Macron veut un "pacte social" pour calmer les "Gilets jaunes"

 |   |  527  mots
(Crédits : Yves Herman)
Face à la fronde des "Gilets jaunes", l'exécutif assure vouloir garder le cap de la transition écologique. Mais avec un "pacte social" d'accompagnement dont certaines mesures seront détaillées lundi en Conseil des ministres, et qu'Emmanuel Macron doit expliquer mardi.

Pour l'heure, le président n'a pas directement répondu aux "Gilets jaunes" qui ont mené samedi une deuxième grande journée de protestation contre la hausse des carburants et le manque de pouvoir d'achat.

Comme le reste de l'exécutif, il a dénoncé les violences dont les images sur les Champs-Elysées ont fait le tour du monde, et jeté la "honte" sur ceux qui ont "agressé" les forces de l'ordre et "violenté d'autres citoyens".

Mais il l'a reconnu dimanche à Bruxelles:

"Il n'y a pas de projet de société et il n'y a pas de projet politique - au niveau national et européen - si nous n'apportons pas une réponse claire à nos classes moyennes et à nos classes laborieuses".

Or, "manifestement, on a loupé quelque chose dans l'explication de la taxe carbone", a déclaré le ministre de l'Action et des comptes publics Gérald Darmanin.

De fait, même si la mobilisation dans la rue a faibli, ils étaient encore plus de 100.000 "Gilets jaunes" à manifester samedi et certains ont déjà créé un évènement sur Facebook appelant à "un acte 3 Macron démissionne".

Le président veut, lui, renouer le dialogue et profiter de la présentation mardi de la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) jusqu'en 2028, pour "redonner le cap pour ce qui est de la transition énergétique".

Et il "va donner une nouvelle méthode pour que cette transition soit la plus juste possible", explique à l'AFP une porte-parole de l'Elysée.

 Réhabiliter les "transports du quotidien"

Son idée : "construire un pacte social de la transition écologique" qui repose sur deux éléments : mobiliser les corps intermédiaires (associations, syndicats etc.). Pour réduire la pollution, certaines mesures d'accompagnement ont déjà été annoncées par le gouvernement, comme l'élargissement du chèque énergie pour aider les ménages modestes ou encore la super prime à la conversion.

D'autres dispositifs visant à favoriser les transports moins polluants devraient être détaillées dès lundi par la ministre des Transports Élisabeth Borne à l'occasion de sa présentation en Conseil des ministres de son projet de Loi d'orientation pour la mobilité (LOM).

Lire aussi : Péages urbains : le gouvernement va faire marche arrière

L'objectif du texte est de réhabiliter les "transports du quotidien", négligés ces dernières années au bénéfice du "tout TGV" qui a "poussé au tout voiture beaucoup de nos concitoyens, laissés sans autres moyens de se déplacer", a-t-elle dit dimanche.

Initialement annoncée pour le printemps, la présentation du texte a été plusieurs fois retardée, notamment en raison de la réforme ferroviaire, et s'intègre désormais à la volonté du gouvernement de désenclaver la France dite "périphérique", terreau des "Gilets jaunes".

Les consultations voulues par M. Macron devraient permettre d'enrichir le texte d'ici son examen au Parlement en février, selon l'Elysée. En attendant, le gouvernement a préféré exclure les péages urbains du projet de loi, faute de villes candidates et pour ne pas "accentuer les fractures entre territoires", a indiqué dimanche le ministère.

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/11/2018 à 5:06 :
D.E.M.I.S.I.O.N ? De Jupiter ils pollué la société 👎
a écrit le 27/11/2018 à 14:48 :
Hello, how are you?
a écrit le 27/11/2018 à 11:22 :
Un peu d'humour sur les gilets jaunes:
"Quand les policiers ou les gendarmes viennent demander « Qui est le responsable du mouvement ? » Tout le monde répond à tue-tête : « Emmanuel Macron ! » Et tout le monde rigole : gilets jaunes comme gendarmes"
La vérité sort de leurs bouches.
Réponse de le 28/11/2018 à 13:22 :
Pas compris.....Ou est l'humour?
a écrit le 27/11/2018 à 9:49 :
C' est ballot mais il ne fallait pas signer les GOPE-de-Bruxelles, c' eût été un préalable. Aujourd' hui il s' agit de renverser la table en réfutant les postures iniques de ce gouvernement du "tout pour les riches".
Maintenant que F. Asselineau prend l'initiative de demander la destitution par la voie légale de l' article 68, attendons la réponse des vrais/faux opposants du président banquier, nous distinguerons les vrais..

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/francois-asselineau-conseille-aux-209936?fbclid=IwAR2PXdyozX1_vi67a7MB8gjb_PSEnpjCfaLNYJ0zLXu1NDj0yJLmPkmHm50
Réponse de le 28/11/2018 à 10:46 :
J espère que tu d'or dans la rue tu as un gilets jaunes ab ?
a écrit le 27/11/2018 à 8:18 :
Pas besoin d'inventer un "pacte social" et de dépenser des milliards qu'on n'a pas : il suffit d'annuler l'interdiction des chaudières au fuel, l'interdiction de circuler des voitures anciennes dans les métropoles, et la hausse des carburants au-delà du rattrapage du gazole par rapport à l'essence. Vous verrez, ça ira mieux !
a écrit le 27/11/2018 à 3:31 :
MMLP donne son satisfecit aux gilets. Sous-entendu, je suis avec vous, bref, elle continue de se positionner pour les prochaines pestilentielles ou elle aura de tres fortes chances d'etre elue apres l'echec du petit monarque. Francais accrochez vous, ca va tanguer.
Réponse de le 27/11/2018 à 10:00 :
Etre élue pour poursuivre le sketch de l' autre Europe irréformable sans JAMAIS proposer d' en en sortir comme depuis 35 ans que dure la sarl Le Pen installée/médiatisée pour ça dans le paysage politique français..?
https://www.upr.fr/videotheque-upr/role-secret-du-front-national/
Les français ont-ils regardé le dernier débat de la dernière présidentielle où elle a grillé une vie politique de rentière assise sur deux voire trois générations ?
a écrit le 26/11/2018 à 23:56 :
Rien de RIEN à attendre de ce Pompier Pyromane, Taxo-Man. Qu'il ne pousse pas le Cynisme à nous lire sur son prompteur, le 31/12, tout proche, ses " Meilleurs Œufs 2019 " moins de 4h avant les " nouvelles matraques ".
a écrit le 26/11/2018 à 21:40 :
Taxo-Man : " droit dans ses bottes ", " ne rien céder en rien de ses nombreux excès, telle est l'importance, donc rien n' importe de couler toute l'économie. " ses " Meilleurs Œufs " du 31 Déc : moins de 4H après, et avant toutes les hausses, DU CYNISME.

De l'Insincèrité, l'hypocrisie au plus haut degré, qu'il se Taise le 31 Déc 20H
a écrit le 26/11/2018 à 20:29 :
Un pacte social, encore du blabla... De l'ordre partout, et du concret, voila ce que l'on veut.
Il faut contraindre les maires à appliquer la baisse promise de la taxe d'habitation, qui n'est pas appliquée partout. Avec mise sous tutelle par les préfets, si nécessaire.
Il faut que ceux qui bénéficie du social participe à l'effort collectif en retour (dans la limite des possibilités physiques, bien sûr): aide lors des catastophes naturelles, assistance aux personnes agées, aide dans les hopitaux...
Tout le modne veut du social (ou presque), personne ne veut le payer, on va dans le mur!
a écrit le 26/11/2018 à 17:48 :
Qui ? NAIF ? espère quoi que ce soit de Taxo-Man : " réponse culturelle ", Com, tentative : d'hypnose, d'attendrissement hypocrite.
ENFUMAGE BLA BLA BLA CE MARDI 27/11
Il se fout COMPLETEMENT des privations qu'il inflige aux actifs et retraités : il ne les vit pas, et ne les vivra JAMAIS.

Etat le plus dépensier-gaspill et endetté, des pays les plus socialement avancés.
Cigale, Il se moque de l'argent public du contribuable laborieux et fourmi.

Heureusement que Jupiter qu'il est, il stoppe net à nos Frontières, pollution et réchauffement planétaires : Eur, Russie, Chine, Inde, Brésil, Mexique, U.S.A.
Dommage qu'il avait moins de 7 ans, lors de Tchernobyl : il nous aurait bloqué la pénétration du nuage radioactif en France.

Quand nous aurons à 100% des autos solaires à capteur sur le toit, les 60 Milliards de Taxes Carbur seront à 100% !!!!!! basculés sur nos autos-solaires.
" Transition Energétique ", " Ecologie ", " Santé " : Prétextes Fiscaux MENSONGERS

Merveilleuses ces Taxes Carbur : 60 Milliards/eur/an : 600 M en dix ans :
Ainsi la totalité de nos Départementales et Nationales sont en deux fois deux voies, constamment neuves, et à 80KM/H
Nos communales seules, demeurent bien-sùr à une fois deux voies

Les 10000 Morts/An Nosocomial, Amputés, Maladie-Nosocomiales (400000/an ) : blouses Blanches, pantalons Blancs, Mains Surinfectés : indifférence !! car cout pour former et discipliner, et pas de milliards d'amendes routières. Dortoirs impudiques à deux anonymes ( chambres intimes toutes bloquées pour V.I.P et Pistonnés) Forfait jour : 22eur, nourriture consternante avec arrière gout repoussant : dénutritions et affaiblissement par millions : LA CSG CRDS est si minime ! faut pas en demander mieux en Hygiène.
a écrit le 26/11/2018 à 17:43 :
On se demande qui sont les conseillers techniques de nos décideurs.
Effectivement les moteurs essence actuels émettent, a puissance égale, 20 % de plus en CO2 qu’un diesel. Et également des Nox , à tel point qu’on va également équiper ces moteurs de FAP ; C’est dire l’absurdité de préconiser l’essence au diesel . D’autant qu’en circulation urbaine, la conso des moteurs essence ,s’envole, comme le fait remarquer @ curieux
Les société Bosch et Faurecia, spécialistes des système dépolluants, annoncent sur le dernier magazine Auto plus, qu’elles ont développé un nouveau système qui permet d’améliorer encore la dépollution des diesel en rejets de particules et NOx , des essais suivant le nouveau cycle d’homologation, prouvent que ces rejets sont divisé par 10 . A termes on s’apercevra que, même pour les trajets assez courts, le diesel polluera moins que l’essence. https://www.autoplus.fr/actualite/Diesel-nox-oxyde-dazote-pollution-Bosch-1526701.html
Mais nos conseillers « pseudo écologues » ont décidé la mort du diesel ….en France et peut être en Allemagne.J’ai quand même quelques sérieux doutes sur l’efficacité de cette décision quant à l’effet sur la limitation du CO2.On peut parier que les ppm augmenteront encore dans quelques années.
a écrit le 26/11/2018 à 17:33 :
cette taxe carbone est une mascarade ! heureusement le mauvais diagnostique a été mis a jour et va etre bien soigné par les gilets jaune !
Réponse de le 26/11/2018 à 19:05 :
Des scènes de pillage affrontements avec les forces de l'ordre allez faire cela dans un autre pays
Réponse de le 27/11/2018 à 11:27 :
@rem,
Vous parlez des Black-Blocks, ces gens qui ne sont jamais muselés parce que du bon côté de la gauche...
a écrit le 26/11/2018 à 17:33 :
cette taxe carbone est une mascarade ! heureusement le mauvais diagnostique a été mis a jour et va etre bien soigné par les gilets jaune !
a écrit le 26/11/2018 à 17:30 :
Pour réhabiliter les transports du quotidien, je ne vois qu'une solution intelligente, je ne vois qu'une solution : réhabiliter la voiture et arrêter d'empiéter sur les chaussées pour créer des embouteillages à n'en plus finir. Si en plus, il faut ajouter des zones réservées aux trottinettes et autres gadgets stupides, on est en plein délire. Sans compter bientôt les overboards et drones au-dessus de nos têtes! Assez des décroissants écolos et de leurs âneries, assez de la fumeuse transition écologique! Rendez-nous notre liberté!
Réponse de le 26/11/2018 à 18:23 :
Me rendre ma liberté, cela signifie que j'ai le droit de vous tuer en vous croisant dans la rue. Quand vous demandez quelque chose, réfléchissez à ce que cela implique. Tout titulaire de bac S a les connaissances nécessaires pour savoir que notre système économique n'est pas viable, donc arrêtez vos délires et avouez que vous voulez sacrifier vos enfants pour votre confort.
a écrit le 26/11/2018 à 17:11 :
Et pendant ce temps une élection législative partielle gagnée par LREM avec plus de 50% des voix!Avec une telle majorité,le président ne doit rien céder et meme accélérer les réformes.
Réponse de le 26/11/2018 à 18:00 :
On peut noter d'ailleurs que tout les maires LR de la région ont appelé à voter Chouat pourtant sans étiquette mais appuyé par LREM.Comme quoi.Sinon, c'est 54% des 9% de votants.
Réponse de le 26/11/2018 à 18:50 :
Vous avez vu le taux de participation?... 17%

Tout le monde a perdu.
Le "gagnant" ne représente même pas 10% du corps électoral, autant dire que sa légitimité est en papier.
a écrit le 26/11/2018 à 17:01 :
Il a pas encore compris que c'est pas juste une question d'explication ?!
a écrit le 26/11/2018 à 16:59 :
ce que la macronie n a pas compris....en premier lieu le premier de cordée, c est que la taxe écolo n est que la goutte d eau qui fait déborder le verre
la pédagogie sur 'a taxe de transition écologique est un artifice de com.....
la transition écologique aussi....tant qu on ne remet pas en cause le modèle de développement économique et la forme actuelle de la mondialisation
les bateaux de commerce sont l équivalent en pollution de toutes 'es voiture du monde
un bateau de croisière pollue autant que 1 million de voiture
transport aérien 2% de la pollution mondiale.....
l pollution industrielle est déporté ailleurs que chez nous, plus de 50% de produits importés, et ce dans des pays bien moins regardant.....l électricité allemande est encore 4,8 fois emmettrice de CO2 que l électricité française
les vieux diesels d'avant 2000/2002 emmetaient peur de Nox
on donne aujourd'hui une promesse pour acheter des voitures qui emmetent plus de Nox, y compris les essences, et les petites voitures essences actuelle peuvent consommer dans les metropoles10a12 litres au centre
bref.....tout faux
...dernier article que l argus.....les diesel se mettent au vert avec des méthode assez peu chères.....a suivre.....
Réponse de le 26/11/2018 à 22:39 :
Les gilets jaunes s'improvisent économistes et politiciens, comme si les aides soignants des CHU voulaient réformer les hôpitaux.
C'est vrai que si les aides-soignants disaient que les IRM et autres matériels de pointe coûtent bien trop chers et qu'il ne faut pas en acheter ni remplacer ceux qui existent, ils auraient raison : pour leur pouvoir d'achat mieux vaut augmenter leurs salaires pour le même prix. Mais entre nous, vous croyez vraiment que la guérison des grands malades des CHU dépend seulement du salaire des aides-soignants ?
a écrit le 26/11/2018 à 16:57 :
Le seul pacte social dont a besoin la France est: moins de prélevements et moins d'allocations pour tous (pour environs 50 milliards), moins d'argent aux associations et moins de dépenses de fonctionnement.
a écrit le 26/11/2018 à 16:44 :
Parce que traverser une rue ne suffira pas.
a écrit le 26/11/2018 à 16:41 :
24 blessés sur les Champs dont 5 policiers !!!! Ces gilets jaunes arrivent à se blesser entre eux !!! Les 5 policiers blessés le sont à cause des GJ, c'est sûr et pourtant une canette de bière qui explose dans un camion de CRS, c'est toujours possible. Mais les 19 GJ blessés se sont automutilés. Le résultat est même meilleur que pour le PSG: 5 à 1 . Match retour, samedi prochain.
a écrit le 26/11/2018 à 16:27 :
Ils se dotent ce jour de huit représentants Nationaux : très bien. Qu'ils se Structurent.
Et candidatent aux Européennes de Mai. Et forment aussi de futurs candidats Députés Français, et préparent la Présidentielle dans 41 mois.
Bientot ils devront à nouveau batailler en " Gilets Jaunes " contre les Retraites : abolition des 25 meilleures années, et valeur misérable du point, tout en luttant pour l'indexation irrévocable des retraites actuelles de 2013 à toujours, contre Flambée de la Taxe Foncière ( remplacement de la T.H) aussitot après Municipales de 2020. Oct 2020-21-22-23 : " pause fiscale 2024-25 : cause Municipales de 2026.


Qu'ils ne perturbent surtout plus ! l'Economie : Gratuité chaque jour de toutes les autoroutes, des parking aériens et souterrains, et fermeture illimitée des Centres des Impots, et manif hebdo chaque vendredi ou samedi devant Préfectures et Sous-Préfectures.


L'ETAT FRANCAIS EST LE PLUS DEPENSIER ET ENDETTE DE TOUS LES PAYS REPUTES SOCIALEMENT AVANCES, et les armées en ruine n'y sont pour rien (1.7% du P.IB/An )
Réponse de le 26/11/2018 à 22:58 :
Qu'ils commencent par arrêter leurs bouchons qui risquent de faire perdre leur travail aux plus démunis, parce que les commerces dont ils anéantissent le chiffre d'affaires ne vont pas commencer par licencier le patron mais bien les employés les plus faciles à ré-embaucher (parce qu'ils y en a beaucoup au chômage) quand cela ira mieux ...
L'important est que ce mouvement ait au moins l'utilité de proposer des solutions novatrices pour améliorer le sort de ceux qui se sentent laissés- pour-compte. Pour l'instant, ils sont dans la critique, c'est le plus facile mais s'ils veulent obtenir quelque chose, il va bien falloir qu'ils proposent des solutions viables. Qu'ils réfléchissent entre-eux pour trouver des revendications atteignables, parce que la lune personne ne la leur décrochera.
Quant à bloquer les impôts lorsque les profs, les policiers et les pompiers... ne seront plus payés, ce seront les gilets jaunes qui feront leur travail à leur place ? Et lorsque la Sécu ira encore plus mal faute de cotisations versées par les entreprises, qui soignera les Français, les gilets jaunes aussi ? Il me semble que les Grecs et les Italiens n'ont pas l'air heureux d'avoir un Etat qui a des difficultés financières...
a écrit le 26/11/2018 à 16:26 :
une commission parlementaire

Pour savoir pourquoi et comment les casseurs ont pu s'en donner à cœur joie sur les Champs Élysées et dans les alentours, et ce pendant 14 heures d'affilées.

Alors que tout le monde savait depuis plusieurs jours qu'il y aurait des GJ et des spécialistes de l'émeute qui visaient cette avenue.
a écrit le 26/11/2018 à 15:57 :
Mais, au fait! Ce gars et son équipe sont les rois de la pollution, et à nos frais: qui peut nous mesurer le CO2 qu'ils ont produit depuis l'élection de Mister MACRON; ils ont même eu le culot de dire qu'ils assumaient ... sans payer.
a écrit le 26/11/2018 à 15:48 :
Comment peut il proner le dialogue et ne pas sanctionner voir virer DARMANIN qui compare les gilets jaunes a des nazy .ET mr CASTANER QUI CONFOND SON ROLE de ministre et de porte parole de LA REPUBLIQUE EN MARCHE ( arriere)
Réponse de le 27/11/2018 à 11:32 :
Vous pouvez peut être corriger : La Régression en Marche...même en arrière...
a écrit le 26/11/2018 à 15:47 :
C' est amusant d' observer que lorsque Macron cherche des réponses existentielles, T. Ardisson lui livre les raisons, à domicile, qui a lui parfaitement compris le mistigri qui tient à la génèse de la politique de Macron-des-GOPE-de-l' UE appliquant strictement à la lettre l' évangile néolibéral ..
https://youtu.be/uojRDK1RxYg?fbclid=IwAR04w5IA0agdQWt7DviL5xbbSTKSyFq7UhL-lqvm-JYEbNZwDrLC72uzgZk
Les ...GOPE-de-Bruxelles-àMacron-, celles-là-même qui ont porté les Gilets Jaunes dans la rue ..?
https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon/
Pourquoi le sachem au totem lrem s' épuise t-il en com et en voyages coûteux et inutiles quand d' autres ont les réponses toutes prêtes en magasin...?
a écrit le 26/11/2018 à 15:31 :
@Gédéon Castaner s'adressant le 14 septembre 2018 aux Sénateurs, dans l'affaire Benalla (dont on attend toujours les conclusions de la commission d'enquête) : " Si certains pensent qu'ils peuvent s'arroger un pouvoir de destitution du Président de la République, ils sont eux-mêmes des menaces pour la République". Castaner s'arroge ainsi le pouvoir de rayer l'article 68 de la Constitution! L'art de faire passer les victimes pour les agresseurs (et vice-versa) est une constante chez les macronistes, dans tous les domaines, ils en usent et en abusent mais cette seule arme qui leur reste est devenue un pétard mouillé qui n'impressionne plus personne. Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin, elle se casse ^^. "Quand un Président devient une menace pour la République, le devoir des Députés et des Sénateurs est de le destituer. " Point barre.
Réponse de le 26/11/2018 à 16:44 :
Il y a des gens qui aiment se masturber avec la constitution, dont le gourou de l'UPR qui cherche à faire parler de lui pour rallier des suffrages en vue des prochaines élections.

Que dit l'art 68.
« Le Président de la République ne peut être destitué qu'en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour.

La proposition de réunion de la Haute Cour adoptée par une des assemblées du Parlement est aussitôt transmise à l'autre qui se prononce dans les quinze jours.

La Haute Cour est présidée par le président de l'Assemblée nationale. Elle statue dans un délai d'un mois, à bulletins secrets, sur la destitution. Sa décision est d'effet immédiat.

Les décisions prises en application du présent article le sont à la majorité des deux tiers des membres composant l'assemblée concernée ou la Haute Cour. Toute délégation de vote est interdite. Seuls sont recensés les votes favorables à la proposition de réunion de la Haute Cour ou à la destitution.
Une loi organique fixe les conditions d'application du présent article. »

Soyons clairs.
1°) Les chances que le sénat, même dans l'opposition, envoie Macron devant une haute cour sont nulles, dans les circonstances actuelles.

2°) les chances que l'AN, où les LREM sont en majorité flagrante, acceptent le principe de la haute cour, sont nulles.

3°) les chances que l'AN (+sénat) sous la direction de Ferrand votent à 2/3 le destitution de Macron sont nulles...

0 x 0x 0 = 0....
En attendant ça excite ceux qui ne savent pas lire (la constitution).
Réponse de le 26/11/2018 à 22:24 :
@bof Pas sûr, le vrai plan est celui-ci, maintenant que F. Asselineau prend l'initiative de demander la destitution par la voie légale de l' article 68, attendons la réponse des vrais/faux opposants du président banquier, nous distinguerons les vrais...
CQFD.
a écrit le 26/11/2018 à 15:15 :
La déconnexion à l'état pur : et pour le fonctionnement et quand il y a changement, il est normal que ceux qui ont accumulé le plus de richesses participent à la hauteur de leurs moyens... ça c'est un vrai pacte citoyen (en fait juste un rappel de la constitution : égalité et fraternité entre autre).
a écrit le 26/11/2018 à 14:49 :
Raison du ventre contre raison cérébrale, comment se comprendre ????
a écrit le 26/11/2018 à 14:37 :
Macron pense qu'encore une fois il va s'en tirer avec des mesures plus ou moins gadget sans répondre sur le fond: Le pouvoir d'achat.
Macron pour l'instant n'a répondu que par des mesures d'assistanat vis à vis soit disant des plus pauvres. Mais à partir de quel seuil est-on pauvre? cette dame hier soir à la télé aide soignante, deux enfants 1250€ par moi. Quand on prend les statistiques et normes officielles elle n'est pas dans la catégorie des pauvres alors qu'elle ne s'en sort pas.
Et ce qui est rassurant mais extrêmement gênant pour le gouvernement c'est le discours des gilets jaunes qui ne demandent pas des aides mais de vivre de leur salaire.
Le gouvernement a deux mesures à prendre s'il ne recule pas sur l'augmentation des taxes sur le carburant.
- Flécher l'ensemble des taxes sur les carburants vers des actions en faveur de la transition écologique, développement des transports en commun propres (trains, bus à hydrogène - A noter qu'en 2000, il y a 18 ans j'avais vu en Australie un prototype de bus à hydrogène fonctionnant parfaitement; Qu'on fait nos industriels?) , création de parking de covoiturage dans les zones sous équipées et aux abords des gares pour que l’accès au train soit facilité et ceci gratuitement pour les usagers des chemins de fer. Réhabilitation des petites lignes ferroviaires. Mais aussi favoriser la mise aux normes des bâtiments. Une mesure efficace a été supprimée, la subvention pour changer les fenêtres et les portes. Toutes ces mesures aurait également l'avantage de réinjecté de l'argent dans l'économie et ainsi de favoriser l'activité économique.
- Garder la fiscalité écologique a un niveau constant. Quand les taxes sur le carburant augmentent elles doivent diminuer dans d'autres secteurs, comme les taxes sur l'électricité, ou baisse de la TVA sur les transports en commun.
Ce n'est pas avec un nouveau haut conseil et diverses mesures gadget sous forme de nouvelle aides que Macron va sortir de ce conflit. Macron fustige les aides, l'assistanat qui selon lui coutent "un pognon de dingue" et que propose t'il? Des aides.. Mais il n'est pas à une contradiction de plus.
a écrit le 26/11/2018 à 14:28 :
son haut conseil pour le climat QUI VA ENCORE PAYER CES COPAINS DU POUVOIR ?????????? DONC DE NOUVELLES TAXES ou alors supprimons le ministere de l'ecologie ,,,,,
a écrit le 26/11/2018 à 14:18 :
bonjour .comme ce gouvernent nous sanctionne avec un certain mepris et se prendre pour le roi . il faut les faire tomber de leur piedestal et les remettre a leur premiere condition et les remettre au travail comme tout un chacun .j'ai eu beaucoup d'espoir en votant pour M. Macron et de voir maintenant sa façon de gouverner . a croire que pendant 42 ans nous n'avons rien fait et qu'il se permet de nous enlever de notre retraite . alors la , ce personnage pour moi sera raye de mes votes futurs ainsi que les deputes qui votent ses lois ils sont a mettre dans le meme panier .je suis tellement en colere que je respecte tout le monde mais s'il se trouvait en face de moi il aurait droit a une belle paire de claque pour lui eclaircir les idees . je sais que vous n'allez me raye a cause de mes propos
mais cela m'aurat permis de soulager ma colere
a écrit le 26/11/2018 à 14:15 :
S’il en est là, c’est qu’il se rend compte qu’il risque de ne pas finir son mandat. Les relais des messages gouvernementaux comme les chaînes d’information voient leur crédibilité chuter. Avant, les gens se précipitaient vers les micros. Maintenant, tout le monde voit que les porteurs de micros agissent pour les biens de certains interets. Avant, les gens votaient. Maintenant, moins de la moitié des gens voient un intérêt dans le fait de voter. Macron mal élu a recyclé du personnel politique de droite et de gauche et n’a traité aucun des sujets devant lui, sauf ceux qui pénalisent le salariat. Il faudrait être fou ou masochiste pour être pro Macron. Dommage pour lui, le coup des pactes, ça a déjà été fait de nombreuses fois, de Chirac à Hollande, et plus personne n’y croit. Lui se pense malin, il ne l’est pas tant que ça, car il oublie que le pouvoir ne lui est délégué que parce que l’on pense que c’est utile. Et de moins en moins de gens pensent qu’il est utile de déléguer le pouvoir à des parisiens de pacotille, juste bons à jouer les piques assiettes.
a écrit le 26/11/2018 à 14:05 :
cette colère est tout a fait légitime et a le soutien de 70% de la population ! nombreux élus doutent de la politique menée et se projettent sur leur avenir ! des taxes déguisées pour combler le déficit meme hypocrisie chez mr Hulot qui parle de fin de monde. des riches encore plus riches . la population vient de dire STOP
Réponse de le 26/11/2018 à 15:05 :
Dire qu'il y a des la coleres soit, mais dire qu"il y a une hypocrisie chez Mr Hulot qui parle de fin de monde, c'est nier la majorite des etudes scientifiques qui ne cesse de tirer la sonnette d'alarme: on assiste a un effondrements de toutes les especes sur terre (du jamais vu depuis l'extinction des dinosaures) et c'est la faute des activites humaines. Il y a un consensus scientifique de 97% sur le rechauffement climatique et on ne sait toujours pas vraiment quel sera le point de bascule dans l'irreversible. Les consequences ne seront pas limites au pays en voie de developpement. On a commence a voir une petite partie des consequences cette annee avec des secheresses historiques et des inondations egalement historiques. L'utilisation des carburant fossiles est une des raisons principale du rechauffement climatique. La question c'est comment faire en sorte que les gens prennent moins leur voiture, plus les transport en commun quand c'est possible et partage plus leur trajet pour reduire la pollution et les emissions.
a écrit le 26/11/2018 à 14:04 :
cette colère est tout a fait légitime et a le soutien de 70% de la population ! nombreux élus doutent de la politique menée et se projettent sur leur avenir ! des taxes déguisées pour combler le déficit meme hypocrisie chez mr Hulot qui parle de fin de monde. des riches encore plus riches . la population vient de dire STOP
a écrit le 26/11/2018 à 14:01 :
J'attends avec impatience les annonces du Président, en direction des classes "laborieuses", ceux qui se lèvent tôt le matin pour payer taxes et impôts, qui financent notre "modèle" social, et qui n'ont bien souvent aucune contrepartie (célibataires au-dessus du revenu moyen, par exemple)
Le Président doit se faire respecter de tous, y compris des maires qui n'ont pas appliqué la baisse de la taxe d'habitation. SCANDALEUX!
Si on est maire (de surcroit "Les Républicains" - sic), et qu'on ne veut pas respecter l'autorité républicaine, on démissionne. Ou bien on est révoqué.

J'attends aussi le vote de la réduction du nombre de députés, promise dans le programme présidentiel.
a écrit le 26/11/2018 à 13:36 :
Pourquoi le président aurait t'il besoin d'un pacte pour simplement se conduire proprement?

Qui dit pacte, dit accord, et il n'y a aucun accord sur les mesures gouvernementales.

Les français ont bien compris que la réforme de la SNCF n'avait rien résolu du tout (ce que macron reconnaît implicitement parce qu'on lui met le nez dans sa m...).

Ils ont constaté que les réformes Macron, El Khomeri et travail (Macron I, Macron II et Macron III) n'ont sorti personne du chômage.

Et à chaque fois ces reformes ont été adoptées contre la volonté du peuple qui a manifesté (et les sondages les ont conforté).

Marianne en a marre d'être violée et macron est jusqu'ci le pire des soudards. Metoo est passé par là, les français ne veulent plus qu'on leur impose des choses dont ils ne veulent pas, en plus en les insultant.
a écrit le 26/11/2018 à 13:23 :
Ce que l'on peut constater aujourd'hui, c'est que ce gouvernement est totalement en dehors de ses pompes et il n'est pas aux réalités des problèmes du peuple...
Si les gilets jaunes n'avaient pas persisté dans leur revendication, Macron aurait dit "je vous ai entendu" et basta...avec des hausses prévues....
La France est devenu le tonneau des danaïdes fiscalement très grave, c'est un signal d'alarme qui peut enclencher d'autres révoltes....
a écrit le 26/11/2018 à 13:16 :
Les décisions sont prises à Berlain s'il faut désserer l'étau fiscal . Faut attendre !
a écrit le 26/11/2018 à 13:07 :
A lire les Commentaires de l'article d'hier soir, " Les Gilets Jaunes attendent….." auxquels j'adhère, rien à attendre ni meme à espérer. Cynique et Froid, Il se fout des Privations et Souffrances qu'il inflige par ses TAXES. La Souffrance et Privations, au quotidien, lui et ses Ministres, ils ne connaissent pas concrètement. Ils préparent ce jour le Peuple Français, A RIEN.
a écrit le 26/11/2018 à 12:44 :
encore une entourloupe
pour ne pas repondre aux Français
ce n'est plus a lui de faire des propositions

qu'il se contente de regler les problèmes en cours
a écrit le 26/11/2018 à 12:15 :
Macron veu un pacte sociale macron ne veu riant c est gagnés du temps pour des tournées à vrai direz macron ne gouverne plus La france La france et gouvernés part Eduard Philippe ! LeS gilet jaune concrétiser les revendications populaire leS syndicats c est la chambre de macron bergers cfdt Lâché comment forces ouvrière ke passes c est le présent dé Gaulle ils en avais 2 macron ils en n'as pas
a écrit le 26/11/2018 à 12:15 :
Sommes nous en Russie dans les années 60? Depuis quand un gouvernement français impose et contraint sa population à changer de voiture , de chaudière au fioul par ce que cela pollue? Modifier ses comportements de mobilité est une pure vision d'un personnage hors sol à la tête de notre pays. Bien que banlieusard parisien, je connais aussi la vie dans la campagne française, où toute action de la vie quotidienne impose l'utilisation d'une voiture. Comment nos députés LReM de ces zones éloignées d'un grand centre ne ressentent ils pas ces contraintes financières qu'ils veulent encore accroître? Le mouvement des GJ même s'il est maladroit par ses méthodes ne pourra que s'amplifier. La méthode Castaner pour régler les problèmes, n'est qu'une provocation de plus et la preuve de son INCOMPETENCE : dans son jeu, (de poker) il n'aura bientôt plus aucune paire à opposer à une suite (sic) d'évènements qu'il ne pourra plus maîtriser.
Réponse de le 26/11/2018 à 15:18 :
On peut aussi dire que beaucoup des gens en campagne ont adopte des automatisme, et rechignent a marcher ou prendre leur velo pour aller faire des courses. Je vois meme des meres de familles qui n'ont que 3 kilometre a faire pour aller travailler et qui y vont en voiture, puis recupere leurs enfants pour les ramener de l'ecole, alors qu'ils n'ont qu'a traverser la route. Je vois aussi tous les matins les gens seuls aller dans la meme direction dans des vehicules de plus d'1 tonne, et se plaindre des embouteillage alors qu'avec un peu d"effort il pourrait faire du covoiturage. La difficulte est aussi de changer des comportements qui sont desormais encres chez beaucoup de francais. J'utilise le covoiturage et j'economise 100 euros par mois, si ne serait ce que 10% des gens se deplacaient de cette maniere on verrait un reel impact sur la circulation et la qualite de l'air.
a écrit le 26/11/2018 à 11:50 :
Je me permets de relancer ici le "loyer négatif"théorisé par jean Pisani Ferry.Ce loyer négatif permettrait de reverser aux locataires une indemnité .Ainsi l'écart de richesse entre propriétaires et locataires diminuerait.J'éspère que le nouveau pacte social tiendra compte de cette théorie audacieuse!
Réponse de le 26/11/2018 à 12:39 :
encore des dépenses publiques. Et comment les financez-vous ? Qui aura enfin le courage de s'atteler à la baisse des dépenses publiques ?
Réponse de le 26/11/2018 à 13:30 :
Voilà le commentaire d'un locataire envieux des propriétaires qui ont su géré leur budget pour devenir propriétaires de leur résidence principale. Une autre théorie audacieuse c'est de privatiser la moitié des services publiques comme le contrôle aérien, la météo, la télévision publique qui fait les mêmes programmes que les chaines privées et j'en passe des meilleurs. L'état ne garderait que le régalien , l'éducation et la santé.
Réponse de le 26/11/2018 à 14:02 :
je suis propriétaire mais je sais que les plus pauvres n'ont pas les moyens de verser le dépôt de garantie et de payer les frais de notaire pour accéder à la propriété.:le loyer négatif qui existe dans certains pays serait un moyen honnête intellectuellement de rétablir une certaine égalité devant l'impôt .
a écrit le 26/11/2018 à 11:50 :
la creation d un comite avec des experts payer plus de 4000euros par mois ne donneras aucune solution/ par contre ecoute les doleances que vont deposer les gilets jaunes dans les prefectures sont plus pres des véritables besoin de la societe francaise:il n y a aucune vrais democratie en France une fois qu ils sont elues nos maires deputes presidents font ceux qu ils veulent, et ce qu ils veulent c est que rien ne change car tous vas vas bien pour eux,? ILS NE FAUT S ETONNE SI AUJOURDHUI LE MOUVEMENT DES GILETS JAUNES RENIE TOUT JOURNALISTES Y COMPRIS???
a écrit le 26/11/2018 à 11:35 :
si le Président pense qu'un comité Théodule suffira aux gilets jaunes, dont bien sur nous y verrons toujours les mêmes têtes je douterais de son intelligence. Le Président est dans son carcan, prisonnier volontairement de sa formation haut fonctionnaire qui ne permet de voir une gouvernance ouverte sur la réalité la France. J'espère pas pour lui car il n'est que de passage mais pour nos futures générations qu'il aura une vraie vision sociale, écologique et humaine pour notre pays afin d'éviter, bien au delà des gilets jaunes d'une France qui face au mépris et à l'arrogance du pouvoir vertical pire autocrate, sans garde fou, car l'assemblée n'est pas un garde fou mais un champ et chant de moutons bêlants sans aucune utilité pour que le citoyen dont il dépende soit écouté, une accentuations des mouvements de mécontentements dont il en serait l'unique responsable.
a écrit le 26/11/2018 à 11:30 :
Selon Sylvain Bosselet, agrégé de philosophie, docteur en psychologie. Deux philosophes ont proposé des théories pour justifier chaque point de vue politique, la gauche et la droite. Commençons par l'origine philosophique de la droite, qui est apparue plus tôt sur le plan historique.
Hobbes imagine que les hommes tâchent de sortir d'un "état de nature", soumis aux simples lois de la nature (comme la survie). Sans lois, ni gouvernement, police ou armée, nous serions d'après lui dans un perpétuel état de guerre (larvée). Toute production économique risquerait d'être détruite ou volée, ramenant brutalement chacun à une égalité de fait. Nous n'y serions concrètement pas libres, puisque chaque déplacement y serait dangereux. Hobbes y voit un grand malheur. La guerre civile qu'il connaît en Angleterre au XVIIe siècle en est pour lui une illustration.
Pour en sortir, il propose un "pacte social": chacun abandonne ses forces à un représentant, qui devient tout puissant. C'est l'État, qui doit au minimum assurer l'ordre, la sécurité (des hommes et des biens), et donc au mieux la liberté, en particulier économique.
Un siècle après lui, Rousseau reprend cette idée d'état de nature et de pacte social, qu'il renomme "contrat social". Mais il en critique un aspect fondamental: à ses yeux, dans l'état de nature, nous étions au contraire en paix (car l'homme serait fondamentalement bon, guidé par sa sensibilité et sa pitié), libres, seuls (et non en société), sans langage (et sans mensonge), sans propriété, et certes égaux, mais pour notre plus grand bonheur.
La venue de la société est pour Rousseau un grand malheur. Avec elle surgit la comparaison, l'amour propre, la jalousie du prochain, les inégalités, la convoitise, les guerres, etc. Le contrat social et le gouvernement tâchent seulement d'endiguer ces mauvaises conséquences, avec des lois au service de l'intérêt général. Rousseau souhaite mieux. Il imagine un troisième état, à venir, qui verrait un nouveau règne du bonheur, égalitaire, plein d'amour, où chacun suivrait à nouveau la voix de son cœur.
Vous voyez ici se dessiner deux conceptions complètement opposées de l'homme, à l'origine de la droite et de la gauche. Pour Hobbes et la droite, nous devons toujours nous méfier des tendances violentes de l'homme. Nous devons conserver les avancées conquises sur notre mauvaise nature, par la force du travail et la coercition de l'État. Pour Rousseau et la gauche, nous devons éviter d'étouffer la bonne nature de l'homme, avec ces tentations que sont les richesses inégalement réparties. L'État doit rétablir la fraternité et contrôler l'économie.
a écrit le 26/11/2018 à 11:16 :
Vite un selfie de notre président en train de réfléchir avec deux jeunes dénudés svp.
a écrit le 26/11/2018 à 11:13 :
Avant de sortir les grands concepts tels que ceux appris à l’ENA, qu’il commence par faire du concret en revenant à la taxation des carburants au 1er Septembre, c’est la première chose que lui demande les gilets jaunes !!!
a écrit le 26/11/2018 à 11:12 :
Fini l'enfumage, les beaux discours, la pensée complexe et la prédation. Macron et ses sbires ne font plus du tout illusion. L'UE non plus d'ailleurs. Et les autres ne valent pas mieux.

Et c'est idem à l'échelon local ou régional ou se dépense un pognon de fou dans des projets dont nous ne voulons pas. 32 millions d'€ dans la rénovation d'un stade dont on se fiche éperdument par chez moi … quand il y a des dépenses bien plus urgentes. Des partenariats public/privé ruineux pour le contribuable et de la corruption à tous les étages. BASTA !
a écrit le 26/11/2018 à 11:09 :
m macron reprenez l' histoire de France il ny' a pas de classe en ce pays
et tous les Français doivent et traite de la meme manière y compris devant l'impots
si ceux peut imposable paie un certain pour centage les hauts revenue doivent s'aquitté du meme poucentage l
sugerer qu('il y a des classes c'est une vision raciste

c'est refuse a certain l'evolution social
c'est créer des ghettos
Réponse de le 26/11/2018 à 11:26 :
A Ludwig.
tant que vous y etes, demandez aussi a micron ier de reprendre sa geographie. Confondre la Guyane avec une ile, faut le faire pour un president, isn't ?
a écrit le 26/11/2018 à 11:04 :
Qu'on arête de toujours s'apitoyer lamentablement sur le sort des "pauvres" et qu'on arrête d'en faire des assistés chroniques ! Ce ne sont pas les pauvres - qui se payent quand même tous des tv grand écran et des smartphones - qui sont à plaindre, mais les plus riches ! Car quand on retire x % de taxes, impôts et prélèvement divers sur un salaire de 1200 euros, c'est une chose; Quand on retire le même pourcentage sur un salaire de 10.000 euros et plus, cela fait une toute autre somme et ce sont les "riches" qui perdent le plus. Ce sont aux qui sont à plaindre et à soutenir parce que ce sont eux qui dépensent le plus et font tourner l'économie. pas les "pauvres" qui achètent au rabais chez les discounters.
Réponse de le 26/11/2018 à 11:20 :
Analyse courageuse , soyez rassuré , Macron en est convaincu aussi .
C est pour cela qu il les protège de son mieux .
J espère vous avoir rassuré et vous souhaite de dormir en paix , c est le lot des grandes ames .
Réponse de le 26/11/2018 à 13:18 :
Vous avez parfaitement raison ! Les riches paient beaucoup plus que les "pauvres" qui le sont, trop souvent, parce qu'ils veulent bien. Il y a en france des dizaines de milliers d'emplois à pourvoir, qui ne trouvent pas preneurs. pas des emplois précaires ou sous-payés. Des vrais et bons emplois en cdi. Mais... En plus des incompétences et de la fainéantise des français, ceux-ci sont trop feignasses que pour se bouger. Quoi !? Faire plus de 15 ou 20 km pour trouver un emploi stable ? Ou changer de région ? Oh horreur ! Vite, restons de pitoyables assistés chroniques. Endettons-nous pour se payer la grande télé, le smartphone ou un autre objet totalement inutile quitte, bien sûr, à se plaindre parce qu'il faut se serrer la ceinture à la fin du mois. Vite, profitons de toutes les "aides" sociales et vivons aux crochets de toute la communauté qui s'étonne, alors, que ses impôts explosent; Faut bien qu'il y en ait qui paient ces aides et confortent les fainéants dans leur assistanat. Si tous les emplois à pourvoir étaient pourvus, justement, il y aurait moins de chômage, mois d'assistanat et moins d'impôts. Mais bon : entre incompétences et fainéantises, il n'y aurait plus beaucoup de temps pour aller pinter et râler au comptoir du café du Commerce... ou enfiler un gilet jaune... Les français qui ne bouclent pas leurs fins de mois n'ont que ce qu'ils méritent !
Réponse de le 26/11/2018 à 13:25 :
"Stop !" a tout à fait raison ! Ce sont les pseudo-riches qui paient le plus pour que d'autres vivent aux crochets de toute la société via des "aides" et allocations en tous genres (y compris les allocations familiales - que ceux qui font des gosses les assument financièrement !) qui devraient être complètement supprimées. ce sont aussi les pseudo-riches qui font tourner l'économie. Ce n'est pas en achetant des produits low-cost dans des chaînes de grandes surfaces réputées pour leurs prix bas (et une qualité similaire de leurs produits, bien évidemment) que la machine économique peut tourner. C'est en achetant une voiture de haut de gamme, des vêtements de marque, de la maroquinerie griffée, des bijoux de qualité ... que l'on paye réellement un savoir-faire, que l'on fait vivre des commerçants et que l'on paye énormément de taxes en tous genres; pas en achetant de la barbaque en démarque ou - à crédit, en plus - une twingo d'occasion. Oui, ce sont les pseudo-riches qui font vivre le pays, pas la masse des prolos qui ne savent pas gérer leur budget. Oui, ce sont aux pseudo-riches que l'on doit dire "merci". Surtout les assistés chroniques. Oui, ce sont les pseudo-riches qu'il faut à tout prix préserver.
a écrit le 26/11/2018 à 10:44 :
Il faut avoir du courage pour dire je me suis trompé et il ne l'a pas . Donc on est parti dans quelque chose d'incohérent et n'amènera aucune stabilité au pays. Ségolène a raison c'est la sagesse même . Ce gouvernement est dans le déni malgré les évidences mêmes , comme des enfant pris en défaut. Les erreurs budgétaires tout le monde le sait , alors ? on continue jusqu'à la démission .
a écrit le 26/11/2018 à 10:35 :
Pour moi la solution est de reformer le prix de l'immobilier (location et vente), casser 25 a 30% des locations qui vont revenir dans la poche des citoyens et constitueront une plus considérable sur le pouvoir d'achat. imaginer quelqu'un qui payait 750 eur, qui se retrouve a payer 550..
Réponse de le 26/11/2018 à 10:58 :
Avec votre solution, des tas de petits propriétaires qui ont acheté un bien pour arrondir une retraite minable (travailleurs indépendants) vont se retrouver spoliés de leur revenu et de leur capital, réfléchissez un peu avant d'écrire.
Il n'y a pas de solution sinon que l'Etat réduise drastiquement son train de vie, mais notre Manu n'en aura certainement pas le courage, il reste dans la communication.
La France est le pays le plus taxé du monde, selon l'OCDE, alors si on continue sans réduire les dépenses de l'Etat, se sera soit la révolution, soit la faillite ou peut-être les deux.

Des pistes, il y en a : supprimer les comités, observatoires, hautes autorités qui ne servent à rien, réduire les dotations aux partis politiques qui dépensent des fortunes sur le dos de contribuables, supprimer voitures et chauffeurs des fonctionnaires puisqu'il faut faire la transition écologique, réduire les train de vie des parlementaires et de leur entourage, on pourrait en écrire des pages et des pages, tant le gâchis est énorme.
a écrit le 26/11/2018 à 9:49 :
Qu'il lise la "lettre aux Français" de Maurice Allais (Marianne 2009), il y a là les bases d'une autre politique; il n'est pas possible de vouloir une Europe ouverte sur le monde et protectrice pour son peuple..
a écrit le 26/11/2018 à 9:48 :
Ce qui est vraiment très grave c'est que Macron, totalement endoctriné par l'idéologie néolibérale, il faut croire qu'on enseigne vraiment n'importe quoi à l'ENA, ne sache pas qu'une part de plus en plus importante de la population française travaille et en bave pour terminer les fins de mois.

A comparer avec Copé qui nous balançait que si on gagnaient moins de 4000 euros par mois on était un minable, or je sais plus quel comique sur un plateau télé à demandé aux spectateurs lesquels gagnaient plus de 4000 euros par mois, aucun n'a levé la main, par contre les 4 invités, au demeurant inconnus ou peu connus eux gagnaient plus de 4000 euros par mois.

Serait il en train de s'apercevoir qu'on l'a manipulé toute sa vie ? Je n'ose le croire mais je l'espère étant donné que les partis politiques en soi n'ont aucun intérêt car ne favorisant que les leurs, du coup, vu que l'on ne peut pas changer les partis, on peut espérer que les gens qui sont dedans voient enfin et changent.

Il est bien plus raisonnable d'attendre un changement même de la part du pire d'entre nous plutôt que d'une communauté quelconque faite pour durer l'éternité en l'état.

Réveille toi gars ! Deviens ce que tu es au lieu de ce qu'attendent les autres de toi.
a écrit le 26/11/2018 à 9:47 :
M Macron il est bien tard et à force de brutalités, vous avez lissé filé votre capital chance que constitue la prime à chaque nouvel arrivant. Vous avez mis du désordre dans un pays déjà en souffrance pour ne pas l' avoir entendu et vous ne répondez en rien aux attentes des français.
L' analyse de François Asselineau est sous ce lien, exhaustive ; celle d ' un homme politique représentant LE parti d' opposition, pénétrante, redoutable ..
https://www.upr.fr/actualite/france/conseil-aux-gilets-jaunes-lettre-type-a-adresser-a-votre-depute-et-aux-senateurs-de-votre-departement-pour-reclamer-la-destitution-de-macron-par-mise-en-oeuvre-de-larticle-68-de-la-constitut/

Et s' il vous plait arrêtez de nous seriner avec la mondialisation, celle que vous nous imposez et celle dont ce peuple -et les autres- ne veut plus et que vous avez cautionné , j ' ai nommé Bruxelles qui a installé l' article 63 du TFUE et interdit le contrôle des capitaux.
Tirez en vous-même les conclusions. Vous avez dit aux français qu' ils viennent me chercher, n' attendez plus, ayez pour une fois le courage d' anticiper pour sauver ce pays..
a écrit le 26/11/2018 à 9:43 :
Du baratin! Ce que veulent les Français c'est une baisse massive des impôts (et de la dépense publique dans le même temps). Pour 80 euros de baisse d’impôts, réduction de 100 euros de la dépense publique.
La baisse simultanée des impôts et de la dépense publique et le seul moyen de désintoxiquer les Français de la dépenses publique.
Réponse de le 26/11/2018 à 11:27 :
@Jeff: Vous êtes injuste: M. DARMANIN vient d'annoncer une baisse de cent millions d'Euros de la dépense publique; d'accord, ça fait minable en face des quatre vingt milliards du déficit prévu pour 2018, mais nos arrières-arr... petits enfants auront l'espoir de voir nos comptes enfin équilibrés dans quelques siècles et nos ministres marcher à pied sans chauffeur ni porteur de parapluie, et payer leur café au troquet du coin sans note de frais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :