Emmanuel Macron prévoit une année 2023 difficile pour l'économie française

Le chef de l'Etat se veut rassurant sur les risques de coupures d'électricité cet hiver, tout en mettant en place un dispositif pour faire face à la situation, a-t-il indiqué dans un entretien télévisé. Quant à l'activité économique, il prévient que 2023 s'annonce difficile avant une reprise en 2024, soutenue par ses réformes du travail, de l'éducation, de la santé et des retraites.
(Crédits : Reuters)

Emmanuel Macron a voulu rassurer les Français ce samedi sur d'éventuelles coupures d'électricité cet hiver, en soulignant que le gouvernement travaille sur un « scénario extrême » qu'il est tout à fait possible d'éviter, a-t-il indiqué dans une interview accordée aux chaînes de télévision TF1 et LCI, enregistrée pendant sa visite d'Etat aux Etats-Unis.

Le président français a refusé d'imputer le risque de délestages en cas de températures très froides dans les prochains mois à une mauvaise maîtrise du calendrier de redémarrage des réacteurs nucléaires à l'arrêt pour travaux d'entretien présenté par EDF.  «  Non », a répondu Emmanuel Macron à la question de savoir si les retards pris dans certains chantiers par le groupe en cours de renationalisation constituait un « échec ».

« D'abord, je veux essayer de clarifier les choses: pas de panique! », a-t-il poursuivi. « Il y a un travail qui est fait, qui est légitime, par le gouvernement pour préparer un cas extrême, qui est en effet la nécessité de couper l'électricité pendant quelques heures dans la journée si on venait à en manquer », a expliqué le chef de l'Etat. Le gouvernement va d'ailleurs adresser aux préfets une circulaire pour anticiper d'éventuelles coupures programmées de l'électricité.

Lire aussiCoupures d'électricité cet hiver: les préfets priés d'envisager tous les scénarios pour préparer le pays

« C'est normal que le gouvernement prépare un cas extrême parce que les dernières années nous l'ont montré, parfois l'impensable arrive... et donc c'est la responsabilité du gouvernement, en lien avec tous les acteurs compétents, de préparer ces scénarios pour permettre que le pays ne soit pas en désordre complet », a-t-il argumenté.

Rien d'inéluctable

Si RTE, le gestionnaire des lignes à haute tension françaises, a pointé le mois dernier un « risque accru » de coupures d'électricité en janvier, Emmanuel Macron a assuré que ce scénario qu'il a qualifié de « fictif » n'a rien n'inéluctable.

« Si tous ensemble, nous tenons le plan de sobriété qui a été présenté par le gouvernement (...), c'est-à-dire de réduire d'environ 10% par rapport à notre consommation habituelle, (...) si on fait tous un peu attention et si à côté de ça EDF continue le travail, alors oui nous pourrons passer, même avec des mois de décembre et de janvier froids, cette période », a-t-il insisté sur TF1.

Pour autant, l'économie française devrait connaître des difficultés l'année prochaine. Cela pourrait être « un moment un peu difficile de notre histoire » à cause du « ralentissement de l'économie mondiale », mais Emmanuel Macron espère une « reprise qui devrait arriver en 2024 ». « Je sais que les jours sont durs, que le coût de la vie pèse sur votre quotidien », a-t-il déclaré, tout en rappelant que la France figure « parmi ceux qui s'en sortent le mieux ». « On va continuer de tenir, on va absorber ce choc, et il faut maintenant relancer les choses, par les réformes - sur le travail, l'éducation, la santé, les retraites - pour être plus forts », a-t-il ajouté.

Lire aussiCalendrier express pour les retraites : le projet de réforme présenté mi-décembre

Car « l'année 2023 indéniablement sera marquée par un ralentissement de l'économie mondiale, on le voit déjà poindre, plusieurs de nos voisins entrent déjà en récession », a averti Emmanuel Macron. « Il nous faut continuer le travail et nous préparer à une reprise qui je pense devrait arriver dans l'année 2024 », a-t-il estimé. Selon le Fonds monétaire international (FMI), le pays devrait voir son activité progresser de 2,5% cette année, et de 0,7% l'année prochaine, notamment en raison des prix de l'énergie qui pèsent sur l'activité.

« Nous avons tout pour sortir plus forts, plus grands de ce moment un peu difficile de notre histoire, et nous avons peut-être plus que beaucoup de nos voisins, donc nous allons y arriver », a-t-il assuré.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 40
à écrit le 06/12/2022 à 7:42
Signaler
Toujours à constater ses échecs mais n'en tire aucune leçon ! :-)

à écrit le 05/12/2022 à 20:39
Signaler
Il a pas compris que c’est lui le pb il ment comme il respire Macron aucune conviction toutes les lachetes jusqu’à quand les medias vont le couvrir

à écrit le 05/12/2022 à 20:39
Signaler
Il a pas compris que c’est lui le pb il ment comme il respire Macron aucune conviction toutes les lachetes jusqu’à quand les medias vont le couvrir

à écrit le 05/12/2022 à 18:00
Signaler
l'année 2023 et toutes celles qui vont suivre sous Macron vont être un CALVAIRE épouventable , pour nous français , il est tellement beau parleur qu'il nous hypnose il faut se réveiller rien que pour enfants , et là il s'en balance il n'en a pas

le 06/12/2022 à 13:17
Signaler
"l'année 2023 et toutes celles qui vont suivre sous Macron vont être un CALVAIRE épouventable" D'autant qu'il va se représenter ,des juristes actuellement sont en train d’étudier la possibilité ,si par exemple il fait repasser le septennat .Il sai...

à écrit le 05/12/2022 à 10:44
Signaler
"JE prévois une année difficile " sans JAMAIS évoquer ma responsabilité personnelle ! Le top du courage politique .....!

à écrit le 05/12/2022 à 10:42
Signaler
Notre PIB estimé pour 2022 sera de 2350 milliards d'euros. Notre déficit commercial estimé pour 2022 sera de 150 milliards d'euros : c'est de l'argent qui quitte la France et qui appauvrit la France. Faire disparaître ce déficit commercial nous appo...

à écrit le 05/12/2022 à 9:40
Signaler
La France un pays capitaliste et libéral quelle farce ! Officiellement à 57 / 58 % de dépense public sur le PIB , je ne vois absolument rien de capitaliste ou de libéral dans le système français. Le "capitalisme de connivence français" est au capital...

le 05/12/2022 à 17:03
Signaler
Et au capitalisme de connivence se rajoute le clientélisme électoral faisant que le système français fonctionne actuellement tel un mécanisme redistribution à l'envers où on prend dans la poche des "premiers de corvée" précarisés et smicardisés pour ...

à écrit le 04/12/2022 à 22:27
Signaler
Ça va être difficile, mais ça dépend surtout pour qui ! Le luxe est en pleine croissance et les stations de ski n’ont jamais eu autant de réservations, mais ça va être plus compliqué pour les précaires et les futurs retraités.

le 05/12/2022 à 8:54
Signaler
13,4% de personnes en état de pauvreté en france au début du quinquennat de macron. 18,46% aujourd'hui................... Augmentation des rémunérations de grands patrons de 50% Record battu pour les dividendes cette année. What else ?

à écrit le 04/12/2022 à 18:46
Signaler
Entièrement d'accord avec vous... les employés du secteur textile passent leur temps non pas à travailler mais à se plaindre. Qu'ils aillent en Chine où leur salaire sera de 400€ ou en Corée du Nord où ils travailleront gratis. Comme vous, j'en ai as...

le 05/12/2022 à 7:49
Signaler
Vous voulez le retour à l'esclavage monsieur le capitaliste ??

à écrit le 04/12/2022 à 18:09
Signaler
Tout ça, largement, pour plaire aux Américains dans leur croisade anti-russe.

à écrit le 04/12/2022 à 16:19
Signaler
Je remarque qu'il est responsable de rien. Quant à ses réformes, je vois mal comment la réforme des retraites, du travail, de l’éducation vont permettre aux français d’avoir de l’électricité cet hiver. Il se fout de nous !

à écrit le 04/12/2022 à 15:06
Signaler
Quand on a comme seul logiciel le "ruissellement" pour toute chose, alors que "la croissance" n'est plus un but à atteindre ! Les mauvais choix politiques vont se poursuivre ! ;-)

à écrit le 04/12/2022 à 13:00
Signaler
On n’en peut plus de ces prévisions

à écrit le 04/12/2022 à 12:01
Signaler
A votre pertinente intervention, j'ajouterais que si les pauvres ne se goinfraient pas de cochonneries sucrées et grasses, ils seraient moins gros, trouveraient du travail auquel ils pourraient se rendre en marchant au lieu d'être avachis dans leur 4...

à écrit le 04/12/2022 à 11:03
Signaler
Il n'y a aucun problème économique : ce qui se produit est conforme au système. Les riches continuent de voir leur patrimoine augmenter. Les dettes des uns sont les profits des autres. Cela fait des décennies qu'on nous raconte l'histoire de la pauvr...

à écrit le 04/12/2022 à 11:00
Signaler
Ecore une fois un commentaire pertinent de votre part. En effet si les chinois étaient des nord-coréens les choses ne se passeraient pas de la même façon. Et ils ne sont pas non plus des japonais ce qui peut expliquer certaines choses que vous avez b...

le 05/12/2022 à 8:56
Signaler
les nems sont vietnamiens

le 05/12/2022 à 13:41
Signaler
@Mamie. Les nems sont japonais et ont été copiés par les vietnamiens qui ne sont pas à ça près...

le 06/12/2022 à 4:12
Signaler
Les nems viennent du Vietnam !! Rouleau impérial, fried spring roll, ça vient du Vetnam ! Vous confondez avec le sushi du Japon qui a copié toute la technologie des européens depuis des années. Le Japon a tout copié l'électronique et l'automobile de...

à écrit le 04/12/2022 à 10:59
Signaler
Vous pensez que le chinois de base se projette dans l’avenir? Internet et la TV étrangère ouvrent une fenêtre sur la vraie vie,ailleurs,pour ceux qui peuvent les regarder.Pour la grande majorité,c’est travaille,obéit et tait-toi.Les limites à cette s...

à écrit le 04/12/2022 à 10:54
Signaler
Madame, à votre propos il faut ajouter ceux qui souffrent d'apnée du sommeil et qui ne s'en rendent même pas compte... rien de plus terrible que de dormir à côté de quelqu'un de ce genre à qui il faut, plusieurs fois par nuit, faire du bouche à bouch...

à écrit le 04/12/2022 à 10:53
Signaler
J'adhère one hundred per cent avec vos remarques. En effet si les gens travaillaient plus dur, avec une durée d'au moins 42 heures par semaine et jusqu'à 65 ans au grand minimum, il n'y aurait pas de pensions inférieures à 1200€ ce qui serait Byzance

à écrit le 04/12/2022 à 10:51
Signaler
Oui, oui, oui comme vous avez raison ! y'a pas que le fric dans la vie... quand les prolos que vous évoquez l'auront compris , ils se plaindront moins. Ils n'ont qu'à allé voir en Corée du Nord comme vous le dites souvent. Ils comprendront la chance ...

à écrit le 04/12/2022 à 10:50
Signaler
A votre pertinente intervention, j'ajouterais que si les pauvres ne se goinfraient pas de cochonneries sucrées et grasses, ils seraient moins gros, trouveraient du travail auquel ils pourraient se rendre en marchant au lieu d'être avachis dans leur 4...

à écrit le 04/12/2022 à 10:36
Signaler
Ses économies de bouts de chandelles sur l'éducation (fin des maths pour tous) ou sur la santé (fin des soins de qualité) ou sur la retraite (mort au travail des ouvriers) n'amèneront que ruine et désolation. Le déficit commercial explose, ainsi que ...

à écrit le 04/12/2022 à 8:38
Signaler
Année 2023 difficile? Euphémisme et inquiétude maximum.Guerre à notre porte avec ses conséquences indirectes pour nous,Covid,coupures de courant,grèves,réforme impopulaire,etc…. Est-ce une opération préventive qui a consisté à récupérer un maximum...

à écrit le 04/12/2022 à 0:46
Signaler
Le pompier pyromane a parle.

à écrit le 03/12/2022 à 21:55
Signaler
Pour lui et pour "eux" aussi, ça va devenir difficile, quand on va avoir des coupures d'électricité, qu'ils vont essayer de nous remettre le masque, et que la Russie va nous déclarer en guerre avec elle parce qu'on essaiera de lui imposer un prix pla...

le 04/12/2022 à 8:51
Signaler
C'est pour cela que le gouvernement a mis en place la collecte des armes ( 150 000 en une semaine ) du quidam de base juste avant ,il se doute bien que cela peut dégénérer dès janvier.

à écrit le 03/12/2022 à 21:44
Signaler
Comme c'est curieux ! IL vient juste de voir Biden et le Munsk !

à écrit le 03/12/2022 à 20:04
Signaler
Bonjour, Comment cela 2023 risque d'être difficile... Le prix de l'énergie Explose... Pétrole Guerre en Ukraine... Électricité grève de EDF et arrêt de 50% des réacteurs. Taxe et impôts indirects en argumentation... Inflation importants, sûr l'...

à écrit le 03/12/2022 à 19:34
Signaler
démissionne Guignol de petite envergure !

à écrit le 03/12/2022 à 19:09
Signaler
On peut pas lui retirer, qu'il a été courageux dans l'état d'indigence ou se trouve la France d'aller mendier chez grand père Biden, ceci pour ralentir notre voyage dans le temps et notre rapide décroissance. Preuve que c'est bien un voyage dans le...

à écrit le 03/12/2022 à 18:21
Signaler
Sans majorité absolue à l'assemblée je souhaite surtout qu'il démissionne....pour un 3ème mandat, car il risque de s'ennuyer ferme en 2027.

à écrit le 03/12/2022 à 17:56
Signaler
La McKroni "prévoit une année 2023 difficile pour l'économie française", mais ne s'en sent nullement responsable ! C'est la faute de ses prédécesseurs .... ! ;-)

à écrit le 03/12/2022 à 17:44
Signaler
Surtout pour les français tant "Macron-le-servile" bien au chaud suit le great reset de schwab et sa guerre en ukraine sous pilotage de l' uerss, great reset qui consiste, je le rappelle, à effondrer les économies européennes ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.