Anne Hidalgo inaugure les "Rives de Seine" malgré la polémique

 |   |  360  mots
Les Parisiens peuvent ainsi profiter des voies sur berges pour se promener.
Les Parisiens peuvent ainsi profiter des voies sur berges pour se promener. (Crédits : REUTERS/Charles Platiau)
La maire de Paris Anne Hidalgo a inauguré ce dimanche le parc "Rives de Seine" qui est un espace dédié aux piétons et cyclistes,dont la piétonnisation rive droite est contestée.

Malgré la polémique, Anne Hidalgo a tenu a inauguré ce nouvel espace ce dimanche 2 avril. "Vive la respiration" et "la "reconquête de la ville", a déclaré la maire de Paris en inaugurant officiellement le parc "Rives de Seine", espace de détente au centre de Paris dédié aux piétons et cyclistes sur les bords du fleuve.

"Cela fait 15 ans que l'on rêvait de redonner aux piétons, aux enfants, l'usage de cette magnifique promenade", a affirmé la maire socialiste de Paris en déambulant, sous un soleil printanier, le long de la Seine, dont les deux rives forment désormais un parc urbain de huit hectares avec jeux et animations.

Un projet toujours contesté par Valérie Pécresse

La présidente LR de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, fer de lance de la contestation, a demandé au préfet de police, le 14 mars, de "prolonger l'expérimentation" de trois mois, une "expérimentation" jugée apparemment définitive par la maire de Paris. Le parc "Rives de Seine" associe les 2,5 km déjà piétons de la rive gauche - du musée d'Orsay au pont de l'Alma (VIIe) - à 4,5 km de la rive droite, pour former un "espace de détente" mêlant animations culturelles et sportives. Une voie de la rive droite restera néanmoins toujours dégagée d'installations fixes, pour éventuellement faire passer des véhicules de secours et autres engins prioritaires.

Dimanche, parmi une foule de promeneurs, des enfants faisaient du vélo, des curieux profitaient d'installations de gymnastique, des couples s'attablaient dans un bistrot de plein air, un orchestre swinguait. "Je suis Parisienne, je n'utilise pas ma voiture et cette promenade est une bonne chose", a dit à l'AFP Laure Bertrand. "C'est une excellente initiative", a ajouté Laurent Wagner, habitant de Chartres, trouvant "la polémique est un peu dépassée quand on connaît les problèmes sanitaires dus à la pollution dans Paris".

