Production de masques : la France n'est plus dépendante de la Chine, affirme Agnès Pannier-Runacher

La France produira 100 millions de masques sanitaires par semaine en décembre, soit une multiplication par trente de la production, a affirmé ce matin la ministre déléguée à l'Industrie sur CNews.
Agnès Pannier-Runacher (ici à l'Assemblée le 8 juillet lors des questions au gouvernement) a estimé que le surcoût des mesures sanitaires pour les entreprises peut atteindre 10% à 15%, ce qui n'est pas négligeable. Mais, a-t-elle ajouté, ce n'est pas à l'État de se substituer aux chefs d'entreprise par rapport à ces coûts.
Agnès Pannier-Runacher (ici à l'Assemblée le 8 juillet lors des questions au gouvernement) a estimé que le surcoût des mesures sanitaires pour les entreprises peut atteindre 10% à 15%, ce qui n'est "pas négligeable". Mais, a-t-elle ajouté, "ce n'est pas à l'État de se substituer aux chefs d'entreprise par rapport à ces coûts". (Crédits : Reuters)

La France pourra produire 100 millions de masques sanitaires (chirurgicaux et FFP2) par semaine en décembre et n'est plus dépendante de la Chine, a indiqué mardi la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, sur CNews.

"Nous produisons 50 millions de masques sanitaires par semaine", a dit la ministre, assurant que l'objectif d'une capacité de 60 millions en octobre sera tenu.

"Nous ne sommes plus dépendants de la Chine"

Et "nous serons à 100 millions de masques sanitaires -FFP2 et chirurgicaux- en décembre", a-t-elle poursuivi. "Nous avons donc multiplié par 30 notre production de masques sanitaires."

"Nous ne sommes plus dépendants de la Chine", a ajouté la ministre, car la France peut s'appuyer sur sa production nationale et sur la production européenne. "Si la Chine ferme, nous sommes capables de faire face", a-t-elle résumé.

"Le point de difficulté aujourd'hui", ce sont "les gants", dont la fabrication dépend de l'approvisionnement en latex, a noté la ministre.

À côté des masques sanitaires, la France a également développé sa production de masques textiles qui sont "moins chers" et "au regard du Covid, aussi efficaces", a souligné Mme Pannier-Runacher.

Le coût d'usage d'un masque textile lavable et réutilisable est de "moins de 10 centimes" et "beaucoup de Français les utilisent", a-t-elle insisté.

La ministre déléguée à l'Industrie a rappelé la mise en place cet été de la distribution de 50 millions de masques "aux familles les plus vulnérables d'un point de vue financier".

Surcoût "pas négligeable" pour les entreprises

S'agissant des entreprises, elle a estimé que le surcoût des mesures sanitaires peut atteindre 10% à 15%, ce qui n'est "pas négligeable".

Mais "ce n'est pas à l'État de se substituer aux chefs d'entreprise par rapport à ces coûts", a dit Mme Pannier-Runacher, qui considère que "l'économie de marché, c'est aussi de payer les vrais coûts".

Interrogée sur le report d'une semaine de l'annonce du plan de relance, Agnès Pannier-Runacher a souligné que ce plan est "d'ores et déjà décidé" et qu'il est "mis en oeuvre dans la partie industrielle".

"Il n'y a pas de loup, il y a juste le besoin de bien préparer la rentrée scolaire", a-t-elle dit, citant aussi "la rentrée également professionnelle".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 27/08/2020 à 4:32
Signaler
masques filtrants toutes les particules au dessus de 20 microns ! bravo pour ces crétins d'élus qui vont ruiner encore un peu plus ceux qui croient en leur parole ! pour mémoire le covid 19 mesure de 6 à 10 microns (et donc passe allègrement entre l...

à écrit le 26/08/2020 à 20:21
Signaler
Un masque chirurgical coutait 1 centime d'euro il y a un an, presque gratis. Le prix des masques qu'on nous propose sera identique?

à écrit le 26/08/2020 à 10:17
Signaler
La France n'est pas une économie de marché c'est une économie mixte avec un état qui représente plus de la moitié du PIB. Une grosse partie des coûts d'une entreprise sont ceux du navire France: charges sociales, impôts, coût de l'Euro, ... Même si...

à écrit le 26/08/2020 à 8:57
Signaler
Photo trés parlante ! Tout est dans l'interprétation et le jeu de scène !

à écrit le 26/08/2020 à 8:24
Signaler
Répartissons les 100 millions de masques en 2 parties égales de 50 millions : nous avons donc 50 millions de masques FFP 2 utilisables 8 heures sur une journée et 50 millions de masques chirurgicaux utilisables 4 heures. En simplifiant un peu, ça ...

à écrit le 26/08/2020 à 7:48
Signaler
A quel prix ?

à écrit le 25/08/2020 à 22:05
Signaler
Ce qui prouve que l'on a tout "foiré" alors que cela ne demandait que de la prévention!

à écrit le 25/08/2020 à 22:05
Signaler
Ce qui prouve comme que l'on a tout "foiré" alors que cela ne demandait que de la prévention!

à écrit le 25/08/2020 à 17:07
Signaler
J'ai dû louper quelque chose... Indépendance de la France avec 50 millions de masques par semaine (= à peine 1 masque par semaine par Français...). C'est pour faire oublier l'interdiction de la chloroquine ?

le 26/08/2020 à 0:00
Signaler
La fameuse chloroquine utilisée au brésil avec un succès époustouflant...

à écrit le 25/08/2020 à 15:19
Signaler
100 millions de masques sanitaires par semaine en décembre 2021, dommage, la deadline était décembre 2020. Avec un peu de chance, nous n'aurons plus de COVID : la cavalerie arrive toujours un peu tard... Sur quels autres stratégiques sommes nous dé...

à écrit le 25/08/2020 à 14:33
Signaler
Voilà une ministre efficace quand elle prend un dossier elle va au bout, bravo Madame

à écrit le 25/08/2020 à 13:44
Signaler
Tous les masques que j'ai pu achetés étaient made in PRC....ET vendus par pack de 50 ( ben voyons, faut bien pousser à la consommation) et très très souvent au prix maximum autorisé. En pharmacies et même chez top Office c'est 95 cts le masque....ail...

à écrit le 25/08/2020 à 13:41
Signaler
Lol !!! Pannier Runacher, où l'intelligence et l'analyse macronienne en marche !!

à écrit le 25/08/2020 à 13:18
Signaler
Voilà une production à haute valeur ajoutée. C'est ce qui va sauver la France et son économie.On dirait que nous sommes proches du nirvâna ,maintenant que l'auto suffisance est atteinte.

à écrit le 25/08/2020 à 11:39
Signaler
" Si la Chine ferme, bla, bla " Pourquoi la Chine fermerait ? Ce n'est pas son interet. Cette nana est bien givree.

le 25/08/2020 à 14:03
Signaler
En raison des tensions qui agitent les pays frontaliers de la Chine, nous ne sommes plus certain de rien. L’intérêt de la Chine est de conserver ouverte la route vers l’Europe, mais avec ce qui se trame avec les pays frontaliers, les voies qui y mèn...

à écrit le 25/08/2020 à 10:38
Signaler
Et c'est pour ça que les masques sont devenus brusquement indispensables et même obligatoires non ? Ils étaient inutiles quand on ne les produisait pas et maintenant que nous les produisons ils sont indispensables, si tout ceci n'était pas aussi dram...

le 26/08/2020 à 10:16
Signaler
"L'humour est la politesse du désespoir" Oui il y a un côté franchement burlesque à voir toute cette incompétence étalée sous notre nez.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.