Loi Travail : le point sur une nouvelle semaine de grèves

L'épreuve de force autour du projet de réforme du Code du travail entre cette semaine dans une phase décisive. Les appels à la grève se sont multipliés dans le secteur des transports.
Selon un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche, 46% des Français souhaitent que le gouvernement retire le projet. Mais selon un autre sondage Odoxa-Le Parisen, 53% des Français ne soutiennent pas le mouvement actuel.
Selon un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche, 46% des Français souhaitent que le gouvernement retire le projet. Mais selon un autre sondage Odoxa-Le Parisen, 53% des Français ne soutiennent pas le mouvement actuel. (Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)

Le gouvernement est loin d'en avoir terminé avec la contestation de la loi Travail, porté par la ministre Myriam El Khomri. Alors que la situation semble enfin se détendre pour l'approvisionnement en carburant, c'est désormais une grève élargie au secteur des transports qui va frapper la France. Du côté du gouvernement, le Premier ministre Manuel Valls promet d'aller "jusqu'au bout" sur ce texte et paraît miser sur l'essoufflement de la crise sociale la plus dure du quinquennat, qui menace la reprise économique française. De retour du G7 au Japon, François Hollande pourrait presser la sortie de crise.

Selon un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche, 46% des Français souhaitent que le gouvernement retire le projet. Mais selon un autre sondage Odoxa-Le Parisen, 53% des Français ne soutiennent pas le mouvement actuel.

La Tribune fait le point sur les mobilisations prévues au cours de la semaine.

Grèves reconductibles à la SNCF

En pleines négociations sur le temps de travail -elles doivent se poursuivre jusqu'au 6 juin-, les quatre principaux syndicats représentatifs (CGT, Unsa, Sud Rail, CFDT) ont appelé à des grèves reconductibles. Des mouvements avaient déjà été lancés en mai, mais c'est désormais l'organisation de l'Euro -début le 10 juin- qui pourrait être mise en difficulté. La fédération FO des transports menace de perturber les transports dans les villes-hôtes de l'Euro et doit se coordonner lundi avec son homologue de la CGT.

 "On ne va pas empêcher les gens d'aller voir les matchs de foot, mais il faut que le gouvernement aussi veuille discuter. Tout est entre les mains du gouvernement", a lancé le numéro un de la CGT Philippe Martinez.

     | Lire Temps de travail : ce que veut faire changer la SNCF dans le décret sur le cadre social unifié dans le ferroviaire

Difficultés en vue pour les transports en Île-de-France

Pour les Franciliens, la situation risque d'être particulièrement délicate à partir de jeudi puisque la CGT a également lancé un appel à la grève "illimitée" à la RATP -où elle est le premier syndicat-, demandant la réouverture des négociations salariales annuelles et le retrait du projet de loi El Khomri. Sud-RATP, troisième force syndicale, a déjà appelé à une grève illimitée à compter du lancement de l'Euro "contre la loi Travail" et "la remise en cause du statut RATP".

Week-end noir pour l'aviation civile ?

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a qu'il y aurait un "temps fort en milieu de semaine". Dès vendredi 3 juin et jusqu'au 5 juin, l'ensemble des syndicats des contrôleurs aériens a déposé un préavis de grève dans l'aviation civile. Pas de contestation de la loi Travail toutefois. Ici, les revendications sont purement internes. Les aiguilleurs du ciel demandent l'arrêt des réductions d'effectifs et veulent peser sur la renégociation de leur cadre social et indemnitaire. Un week-end noir est néanmoins encore évitable la prochaine et "a priori dernière" réunion de négociation sur le cadre social s'appliquant à tous ses agents est programmée le 31 mai, "à la suite de laquelle on saura si les préavis sont maintenus ou pas", a prévenu la Direction générale de l'aviation civile (DGAC).

Les raffineries toujours bloquées, pas les dépôts pétroliers

Du côté des carburants, la situation semble pour l'heure meilleure que la semaine passée. Certes six des huit raffineries françaises sont toujours ralenties -voire à l'arrêt pour quatre d'entre elles-, mais la quasi-totalité des dépôts pétroliers a été débloquée. Et si la grève a été reconduite aux terminaux pétroliers de Marseille et du Havre -qui alimentent Orly et Roissy en kérosène-, le gouvernement a néanmoins imposé un service minimum.

Samedi, le secrétaire d'État aux Transports Alain Vidalies a fait état d'"une situation qui s'améliore, une situation dans laquelle, dans certaines régions, nous sommes presque revenus à la normale". "Il y aura de l'essence" lundi dans les stations, a assuré dimanche le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll,

>> Lire aussi SNCF : la grève, une aubaine pour le covoiturage ?

(avec AFP et Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 31
à écrit le 31/05/2016 à 10:09
Signaler
Comme toujours et ce quel que soit le gouvernement, l'action porte sur des phénomènes épitopiques qui sont réglés ou tentés de régler dans l'urgence. Donc imparfaitement. Les causes profondes sont occultées pour maintenir un état de fait et un rappo...

à écrit le 31/05/2016 à 10:06
Signaler
.....diviser pour régner nos députés ne sont plus bavard

à écrit le 30/05/2016 à 17:07
Signaler
Les Sénateurs n'ont qu'à voter la destitution de Hollande et la répudation de VallsAyrault ; Ca ira pieux après ;

à écrit le 30/05/2016 à 17:06
Signaler
Les Sénateurs n'ont qu'à voter la destitution de Hollande et la répudation de VallsAyrault ; Ca ira pieux après ;

à écrit le 30/05/2016 à 16:47
Signaler
Contrairement à ce que certains disent et écrivent (chiffres avancés farfelus), CGT et FO ne sont plus représentatifs des salariés depuis longtemps. Maintenant ils perdent en crédibilité, car ce que leurs dirigeants défendent, c'est leur perte de pou...

le 30/05/2016 à 22:03
Signaler
Le gvt fait des cadeaux à la SNCF, la RATP comme il en a fait avec les transporteurs afin de calmer le jeu de la CGT dans ces entreprises. Mais cela sera en pure perte, car le privé dans tout ça sera le dindon de la farce. il faut espérer qu'il aura ...

à écrit le 30/05/2016 à 16:25
Signaler
Contrairement à ce que certains disent et écrivent (chiffres avancés farfelus), CGT et FO ne sont plus représentatifs des salariés depuis longtemps. Maintenant ils perdent en crédibilité, car ce que leurs dirigeants défendent, c'est leur perte de pou...

à écrit le 30/05/2016 à 16:06
Signaler
SNCF : La CFDT, l'un des quatre syndicats qui avaient appelé à la grève, a décidé aujourd'hui de lever son préavis.

le 30/05/2016 à 22:32
Signaler
Un syndicat aux ordres du PS et par conséquent du gouvernement ne peut qu'adopter un profil bas, voir rampant.

à écrit le 30/05/2016 à 15:52
Signaler
Par solidarité avec le mouvement social contre la Loi travail, Camille Senon, 93 ans, rescapée du massacre d'Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) en 1944, a opposé une fin de non recevoir à la proposition du Premier ministre, Manuel Valls, de l'élever au...

à écrit le 30/05/2016 à 15:30
Signaler
"le point sur une nouvelle semaine de grèves" On peut noter le blocage de la plus grosse usine de traitement des déchets de la région parisienne à Ivry sur seine.

à écrit le 30/05/2016 à 15:03
Signaler
Et tout cela, cette chienlit du fait que, par pure idéologie libérale (capitaliste) , ce gouvernement a voulu ignorer les syndicats . Il valait mieux discuter avant... C'est l'abc du métier, Monsieur Vall .

à écrit le 30/05/2016 à 14:17
Signaler
A présent " Moi Président Je " ( 17 fois ) pour ne pas supprimer le très peu restant de la loi, a décidé de céder à tout à la C.G.T Communiste sur l'intégralité de ce qu'elle " réclame " à E.D.F R.A.T.P S.N.C.F Air France

à écrit le 30/05/2016 à 12:04
Signaler
Pour un gouvernement aller jusqu'au boutisme avec un 49-3, il faudrait quand même réfléchir si cette option n'a pas été encore envisagée.

à écrit le 30/05/2016 à 11:33
Signaler
lorsque un ou des ignares invente une loi qui apporte une tel pagaille il est du devoir de se demander si nos dirigeants sont consient que la chienli est leur responsabilite et non de celle des salaries les pertes sont a leur dossier tout cel...

à écrit le 30/05/2016 à 10:52
Signaler
Martinez le moustachu incite les français à faire grève, mais lui continue à être bien payé par la très démocratique CGT. Faite ce que je dit pas ce que je fais.

le 30/05/2016 à 14:23
Signaler
Entre " Salaires " avantages en nature, et estimation basse du liquide : 12500 eur par mois

le 30/05/2016 à 16:27
Signaler
Martinez : Rémunération de sa mission marxiste-léniniste de sabotage de toute la Franc,e en déclarés, et non déclarés ( espèces liquide ) + avantages en nature : autour de 17 à 19000 eur/mois. Pour le reste on ne vote pas dans cette organisation :...

le 30/05/2016 à 22:20
Signaler
A Frédéric, Le gouvernement n'a rien a apprendre de M. Martinez dans les décisions d'en haut et sans vote (cf 49.3) Ce gouvernement n'a même pas eu le courage de tenter un "vote à main lever". Les députés de la majorité pouvant désobéir en trop gra...

à écrit le 30/05/2016 à 10:27
Signaler
Conflit légitime ou non, il serait grave que l'Etat plie dans ce choc frontal qui n'aurait jamais dû exister dans un pays que se revendique démocratie exemplaire ou avancée. Les syndicats français ne sont pas représentatifs toute qualité que l'on p...

le 30/05/2016 à 11:03
Signaler
il y a plus de 700000 personnes inscrites à la CGT plus que dans tous les partis politiques reunis. alors si t'es pas content va defiler dans la rue ! ah t'es tout seul ? c'est balo

le 30/05/2016 à 15:11
Signaler
Si vous avez raison, il faut étendre votre argumentation : les syndicats , en nombre d'adhérents sont très minoritaires; mais pas moins, pas plus que les partis politiques . Il faut appliquer à tous la même règle et parler de représentativité lors de...

le 30/05/2016 à 22:12
Signaler
Vous pensez qu'à l'Assemblée Nationale, le dialogue est démocratique? Ne même pas écouter ses propres députés contradicteurs, est-ce normal? Que pouvons nous faire, nous simples citoyens, qui n'avons qu'un bulletin de vote à mettre dans les urnes tou...

le 30/05/2016 à 22:26
Signaler
C'est ballot, tous les postes les plus mal payés occupés par des syndicalistes. Un peu de bons travailleurs à 2 ou 3 fois le SMIC à ces postes et on n'en serait pas là! Allez Teddy19, on postule!

à écrit le 30/05/2016 à 9:24
Signaler
Le rôle d'un premier ministre consiste aussi à protéger le président élue et à servir en dernier ressort de fusible...d'autres avant lui ont servi de fusible il ne sera pas le premier dans la cinquième république..Mr Valls devrait commencer à prépar...

à écrit le 30/05/2016 à 8:25
Signaler
Ce qui est débile - et le mot n'est pas gratuit - c'est si ce Martinez dit qu'on va pas empêcher les Français d'aller aux matchs ... C'est juste qu'on veut bosser mon vieux ! T'as la tête que dans le ballon? Les neurones ils grillent là ??

à écrit le 30/05/2016 à 8:15
Signaler
la république est une loterie pour nos élus ! mais pas la démocratie

à écrit le 30/05/2016 à 8:12
Signaler
Entre 46% des Français souhaitent que le gouvernement retire le projet et 53% des Français ne soutiennent pas le mouvement actuel n'est pas la même chose. Mais plutôt 66% des français refusent cette loi et depuis le début ,ne tournez pas autour du p...

le 30/05/2016 à 8:43
Signaler
0,07 %de la population !

le 30/05/2016 à 10:32
Signaler
@Réponse de Qui soutient la cgt? Et les autres soutiennent le Medef, c'est ça ?

le 31/05/2016 à 11:25
Signaler
Je crois que la plupart des contributeurs devraient revoir un peu le fonctionnement des institutions. La démocratie représentative suppose que nous déléguions notre volonté à des représentants qui votent les lois. Le jeu démocratique se déroule norma...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.