Les entreprises légèrement plus optimistes en matière de recrutements...

 |   |  464  mots
Pour le troisième trimestre consécutif, selon le baromètre Manpower, le nombre des entreprises songeant à recruter est superieur à celui des entreprises anticipant une baisse de leurs effectifs.
Pour le troisième trimestre consécutif, selon le baromètre Manpower, le nombre des entreprises songeant à recruter est superieur à celui des entreprises anticipant une baisse de leurs effectifs. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon le baromètre trimestriel Manpower sur les perspectives de recrutements, les entreprises se montrent légèrement plus optimistes pour le second trimestre 2015.

Sur le front de l'emploi, les bonnes nouvelles sont rares... Alors, quand il y en a une, même minime, autant la saluer. Pour la première fois depuis 2012, le baromètre Manpower sur les intentions d'embauches des entreprises est positif pour le troisième trimestre consécutif. Ainsi, pour le deuxième trimestre 2015, 7% des entreprises songent à recruter contre 6% qui comptent diminuer leurs effectifs et, tout de même... 86% qui ne changeront rien. Le solde net est donc de 1 point sans correction et de deux points après correction des variations saisonnières. Déjà, au premier trimestre, le solde était positif de 5 points et au quatrième trimestre 2014 de 1 point.

Le Baromètre Manpower des perspectives d'emploi pour le 2er trimestre 2015 auprès de 1.002 employeurs en France L'étude analyse les données obtenues en réponse à une unique question : "Comment anticipez-vous l'évolution des effectifs de votre entreprise au cours du prochain trimestre, jusqu'à fin juin 2015, par rapport au trimestre actuel ?" Le chiffre de "prévision nette d'emploi" utilisé dans ce baromètre est le résultat de la soustraction entre le pourcentage d'employeurs anticipant une hausse de leurs effectifs et le pourcentage d'employeurs anticipant une baisse. Il s'agit donc d'un solde net - pouvant être positif ou négatif - de perspectives d'emploi.

La Finance et l'Assurance en pointe


Cependant, les perspectives sont très différentes d'un secteur à l'autre. Ainsi, les entreprises les plus optimistes sont celles du secteur de la Finance, des Assurances, de l'Immobilier et des Services aux entreprises (+6 points) et celles des Transports et de la Logistique (+4 points), suivies des employeurs du secteur de l'Agriculture, de la Chasse, de la Pêche avec une prévision nette d'emploi positive de trois points.
En revanche, les entreprises du secteur des Industries extractives sont très nettement pessimistes avec un solde négatif de 17 points, idem dans le Commerce (-5 points) ainsi que dans la Production et Distribution d'électricité, de gaz et d'eau (-3 points).
On remarque aussi des différences sensibles selon la taille de l'entreprise. Ainsi, si les établissements de plus de 50 salariés voient plutôt les choses du bon côté avec un solde positif de 7 points, ceux de 11 à 49 salariés et ceux de moins de 10 salariés sont nettement plus mitigés avec, respectivement, un solde de « zéro » et de + 1 point.

Enfin, au niveau régional, les employeurs de la région Centre-Est se montrent les plus confiants pour le trimestre à venir, avec un solde net d'emploi positif de +3 points. Viennent ensuite les employeurs des régions Nord, Ile-de-France et Sud, dont le solde net d'emploi atteint + 1 point. A l'inverse, en région Centre-Ouest, les employeurs font état d'un pessimisme relatif avec une prévision nette d'emploi négative de -1 point.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :