Coronavirus : les informations essentielles du lundi 6 avril

 |   |  3154  mots
Au total, 70.009 décès ont été recensés, dont 50.215 en Europe, continent le plus touché.
Au total, 70.009 décès ont été recensés, dont 50.215 en Europe, continent le plus touché. (Crédits : ALESSANDRO GAROFALO)
Tout ce qu'il ne fallait pas manquer, lundi 6 avril 2020.
  • 18h15 - Coronavirus: le nombre de morts repart à la hausse en Italie

Le bilan des morts en Italie est reparti lundi à la hausse, avec 636 décès supplémentaires en 24 heures, après deux journées consécutives de baisse, a annoncé la Protection civile.

L'Italie, pays le plus durement touché par l'épidémie de Covid-19 avec un total de 16.523 morts pour plus de 132.000 cas, avait commencé à espérer une accalmie après avoir enregistré des baisses significatives samedi et dimanche par rapport aux 766 décès de vendredi.

Lire aussi : Royaume-Uni : Johnson mène la bataille contre le coronavirus depuis son lit d'hôpital

  • 17h43 - Avec le coronavirus, l'Union européenne fait face « à sa plus grande mise à l'épreuve » de son histoire, prévient Angela Merkel

La dirigeante conservatrice a également estimé que « la réponse » à cette crise ne pouvait être que « plus d'Europe, une Europe plus forte et une Europe qui fonctionne bien », au cours d'une conférence de presse à Berlin.

Angela Merkel a également plaidé pour que l'Europe devienne plus « souveraine » dans la production de masques sanitaires, alors que leur grande demande pour lutter contre le Covid-19 est devenue une compétition mondiale sans pitié

  • 17h24 - Le Royaume-Uni passe la barre des 5.000 morts, 439 de plus en 24 heures

Le bilan de la pandémie a dépassé les 5.000 morts au Royaume-Uni, avec 439 décès supplémentaires en une seule journée, selon un bilan officiel publié ce lundi.

Le bilan est désormais de 5.373 morts, après une deuxième journée consécutive de baisse du nombre de décès, et de 51.608 contaminations officiellement recensées, ont précisé les services sanitaires.

  • 16h42 - Les Bourses européennes reprennent des couleurs

La Bourse de Paris finit en fort rebond (+4,61 %) à 4.346,14 points, principalement soulagée par des signes de ralentissement des décès liés au coronavirus en Europe. A Francfort, le Dax dépasse les 5 % à la clôture, au-dessus des 10.000 points.

  • 15h46 -  la Russie dit avoir mis au point un test de dépistage express

Les autorités russes ont annoncé lundi la mise au point d'un test capable de dépister en 40 minutes une infection au nouveau coronavirus avec un équipement de laboratoire standard, selon une méthode d'analyse encore peu utilisée.

Selon un communiqué publié par le ministère de l'Industrie, ces tests ont été mis au point par la société pharmaceutique russe Generium et développés par le consortium d'entreprises médicales spécialisées "Union médico-biologique". Elles revendiquent un précision "de plus de 94%".

  • 15h30 - En Afrique, 20 millions d'emplois menacés par le coronavirus, selon l'UA

La pandémie de nouveau coronavirus pourrait avoir des conséquences catastrophiques en Afrique, comme par exemple la perte de 20 millions d'emplois ou la hausse de l'endettement, anticipe une étude de l'Union africaine publiée lundi.

"Près de 20 millions d'emplois, à la fois dans les secteurs formel et informel, sont menacés de destruction sur le continent si la situation persiste", prévient cette étude, qui estime que les pays dont l'économie repose largement sur le tourisme ou la production pétrolière sont les plus à risque.

Lire aussi : Coronavirus : les défaillances d'entreprises devraient exploser dans le monde

  • 14h20 - L'Argentine reporte le paiement de 9,8 milliards de dollars de dette à 2021
  • 14h08 - L'Allemagne impose deux semaines de quarantaine à tout voyageur étranger

Berlin veut imposer une quarantaine de 14 jours à tous les voyageurs rentrant en Allemagne après un séjour à l'étranger, a annoncé un porte-parole du ministère de l'Intérieur. Fédéralisme oblige, ce seront les 16 États régionaux qui prendront la décision en dernier ressort.

La mesure doit, elle, entrer en vigueur le 10 avril, selon un porte-parole du ministère, et concerner les Allemands et les ressortissants d'un État de l'Union européenne alors que l'UE a fermé ses frontières extérieures.

Lire aussi : Allemagne : une crise qui peut virer à la débâcle

  • 13h24 - Plus de 70.000 morts dans le monde selon le dernier décompte

La pandémie a fait au moins 70.000 morts dans le monde, dont près des trois quarts en Europe, depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles.

Au total, 70.009 décès ont été recensés, dont 50.215 en Europe, continent le plus touché. Avec 15.877 morts, l'Italie est le pays au monde comptant le plus de décès, suivi de l'Espagne (13.055), des États-Unis (9.648) et de la France (8.078).

Depuis le début de la pandémie, 1.277.585 cas ont été officiellement déclarés dans le monde, dont plus de la moitié en Europe (676.462), 353.159 aux États-Unis et au Canada (9.955 décès à eux deux) et 119.955 en Asie (4.239 décès).

  • 13h - Berlin va relever à 100% la garantie publique sur les prêts aux PME

Berlin s'apprête à relever à 100% la garantie d'État assortie aux prêts pour les PME fragilisées par la crise du coronavirus, améliorant ainsi un précédent plan d'aides portant déjà sur plus de 1.100 milliards d'euros, ont indiqué à l'AFP des sources gouvernementales.

La garantie d'État sera portée de 90 à 100% pour les entreprises de onze à 50 salariés, pour des prêts allant jusqu'à 500.000 euros, et de 800.000 euros pour des entreprises de taille plus importante. La durée des prêts doit en outre être portée de 5 à 10 ans.

  • 12h45 - Le Liban appelle à l'aide internationale

Le président libanais Michel Aoun a appelé la communauté internationale à apporter un soutien financier à son pays pour surmonter la crise financière aiguë qu'il traverse depuis des mois, exacerbée par la propagation du nouveau coronavirus.

Le pays surendetté a annoncé en mars son premier défaut de paiement dans l'histoire, au terme de plusieurs mois d'une baisse des réserves en devises étrangères et d'une dépréciation de la monnaie nationale sur le marché parallèle.

  • 12h37 - Bruno Le Maire favorable à un dispositif d'assurance contre les catastrophes sanitaires

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire s'est dit favorable à la mise en place d'un mécanisme d'assurance mutualisé contre les catastrophes sanitaires, comme l'a proposé le PDG de l'assureur AXA.

"Je souhaite qu'on puisse aboutir rapidement sur la définition d'un dispositif de catastrophe sanitaire qui puisse être couvert par les assureurs", a indiqué Bruno Le Maire lors d'une audition par visioconférence devant la commission des Affaires économiques du Sénat.

"Mais ça ne pourra s'appliquer évidemment qu'à l'avenir et pas au passé", donc pas à la crise actuelle, a-t-il ajouté.

Lire aussi : Thierry Martel (Groupama) : "Nous ne savons pas quelle sera l'intensité finale de ce choc"

  • 12h33 - Royaume-Uni : le coronavirus coûterait 2,4 milliards de livres par jour

Les mesures de confinement et l'arrêt brusque de la majorité des déplacements ont des "conséquences extrêmement dures" sur l'économie britannique, plombant sa production de 31% et lui coûtant 2,4 milliards de livres par jour, d'après une étude du CEBR.

Le secteur manufacturier est l'un de ceux qui souffrent le plus avec une chute de production de 69% estimée au regard des mesures actuelles de confinement, ajoute le Center for Economic and Business Research dans cette enquête.

  • 12h22 - Vers un report du Tour de France ?

Après les Jeux olympiques, l'Euro de football, Roland-Garros, Wimbledon, le Giro, de multiples championnats du monde ou d'Europe... le Tour de France, qui doit se tenir du 27 juin au 19 juillet, pourrait être aussi reporté. C'est en tout cas l'hypothèse sur laquelle travaille ASO, l'organisateur de l'événement, qui pourrait décaler l'épreuve du 25 juillet au 16 août.

  • 12h15 - L'Académie de médecine pour la reconnaissance d'une "maladie professionnelle" en cas d'infection

En cas d'infection au coronavirus, les professionnels de santé, mais aussi de l'alimentation, des transports ou de la sécurité, devront être "pris en charge au titre des maladies professionnelles", estime l'Académie de médecine, qui rappelle que cela est déjà possible pour les hépatites, la rage ou les infections nosocomiales.

  • 12h13 - Le marché automobile s'effondre au Royaume-Uni

Les ventes de voitures au Royaume-Uni se sont effondrées de 44,4% en mars sur un an, ont annoncé les professionnels du secteur.

Dans un communiqué, l'Association des constructeurs et des vendeurs automobiles (SMMT) revoit en outre à la baisse ses prévisions pour l'ensemble de l'année et table sur une dégringolade 25% à 1,73 million de voitures au Royaume-Uni.

Au total, 254.684 voitures ont été écoulées le mois dernier, note la SMMT.

  • 12h06 - Il est encore trop tôt pour espérer un rebond durable sur les marchés financiers, estime Axa IM

Il faudra attendre de disposer d'une meilleure visibilité sur le calendrier de la levée des mesures de confinement avant d'observer un rebond durable sur les marchés financiers, dit-on chez Axa Investment Managers.

La saison des résultats trimestriels des entreprises sur le point de débuter en dira davantage sur l'impact des mesures prises pour enrayer la pandémie, écrit dans une note Gilles Guibout, responsable des actions européennes chez Axa IM.

  • 11h53 - La France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945 selon Le Maire

Coronavirus: le maire assure psa et renault de son soutien

[Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances. Crédits : Charles Platiau]

Le France va sans doute connaître en 2020 sa pire année de récession économique depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, a estimé le ministre de l'Économie Bruno Le Maire lors d'une audition par la commission des Affaires économiques du Sénat.

"Le chiffre de croissance le plus mauvais qui ait été fait par la France depuis 1945, c'est en 2009 après la grande crise financière de 2008: -2,2%. Nous serons vraisemblablement très au-delà des -2,2%" cette année, a affirmé le ministre.

  • 11h20 - Le Japon annonce un plan de soutien à l'économie dépassant 900 milliards d'euros

Le Premier ministre du Japon Shinzō Abe a annoncé un plan massif de soutien à l'économie du pays de 108.000 milliards de yens (soit 915 milliards d'euros) pour parer aux conséquences de la pandémie sur l'activité de la troisième puissance économique mondiale.

Rencontre entre shinzo abe et donald trump en avril

[Le Premier ministre du Japon, Shinzō Abe. Crédits : Issei Kato]

  • 10h55 - Les dirigeants du groupe Michelin revoient leur rémunération à la baisse

Florent Menegaux et Yves Chapot, gérants du groupe Michelin, ont choisi de diminuer d'environ 25 % leur rémunération pour les mois d'avril et de mai 2020. Les membres du comité exécutif du groupe ont par ailleurs décidé de baisser leur rémunération d'environ 10 % pendant la même période. Enfin, Michel Rollier, le président du conseil de surveillance, et ses membres indépendants font don de 25% de leurs jetons de présence reçus en 2020 à des fondations de leurs pays respectifs ayant pour objet la lutte contre le Covid-19.

"Cette baisse sera reconduite aussi longtemps que des salariés du groupe se trouveront en situation d'activité partielle", précise le groupe dans un communiqué.

  • 10h38 - Bourse : Renault et Nissan grimpent, les dirigeants de l'alliance rassurent

L'action de Renault a grimpé, lundi en milieu de matinée, à la Bourse de Paris, après des déclarations rassurantes des dirigeants de l'alliance Renault-Nissan dans un entretien au Wall Street Journal sur la capacité du constructeur à surmonter la crise.

À 10h35, le titre Renault a pris 9,59% à 17,328 euros, signant la plus forte hausse du CAC 40 qui progresse de 2,79% au même moment.

À la Bourse de Tokyo, son partenaire japonais Nissan a, lui, clôturé en progression de 8,21% à 341,4 yens.

  • 10h05 - Le confinement ne doit pas être relâché "trop tôt", estime Hirsch (AP-HP)

Le confinement "a eu un impact majeur" sur l'évolution de l'épidémie en France et ne doit pas être relâché "trop tôt", même s'il est amené à devenir "plus subtil", a estimé le directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch.

"[...] Relâcher le confinement trop tôt, craquer en ce moment, si je puis dire, cela conduirait [...] à créer ce que nous avons évité jusqu'à présent, le vrai débordement", a expliqué Martin Hirsch, au micro de France inter.

Lire aussi : Coronavirus: les Français appelés à continuer de respecter le confinement

  • 9h59 - PSA renforce sa sécurité financière

Le groupe PSA a annoncé avoir renforcé sa sécurité financière dans le contexte de l'épidémie par une nouvelle ligne syndiquée de 3 milliards d'euros.

Ce crédit syndiqué est d'une maturité initiale de 12 mois, prolongeable d'un à deux trimestres, précise le groupe automobile dans un communiqué.

Il s'ajoute à une "ligne de back up" confirmée et non tirée de 3 milliards d'euros pour un montant total de 6 milliards d'euros.

  • 9h42 - Faudra-t-il modifier la politique fiscale pour combler le surcroît d'endettement de la France ?

Interrogé sur la poursuite de la suppression de la taxe d'habitation, Bruno Le Maire a assuré sur France 2 que la politique fiscale définie "depuis le début du quinquennat" est "maintenue", malgré la crise.

Le ministre de l'Économie a toutefois concédé que le gouvernement aurait à "re-débattre" de sa politique fiscale lors de l'élaboration du budget 2021, alors que les équilibres prévus pour 2020 ont volé en éclats avec la crise, tout en rappelant la volonté du gouvernement de ne pas augmenter les impôts à l'avenir.

  • 9h17 - L'attestation numérique de déplacement dérogatoire est arrivée

Le ministère de l'Intérieur a mis en ligne, ce matin, un formulaire pour générer une attestation de déplacement numérique. Le document, promis le jeudi 2 avril par le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, est disponible ici : https://media.interieur.gouv.fr/deplacement-covid-19/.

Lire aussi : Confinement : comment trouver et remplir l'attestation de déplacement sur smartphone

  • 9h12 - La Bourse de Paris ouvre en nette hausse de 3,46% à 4.298,50 points

La Bourse de Paris a attaqué la semaine du bon pied (+3,46%), retrouvant un peu d'espoir grâce à la baisse du nombre quotidien de décès liés au coronavirus en Europe, suggérant que le pic de la pandémie pourrait être atteint.

À 09h00, l'indice CAC 40 montait de 143,92 points à 4.298,50 points. Vendredi, il avait fini en recul de 1,57%.

  • 9h01 - Vallourec supprime un tiers de ses emplois en Amérique du Nord

Le groupe Vallourec a annoncé un plan de réduction de ses effectifs en Amérique du Nord, en réponse à la chute importante et brutale d'activité prévue par ses clients pétroliers et gaziers.

Lire aussi : Le pétrole à 20 dollars: l'Arabie saoudite et la Russie vont négocier une sortie de crise

Cette réduction affectera plus de 900 postes, soit plus du tiers de ses effectifs en Amérique du Nord, dans l'ensemble des usines et des fonctions support du groupe, précise le spécialiste des tubes pour les secteurs du pétrole et du gaz dans un communiqué.

Elle prendra effet dans les prochaines semaines, après information interne et obligations réglementaires.

  • 8h56 - Bourse de Tokyo : le Nikkei termine en forte hausse

La Bourse de Tokyo a clôturé en forte hausse, les investisseurs ayant été soulagés par la baisse de la mortalité liée au Covid-19 observée en Europe ce week-end, et ayant déjà largement intégré l'état d'urgence qui se profile au Japon.

L'indice vedette Nikkei a terminé la séance sur une hausse de 4,24%, à 18.576,30 points, alors que l'indice élargi Topix a pour sa part fini en progression de 3,86% à 1.376,30 points.

  • 8h40 - Le Japon envisage six mois d'état d'urgence

Le gouvernement japonais envisage de déclarer l'état d'urgence pour une durée de six mois, rapporte la chaîne de télévision TBS.

La mesure concernera Tokyo et trois préfectures voisines de la capitale, de même qu'Osaka, ajoute la chaîne. Durant cette période, ces préfectures auraient la latitude de décider de la durée d'application de leurs propres mesures, ajoute la chaîne.

La proclamation de l'état d'urgence pourrait intervenir dès ce mardi, indique TBS.

  • 8h36 - "Coronabonds" : deux commissaires européens mettent la pression sur l'Allemagne

Deux commissaires européens, dont le Français Thierry Breton, plaident pour un recours à un emprunt européen pour faire face à la crise dans une tribune publiée dans la presse, où le gouvernement allemand est critiqué pour son opposition aux "coronabonds".

Lire aussi : Les "coronabonds" en sept questions

Sans en appeler directement à l'Allemagne, les commissaires européens au Marché intérieur Thierry Breton et à l'Économie, Paolo Gentiloni, demandent aux 27 États membres de l'UE de faire preuve de "solidarité" en créant un fonds européen financé par l'impôt et capable d'émettre des obligations à long terme, dans une tribune publiée en Allemagne par la Frankfurter Allgemeine Zeitung et Le Monde en France.

  • 8h05 - Grande-Bretagne : Boris Johnson hospitalisé pour des examens

Boris Johnson, Brexit

["Ceci est une mesure de précaution", explique Downing Street dans un communiqué. Crédits : Reuters]

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, testé positif au nouveau coronavirus il y a dix jours, a été hospitalisé pour subir de nouveaux examens, ont annoncé ses services, précisant qu'il s'agit d'une "mesure de précaution".

"Ceci est une mesure de précaution car le Premier ministre continue de présenter des symptômes persistants du coronavirus, dix jours après avoir été contrôlé positif", explique Downing Street dans un communiqué.

  • 7h35 - Boeing suspend sa production dans l'État de Washington pour une durée indéterminée

Le groupe aéronautique américain Boeing a annoncé qu'il prolongeait pour une durée indéterminée la suspension de l'activité dans ses usines de l'État de Washington, en raison des mesures de confinement.

"Boeing prolonge la suspension temporaire des activités de production dans tous les sites de Puget Sound et de Moses Lake jusqu'à nouvel ordre", a précisé le géant de l'aéronautique dans un communiqué de presse.

Il s'agit de la prolongation de mesures mises en oeuvre à partir du 25 mars, dans ces deux usines situées dans l'État de Washington (nord-ouest).

  • 7h30 - Apple conçoit des masques pour soignants, en produira 1 million par semaine

Apple a conçu des masques destinés au personnel hospitalier, couvrant l'intégralité du visage, et sera en mesure d'en produire un million par semaine à partir de la fin de semaine, a annoncé le PDG du groupe Tim Cook sur Twitter.

Le patron d'Apple explique que ces masques, en plastique transparent et qui couvrent l'intégralité du visage, ont été mis au point par des "concepteurs de produits, des équipes d'ingénierie et d'emballage, et [des] fournisseurs" du groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2020 à 17:27 :
Toux, fièvre, perte de goût… et urticaire? Les symptômes du Covid-19 pourraient encore s'élargir. Selon le syndicat des dermatologues et vénérologues, des lésions cutanées seraient observées chez certains patients atteints du virus. Les spécialistes appellent à un plus grand dépistage des patients porteurs de ces symptômes.

Elles seraient les signes visibles de la maladie : depuis plusieurs jours, les spécialistes de santé relèvent des cas de lésions d'urticaire chez des patients porteurs de symptômes du Covid-19. « Il y a des signes que l'on appelle para-viraux. Ils ne sont pas liés à un virus dans la peau, au contraire de l'herpès par exemple, mais ils sont visibles lors de maladies virales. Cela peut être des érythèmes, des petits boutons », explique Anne Grimaldi, dermatologue à Angers. « En Lombardie ( NDLR : foyer de l'épidémie en Italie ), des dermatologues ont étudié 148 patients pour des cas de Covid. Ils ont retiré 60 d'entre eux qui suivaient un traitement médicamenteux - qui peut être responsable de rougeurs -, et sur les 88 restants, 18 personnes ont eu des manifestations cutanées », note la dermatologue.
a écrit le 07/04/2020 à 8:26 :
"" 14h20 - L'Argentine reporte le paiement de 9,8 milliards de dollars de dette à 2021"
bref l'argentine est a nouveau en cessation de paiement!
ceux la ils font faillite tous les ans!
a écrit le 06/04/2020 à 17:09 :
Cela fait donc 1 mort pour 100 000 habitants. Puisque qu'on est en guerre bilan a comparer avec les morts des deux dernières guerres mondiales.
a écrit le 06/04/2020 à 16:24 :
Mr Martin hirsh fossoyeur de l'hôpital public.Il a oublié ce que disait l'abbé pierre celui la .une veritable honte
a écrit le 06/04/2020 à 13:10 :
Les retraités à qui ce gouvernement a ponctionné 1,7% de CSG et à qui l'on ne les a pas restitué et qui sont encore assujettis à la taxe d'habitation, doivent continuer l'effort entamé pour toujours moins consommer et moins donner aux petits enfants pour leur faire apprendre ce qu'est le LREM qui en période de crise ne pense qu'à renflouer ceux de l'économie qui détiennent de gros patrimoine.
Je n'ai toujours pas changé de voiture et je ne le ferai pas pour ne pas payer aux LREM la TVA.
Réponse de le 06/04/2020 à 20:12 :
la strategie de la terre brulée et la plus efficace quand on est pas armé
ca veut dire pas un loto, pas un billet de ciné, pas une place au stade
pas une fringue, pas de restau pas un smartphone ni d'amazone etc se limiter au stricte necessaire....
mais faut pas rever, le cretinisme de la multitude esr bien plus fort que la conscience politique d'une minorité.
a écrit le 06/04/2020 à 12:54 :
A quoi s'attendre lorsque on arrête le pays pendant 2 mois même si c'est justifié.
Il fallait choisir entre avoir des millions de morts ou des millions de chômeurs.
Les dirigeants Français ont choisi.
Est ce que dans deux ans au moment des élections les français dans la misère se rappelleront pourquoi on a fait ce choix.
a écrit le 06/04/2020 à 11:28 :
Trois jours seulement de nourriture pour les dragons célestes qui nous font le coup à chaque crise dont ils profitent aux maximum.
a écrit le 06/04/2020 à 9:07 :
BJ est dans la phase ascendante du C19. Les examens ne sont qu'un pretexte pour ne pas alarmer. Un peu comme si Frau Merkel etait dans le meme cas. Pour micron, il reste tellement insignifiant que personne ne se soucie de son etat.
La prise de parole de sa Majeste The Queen n'est pas un hasard.
a écrit le 06/04/2020 à 9:06 :
les francais mettent la pression aux allemands pour faire open bar sur leur compte en banque....... et comme ca l'argent des coronabonds, ca pourra servir a plein de trucs
les idees ne manquent pas
macron veut 100000 lits en rea qui ne serviront pas 99% du temps, la gauche francaise veut un revenu universel pour tous, genereux de preference, avec un patrimoine universel de 300.000 euros a 18 ans ' pour monter sa start up'
ca pourrait aussi financer la retraite a 30 ans des francais, ca serait genereux
et aussi les augmentations de salaires dans la fonction publique
hey, pas de dettes sans controle
chacun doit emprunter lui meme et rembourser lui meme ses dettes au lieu de croire que ceux qui soffrent champagne et caviar vont filer la facture a ceux qui ont pris une biere et une pizza

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :