La Rochelle : Valls tente de rassembler un PS en quête d'union

 |   |  685  mots
(Crédits : BENOIT TESSIER)
Sifflé par certains jeunes militants socialistes qui ont crié "Macron, démission !" et "Taubira à Matignon" lors du dîner samedi soir, Manuel Valls conclut ce dimanche les travaux de l'université d'été du PS, marquées, à trois mois de la dernière consultation électorale du quinquennat, par les efforts du parti pour faire oublier les "fragmentations" de la gauche.

Le Premier ministre, qui s'est présenté samedi à l'Université d'été du PS à La Rochelle comme le commandant du navire socialiste capable de "gouverner ferme", devrait confirmer et défendre le cap de sa politique, qui tarde toujours à porter ses fruits.

Selon plusieurs ténors socialistes, Manuel Valls, qui s'exprimera vers midi après le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, devrait notamment revenir sur la promesse présidentielle d'une nouvelle baisse d'impôt en 2016 ainsi que sur la grande échéance diplomatico-environnementale de la COP 21 fin novembre.

A la veille d'un déplacement à Calais lundi, le chef du gouvernement devrait aussi s'exprimer longuement sur la crise migratoire en Europe et insister sur "la tradition française" d'accueil de la France, selon ses proches.

"Ils ne viennent pas nous piquer notre boulot, ils viennent sauver leur peau. A partir de là on les accueille (...), ce sont des réfugiés, c'est l'honneur de la France et de l'Europe. Demain (dimanche), vous l'entendrez", a assuré samedi le président de l'Assemblée Claude Bartolone.

A trois mois des régionales où la gauche devrait perdre la majeure partie des nouvelles 13 régions, le PS avait entamé ses travaux d'été en ordre dispersé: les "réformateurs" de l'aile droite s'étaient réunis en Gironde, tandis que les "frondeurs" de l'aile gauche se retrouvaient sur l'île d'Oléron.

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, grand absent de La Rochelle, a d'ailleurs déclenché une polémique en s'attaquant à la durée du travail depuis une autre université d'été, celle du Medef.

"Macron démission ! Macron démission !", chantait-on samedi soir du côté du Mouvement des Jeunes socialistes, lors du grand dîner rassemblant notamment Manuel Valls et plusieurs membres du gouvernement avec les militants, ont entendu des journalistes de l'AFP présents aux abords de la salle, fermée à la presse.

Selon les témoignages recueillis, entre 25 et 50 militants des MJS menaient le chahut. Selon Benjamin Rosmini, un militant qui a raconté la scène sur Twitter, ceux-ci ont également sifflé Manuel Valls, qui "s'est assis" avec un militant ayant eu "des propos plus violents", pour lui demander "des explications".

Des "tous ensemble socialistes" ont ensuite retenti, tandis que des "Taubira à Matignon" ont également été lancés côté MJS, selon des participants. Très applaudie dans l'après-midi, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, avait mis en garde contre une gauche trop "éloignée" des catégories populaires.

Mais les divisions socialistes auront cette année été en grande partie masquées par la crise chez les écologistes. Les défections d'Europe Ecologie-Les Verts de Jean-Vincent Placé et François de Rugy, affichées à La Rochelle, ont ouvert la perspective d'une recomposition de la gauche entre un pôle réformiste et un pôle radical. Et relancé les spéculations autour d'un éventuel retour d'écologistes au gouvernement, à la faveur du remaniement provoqué par le départ du ministre du Travail, François Rebsamen.

Quant aux frondeurs socialistes, contrairement au congrès de Poitiers, ils seront finalement restés assez peu tranchants durant le week-end. "Il y a une forme d'autocensure. On ne veut pas utiliser les malheurs de la France pour s'attaquer à la nullité de la politique de Valls", grince l'un d'eux.

Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, le Premier ministre est toutefois le plus fréquemment cité comme candidat préféré des sympathisants socialistes (35%), devant Martine Aubry (28%), François Hollande (22%) et Arnaud Montebourg (15%).

Selon un autre sondage Odoxa-Le Parisien, le gouvernement est cependant jugé "inefficace économiquement" par près de sept Français sur 10 (69%). Les désaccords sur la politique économique, pourtant actés par un vote du bureau national du PS fin juillet favorable à une réorientation des crédits du pacte de responsabilité, ont aussi été mis en sourdine.

Manuel Valls avait largement fermé la porte dès mardi en indiquant dans une tribune aux Echos que "l'ampleur" du soutien du gouvernement aux entreprises, jugé excessif par une partie de la gauche, ne serait pas "remise en cause".

Avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2015 à 16:32 :
J'espère que dans un souci de transparence ces donneurs de leçons publieront le bilan carbone, le gaspillage alimentaire, le gaspillage énergétique généré par ce genre de grande messe inutile au Français. C’est bien beau de me culpabiliser à chaque fois que je me sers de ma voiture pour aller travailler et pour payer mes impôts directs et indirects, taxes … etc. Le PS compensera en plantant des arbres ou versant un don à une OGN ? Les restes des repas ont-ils été donnés ? Recycler en biogaz, en composte ? Qu’il me montre l’exemple en prenant des vélos, transport en commun, les bus « Macron »l. Nous ne sommes pas en 1615 ou seule la noblesse à tous les droits. Et le peuple que des devoirs.
a écrit le 30/08/2015 à 17:20 :
L' Union ! tous unis......en tous lieux ---- pour la chute finale .Du travail pour les historiens .
a écrit le 30/08/2015 à 16:44 :
Chaque socialiste est responsable de la précarité , du chômage , de la désespérance.
a écrit le 30/08/2015 à 14:25 :
Une politique menée par des amateurs depuis 3 ans et qui tentent encore de nous endormir par des baisses futures d'impôts. Concrètement, qu'est-ce que le Gouvernement a réalisé depuis la prise du pouvoir ? Le CICE, le pacte de responsabilité, la Loi Macron passée en force sont tout des outils pour relancer l'Economie et le constat est stérile, pire même le chômage explose et les français n'ont plus confiance à ces politiques qui s'en mettent plein les poches !
Réponse de le 30/08/2015 à 17:16 :
Vivement qu'on retrouve les pros du quinquennat précèdent!
J'aurais bien aimé qu'ils fassent leur bilan idyllique avant de changer de nom. Timidité?
Ils manquent quelque peu d'humilité les "Républicains", à commencer par oser se nommer ainsi, alors qu'ils avaient flingué la police de proximité, la police nationale, les juges dont ceux de la finance, les effectifs enseignants, la formation des professeurs, le budget de la recherche et les effectifs des chercheurs, etc.
En résumé, tous les choix très courtermistes pour rester planté dans le mur!
* courtermiste, à rentrer dans le dico!
A part les 700 milliards de dette supplémentaire en 5 ans, les 30 milliards supplémentaires d'impôts juste avant les élections 2012, autre chose d'intéressant?
a écrit le 30/08/2015 à 13:00 :
Un tissu de mots déconnecté des réalités, du verbiage socialo-compatible. On en arrive à ne plus aimer son pays. La France, c'est quoi en 2015? Demandons aux gens du voyage qui se permettent de bloquer une autoroute majeure pendant 12 heures......
a écrit le 30/08/2015 à 12:35 :
Les baisses d'impôt préélectorales sotn de la démagogie pure, mias des gogos vont encore s'y laisser prendre. Quant à l'écologie, les US notamment s'en contrefichent. Cela va donc être un show médiatique aux frais des contribuables dont Hollande et ses comparses rafolent :-)
a écrit le 30/08/2015 à 12:26 :
Valls rassemblerai le PS en les piétinant au 49-3 avant et après La Rochelle.

Les militants responsables du PS se doivent de faire payer la note des 49-3 aux élus PS qui l'ont voté ou se sont abstenus de voter contre.

Valls et son gouvernement se sont comportés tels des casseurs de la société française et de son économie.
Réponse de le 30/08/2015 à 12:55 :
Quand on voit l'immaturité du PS, on se dit que Valls a bien raison de le traiter à grands coups de 49-3.
Réponse de le 30/08/2015 à 14:28 :
Evidement que l'utilisation du 49.3 était logique et nécessaire!
Il aurait du en faire usage plus tôt!
1) cause blocage de la branche Jurassic du PS.
Oublions les énergumènes tous juste sortis du Trias, c'est à dire le PC, le FdG et les écolos!
2) cause la droite bloquait des mesures qu'elle avait rêvé de prendre s'en jamais l'oser.
Je pense que la majorité des français ont certainement approuvé l'usage du 49-3.
a écrit le 30/08/2015 à 12:19 :
à mon avis vis le PS devrait fusionner avec L.R. car leurs incapacités à redresser le pays sont de même nature , des politiques brouillonnes axées sur leurs réélections perpétuelles.
Cela permettrait aux électeurs d'y voir plus clair .
a écrit le 30/08/2015 à 12:05 :
Scandale de l'autoroute A1 par les gens du voyage = Perte de l'AUTORITE de l'ETAT
Il faut la dissolution de l'assemblée nationale pour remettre de l'ordre et un pilote dans
l'avion
Réponse de le 30/08/2015 à 16:32 :
D'après la loi française et meme européenne, les condamnés sont en général autorisés à assister à l'enterrement d'un proche, parfois sous escorte. Les prisonniers aussi le droit de se marier, ils ont une assurance maladie, ont le droit de voter etc. Cela fait-il parti des droits de l'homme. Sauf si vous préférez les dictatures, personne ne vous retient.
a écrit le 30/08/2015 à 11:38 :
Le verbe "rassembler" doit être retiré de la langue Française ! Il est (ab)usé jusqu'à
la corde, gangrené, corrompu, etc...Après désinfection, déparasitage, nettoyage et
réparation, il ne sera remis en service qu'après 2017 !
a écrit le 30/08/2015 à 11:38 :
Ils emploient des ouvriers Roumain pour assister a leurs rassemblement !!
c est beau le socialisme on préféré faire travail les Roumains au lieu de travailleurs FRANCAIS !
HYPOCRITE C EST MAINTENANT !
a écrit le 30/08/2015 à 11:24 :
C'est de la tambouille politicienne

La cop21 sera un grand cirque médiatique et penser une seconde que ça remontera la côte des socialistes c'est vraiment irréel

Depuis 3 ans ils n'ont rien fait et rien changé bloque dans leur vieille vison du monde
Réponse de le 30/08/2015 à 12:59 :
Malgré le battage médiatique, qui s'intéresse à la COP21 ? De toutes façons quel est l'intérêt de ces grands raouts coûteux et à l'empreinte carbone monstrueuse à une époque où pour quelques € on peut monter une visioconférence mondiale ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :