Édouard Philippe est le Premier ministre le plus populaire depuis Jean-Pierre Raffarin

 |   |  578  mots
En novembre, la part de Français ayant une bonne opinion du chef du gouvernement redevient majoritaire.
En novembre, la part de Français ayant une bonne opinion du chef du gouvernement redevient majoritaire. (Crédits : Emmanuel Foudrot)
Après six mois d'exercice du pouvoir, Édouard Philippe recueille 50% d'opinions favorables, du jamais-vu depuis quinze ans pour un Premier ministre, selon l'enquête mensuelle BVA-La Tribune-Orange. Quant à Emmanuel Macron, il connaît un regain de popularité, sans pour autant retrouver "l'état de grâce" qui a suivi son élection.

Noël arrive avant l'heure pour l'exécutif. Après une rechute le mois dernier, la cote de popularité du duo à la tête de l'Etat reprend des couleurs, selon la dernière vague de novembre de l'Observatoire de la politique nationale qui associe BVA, La Tribune et Orange(*).

Entre Emmanuel Macron et Edouard Philippe, le plus populaire est... le Premier ministre. Ce dernier termine son premier semestre sur une très bonne note, en gagnant 6 points dans les sondages avec 50% de Français ayant de "bonnes opinons" de lui, contre 46% qui en ont une mauvaise (4% ne se sont pas prononcés). Résultat, la part de Français ayant une opinion favorable du chef du gouvernement redevient majoritaire.

Après six mois à Matignon, c'est le résultat le plus élevé pour un Premier ministre depuis Jean-Pierre Raffarin (55% en novembre 2002). Entre temps, quatre chefs de gouvernements se sont succédé mais tous ont eu des résultats moins favorables : de Dominique de Villepin (46% en décembre 2005) à Jean-Marc Ayrault (44% en novembre 2012), en passant par François Fillon (42% en novembre 2007) et Manuel Valls (35% en octobre 2014).

La popularité d'Edouard Philippe progresse significativement chez les moins de 35 ans (+15 points à 41%) et les employés et ouvriers (+10 points à 38%) alors que sur le plan politique, elle gagne 5 points à gauche en raison d'une progression de 10 points chez les sympathisants PS (54%). Exclu des Républicains en octobre, le Premier ministre y demeure très populaire. Les bonnes opinions le concernant progressent de 11 points à 67% chez les sympathisants LR.

Les turbulences de la rentrée sont passées pour le chef de l'Etat

Quant à Emmanuel Macron, les épisodes turbulents des ordonnances loi travail et de la présentation du budget ont justifié sa chute dans l'opinion en octobre. Ce mois-ci, le président de la République a mis l'accent sur l'aide aux moins favorisés, en particulier l'allègement de la taxe d'habitation, ainsi que sur une série de mesures en matière de lutte contre les violences faites aux femmes. Résultat, après six mois d'exercice du pouvoir, Emmanuel Macron gagne en novembre quatre points de popularité, avec 46% de "bonnes opinions".

Sans retrouver "l'état de grâce" qui a suivi son élection, le chef de l'Etat a tout de même regagné des points après la dégringolade de l'été, où il était passé de 54% à 43% de bonnes opinions entre juillet et août.

Dans le détail, il est important de souligner la progression significative des bonnes opinions de Français, chez lesquels la défiance était particulièrement montée au cours des derniers mois : les moins de 35 ans (+13 points à 39%), les employés et ouvriers (+5 points à 31%) et les membres de foyers à bas revenus (+8 points à 39%).

Néanmoins, plus d'un Français sur deux (51%) a une mauvaise opinion du président de la République. A noter tout de même que ce taux régresse de 5 points, indiquant un solde d'image (opinions positives - opinions négatives) qui se restaure de façon notoire.

Sur le plan politique, les opinions positives à son égard restent basses à gauche (23%, stable), en raison notamment d'une baisse de 22 points auprès des sympathisants Europe-Ecologie-les-Verts (11%) en plein débat sur le glyphosate et alors que l'objectif de baisse du nucléaire à 50% du mix énergétique en 2025 a été remis en cause.

_____________

(*) Enquête réalisée du 27 au 28 novembre 2017 auprès d'un échantillon de 972 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2017 à 12:27 :
C est sur ca les deux c est les plus forts pas de doutes ..?les sondages c est comme dans la vrais vie ou plutot comme au super marcher dans les rayons promo foire au vins
Il y a des institues de sondages qui pratique l intrications semantique c est nouveaux sa viens de sortires mais il ne save pas si ca marche.....domage...
a écrit le 03/12/2017 à 11:45 :
Un bon " présidentiable" pour remplacer jupiter !!
a écrit le 01/12/2017 à 16:11 :
http://www.lejdd.fr/economie/uranium-la-mauvaise-mine-dareva-au-niger-3371576
a écrit le 30/11/2017 à 8:33 :
"les employés et ouvriers (+5 points à 31%) et les membres de foyers à bas revenus (+8 points à 39%)".

Loi travail et baisse des APL surement, quel pipeau ce sondage
a écrit le 30/11/2017 à 7:05 :
Quelle affligeante nouvelle ! il y aurait donc une épidémie de girouettes ???
a écrit le 29/11/2017 à 22:39 :
Factuellement, LREM s'est pris une gigantesque claque aux sénatoriales, le chômage ne baisse pas, le secteur immobilier est en train de se rebloquer et l'UE juge très sévèrement la gestion de Mr Macron qui se révèle incapable de faire passer le déficit à moins de 3% alors que son prédécesseur avait, dans un environnement économique mondial bien moins favorable, fait chuter celui ci de 5.8% à 3.2%.

Tout ceci pour inférer qu'on nous prépare un matraquage fiscal inédit (hausse de la TICPE de 10 à 15 c par litre de carburant, CSG à +1.7%) associée à une baisse historique des services publics effectifs (30 milliards de baisse des budgets de fonctionnement et d'investissement de l'état et des collectivités, 120 000 fonctionnaires en moins). N'oublions pas les 10 milliards supplémentaires d’économies que Macron va imposer aux hôpitaux et qu'il faudra compenser par les mutuelles.

Autant dire que Macron et ses âmes damnées se préparent une immense popularité...
a écrit le 29/11/2017 à 18:19 :
Sondage effectué dans sa famille et auprès de ses amis....au demeurant c'est normal, il a autant de charisme que Raffarin, et autant d'energie qu'un Oblomov, le patron c'est Macron qui d'ailleurs est en train de se reconvertir dans le stand-up pour amuser les pieds plats....😂😁
a écrit le 29/11/2017 à 16:18 :
Ce n'est pas un référence.
a écrit le 29/11/2017 à 10:15 :
Comme tout bon boxeur il a le sens de l’esquive commme aujourd’hui avec son report de réponse sur le dossier de Notre Dame des Landes pour ne pas polluer la conférence à venir sur l’ecologie
a écrit le 29/11/2017 à 9:01 :
La fabrique à opinion.
a écrit le 29/11/2017 à 7:32 :
Raffarin populaire ?!? ..... c'était dans Charlie Hebdo ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :