Avec le rachat de Sarenza, le groupe Beaumanoir veut se renforcer dans l'e-commerce

Le groupe Beaumanoir, basé à Saint-Malo, a finalisé l’acquisition du site de chaussures et de vêtements Sarenza. Déjà détenteur de marques telles Cache Cache, Morgan, Caroll et La Halle, ce leader français de la mode accessible souhaite renforcer son offre de e-commerce autour d’une grande marketplace lifestyle tout en facilitant la distribution de ses produits via ses 2.500 magasins physiques. Dans un marché du textile en perte de vitesse, il mise sur Internet pour gagner des parts de marché.
Leader français de la mode accessible avec des marques comme cache Cache ou Caroll, le groupe malouin Beaumanoir vient de racheter le site Sarenza afin de renforcer son offre de e-commerce autour d’une grande marketplace lifestyle, tout en facilitant la distribution de ses produits via ses 2.500 magasins physiques.
Leader français de la mode accessible avec des marques comme cache Cache ou Caroll, le groupe malouin Beaumanoir vient de racheter le site Sarenza afin de renforcer son offre de e-commerce autour d’une grande marketplace lifestyle, tout en facilitant la distribution de ses produits via ses 2.500 magasins physiques. (Crédits : dr)

Entré fin juillet en négociations exclusives avec Monoprix (filiale de Casino), en vue de racheter Sarenza, le groupe Beaumanoir, basé à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) a finalisé mercredi 2 novembre l'acquisition du principal site français de vente de chaussures et de vêtements.

Alors que se jouait au même moment la liquidation de Camaïeu avec une vente aux enchères de plus de 51 millions d'euros de vêtements, le leader français de la mode accessible poursuit ses emplettes dans un marché du textile fort chahuté. Il s'offre, pour un montant non communiqué, une marque digitale destinée à renforcer sa stratégie numérique et e-commerce.

Rachetée en 2018 par Monoprix, Sarenza avoisinerait cette année les 200 millions d'euros de chiffre d'affaires selon le site Fashion Network et réalise 70% de ses ventes en France.

Faire rayonner les marques sur une marketplace unique

 « L'acquisition de Sarenza vient compléter le savoir-faire du groupe. Grâce aux synergies possibles avec nos autres marques, nous avons désormais toutes les clés pour faire de Sarenza la plateforme e-commerce incontournable de la chaussure et du prêt-à-porter français », commente Roland Beaumanoir.

À 73 ans, le chef d'entreprise fait partie de ces nouveaux Messieurs de Saint-Malo dont la fortune est estimée par Challenges à 450 millions en 2022.

Très présent en Chine où il s'est allié en 2021 avec l'entreprise Zhongke (propriétaire du réseau C&A en Chine), son groupe, créateur des marques Cache Cache et Bonobo, s'est étendu et renforcé sur le marché français en rachetant successivement Morgan en 2011, La Halle en 2020 et Caroll en 2021.

Avec l'entrée de Sarenza dans son giron, Beaumanoir indique  se positionner désormais  « comme l'un des leaders du marché de l'habillement en France ».

L'entreprise qui prévoit un chiffre d'affaires de 2,1 milliards d'euros en 2022 et emploie 13.000 collaborateurs dans le monde, notamment dans ses 2.500 points de vente, se diversifie en ouvrant un quatrième segment.  Après la mode à tous petits prix pour la famille avec La Halle, la mode accessible avec Cache Cache, Bonobo et Bréal, le premium accessible et plus urbain avec Morgan et Caroll, l'ETI met le pied dans la chaussure et la mode en ligne avec Sarenza.

Stratégie omnicanale et nouvelle clientèle

Outre l'enrichissement des marques, le Groupe Beaumanoir espère ainsi adresser une nouvelle cible de clients qui réalise ses achats par le biais d'Internet.

« Particulièrement stratégique pour notre développement, cette nouvelle acquisition est l'aboutissement d'une démarche d'investissement dans le digital et l'omnicanal démarrée il y a de nombreuses années », fait valoir Jérôme Drianno. Le directeur général du groupe qui, il y a un an annonçait que pour « faire perdurer des champions nationaux », il fallait « se solidifier et se consolider » mise sur une croissance continue, de l'ordre de 20% par an, d'Internet.

« Toutes nos marques pourront largement bénéficier du rayonnement de Sarenza sur le marché du e-commerce et Sarenza pourra bénéficier d'un maillage physique puissant pour ses livraisons. »

En plus de son activité de distribution, le groupe a développé, pour l'écosystème commerçant, une activité e-business avec Korben et possède une filiale logistique, C-Log. Cette expertise en logistique sera aussi mise au service de Sarenza.

En décembre 2021, Roland Beaumanoir, avait reçu le prix de la personnalité de l'année dans la catégorie distributeur non alimentaire par LSA. Le magazine professionnel saluait son « bon sens du commerce » après la reprise ​de La Halle et de Caroll, deux ex-fleurons du groupe Vivarte.

Lire aussiMonoprix (Casino) va racheter le chausseur en ligne Sarenza

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 02/11/2022 à 23:13
Signaler
Il s est allié avec Un régime anti démocratique, espionnant , copiant , faisant travailler les enfants , lintituant le travail forcés des opposants politiques , culturels et les enfants … je boycotte ces marques !!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.