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2017 à 20:54 :
Hidal go home
a écrit le 03/04/2017 à 15:55 :
Les quais sont inondés au moins deux fois par an pendant plus d'une semaine. Quelles dispositions ont-elles été prévues pour protéger les installations ? Interdire les crues ? sont-elles démontables ?
a écrit le 03/04/2017 à 11:29 :
Constat d' un parisien. Les quais rive gauche sont déserts en semaine. Les parisiens qui travaillent (et oui Madame Hidalgo, il y a en ), n'ont pas le temps de flaner sur les quais après 18 h ( d ailleurs orientés nord, ils sont à l 'ombre et peu agréable la plupart du temps). Ils restent les bobos artistes, et quelques touristes. On ne voit pas de jeunes ni de retraités, quelques coureurs et cyclistes. Pendant ce temps les voitures polluent à fond le boulevard Saint Germain Gâchis idéologique (place inutilisée en bas, sur utilisée en haut, et pollution majorée pour les riverains.
Si Mme Hidalgo et ses élus "écolo" avaient un peu de jugeote et pensaient plus à leurs concitoyens, ils auraient à maxima fermer les quais le week end et les auraient ouverts du lundi au vendredi, comme les rues du bois de Boulogne.
Réponse de le 03/04/2017 à 15:48 :
C'est faux ! Je suis parisien et j'y viens régulièrement en velib : il y a toujours des promeneurs (touristes ou retraités), des coureurs à pied, des enfants. Sauf évidemment quand la météo est catastrophique. Quand aux quais rive droite, j'en arrive à l'instant (lundi 15h00). Il y a tellement de monde, que les coureurs à pied doivent avoir du mal à maintenir un rythme et les vélos sont souvent à l’arrêt. Finalement il ne vous reste plus que la désinformation pour ne pas perdre la face (comme Mme Pécresse)
étant donné les positions que vous aviez prises avant le constant de la grande réussite de l'opération....
Réponse de le 04/04/2017 à 9:42 :
Effectivement. Facteur vacances et soleil exceptionnel pour un début avril, la foule est là entre 14 et 16h.
mais on ne fait pas une politique sur des exceptions. Il y a 365 jours dans l' année dont 260 de travail (sauf pour les bobos).
a écrit le 03/04/2017 à 8:23 :
Donc Madame Pécresse s'obstine, malgré la réussite de l'opération... Que de dogmatisme, d'idéologie... La voiture en centre ville c'est révolu : il faut que sa façon de penser se modernise ... Par ailleurs on voit dans certains articles que les taux de pollution auraient augmentés de 5 % Bd St Germain, et sur diverses autres rues de Paris et m^me (soyons fous ! ) sur la A86. Ce taux n'est pas très sérieux (même si il vient d'Aiparif qui me parait assez honnête) ; en effet étant donné les incertitudes de mesure sur les paramètres de pollution, les recalages d'une année sur l'autre (2016 comparé à 2015 après recalage météo), ces 5 % rentrent évidemment dans l'épaisseur du trait (l'incertitude). En conclusion, on ne sait pas si la pollution s'est déplacée.... Donc stop aux intox (c'est le cas de le dire !)
a écrit le 03/04/2017 à 6:43 :
C'est pour quand le camp naturiste aux Buttes Chaumont ?
a écrit le 02/04/2017 à 23:19 :
En matière de transport, c'est le volontarisme qui paie. La plupart des touristes qui vont à Paris utilisent les transports en commun parce qu'ils permettent de se déplacer facilement partout dans la capitale. Alors que nombre d'entre-eux utilisent d'habitude la voiture dans leur petite ville de province parce que les transports y sont peu pratiques. J'habite une région où pour faire 30 km en transport en commun, il faut entre 1 h 45 et 2 h 30, en voiture, c'est plus rapide 20 minutes ...
Si on veut que les gens reprennent le vélo et marchent à pied, il faut des endroits sécurisés pour le faire. J'ai fait du vélo jeune et je trouvais cela dangereux, aujourd'hui c'est toujours aussi dangereux et, en prime, on risque de se faire voler ou vandaliser son vélo, contrairement à la Hollande ou d'autres pays, en France, il y a peu de vraies routes cyclables. Et ensuite, les maires s'étonnent qu'il y ait trop de voitures...
Réponse de le 03/04/2017 à 6:53 :
" .. les maires s'étonnent qu'il y ait trop de voitures ... !?!
mais après avoir utilisé tous les moyens pour harceler l'automobiliste ( racket au stationnement , aménagements divers et variés de dissuation .... ), ils s'étonnent AUSSI que les centres villes se désertifient , que les commerces ferment les uns après les autres au profit des centres commerciaux excentrés : n'y aurait -il pas une légère contradiction et un manque de recul flagrant de la part de ces "décideurs ?
Réponse de le 03/04/2017 à 8:10 :
@macadamCB ; la mauvaise foi du fana de la bagnole est sans limite. Heureusement ses arguments crasses, son égoisme, son maque de vision de l'avenir ne trompent plus personne. C'est terminé l'époque ou on pouvait rouler à fond la caisse sur des routes presque vides (10 000 morts par an qu'il doit regretter...) , ou on pouvait asphyxier les voisins avec son échappement qui en plus était bruyant (ca donné une impression de puissance, de virilité ...). Maintenant, cet individu passe pour un c.n !
a écrit le 02/04/2017 à 22:48 :
J'y étais ce matin avec mon fils et son copain. Temps magnifique. Probablement le plus bel endroit de Paris avec le Pont des Arts , la Conciergerie, le Pont Neuf, l'île Saint Louis devant nous.

Quel dommage d'avoir imaginé qu'une autoroute pouvait utiliser ce lieu magique. Il fallait un Pompidou dans les années 70 pour produire un tel contresens historique et culturel!
Réponse de le 03/04/2017 à 6:46 :
C'est vrai que pour les gens qui ne travaillent pas , toutes ces rues a Paris dédiées a la circulation sont une aberration !
Que les autres se contentent de financer l'assistanat ..... mais ailleurs !!!
Réponse de le 03/04/2017 à 8:03 :
Aller au travail dans Paris en voiture est coûteux, lent et très très cher!

Comme la grande majorité des parisiens, j'utilise les transports en commun... pas vous?
Réponse de le 03/04/2017 à 8:13 :
@macadamCB : tous ces gens qui travaillent mal en passant leur temps dans leur bagnole, c'est une aberration...
Réponse de le 04/04/2017 à 9:01 :
@Labo : Il y a des gens qui ont besoin de leur voiture pour travailler, car ils doivent transporter plein de choses.
a écrit le 02/04/2017 à 22:47 :
J'y étais ce matin avec mon fils et son copain. Temps magnifique. Probablement le plus bel endroit de Paris avec le Pont des Arts , la Conciergerie, le Pont Neuf, l'île Saint Louis devant nous.

Quel dommage d'avoir imaginé qu'une autoroute pouvait utiliser ce lieu magique. Il fallait un Pompidou dans les années 70 pour produire un tel contresens gistorique et culturel!
Réponse de le 03/04/2017 à 8:31 :
Oui ! Certains osent dire que les touristes vont fuir Paris parce qu'ils ne pourront plus accéder à leurs hôtels en voiture ! Moi, je crois que le tourisme à Paris va bénéficier largement de cet endroit splendide et désormais calme... D'ailleurs quand on se promène sur la nouvelle voie piétonne, on constate qu'une grande partie des promeneurs parlent une langue étrangère...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :