Le gouvernement veut réduire le nombre d'emplois publics

 |  | 434 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Reuters)
« Il y aura des réductions d'effectifs dans les secteurs où cela est possible », en particulier au ministère de l'Economie, des Finances et de la Relance, a affirmé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Des efforts de sérieux budgétaire aux allures de « contes de fée », a ironisé l'ancien ministre des Finances Eric Woerth.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé jeudi pour 2021 des augmentations d'effectifs pour la justice, la police et la santé, et des réductions dans d'autres ministères, soit au total des effectifs de l'Etat devant rester "stables".

"Nous avons pris la décision de maîtriser l'évolution de l'emploi public", a dit le ministre devant l'Assemblée nationale, à l'occasion du débat d'orientation des finances publiques.

"Il y aura des augmentations d'emplois dans des politiques jugées prioritaires comme la police, la justice et la santé" mais "il y aura aussi des réductions d'effectifs dans les secteurs où cela est possible", en particulier au ministère de l'Economie, des Finances et de la Relance, a-t-il poursuivi.

Au total, "nous voulons la stabilisation des effectifs de l'Etat en 2021".

Les crédits des missions de l'Etat en hausse...

La "priorité" est de "consacrer les créations d'emplois à l'administration territoriale et de demander à l'administration centrale un effort plus conséquent qu'auparavant", a précisé le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt. Le chef du gouvernement Jean Castex avait affiché cette priorité dans son discours de politique générale, évoquant une "révolution".

Les ministres de Bercy ont également indiqué que les crédits des missions du budget de l'Etat (hors plan de relance) augmenteront en 2021 de 7 milliards d'euros, soit +2,6%, une hausse "raisonnable" selon M. Le Maire.

...Justice, police, éducation

Ainsi "les moyens de la justice seront renforcés" avec une "progression de 6%" du budget du ministère, a détaillé M. Dussopt. Le budget des Armées sera doté de 1,7 milliard d'euros supplémentaires en 2021, notamment "en faveur de la défense spatiale".

Les budgets de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche seront respectivement en hausse de 1,3 milliard et 300 millions d'euros.

Les crédits alloués à la transition écologique s'élèveront à plus de 26 milliards, en hausse de 550 millions d'euros, "auxquels s'ajoutera une enveloppe majeure du plan de relance", a poursuivi le ministre.

Le budget de la Culture connaîtra une hausse de 150 millions d'euros et celui dédié à l'Egalité entre les femmes et les hommes bénéficiera d'une "hausse jamais atteinte" de "près de 40%".

Le président de la commission des Finances, Eric Woerth, a critiqué un projet de budget où "tout est prioritaire donc rien n'est prioritaire".

L'ancien ministre s'est interrogé sur son financement, demandant de ne "pas confondre les comptes publics avec les contes de fée" et plaidant pour un plan de "convalescence" des finances publiques.

Lire aussi : Crise sanitaire : le déficit se creuse de 34 milliards d'euros par rapport à 2019

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/07/2020 à 11:49 :
Toujours les même méthode et surtout toujours la baisse des effectifs qui nous servent tous pour conserver les hauts dirigeants...
a écrit le 24/07/2020 à 10:43 :
Toujours promis, jamais réalisée, aussi bien pour les fonctions publiques d'Etat que des collectivités locales. Mais il est possible que compte tenu de notre endettement abyssal suite au COVID-19 et d'avoir à fournir des Budgets visés par Bruxelles qui devra surveiller pour la France aussi, les réformes et économies réalisées, il y ait cette fois une vraie obligation de réduire le train de vie de l'Etat et que les sommes dégagées très importantes par l'U.E. (750 milliards d'euros) soient conditionnées à n'être pas utilisées comme trop souvent en France, à régler les dépenses de fonctionnement de fin de mois mais des investissements, de la recherche et des économies : le fameux plan quinquennal si cher aux économies dirigées comme c'était le cas de l'ex URSS.
a écrit le 23/07/2020 à 22:16 :
d'abord il est dit ""Il y aura des augmentations d'emplois dans des politiques jugées prioritaires comme la police, la", puis « Il y aura des réductions d'effectifs dans les secteurs où cela est possible » et enfin "nous voulons la stabilisation des effectifs de l'Etat en 2021". DONC AUCUNE BAISSE REELLE, encore du pipot macronien.
a écrit le 23/07/2020 à 17:35 :
simple..... pour tout nouveau texte, loi ou décret..... on en supprime deux.....ça libérera quelques energies....
quant à ceux qui pensent que le numérique va nous sauver...... ça risque d être pire que jamais..... à un momnet, il faut des gens.....au tel ou de visu.... pour régler tout ce qui n 'est pas prévu par un algorythme....
Réponse de le 24/07/2020 à 11:14 :
algorythme....

Cela s'appelle l'IA et c'est bcp + efficace que mettre des dizaines d'agents pour régler votre problème...
Réponse de le 26/07/2020 à 18:11 :
C'est bien le soucis de l'humain, il est pas quantifiable dans le temps, si une personne eut produire 100 objet son voisin lui peu en faire que 4 fois moins. Du coup les dirigeants préfère dès que c'est possible, et même si c'est plus cher, utiliser des machines qui elle produise toujours autant dans un temps donné.
a écrit le 23/07/2020 à 17:32 :
c 'est presque à pleurer de rire au vu de la complexité des législations et règlementations actuelles....sans parler de ce qui va nous arriver dessus dans les prochains mois, car tout le monde prépare des textes....
macron villipende l état profond mais ne fait que le renforcer

"pardonnez leurs mais je crois qu ils ne savent pas ou plus, ce qu ils font"
Réponse de le 24/07/2020 à 10:45 :
Réponse à Curieux37 : le Golghota Français, chemin de croix encore pour de nombreuses années. AMEN
a écrit le 23/07/2020 à 17:32 :
c 'est presque à pleurer de rire au vu de la complexité des législations et règlementations actuelles....sans parler de ce qui va nous arriver dessus dans les prochains mois, car tout le monde prépare des textes....
macron villipende l état profond mais ne fait que le renforcer

"pardonnez leurs mais je crois qu ils ne savent pas ou plus, ce qu ils font"
a écrit le 23/07/2020 à 17:32 :
c 'est presque à pleurer de rire au vu de la complexité des législations et règlementations actuelles....sans parler de ce qui va nous arriver dessus dans les prochains mois, car tout le monde prépare des textes....
macron villipende l état profond mais ne fait que le renforcer

"pardonnez leurs mais je crois qu ils ne savent pas ou plus, ce qu ils font"
a écrit le 23/07/2020 à 17:30 :
Le Maire un guignol comme tout les députés sénateurs des administrations publiques en doublons ou sans utilités sur effectifs de fonctionnaires arrêt de maladie trop élevé... depuis 30 ans on parle de grande réforme du public pourtant tout l'inverse augmentation des salaires enseignants du public police pompiers aides soignants... maintien des avantages les 32 heures départ retraites 57... voilà la grande réforme de le maire et de Macron. ... aucune remise en cause des heures supplémentaires calcul scandaleux, des policiers avec des. Horaires de. Bureau bien loin des besoins en fonction de la situation... les énarques le maire macron ne sont que des fonctionnaires on ne va pas taper sur nos camarades . Comme disait un lecteur de la tribune vive la république bannière !
Réponse de le 24/07/2020 à 4:35 :
Bananiere, c'est mieux.
a écrit le 23/07/2020 à 17:18 :
Pas grave, ils seront embauchés dans les collectivités locales. Ce ne sont pas les postes de planqués inutiles, inaccessibles et absentéistes qui manquent dans le bal des vampires décentralisés.
a écrit le 23/07/2020 à 16:34 :
A quand remonte les dernières analyses sérieuses des emplois administratif, je précise analyse sur le terrain par des personnes compétentes. pas des décisions prise en haut sans aller sur le terrain. Avant de dire qu'il manque du personnel il faudrait d'abord voir comment il est organisé comment il fonctionne. en pratique il faudrait étudier le travail des fonctionnaire un par un. On peut commencer en demandant à chaque fonctionnaire quelle est sa mission comment il est organisé a qui est destiné son travail , a quoi il sert etc...
Réponse de le 23/07/2020 à 17:14 :
Pourquoi pas pour chacun des CRAs; compte rendu d'activité ("time sheet" dans le privé. quand à la pointeuse ? quid des jours de carence maladie ...
a écrit le 23/07/2020 à 16:05 :
que dans les ministeres et ses doublons biensur
a écrit le 23/07/2020 à 15:54 :
Il y a des "gisements" de fonctionnaires redondants et inutiles : l'Administration centrale en général. Il faut se fixer comme objectif d'y supprimer 30% des postes. Bercy possède autant de chefs de bureau que de bureau !
Par contre, il est inutile d'embaucher plus en région : la réforme Hollande n'a apporté aucune réduction et il y a d'énormes gains de productivité à effectuer (agences multiples, chargés de mission à n'en plus finir, etc.), sans parler de réduction des budgets "petits fours" et déplacements.
Toutes les démarches, sauf pour les vérifications d'identité, devraient pouvoir se faire en ligne. Il existe encore des centaines (pour ne pas dire des milliers) de formulaires que l'on ne peut pas remplir en ligne et dont le traitement pourrait être automatisé et simplifié.
Enfin, la suppression du sénat, dont seuls les sénateurs pensent qu'il est utile, et du CESE et des CESER, devrait être à l'ordre du jour. Repères de copains et de non-élus, ces planques n'ont aucune utilité réelle (bien que leur membres trouvent à s'occuper).
Le discours qui consiste à dire que ce sont de petits "agrégats" budgétaires, et que leur suppression n'apporterait que très peu d'économie, est scandaleux. On ne juge pas une dépense publique à l'aune de son coût mais bien de son utilité et de son efficience.
a écrit le 23/07/2020 à 15:50 :
Eric Woerth peut ironiser. Il lui suffit d'oublier ses promesses non tenues, en particulier sur l'indexation des salaires des fonctionnaires. Avec des gens comme lui, la droite n'est pas prés de redevenir crédible.
Réponse de le 23/07/2020 à 16:32 :
Indexer est un crime contre la nation.
a écrit le 23/07/2020 à 15:45 :
les cci, cma, ces nids dorés remplis d'improductifs incompétents surpayés à glander.
a écrit le 23/07/2020 à 15:38 :
Mettre en perspective les statistiques sur 20 ans de l'emploi du ministère de l'agriculture et des différents lobbies agricoles dt les syndicats, avec celles du nbre famélique d'emplois agricoles sur le terrain.
Par ex: l'effectif des ch d'agriculture qui dépendent du ministère a augmenté de près de 30% en 2 décennies, qd le nbre d'exploitations agricoles a diminué de 50% ds le même tps (aux alentours de 400000 e disparues !! une paille...).
Que Mr Woerth qui a longtemps été aux manettes comme ministre du budget et de la fonction publique ds le gouvt Fillon ss Sarkozy fasse plutôt son mea culpa au lieu de cracher ds la soupe, ou plus simplement qu'il se taise sur ce sujet.
Il est nécessaire de dégraisser ds les bureaux de ts les services, mais également de ttes ces officines ou cabinets qui pullulent et travaillent de près ou de loin avec l'Etat et s'engraissent avec un comportement inflationniste ( tel un autre conte de fée...) : le télétravail, la numérisation à outrance doivent y aider, ainsi que l'application stricte du code des Marchés Publics.
Et mettre davantage de monde sur le terrain pour des missions de contrôle et de collecte d'information: travail, fiscalité, s sociaux, enquêtes de terrain...
a écrit le 23/07/2020 à 15:37 :
30 ans que l'on veut réduire le nombre de fonctionnaires et ils augmentent encore tous les ans.Notre administration pléthorique est un poids pour nos finances mais pire encore, une machine redoutable qui , pour exister , n’arrête jamais de réglementer notre quotidien.
Des normes toujours plus incompréhensibles, des textes kafkaïen.
Nous avons besoin de liberté, pas de flicage permanent.
a écrit le 23/07/2020 à 15:29 :
Dieu m'est témoin que je n'ai rien contre les chauffeurs de "voiture de maitre", mais s'il pouvait supprimer les chauffeurs de "voiture de fonction", j'interprèterais le geste comme le retour, enfin, à la modestie que devrait " LEUR" imposer ce budget au déficit démentiel.
a écrit le 23/07/2020 à 15:01 :
comme d'habitude , les déclarations d'intention de réductions d'effectifs finiront par des embauches conséquentes de fonctionnaires . plantez des impôts et de la dette supplémentaire , il poussera toujours plus de fonctionnaires .
a écrit le 23/07/2020 à 14:46 :
réduire les fonctionnaires ok mais le peuples choisit ( ce dont nous n'avons pas besoin c'est a dire trop de ministres,deputes sénateur ) la oui car on en a le plus au monde et ca nous coutent un bras pareil pour le salaire a vie du président ??? on est les seuls a accepter ça il faut réduire tous ce gâchis .
a écrit le 23/07/2020 à 13:50 :
Et il faut d'emblée s'attaquer aux plus inutiles et coûteux ce qui tombe bien, ils ont juste à démissionner tous et nous laisser nous auto-gérer ou même au pire laisser notre vieille oligarchie moribonde au pouvoir mais directement aux manettes en s'économisant ces biens trop ruineux intermédiaires politiciens.

Allez, enfin une bonne idée !
a écrit le 23/07/2020 à 13:43 :
C'est évident, il faut dégraisser le MAMMOUTH des hauts fonctionnaires, des grands chefs, super chefs, moyens chefs, petits chefs ... tous improductifs qui coutent un POGNON DE DINGUE.

il faut dégraisser sans indemnités, pour se dédommager ils ont déjà vidé les poches des contribuables depuis 20 ans

Tous ces précités n'ont qu'à créer leurs auto entreprises pour prouver leurs fabuleuses compétences !!!
a écrit le 23/07/2020 à 13:21 :
Les fonctions publiques sont le chancre de la France . Macron est impuissant et seul un chinois pourrait remettre de l'ordre dans ce merdier sans fond .
Réponse de le 23/07/2020 à 13:49 :
@colt
"Seul un Chinois"! Comme Mao tsé tung? Xi jing Ping?
Les valeureux démocrates d'un régime communiste staliniste ? Je préfère encore payer pour un trop plein de fonctionnaires plutôt que de finir Hong Kongais, Ouïghours, Tibétain dans des camps de concentration, de rééducation Chinois.
La Chine? Non, merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :