Que promet le Front national à ses électeurs pour sortir de la crise (2/5) ?

 |   |  1967  mots
innovation et exportations sont des mots bannis du programme économique du Front national
"innovation" et "exportations" sont des mots bannis du programme économique du Front national (Crédits : PHILIPPE WOJAZER)
Selon les sondages les plus récents, plusieurs régions pourraient basculer en faveur du Front national lors des prochaines élections régionales, notamment le Nord-Pas-de-Calais Picardie et en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Voici un rappel des idées portées par le FN pour redynamiser l'économie et relancer la croissance.

Les Français doutent. Ils doutent notamment des institutions. Selon le baromètre publié ce mardi par le cabinet Deloitte, ils ne sont que 12% à faire confiance aux hommes politiques. En cause ? Leur bilan. En dépit des promesses répétées de jours meilleurs, les cures d'austérité se succèdent sans autre résultat que la montée continue du chômage qui touche 23% des jeunes de 15 à 24 ans. On comprend leur détresse, ainsi que celui de leurs parents. Dans ce contexte, un certain nombre d'électeurs sont tentés de croire aux promesses de lendemains qui chantent scandées par Marine Le Pen.

Selon un sondage BVA publié dans la presse régionale dimanche, le Nord-Pas-de-Calais-Picardie tomberait dans l'escarcelle du FN. En Provence-Alpes-Côte-d'azur, le FN sortirait en tête au premier tour et ses chances de succès sont réelles au second.

Son argument choc pour séduire les électeurs ? Pourquoi ne pas mettre en place des solutions que, ce qu'elle appelle "l'UMPS", n'a jamais tenté, par frilosité, par recherche perpétuelle de consensus mou, par volonté de se plier aux directives de Bruxelles selon les arguments régulièrement cités par la présidente du Front national ?

Mais ses propositions sont-elles si révolutionnaires. Une revue de détail s'impose pour éclairer le lecteur et l'électeur.

Premier constat, le temps semble s'être arrêté le 6 mai 2012. En effet, l'essentiel des propositions détaillées sur le site Internet du Front national pour dynamiser la croissance datent de la dernière campagne présidentielle.

Un super Bercy à la manœuvre

Un grand ministère de l'Economie, de l'Entreprise et du Travail sera aux manettes pour élaborer et faire appliquer son programme. " Cette appellation est symbolique. Le terme 'entreprise' doit ici être repris dans sa définition littérale : ce que l'on entreprend, la mise en œuvre d'un projet. Il remet l'homme au cœur du système économique. Afin que l'ordre et la cohérence président à la multitude d'administrations et d'organismes qui dépendent de ministères et d'autorités de tutelles différentes, on regroupera au sein d'un même ministère tous les services ayant autorité sur les forces contributives de la nation. Partant, il sera bien plus simple d'établir un modèle normatif homogène qui permette à l'Etat d'avoir une gestion saine et des mesures efficaces ", précise le FN qui semble croire encore au renouveau des industries sidérurgique et textile tricolores aujourd'hui sinistrées par " l'euro fort et la concurrence déloyale ". On espère - ce n'est pas précisé - que le FN ne considère pas le rouet et les hauts-fourneaux comme des lieux d'épanouissement pour la jeunesse de France.

La création de ce super ministère n'est pas réellement surprenante. Jacobin, le Front s'est toujours opposé à la décentralisation. Mais elle est aussi paradoxale. Si elle devait voir le jour, une telle structure ne serait-elle pas à l'image de cette technocratie bruxelloise que le FN se plait tant à houspiller ?

Par ailleurs, si le FN prend une ou plusieurs régions, régions dont les compétences économiques seront renforcées par la loi NOTRre qui entrera en vigueur le 1er janvier, comment procédera-t-il pour rapatrier le pouvoir économique à Paris ?

Reste que cette idée n'est guère originale. La plupart des récents ministres de l'Economie ont plaidé pour un rapatriement du ministère du Travail dans leur giron. Emmanuel Macron, l'actuel ministre de l'Economie ne fait pas exception.

Ce grand ministère n'agira pas seul. Il collaborera avec une " Planification stratégique de la réindustralisation " directement rattachée au Premier ministre associant établissements universitaires et grandes écoles, filières industrielles et représentants de l'État. Là encore, le Front national n'innove pas. Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP) créé en avril et dirigé par Jean Pisani-Ferry a cette fonction.

Marine Le Pen, François Hollande et Nicolas Sarkozy sur la même longueur d'ondes,


Pour simplifier le quotidien des entreprises, le FN souhaite lancer une " grande réforme de la simplification ". " L'Etat stratège que nous voulons restaurer aura pour mission principale d'être le partenaire des PME/PMI et de faciliter de manière réelle leurs démarches afin de ne pas faire peser sur elles des charges indirectes et des freins supplémentaires ", explique le FN.

Une fois de plus, le FN ne se distingue pas par son originalité ? Les mesures proposées sont identiques à celles lancées par le gouvernement Fillon et qui sont aujourd'hui prolongées par le gouvernement de Manuel Valls. Celles-ci visent à homogénéiser et à réduire les normes, à centraliser les données, à accentuer le processus de dématérialisation et à simplifier le bulletin de salaire.

La TVA sociale est de retour

Dans le domaine fiscal, les propositions du Front national sont très classiques. Il propose de réformer l'impôt sur les sociétés (IS) pour encourager le réinvestissement prioritaire des bénéfices en France et mettre fin à la sous-imposition massive des grands groupes. Là encore, le FN n'est guère original. Le premier point est depuis longtemps réclamé par la plupart des organisations patronales, CGPME en tête.

Cette " grande " réforme de l'impôt sur les sociétés faisait même partie du programme de François Hollande lors de la campagne présidentielle. Le candidat socialiste proposait de moduler l'IS en fonction de la taille des entreprises et du réinvestissement des bénéfices dans les fonds propres. " Nous aurons à travailler ensemble pour que cet impôt évolue vers une assiette large et des taux qui devront être modulés ", avait déclaré le chef de l'Etat quelques mois après son élection lors du Grand rendez-vous de la communauté Oseo Excellence organisé en octobre 2012.

Pour l'instant, cette réforme est restée dans les cartons en raison de son coût pour les finances publiques, estimé à plus de 3 milliards d'euros. Selon le Conseil des prélèvements obligatoires, le taux d'imposition nominal moyen s'élevait en 2012 à 22 % pour les PME, à 28% pour les TPE et à seulement 8% pour les entreprises du CAC 40.

Toujours dans le domaine fiscal, le FN compte s'attaquer aux niches fiscales qui mitent l'assiette de l'IS. Ces dernières années, tous les gouvernements s'y sont employés. Au regard de l'étendue du chantier, ils ont préféré opter pour le rabotage progressif des niches fiscales et sociales. Selon le rapport du comité d'évaluation des dépenses fiscales et des niches sociales publié en juin 2011 présidé par Henri Guillaume, inspecteur des finances, il existe 538 mesures dérogatoires fiscales et sociales représentant près de 104 milliards d'euros. Pour l'instant, le gouvernement n'a pas fait de grand nettoyage mais s'est contenté de raboter les niches.

Enfin, le FN propose la mise en place d'une « contribution sociale aux importations », qui ressemble à s'y méprendre à la TVA sociale proposée par Nicolas Sarkozy. Son taux serait fixé à 3%. Elle permettrait de réduire les cotisations salariales et donc d'augmenter « d'augmenter de 200 euros net les rémunérations des salaires jusqu'à 1,4 fois le SMIC ». L'idée n'est pas récente, on le voit.  Reste à savoir comment le FN et son super ministère de l'Economie s'y prendront pour appréhender les échanges intragroupes, pour taxer les pièces produites à l'étranger puis assemblées en France. Valoriser le made in France est  bien plus complexe qu'il n'y paraît, à moins de forcer les entreprises ayant des filiales à l'étranger à rapatrier toute leurs productions dans l'Hexagone.

Créer une grande banque publique !

Une fois à la tête de l'Etat, " il faudra faciliter le financement des entreprises ", propose le FN. Comment ? " Nous entamerons avec les banques des négociations afin qu'elles fassent leur métier et joue leur rôle dans la vie économique du pays. D'une manière plus générale, il s'agira de mettre en place une politique volontariste et ferme vis-à-vis des banques en renforçant le dispositif de médiateur du crédit ". On se croirait plonger en 2009, en pleine crise bancaire !

Pourtant, comme en témoignent les statistiques de la Banque de France, l'accès au financement bancaire est fluide. C'est d'ailleurs un élément souligné par les investisseurs étrangers relevé par le tableau de bord de l'attractivité de Business France Par ailleurs, le FN semble ignorer que l'intermédiation bancaire recule, les entreprises recourant désormais davantage au marché, au financement participatif.

Quant à la proposition du FN de créer une véritable banque publique de financement des PME/PMI, elle est datée. Depuis janvier 2013, Bpifrance, qui regroupe toutes les structures publiques d'accompagnement des entreprises, est à pied d'oeuvre

Enfin, le FN propose de réformer le crédit impôt recherche (CIR) afin que celui-ci vise en priorité les PME/PMI innovantes et cesse " de constituer une subvention non-justifiée aux très grands groupes qui délocalisent ". Il sera conditionné au maintien intégral des centres de recherche et de développement en France. Plusieurs parlementaires non-FN ont fait cette proposition. Mais celle-ci a toujours été retoquée par le gouvernement pour continuer à attirer des centres de recherche mondiaux pourvoyeurs d'emplois très qualifiés. Les faits semblent lui donner raison, en témoignent les investissements en France de Cisco d'Intel, de Facebook, de SAP ou de Samsung. Faire respecter les délais de paiement est également une priorité du FN. C'est également celle de l'exécutif. Mais comme le gouvernement, il n'a pas de recette miracle.

La commande publique à la rescousse

Quant à la commande publique, elle doit être pour le FN un véritable accélérateur du développement des entreprises. Jusqu'ici, Nicolas Sarkozy et François Hollande n'ont pu lancer un Small business act à la française, Bruxelles s'y opposant fermement. Pour résoudre ce problème, le Front ne s'embarrasse pas.
Les traités européens seront simplement renégociés, pour « mettre fin au dogme de 'la concurrence libre et non faussée, qui promeut en réalité la loi de la jungle ».

L'impasse sur l'innovation et l'export

Voici donc, pour l'essentiel, les détails du programme économique du FN. Peut-il être efficace ? La plupart des propositions ont déjà été promises par les gouvernements successifs. Ils ont dû y renoncer, une fois confronté à la réalité. " Ce n'est pas un programme économique responsable. Il n'est tourné ni vers l'avenir, ni vers la compétitivité». Et de détailler: «retour de la retraite à 60 ans, augmentation de tous les salaires avec notamment une hausse du smic de 200 euros, retour au franc, augmentation des taxes d'importation...» avant de prévenir: «c'est exactement l'inverse de ce qu'il faut faire pour relancer la croissance économique du pays. L'économie a besoin de pragmatisme, de lucidité ", commente Pierre Gattaz, le président du Medef dans un entretien accordé ce mardi 1er décembre au Parisien-aujourd'hui en France en relevant des similitudes entre le programme du FN et celui du programme commun de la gauche daté de 1981. Les anciens électeurs de gauche aujourd'hui tentés par les propos du FN devraient se réjouir de tels propos...

Reste à savoir comment le FN compte décliner ce programme au niveau régional. Rien n'est précisé. Rien n'est chiffré. Une chose est certaine.Le modèle économique de la France, qui repose sur le le triptyque "consommation, investissement et commerce extérieur" - comme celui de tous les pays industrialisés du monde - , sera bouleversé, les termes « innovation » et « exportations » n'étant jamais employés. A aucun moment.

___

| Lire aussi notre série sur le Front National en 5 épisodes :

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2015 à 20:25 :
La seule promesse que l'on demande au FN de tenir, c'est de nous débarrasser du PS et de l'UMP.
a écrit le 03/12/2015 à 23:13 :
Ca rappelle étrangement ce qu'on lit dans les livres d'Histoire avec les années 30 et ses boucs émissaires et la montée des partis extrêmes. L'Histoire est un cycle ??
Réponse de le 05/12/2015 à 14:57 :
C'est vrai le nazislamisme grandit comme le nazisme et nous conduira également a la guerre!
a écrit le 03/12/2015 à 18:39 :
faire des promesses inconsidérées et intenables , c'est exactement ce que Hollande a fait en 2012 pour se faire élire par le suffrage universel , la plus grosse erreur de la 5° république ! Quand on sait que 25% des électeurs sont illettrés et beaucoup plus incapables de comprendre les promesses des candidats! rappelez vous que Coluche a failli se faire élire président si Mitterrand ne l'avait pas coincé! les arguments développés par les économistes sont totalement incompris par la France profonde et c'est le populisme qui triomphe ! la France est vraiment mal barrée !
a écrit le 03/12/2015 à 12:01 :
Il y a une certaine schizophrénie des français, qui se rendent bien compte qu'on ne peut plus continuer comme ça, qu'il n'y a plus de marge pour augmenter les impôts et donc qu'il va falloir faire des efforts côté dépenses (effectifs et salaires des fonctionnaires, dépenses sociales...). Le FN, n'ayant jamais été associé de près ou de loin aux responsabilités nationales, est le seul à pouvoir encore faire des promesses de rasage gratis et de landemains qui chanteraient (ayant gouverné à peu près la moitié du temps depuis 40 ans, la gauche ne le peut plus), quitte à dénoncer quelques boucs émissaires et à sacrifier symboliquement quelques dépenses honnies, comme l'investissement culturel, et donc son discours peut encore séduire un électorat passablement paumé et dont la culture économique est faible voire inexistante, et pas encore prêt à voter pour ceux qui n'ont que quelques décennies de vache enragée, de serrage de ceinture et de remise en cause d'avantages acquis à promettre... alors que ce sont les seules promesses crédibles !
a écrit le 03/12/2015 à 11:39 :
C'est le programme 'FAIRE" qui date de 2007 et que nos élites carriéristes n'osent pas mettre en oeuvre de peur de perdre leurs postes, au détriment de l'avenir de la France. Penser l'intérêt général à long terme et abolir les privilèges, c'est l'essence du club libéral des jacobins. Le jacobinisme fonctionnarisé par les élus issus de la fonction publique est la peste qui ronge la France. Aujourd'hui en danger, il passe à la version autoritaire dite "état d'urgence".
a écrit le 02/12/2015 à 20:24 :
...triste diatribe ...
vous bossez pour le F.N. ?
a écrit le 02/12/2015 à 18:48 :
Le combat féministe est aussi un combat contre l’extrême droite qui représentante un patriarcat des plus oppresseurs et violent : manifs et discours anti-IVG, Manif pour tous, propagande contre les ABCD de l’égalité, le salariat des femmes plutôt à la maison, le sort réservé aux femmes étrangères ou encore, le vote contre l’égalité femmes-hommes des députés FN au parlement européen l’année dernière. Marion Maréchal-Le Pen prouve qu’il ne suffit pas d’être une femme pour prêcher des paroles progressistes et féministes. Les femmes engagées dans les droites dures et l’extrême droite, sont avant tout les représentantes d’un discours réactionnaire qui s’oppose à tout humanisme : à l’égalité selon les origines, les genres et bien entendu, à l’égalité des femmes. Simone de Beauvoir disait : «N’oublions jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. » Des mots qui résonnent avec fracas lorsqu’on lit les propos de cette frontiste qui s’acharne comme ses paires, à balayer ce droit à l’avortement sans quoi la liberté des femmes n’aurait aucun sens. Un droit fondamental, un droit fragile que nous féministes, défendront bec et ongles, comme nos aînées l’ont fait avant nous. C’est pourquoi la mission du Planning familial est essentielle. Nous devons le soutenir aussi bien contre les fermetures programmées pour raisons économiques, mais aussi contre les programmes réactionnaires qui s’acharnent à saccager le droit des femmes à disposer de leur corps. Simone de Beauvoir disait : «N’oublions jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. » Des mots qui résonnent avec fracas lorsqu’on lit les propos de cette frontiste qui s’acharne comme ses paires, à balayer ce droit à l’avortement sans quoi la liberté des femmes n’aurait aucun sens. Un droit fondamental, un droit fragile que nous féministes, défendront bec et ongles, comme nos aînées l’ont fait avant nous. C’est pourquoi la mission du Planning familial est essentielle. Nous devons le soutenir aussi bien contre les fermetures programmées pour raisons économiques, mais aussi contre les programmes réactionnaires qui s’acharnent à saccager le droit des femmes à disposer de leur corps. Environ 220 000 femmes avortent par an en France (près de 30 000 en région PACA). 1 femme sur 10 est concernée au cours de sa vie. Couper les subventions aux plannings familiaux, c’est priver des dizaines de milliers de femmes d’informations essentielles sur l’avortement, mais aussi sur la contraception, sur la sexualité, sur l’égalité entre les femmes et les hommes. C’est priver les jeunes filles mineures d’un lieu essentiel où discuter, échanger, apprendre sur le droit à disposer de leur corps, dans la confidentialité, la confiance. Pour Maréchal Le Pen, les plannings familiaux seraient des “associations politisées”. L’égalité femmes-hommes est en effet un projet politique !
a écrit le 02/12/2015 à 16:36 :
Tout cela est bel et bon mais le gros verrou à faire sauter, c'est l'échelon européen et ses directives laissez-fairistes
a écrit le 02/12/2015 à 16:34 :
La Tva "sociale" cette taxe qui touche les plus pauvres mais pas un mot de CSG la solidarité généralisée n'est pas dans les cordes de ce mouvement très couleur patronale. Enfin le cumul des mandats ce sera là aussi pour les calendes grecques siéger à l'assemblée européenne et à la région bof 2 salaires 2 retraites...comme les autres donc
a écrit le 02/12/2015 à 15:36 :
La chasse au dahu est bel et bien lancée ! Les économistes émérites et éminents qui ont sévi en France aux côtés du "front républicain" pendant 4 bonnes décennies pour amener le pays au fond du gouffre (y compris au plan économique), ressortent leurs bâtons l Ils frappent à se rompre les ongles et les doigts sur les touches du clavier de leurs ordinateurs pour essayer de rameuter le bon peuple de France devenu moins naïf et encore abasourdi par les bruits des explosifs et des armes utilisés par a horde guerrière. En vain : ils ne sont ni entendus ni écoutés ! Ca va être la "cata" pour leurs petits protégés-protecteurs qui vont ramasser une belle raclée aux régionales de 2015. Et vous savez quoi ? Le premier parti politique de France, à cause d'un tour de passe-passe antidémocratique, label déposé et éprouvé UMPS/LRPS, risque d'être écarté de l'exercice du pouvoir fut-il local !
a écrit le 02/12/2015 à 14:20 :
Et quand il s'agira des recettes budgétaires de sa région pauvre, est-ce que Mme Lepen appliquera aussi la "préférence régionale" en refusant l'argent venu de Paris ?
a écrit le 02/12/2015 à 13:39 :
De façon reptilienne je vote FN pour sanctionner (pas de surprises à attendre) hormis une guerre civile en mai 2017, arf !
(le peu d'avenir qui me reste dois être dans un autre pays car dans le fond je ne suis pas nationaliste)
Réponse de le 02/12/2015 à 14:16 :
"Vous voilà bien punis" dit-il au milieu de sa région en ruine après un mandat FN...
a écrit le 02/12/2015 à 11:50 :
la presse recevant chaque année 5 milliards de subventions UMPS (le pseudo front républicain des no(ta)bles qui plombe la France depuis 20 ans), il est compréhensible qu'elle s'inquiète un peu ! On est en république bananière.
a écrit le 02/12/2015 à 11:30 :
Une bonne cata, c'est sur, car le programme commun de 81 auquel ressemble le programme du FN, on a vu très vite ce que ça donnait et heureusement les politiques de l'époque ont vite changé leur fusil d'épaule.
Sur le plan sociétal, le disque sur l'immigration est complétement rayé; MLP oublie que les 3/4 des terroristes sont nés français sans parler des 40% de ceux-ci qui sont de bons petits blancs en rupture de société, un peu comme les pires criminels de ces dernières années style Fourniret ou Ducroux (bien que belge, mais c'est pareil) qui sont aussi de bons petits blancs.
Quant à fermer les frontières à part em.. les honnêtes citoyens, ça n'empèchera pas ceux qui ont envie de rentrer de le faire.
a écrit le 02/12/2015 à 10:23 :
De toute façon, que le FN gagne ou pas cela ne changera strictement rien.
La France est un pays avec un peuple réfractaire à tout changement. Toute proposition de n'importe quel gouvernement avorte dans l'oeuf car les grèves bloquent le pays et les lois sont abandonnées. Ce n'est pas pour rien que le pays est de plus en plus à la traine...
Donc si le FN gouverne, la rue l'empêchera d'appliquer son programme.
Pas de quoi s'alarmer...
Réponse de le 02/12/2015 à 11:22 :
Ce qui est fantastique en France c'est la capacité pour les gens qui n'ont jamais exercé la moindre fonction ( même pas sur qu'ils ait été délégué de classe ) a jugé l'action des politiques
Y font rien , ils sont nuls ,c'est vrai qu'avec ce type de déclaration on avance bien
Les réalités économiques et les contraintes internatioonales , vous avez entendu parler.
Élus depuis trente ans ans je suis plus modeste dans mes jugements
Mais réfléchir n'est pas à la portée de tout e monde
Réponse de le 02/12/2015 à 20:30 :
pour Dom :
domage , vous partiez bien ...mais voilà que vous nous ressortez ...les contraintes internationales ...
parlez nous plustot des contraintes ...electorales , nous comprendrons mieux
a écrit le 02/12/2015 à 8:51 :
et aussi ne plus remunere les senateurs ni les deputes
ainsi que leur retraite ainsi que celle des ministres et ancien ministres et
president de la republique
vu le deficit engendre depuis40 ans d'incompetence
idem pour l'Europe
pour un paiement des elus quand la France sera en benefice
a écrit le 02/12/2015 à 5:37 :
Comment peut-ton faire confiance à un journaliste qui ne trouve pas un seul point positif dans le programme d'un parti politique ?
Réponse de le 02/12/2015 à 20:35 :
vous etes sur ...la voix de solferino ...vous ne saviez pas ?
en plus , depuis qq jours , c'est la panique à Matignon , alors tout y passe ...
( meme benzema aujourd'hui ...) !
a écrit le 02/12/2015 à 0:51 :
Donc, si je comprends bien, le FN n'est pas très original car il reprendrait tout un tas de réformes déjà envisagées ou proposées par l'UMPS. La différence, viendra peut-être du fait qu'il arrivera probablement à les mener à bien...
a écrit le 02/12/2015 à 0:25 :
pour les banques et en particulier la "grande banque de l'ETAT" : elle ne fonctionne que pour les copains !!!!!! un ami producteur de liqueur s'est vu refusé tout aide export car il ne gagnait pas assez d'argent !!!!!!!
a écrit le 01/12/2015 à 23:07 :
Donc pour notre journaliste béa, Marine Le Pen n'arrivera pas a faire les réformes proposées par le PS et l'UMP, sauf que Marine Le Pen fera en sorte que l'état ne soit plus inféodé aux banques et aux MEDEF pour que ces réformes puissent enfin se mettent en place...
Réponse de le 02/12/2015 à 11:31 :
Il me semble qu'un candidat aux présidentielles en 2012 avait dit la finance et les banques ,je les mettrai au pas ou quelque chose comme cela.
On est en 2015 et les réalités économiques existent , mais sans doute pas pas pour le FN qui est tellement plus compétent
Au fait les pairies fn comment ça va , Hayange Béziers le couvre feu c'est bien.
Soyons sérieux une ou deux régions au FN permettront de mettre les lacunes en évidence et comme je suis français j'aimerais mieux que cela se passe ailleurs que chez moi
a écrit le 01/12/2015 à 22:23 :
Peut-être est-il temps que le FN soit ici ou là aux manettes afin qu'éclate au grand jour son absence de compétences et le vide de son programme. Tant pis pour ceux qui, par leur vote, auront précipité leur ville ou leur région dans le mur puisque même dans le meilleur des cas, le FN n'a pas la moindre chance de pouvoir améliorer quoi que ce soit.
Réponse de le 02/12/2015 à 9:23 :
@bruno_cd : Vous pensez que les régions gérées par le FN seront aussi mal gérées que la Corrèze ? département gèré 23 ans par la droite et 8 ans par FH . Je n ai jamais voté FN mais j avoue que cette campagne dite républicaine anti FN finit par me poser beaucoup de questions sur les valeurs républicaines qui devraient être avant tout le respect de la démocratie et du choix des électeurs , presque envie de voter FN
Réponse de le 02/12/2015 à 13:10 :
Aucun programme digne de ce nom .
Ils reprennent tout ce que droute et gauche obt mus sur pied . Et qui marche !!!! En plus , toys ceux qui auront voté piyr eux n, auro t rien de plus , au contraire !!!!
a écrit le 01/12/2015 à 22:22 :
Il faudrait que tous les médias, comme vous le faites, se réveille et crient tout ceci très fort.
Rien à attendre de ce fn.....
Réponse de le 02/12/2015 à 0:27 :
il est vrai que l'UMPS a réalisé un parcours sans faute !!!!!
a écrit le 01/12/2015 à 21:05 :
Vous dites que l'horloge du FN s'est arrêtée en 2012, je constate que votre analyse s'est également bloquée sur cette année.
Ce n'est pas très habile d'avoir laisser le programme 2012 en ligne, mais ce n'est guère plus malin d'en faire la psychanalyse alors que nous sommes dans un autre débat , celui des régionales ...
a écrit le 01/12/2015 à 20:29 :
Il faut bien faire le constat de ce que les gouvernements UMP PS UDI ex Nouveau Centre ont trainé la France dans la mouise la plus totale, le déclin économique dramatique, l'explosion du chômage, et la destruction des valeurs sociétales ;

Personne ne peut faire pire que les gouvernements Chirac Jospin Raffarin DeVillepin... puis ...Sarkozy Fillon Estrosi Wauquiez Pécresse

et maintenant les gouvernaillons Hollande Valls Cambadélice LeRoux ne font que perpétuer les travers et in finé aggravent le désastre économique et sociétal ;

De surcroît le Medef ne représente plus qu'une minorité des voyous de la finance qui engendre la pauvreté et la misère, tout en exploitant l'esclavage nouveau sur la planète tels des prédateurs enragés ;

Dans ces conditions,

il faut bien une alternative pour nettoyer le purin laissé par les politicards au pouvoir ces 20 dernières années et mettre fin à la triste aventure de cette Europe nauséabonde.
Réponse de le 01/12/2015 à 22:23 :
Au moins, on sait pour qui vous roulez ! Comme tous vos camarades du FN et du front de gauche, ouvrez les yeux, le monde a changé, que vous le vouliez ou non, la globalisation est une formidable opportunité pour la création de richesse, pour vous et le reste de l'humanité. Au lieu de proner une politique "d'escargot", apprenez quelques langues étrangères et faites un tour du monde pour découvrir votre planète et autres citoyens du monde. Votre cause va nous mener droit au mur !
Réponse de le 02/12/2015 à 0:33 :
@sole mio : le monde a changé, c'est vrai, la globalisation DEVRAIT apporter de formidables opportunités, oui mais la nullité des formations au commerce international fait que nos entreprises ont de plus en plus de mal à exporter !!! il reste évident que le Front National dira beaucoup et fera moins mais peut-être fera-t-il quelque chose, car l'UMPS ne fait R I E N que laisser l'entreprise s'effondrer avec toujours plus de normes : de nombreux élevages de canards vont disparaitre pour répondre aux volontés d'un préfet qui n'a rien à faire de ces entreprises bien gavé financièrement : ALORS R A S L E B O L
Réponse de le 02/12/2015 à 0:35 :
@ sole mio : nous sommes déjà dans le mur !!!!! il va peut-être trouver une solution !!!!!!
Réponse de le 02/12/2015 à 0:35 :
"la globalisation est une formidable opportunité pour la création de richesse, pour vous et le reste de l'humanité" : Le truc, c'est qu'on raconte à des ouvriers à qui on explique que soit ils acceptent un salaire de misère, soit on trouvera un européen pour les remplacer...
La mondialisation est une formidable opportunité pour ceux qui sont en bonne position pour négocier, pas pour ceux a qui on demande de s'aligner sur le moins demandant.
a écrit le 01/12/2015 à 20:16 :
Malheureusement, je crains que le FN soit pire que les gouvernements PS et UMP qui se sont succédé les dernières années....C'est donc peu dire...
Un programme économique antédiluvien (Pétain proposait cette politique il y a plus de 70 ans avec le succès qu'on lui connaît...), un manque cruel d'élus au niveau, des casseroles qui finiront par pleuvoir (eh oui, le FN c'est d'abord le petit business de la famille Le Pen...), et surtout des problèmes juridiques sérieux à prévoir car leurs propositions sont tout simplement inapplicables...Du coup, ils navigueront à vue et les français souffriront encore plus. " Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. "Étienne de La Boétie (1530 – 1563)...Étrangement prémonitoire...
Réponse de le 01/12/2015 à 22:07 :
Donc il faut voter PS et UMP c'est ça la planche de salut ????
"un manque cruel d'élus au niveau" c'est vrai qu'en ce moment nous avons ..comment dire ...la crème de la crème, the best of France !!!!
"des casseroles qui finiront par pleuvoir (eh oui, le FN c'est d'abord le petit business de la famille Le Pen...)" Heu... rassurez moi les autres ils ne sont pas comme ceux du FN, non...comment... on me souffle dans l'oreillette...Cahhhuzac ? jamais entendu parlé, quoi un certain Theveeenou ? connait pas ! Bartttelonne pfff mais non il a juste embauché sa femme a l'assemblée nationale c'est rien, bon j’arrête parce que on pourrait en citer pleins d'autres "Sarkozy, Tibery, l'affaire Urba, Dray etc etc" la liste est malheureusement trop longue !!! et non le FN n'a pas de leçons a recevoir de leurs part...Dommage !
"et surtout des problèmes juridiques sérieux à prévoir car leurs propositions sont tout simplement inapplicables" mais François n'avait il pas promis de revoir le traité européen ? a t'il tenu sa promesse ? d'ailleurs en a t'il tenu ?
Bref aucun argument sérieux pour faire changer les intentions de vote !
Réponse de le 01/12/2015 à 22:44 :
Votre argumentation démontre que le FN est en tous points comme le PS et les républicains. Juste en pire puisque comme vous le dites leurs élus volent très bas. Merci de votre soutien.
Réponse de le 01/12/2015 à 23:01 :
@Merci ouioui ,
Ne vous méprenez pas je n'ai pas écrit que les élus du Fn étaient pas au niveau,nuance, je vous ai juste renvoyé dans vos cordes en les comparant avec les politiques actuels, qui, question nullité ont touché le fond, mais a la différence des élus Fn, eux (les politiques actuels) ils creusent encore ...c'est tout dire !!!
a écrit le 01/12/2015 à 20:05 :
les regionales c'est quoi? c'est voter pour des gens sans poiuvoir qui devront appliquer au niveau local ce qui est decide a paris( en clair ' voter des nouveaux impots')
pour l'electeur c'est un excellent defouloir, et un excellent moyen pour prevenir de ses intentions de vote avant une election qui elle aura un enjeu...
a écrit le 01/12/2015 à 18:38 :
Pffff, déjà pour lutter contre le chômage ou les délocalisations, il faut sortir des traités européens. Le FN ne propose aucune sortie de l'union européenne, ce sont donc des guignols agités par le système pour créer une fausse opposition.

Seule l'UPR propose de sortir de l'UE dans son programme.
a écrit le 01/12/2015 à 18:32 :
Quel intéret de nationaliser les banques alors qu'elles sont les plus saines du monde et qu'elles dégagent de généreux bénéfices?Le FN est parti pour tuer l'économie!
Réponse de le 01/12/2015 à 21:45 :
De toute façon on met ce que l'on veut dans un bilan , ce n'est que la partie visible de iceberg et il est facile de faire ce genre de raccourci, néanmoins je vous suggère aussi de demander aux banques en plus de leurs bilans, leurs actifs Hors Bilan, et la c'est plus la même limonade !!
Réponse de le 01/12/2015 à 22:26 :
saines ? c sain de frauder le fisc et de spéculer sur la famine ? ok
Réponse de le 02/12/2015 à 15:41 :
Vous est-il déjà venu à l'esprit que les "généreux bénéfices des banques" sont ceux réalisés d'abord sur votre dos, comme celui de toutes les Françaises et tous les Français de France et de Navarre ? Vous n'avez pas d'autre argumentaire plus sérieux à développer ?
a écrit le 01/12/2015 à 18:19 :
Demain, avec le FN, on rase gratis, l'argent tombe du ciel, comme avec les gouvernements précédents. Réformer le ministère des finances, c'est assurément une grève des services. Si le FN compte réformer sans référendum, c'est l'échec assuré, mais qui donnera au FN carte blanche pour des réformes absurdes ?
a écrit le 01/12/2015 à 17:59 :
Des clowneries! Si la France veut survivre, elle doit s'adapter au monde tel qu'il est. Il faut réduire considérablement la dépense publique et réduire les impôts. Si on ne le fait pas, le socialisme fera crever complètement ce pays. Le reste est bavardage.
Réponse de le 01/12/2015 à 22:24 :
c clair
a écrit le 01/12/2015 à 17:54 :
Un projet brouillon, tentaculaire, bureaucratique, technocratique. Que d'usines à Gaz !! qu'eux memes seront dépassés. Du recyclage de vieilles lunes.Et beaucoup d'approximations.
Réponse de le 01/12/2015 à 21:39 :
"Un projet brouillon, tentaculaire, bureaucratique, technocratique. Que d'usines à Gaz !!"
je crois que vous décrivez aussi la politique actuelle non ????
a écrit le 01/12/2015 à 17:48 :
Calomniez, calomniez....il en restera quelque chose. Décidément, c'est la panique, toute la médiacratie audiovisuelle, télévisuelle et écrite, dont LA TRIBUNE semble-t-il, entonne en choeur l'air de la Calomnie. J'ai l'étrange impression d'être revenu en Avril 1981 quand les médias de l'époque, en grande partie aux mains de la Droite, promettaient le chaos et la guerre civile en cas de victoire de Mitterand. Pathétique. Et la Démocratie, bordel ??
a écrit le 01/12/2015 à 17:38 :
Arrêtez de critiquer le FN sur des choix qui plaisent à une population française bien au-delà de son assise politique traditionnelle : colbertisme, souverainisme...si vous dites que le FN c'est le mal parce que c'est la France souveraine et une administration forte, vous allez évidemment propulser MLP au pouvoir. Combien de français à votre avis veulent d'une économie libéralisée, d'un pouvoir politique européen consolidé et d'une protection sociale remise en cause ?
Face au FN nous avons une seule critique à formuler : pas de xénophobie, pas de traque des étrangers, musulmans ou juifs...Nous n'avons pas eu besoin des allemands pour vivre ça déjà sous Vichy et nous connaissons les vieux démons français donc nous ne voulons pas prendre ce risque c'est tout. Ultra libéral hier car hérité de Poujade, crypto communiste aujourd'hui pour faire peuple, ce parti se fiche en réalité des doctrines économiques pourvu qu'il fasse des voix. Son coeur de doctrine c'est l'immigration zéro et la purification de la France...
a écrit le 01/12/2015 à 17:28 :
Les communes déjà gérées par le FN n'ont pas de résultats probants, alors au niveau d'une région comme le Nord faut pas rêver. Le modèle ne vient pas de partis politiques mais d'exemples de réussites pas seulement en France mais dans le monde. De nombreux débats ont eu lieu et notamment entre des chefs d'entreprises qualifiés et Marine le Pen, elle a toujours botté en touche et s'énervait chaque fois que son incompétence évidente est apparue. C'est vraiment déplorable de tromper des gens naïfs comme le FN le fait. Bref voter FN c'est perdre du temps. Les arguments d'ailleurs développés dans les documents de vote aux régionales ne sont que des généralités superficielles qui n'implique à rien. Bref du pipeau et on 'a pas besoin de çà.
Réponse de le 01/12/2015 à 21:36 :
Parce que celle gérées par le Ps, Vert, LR(ex ump), ont des résultats probants ?? Grenoble=faillite, Angoulême=faillite, Marvejols=faillite, le 93= au bord de l'explosion dû aux emprunts toxiques (97% de la dette tout de même) du PS-PCF, etc etc...
Alors avec le FN on perd notre temps, mais que dire avec les autres ???
En France on a les politiques que l'on mérite !
Et question pipeau, le champion toutes catégories....roulements de tambours....FRANÇOIS dit "Le NORMAL" dans l'histoire de France on avait Pépin le Bref, et bien dorénavant il faudra aussi retenir François le Normal !
a écrit le 01/12/2015 à 17:15 :
Ils ont tellement la trouille que l'état d'urgence risque fort de se prolonger, pour un peu qu'il y ait de nouveau un attentat,prochaines étapes, le couvre feu généralisé comme en Tunisie puis report des élections présidentielles à une date ultérieure....merci qui?
a écrit le 01/12/2015 à 17:12 :
".. Les traités européens seront simplement renégociés, pour « mettre fin au dogme de 'la concurrence libre et non faussée, qui promeut en réalité la loi de la jungle »..."
Voilà le coeur du problème !!
Réponse de le 01/12/2015 à 17:32 :
Les échanges mondiaux renégociés entre la France revenue au franc et la Chine ? Il va falloir appeler Popeye à la rescousse et manger beaucoup d'épinards !
a écrit le 01/12/2015 à 17:06 :
Plus je lis des articles anti-Fn de la part de ces Messieurs les journalistes "indépendants", plus ma sympathie pour ce parti augmente.....
Réponse de le 01/12/2015 à 17:34 :
Si c'est votre seul argument pour voter FN, c'est plus que léger !
a écrit le 01/12/2015 à 16:35 :
On ne vivra pas avec des "suppositions négatives" mais on peut vivre avec des "suppositions optimistes"! Donc le choix est vite fait!
a écrit le 01/12/2015 à 16:14 :
Je rectifie: " Tout les d'électeurs sont tentés de croire aux promesses de lendemains qui chantent scandées par ceux qui veulent se faire élire et non pas seulement par Marine! "
a écrit le 01/12/2015 à 16:09 :
L'Euro fort, c'est fini. La crise aussi, depuis fin 2009.
Une guerre de retard, le FN.
Sans parler du petit côté pétainiste.
Pas très excitant.
Mais ce serait bien qu'ils aient une région à gérer : ils apprendront, et çà fera les pieds aux autres
a écrit le 01/12/2015 à 16:04 :
Marrant que vous ne posiez pas la question pour les autres partis? ou encore mieux
"Pourquoi Sarkozy arriverait-il a sortir la France de la crise quand il n'a su le faire pendant son quinquennat?" allez CHICHE ! Montrez nous que vous en avez et que vous êtes indépendants!!!!
Réponse de le 01/12/2015 à 16:56 :
Ben si, justement, lisez notre site: cette question on la pose quasi tous les jours, pas sous cette forme, mais identique. Et non seulement on le fait avec Sarko mais aussi avec Valls et autre.
Respectueusement
Réponse de le 01/12/2015 à 17:35 :
Bonjour a La Tribune.
Je vous remercie de m'avoir répondu c'est très correcte de votre part.
Pourtant si vous le faites cela reste très discret.. Je vous parle d'un titre gros et gras !
Réponse de le 01/12/2015 à 17:57 :
"Pourquoi Sarkozy arriverait-il a sortir la France de la crise":Mais Sarkozy a changé!,il a appris de ses erreurs passées,donc il est peu suceptible de les reproduire!
a écrit le 01/12/2015 à 16:03 :
C'est assez amusant cette salve d'article sur le danger FN (et je ne préjuge pas de leur "programme"). Pourquoi n'avons nous pas les mêmes sur les partis qui nous ont conduit dans cette situation ?
Réponse de le 01/12/2015 à 17:39 :
Car ils ont déjà gouverné et tout ce que préconise le FN a déjà été essayé, c'est çà qui rend ce parti inquiétant, il fait croire qu'il lave plus blanc avec des recettes qui n'ont pas marché. Le retour au franc, on a connu très longtemps et bien d'autres pays ont leur monnaie, cà ne résout pas des problèmes structurels.
Réponse de le 01/12/2015 à 19:40 :
@philli pot Ce n'est pas la sortie de l' union ou de l' euro qui pose problème avec le FN, c'est de faire croire à ses électeurs qu' il actera cette sortie.. FN = parti de l' imposture...
Réponse de le 01/12/2015 à 21:21 :
@jeandron :"'est de faire croire à ses électeurs qu' il actera cette sortie.. FN = parti de l' imposture... "
Heu peux tu me citer les promesses tenu par notre cher Francois, qui je te le rappelle étaient au nombre de 50 !
Bonne chance !
a écrit le 01/12/2015 à 15:25 :
Ben...le fn promet la haine de l'Etranger, la haine entre Français, la misère de ces derniers avec sa politique sociale, économique, de repli sur soi...le bonheur à la mode fn, quoi !
Réponse de le 01/12/2015 à 16:08 :
Oui bien sur, et les autres que font-ils? L'insertion c'est pour les Français, nous allons devoir nous adapter en premier a l'Islam et au final nous convertir.. Daesh ce ne sont pas des humaniste comme vous... Vous avez fait votre temps, l’idéologie a changé, plus de place pour les bisounours et socialos attardé(e)s
Réponse de le 01/12/2015 à 17:21 :
Les ROMs rejetés, c'est le FN ? le 93 en perdition, c'est le FN ? la jungle de Calais, c'est le FN ? l'humiliation de Evo Morales, c'est le FN ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :