Eric Coquerel, député de la France insoumise, prend la tête de la commission des Finances

C'est le candidat de la Nupes qui a été élu au troisième tour face au Rassemblement national et aux Républicains, remportant ainsi le poste tant convoité de président de la Commission des finances de l'Assemblée nationale. Traditionnellement, ce mandat revient à un groupe de l'opposition.
Traditionnellement, le mandat de président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale revient à l'opposition.
Traditionnellement, le mandat de président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale revient à l'opposition. (Crédits : Reuters)

C'est une victoire de taille pour la Nouvelle union populaire économique et sociale (Nupes). Son candidat, l'Insoumis, Eric Coquerela été élu à la présidence de la commission des Finances au troisième tour. Agé de 63 ans, le député de Seine-Saint-Denis s'est imposé au troisième tour avec 21 voix contre 11 pour le candidat du Rassemblement nationale, Jean-Philippe Tanguy, et 9 pour la candidate Les Républicains, Véronique Louwagie, alors que les députés de la majorité se sont abstenus. Traditionnellement, ce mandat revient à un groupe d'opposition. Après trois suspensions de séance, le député Charles de Courson (Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires) a, lui, retiré sa candidature pour ce troisième tour décisif.

Eric Coquerel a été préféré en interne à la socialiste Valérie Rabault, contrainte de renoncer face au leadership des LFI, plus importante force de gauche à l'Assemblée. Elle a obtenu en échange une vice-présidence de l'institution.

Un post clé

L'élection d'Eric Coquerel, qui siégeait déjà parmi les quelque 70 membres de la commission lors de la précédente législature, est un trophée pour LFI dans cette nouvelle Assemblée. C'est, en effet, un poste des plus stratégique. Et pour cause, le numéro un de cette commission permanente peut infléchir le projet de loi de finances, contrôler le budget de l'Etat et il a un puissant droit de regard sur les administrations. Enfin, il peut passer outre le secret fiscal, en ayant accès au dossier de n'importe quel contribuable, entreprise ou particulier. De manière générale, le pouvoir des commissions permanentes s'est accru depuis la réforme constitutionnelle de 2008. Elles sont les premières à se saisir d'un texte qui correspond à leur champ de compétence et peuvent l'amender. Les présidents des commissions peuvent également intervenir pendant les séances, quand ils le souhaitent, sur un texte qui les concerne. Un privilège, alors que le temps de parole est étroitement contrôlé dans l'hémicycle.

7 élus de la majorités aux autres commissions

Eric Coquerel est désormais élu pour un an, tout comme les autres présidents de commission. « Les membres des commissions permanentes sont nommés au début de la législature et chaque année suivante », précise, ainsi, le règlement de l'Assemblée. Le député de la majorité Jean-René Cazeneuve (Renaissance, nouveau nom de LREM), seul candidat, a obtenu l'autre poste clé de la commission des Finances, rapporteur général du budget.

Les autres commissions se partagent entre 7 élus de la majorité: 5 Renaissance (ex-LREM), une élue Horizons et un Modem. Aux Lois, c'est Sacha Houlié (Renaissance, Vienne), 33 ans, qui présidera. Ce n'est pas le plus jeune président de commission, François Fillon ayant été propulsé en 1986 à la tête de la commission de la Défense à seulement 32 ans. Aux Affaires sociales, Fadila Khattabi, députée Renaissance de Côte-d'Or est réélue. Guillaume Kasbarian, député Renaissance dirigera la commission des Affaires économiques. Thomas Gassilloud (Rhône), autre député du parti présidentiel, prend la tête de la commission de la Défense nationale et des forces armées. Agnès Firmin Le Bodo, députée Horizons de Seine-Maritime est élue aux Affaires culturelles et de l'Education. Aux Affaires étrangères, le député MoDem Jean-Louis Bourlanges (Hauts-de-Seine) a été réelu. Jean-Marc Zulesi (Renaissance, Bouches-du-Rhône) prend la tête de la commission du Développement durable et aménagement du territoire.

La veille, l'éphémère ministre des Outre-Mer et députée des Yvelines, Yaël Braun-Pivet, a été élue à l'un des postes les plus prestigieux de la Rébublique, la présidence de l'Assemblée. C'est la première femme à accéder au perchoir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 01/07/2022 à 12:54
Signaler
On va en apprendre de belles sur nos exilés fiscaux, tremblez ! L'aaaaaaaamour du fisc ! Jonathan et Jennifer, des justiciers milliardaires ! L'aaaaaaaamour du fisc ! c'est vraiment leur grande affaire, faire la vie dure aux gangsters !

à écrit le 01/07/2022 à 6:30
Signaler
Sincèrement je trouve que cette assemblée est équilibrée et bien représentée, beaucoup de changements c'est normal avec l'arrivée de nouvelles générations, des tendances , des avis différents, il appartient à chacun de ces groupes politique de faire ...

à écrit le 30/06/2022 à 22:56
Signaler
Vu l'état de nos finances, je me demande l'intérêt de cette commission qui n'a jamais servi à rien. Ce parlement n'est guère qu'une assemblée de notables satisfaits d'être parvenu en haut de l'échelle sociale et bien incapables de NOUS imaginer un av...

à écrit le 30/06/2022 à 20:28
Signaler
Ceux qui agitent le "chiffon rouge" du libre accès au le secret fiscal, ont certainement beaucoup de choses à cacher. Plus sérieusement il s'agit de contrôler le budget de l'Etat, donc ou va l'argent? (un "questeur" a 5000 euros de bonus mensuel, u...

à écrit le 30/06/2022 à 20:20
Signaler
A peine arrivé il nous prends deja la tête...

à écrit le 30/06/2022 à 19:19
Signaler
Si Macron était moins nul il dirait ce qu’il convient de dire à savoir qu’il va falloir « bouter » au plus vite l’extrême gauche et l’extrême droite de l’Assemblée nationale.

à écrit le 30/06/2022 à 16:57
Signaler
Une trahison, collaboration avec un ennemi de la France.

le 30/06/2022 à 17:09
Signaler
le renouveau n est il pas le bidouillage en marche forcée?

à écrit le 30/06/2022 à 15:14
Signaler
Voilà qui est plus rassurant que l'entre soi de ces 5 dernières années! Il sera plus difficile de tout cacher aux yeux des français!

le 30/06/2022 à 19:44
Signaler
Disons que Larem pourra moins bidouiller mais LFI ??

à écrit le 30/06/2022 à 14:28
Signaler
Bref clin d’œil sur ce qui s’est passé ces dernières années ( hors crise sanitaire ) j’ai l’impression que c’est la victoire du mouvement des gilets jaunes avec leur principale revendication : La mise en place d’une assemblée du peuple .

à écrit le 30/06/2022 à 14:26
Signaler
Quel est le rapport entre une position pour avaler des couleuvres, et le retrait des russes de l’Ile aux Serpents? Je suis perplexe..

à écrit le 30/06/2022 à 13:35
Signaler
Intelligent pour Renaissance de donner à la NUPES la commission des finances. Coquerel doit se préparer à avaler des couleuvres et manger des chapeaux.

à écrit le 30/06/2022 à 13:29
Signaler
Quand on pense qu’il y avait un homme compétent et intègre comme Charles de Curson comme candidat mais on passe une fois de plus à côté d’un élu à ce poste qui aurait vraiment défendu une politique rigoureuse sur la dépense publique

le 01/07/2022 à 6:44
Signaler
Le problème de Courson est justement celui-là : compétent et intègre. Au milieu des Républicains que personnellement je méprise. L'équivalent d'un René Dosière. Ces parlementaires -là, n'accèderont jamais à quoi que que ce soit.

à écrit le 30/06/2022 à 13:23
Signaler
Un poste important en effet, info intéressante en tout cas.

à écrit le 30/06/2022 à 12:48
Signaler
Bonjour, Cette élection interne défini la nouvelle répartition des pouvoirs, comme l'extrême droite et la droite ne peuvent s'entendre , s'est l'extrême gauche qui prends les pouvoirs.... Intéressant....

le 30/06/2022 à 13:18
Signaler
De toute façon à un certain niveau ils s'entendent tous entre eux

le 30/06/2022 à 15:45
Signaler
Un trotskyste prend un poste à responsabilité au sein d'un Etat en décrépitude. Pas vraiment de quoi se réjouir. Et le mot "insoumis" pose un problème en soi. Insoumis à quoi ? Aux lois de la République ? C'est le contraire du Parti Révolutionnaire...

le 01/07/2022 à 3:23
Signaler
Vous avez raison, et le LR à bien contribué à cette situation , ceci dit celles-ci ne me dérange pas , j’imagine que certains sont inquiets on comprendra pourquoi …… Messieurs la roue tourne !

à écrit le 30/06/2022 à 12:36
Signaler
Marine s'est donc bien fait avoir...

le 30/06/2022 à 13:10
Signaler
Exact, elle a lâché la proie d'un poste stratégique mais assez confidentiel de questeur, cédé par le RN à la minorité présidentielle, pour l'ombre d'une prestigieuse présidence à venir. Le piège classique en politique.

le 30/06/2022 à 19:53
Signaler
Par les LR .. Un parti amener a disparaire a cause de toute ces trahisons En 2027 vous aurez donc le choix entre LFI et le RN car Larem de l apres macron ça ca etre le grand retournementde veste tous a sauver leur strapontin..

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.