.

Selon Radio New Zealand, Arps a également partagé une vidéo sur laquelle avaient été ajoutés une ligne de mire ainsi qu'un bilan des tués.

Interrogé par le juge Stephen O'Driscoll pour savoir ce qu'il pensait de cette vidéo, Arps l'a qualifiée de "géniale", ajoute la radio.

Arps, qui se revendique comme un suprémaciste blanc, avait été condamné en 2016 à une amende de 800 dollars néo-zélandais pour avoir déposé une tête ensanglantée de porc dans la mosquée Al Noor de Christchurch. Cette mosquée était l'une des deux attaquées le 15 mars.

L'auteur de la tuerie, Brenton Tarrant, a plaidé coupable la semaine passée de 92 chefs d'inculpation. Il sera jugé en mai prochain.

(Praveen Menon; Pierre Sérisier pour le service français)