Réformes économiques : les Français sévères avec Macron

 |   |  929  mots
La proportion de personnes critiques est ainsi toujours nettement majoritaire (61% la jugent mauvaise) mais c’est 14 points de moins qu’en décembre dernier. Ils sont 29% (+5 points) à considérer que la politique économique menée par le gouvernement est bonne explique BVA.
"La proportion de personnes critiques est ainsi toujours nettement majoritaire (61% la jugent mauvaise) mais c’est 14 points de moins qu’en décembre dernier. Ils sont 29% (+5 points) à considérer que la politique économique menée par le gouvernement est bonne" explique BVA. (Crédits : POOL New)
61% des Français jugent que la politique économique du gouvernement est mauvaise selon le dernier baromètre réalisé par BVA pour La Tribune.

La colère des Français est loin d'être retombée. Selon le dernier baromètre réalisé par BVA pour La Tribune, la part des répondants ayant un avis négatif sur la politique économique d'Emmanuel Macron s'élève à 61%.

À l'inverse, seuls 29% des Français la jugent de manière favorable. Malgré ces résultats peu flatteurs pour l'exécutif, l'indicateur de qualité perçue des réformes économiques du gouvernement montre des signes d'amélioration. Après une longue période de détérioration entre mai et décembre dans les enquêtes, le président de la République semble susciter moins de défiance.

En pleine crise des "gilets jaunes", 75% des Français avaient désapprouvé les choix de la présidence, soit 14 points de plus que le dernier sondage mené cette semaine. L'issue du grand débat organisé sur l'ensemble du territoire pourrait être déterminante pour la poursuite des réformes. En effet, même si selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur, la mobilisation semble perdre du terrain, les "gilets jaunes" ont prévu de se mobiliser pour un acte 13 ce week-end.

Par ailleurs, la Commission européenne a abaissé ses prévisions de croissance pour la France en 2019 selon un communiqué publié ce jeudi. L'institution estime que le PIB de l'économie tricolore ralentirait à 1,3% cette année contre 1,5% en 2018. Il y a encore quelques jours, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire maintenait sa prévision de croissance à 1,7% pour cette année lors de ses voeux aux acteurs de l'économie. Les marges de manoeuvre pourraient encore se réduire pour le gouvernement confronté à un mouvement social inédit depuis maintenant plus de trois mois. Dans sa dernière livraison, la Cour des comptes a mis en doute la solidité des prévisions économiques du gouvernement.

> Lire aussi : Budget : la Cour des comptes étrille les prévisions du gouvernement

Macron impopulaire chez les retraités

Par catégorie, ce sont les employés et les ouvriers (66%) qui restent les plus critiques à l'égard de l'ancien ministre de l'Économie. Le mécontentement est aussi particulièrement visible chez les retraités (66%) et dans les communes inférieures à 20.000 habitants (69%). En dépit des annonces en faveur des retraités modestes le 10 décembre dernier, la colère semble toujours présente. La désindexation des pensions a suscité une vive opposition chez les foyers composés de retraités . Selon une récente étude de l'observatoire français des conjonctures économiques (OFCE),  la moitié d'entre eux verront "leur revenu disponible se réduire sous l'effet du quasi gel des pensions de retraite notamment" en 2019.  Pour les couples retraités, la perte est évaluée à 390 euros par an en moyenne alors que pour ceux vivant seuls, elle est estimée à 240 euros.

Sur le plan politique, les sympathisants de la République en marche soutiennent en grande majorité (82%) les choix de l'exécutif alors qu'ils sont 82% à s'y opposer au Rassemblement national, 74% chez la France insoumise et 64% au Parti socialiste. Chez les Républicains, 37% des répondants approuvent les mesures économiques de Macron et 54% les estiment mauvaises.

Prélèvement à la source : un impact psychologique non négligeable

Un mois après sa mise en oeuvre, une grande majorité de contribuables assujettis à l'impôt sur le revenu et concernés par la retenue à la source n'ont pas constaté de problème majeur. D'après les résultats communiqués par l'organisme de sondages, "80% déclarent que le montant prélevé correspondait à ce qu'elles attendaient et 74% estiment que ce montant est clairement indiqué sur leur fiche de paie, pension ou relevé de prestations sociales." Malgré ces résultats encourageants pour le gouvernement, 20% des personnes interrogées ont toutefois été surprises par le montant prélevé et un quart des Français indiquent qu'ils vont devoir contacter le Trésor public "car le taux d'imposition qui a été appliqué en janvier n'est pas correct (erreur, harmonisation nécessaire avec les revenus de 2019)."

Par ailleurs, près de la moitié des répondants (47%) signalent avoir le sentiment que leurs revenus ont diminué. Ce résultat révèle un impact psychologique non négligeable du prélèvement à la source.

"C'est notamment le cas des plus jeunes (63% des moins de 35 ans), des employés et ouvriers (60%) et des salariés (51%), mais aussi des personnes qui ont l'impression d'appartenir aux classes sociales défavorisées (72%)."

Plus de deux tiers des Français affirment enfin n'avoir pas anticipé cette perte de revenus immédiate et vont devoir s'adapter en conséquence.

Si la mise en oeuvre du prélèvement à la source ne semble pas avoir suscité d'opposition majeure, les Français réalisent "néanmoins davantage l'impact que cet impôt représente chaque mois, ce qui peut contribuer à un sentiment de perte de revenus potentiellement problématique en période de contestation sociale", concluent les auteurs du sondage.

> Lire aussi : Prélèvement à la source : ce qui change pour le contribuable

__

(*) Méthode : Enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français interrogés par Internet le 06 février 2019. L'échantillon est constitué de 1.002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, CSP du chef de famille et de la personne interrogée, après stratification par région et catégorie d'agglomération.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/02/2019 à 8:54 :
Censure massive, et reléguage tout proche de l'article,
Réponse de le 11/02/2019 à 10:00 :
D'un autre côté on peut comprendre tout le monde sur le coup, parce qu'on a vraiment envie de l'insulter le mac en ce moment, on ne sait plus quoi lui dire pour qu'il dégage, du coup la modération doit censurer un max c'est logique aussi.
a écrit le 10/02/2019 à 1:46 :
LA nourriture LA mobilité LA famine aggravées en leur sein par ces manifs de profits islamisés
a écrit le 09/02/2019 à 19:09 :
Qu'est ce que l'on entend le plus souvent de la part de nos élus, c'est comment trouver de nouveaux impôts...par contre on ne les entend pas pour faire des économies et réduire ces impôts.Nos politicards savent dépenser sans compter, c'est normal, c'est l'argent du contribuable ! Et les exemples sont impressionnant....
Petit rappel lorsque Macron n'était pas Président, et où il avait dit qu'il ne toucherait pas au pouvoir des retraités....où comment prendre les gens pour des imbéciles....
Réponse de le 10/02/2019 à 13:43 :
Une piste d'économie parmi tant d'autres...

http://economiepolitique.org/intercommunalites-communautes-de-communes-un-gaspillage-colossal/
a écrit le 09/02/2019 à 19:07 :
Les français reprochent régulièrement à leurs politiques leur situation c'est bien connu. Je pense qu'ils sont complétement et collectivement responsables de ce qui leur arrive...Avec des revendications toujours aussi cohérentes : moins de prélèvements ! Plus de services publics ! Quand s'attaquera-t-on aux dépenses sociales ? Mais ce Macron quelle honte, il baisse les retraites ! (rappel : la retraite est la première dépense sociale avec plus de 300Ge et 3 points de PIB au dessus de la moyenne).
Ce qu'on entend et ce qu'on lit ici ou là vous incite à cultiver votre jardin et à ne plus défendre quoi que ce soit d'autre que votre propre intérêt...Moi si j'étais Macron je serais fatigué déjà et je partirais gagner mieux ma vie ailleurs plus discrètement.
a écrit le 09/02/2019 à 18:41 :
Les français veulent des résultats tout de suite. Il faut combien de temps pour mettre une loi en place et que les effets portent ces fruits? Le parlement au couleur LREM est la depuis moins de 2 ans. Laissons leur la chance.
a écrit le 09/02/2019 à 10:51 :
Tant qu’il s’agit de produire du bla-bla : le grand débat, les Français répondent présents. Mais quand il s’agira de prendre des actions concrètes, j’ai bien peur qu’il n’y ait plus personne, à commencer par le Gouvernement !!! On a tous en tête l’exemple de Notre Dame des Landes !!!!
a écrit le 09/02/2019 à 10:41 :
De grandes réformes, en effet! Pour des résultats désastreux: suppression de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune non Immobilière; en voit-on le résultat sur la hausse du capital industriel et l'emploi? Pour la Taxe d'Habitation, on verra dans deux ans, mais parions qu'elle renaitra sous un autre nom, étant donnée son importance dans la vie locale. Pour l'Impôt sur le Revenu des Personnes Physiques (une réforme que rien n'imposait, vu le peu d'avantages à en attendre), j'espère que les mauvaises surprises ne commenceront pas cette année. Le plus brillant résultat de la "gestion" MACRON réside dans la naissance du Mouvement des Gilets Jaunes, la répudiation de la majorité parlementaire de LREM et, surtout, l'aggravation catastrophique de nos déficits budgétaire et du commerce extérieur. Si seulement le Conseil Constitutionnel (car ne comptons pas sur le Conseil d'Etat!) pouvait siffler la fin de la partie (et de ce désastreux quinquennat)!
a écrit le 09/02/2019 à 10:39 :
Ce n'est pas étonnant à cause de la maladresse de sa politique trop technocratique et n'ayant pas pris en compte un niveau de "misère" réel, ou ressenti, beaucoup plus élevé qu'il n'y paraissait vu depuis l'Etat.
Cependant il ne faut pas oublier le déroulement des élections présidentielles de 2017 qui ont marquées l'élimination pour soupçon de corruption d'un des candidats, du parti qui croyait gagner l'élection, de la déconfiture de fin de mandat du parti du président sortant trahi de toute part au cours de son mandat..
Tout cela pour dire que cette élection ne s'est pas déroulée dans un contexte "normal" comme l'avait été également celle de J.Chirac qui s'est retrouvé au 2ème tour seul face au Front National et a donc été élu avec un pourcentage élevé de voix, alors qu'elles n'avaient qu'un sens, non au Front National, chose rapidement oubliée aussi bien par le président d'alors que par les électeurs.
L'élection en elle-même est, son déroulement, sont aussi importants que le résultat et ne jamais l'oublier. L'abstention fausse les résultats.
a écrit le 09/02/2019 à 10:12 :
En parlant de réforme :

C'est une première. Lors d'une audience prud'homale à Agen, un juge professionnel a accordé des indemnités bien supérieures au montant fixé par le nouveau barème en cas de licenciement abusif, comme l'explique la radio Europe 1. Décrié par les avocats et les syndicats, ce plafond a été mis en place à la fin de l'année 2017 avec l'entrée en vigueur des ordonnances prises par Emmanuel Macron. A Agen, la plaignante aurait dû recevoir au maximum deux mois de salaire selon le nouveau barème. "Mais le juge lui a accordé quatre mois de salaire", s'est réjoui son avocate Camille Gagne.
Le juge professionnel a considéré que la nouvelle grille d'indemnisation ne permettait pas une "rémunération adéquate" prévue à l'article 24 d'un texte européen ratifié par la France.Ayant valeur de traité international, ce texte prime donc sur la loi, inscrite dans le Code du travail. Au cours de ces derniers mois, de nombreux conseils prud'homaux, des juges élus et non professionnels, n'avaient pas respecté le plafond dicté par les ordonnances d'Emmanuel Macron.Depuis la fin de l'année 2017, la réforme du Code du travail voulue par Macron plafonne les indemnités de licenciement du salarié en cas de licenciement abusif. Le salarié éconduit peut toucher entre un et vingt mois de salaire brut, en fonction de son ancienneté dans l'entreprise.
a écrit le 09/02/2019 à 9:20 :
Qu'ils proposent mieux
a écrit le 09/02/2019 à 8:52 :
D'apres un autre sondage Macron serait réélu en cas de présdidentielles !
Cherchez l'erreur .......
a écrit le 08/02/2019 à 19:03 :
En économie directe, nos gouvernements ne disposent que de peu de moyens, l'état n'est plus propriétaire de grand chose à force de privatisations, mais il se doit d'aider les entreprises à être rentables, donc créer de la richesse.
L'état est grosso modo responsable de l'énergie, à ce niveau les taxes qui croulent sur le carburant (tipp) et sur le courant électrique (tfce) montre son incompétance, on ne peut pas vouloir des industries et les ruiner en même temps.
2 le problème après l'énergie c'est la logistique qui coûte parfois autant que le produit lui-même, et la avec un réseau de routes désastreux, la rareté de 4 voies, des autoroutes payantes, les autoroutes qui sont encore à nous limitées à 110km/h voire moins, la disparition du fret par le rail, des ports insuffisants pour les conteneurs.
Et cerise sur le gâteau la limitation de vitesse à 80km/h qui veut dire que les salariés qui utilisent la route pour livrer ou les représentants ou autres vont passer 10% de temps en plus sur la route d'ou perte de rendement, d'optimisation des véhicules, ça va impacter sur les bénéfices, et la fameuse croissance dont on nous perdra à mon avis 2 points sur les prévisions.
Alors Macron économiste?
Réponse de le 09/02/2019 à 21:42 :
Je sens là l'étoffe d'un grand économiste. Picketty en tremble.
Réponse de le 10/02/2019 à 8:13 :
" l'état n'est plus propriétaire de grand chose " :

La Cigale a intégralement et irresponsablement dilapidé les 1327 Milliards d'euros de privatisations depuis 1986 à de la dépense !!!!!!!!
a écrit le 08/02/2019 à 18:46 :
CSG + 1.7 , retraite + 0.3 et impôts locaux augmentés ; pas assez riche pour béneficier de la suppression de l'ISF ; voilà des raisons factuelles d'être mécontent de ce gouvernement , n'en déplaise aux partisans de la REM
a écrit le 08/02/2019 à 18:10 :
Ca l'indiffère totalement, il sera réélu avec plus de 60% des voix! Preuve que ces sondages sont inconséquents, à moins que ce ne soient les électeurs!
a écrit le 08/02/2019 à 17:41 :
Je viens de percevoir ma retraite je salue votre générosité pour une augmentation de 3 euros et mon épouse de 0,77 cts. Je salue ce courage envers les retraités et j'attends avec impatience votre nouvelle annonce c'est à dire l'ouverture de camps de vacances de fin de vie pour ces vieux qui sont dans votre esprit la catégorie sociale nuisible pour notre pays. Autant j'acceptais volontiers une augmentation de la CSG vers les actifs pour améliorer leur niveau de vie, augmentation que vous n'avez pas entièrement répercutée comme tout bon politicien, un peu de vérité mélangée à un peu de mensonge. Vous vous êtes bien gardé pendant la campagne d'annoncer votre refus d'appliquer la règle pour l'augmentation des retraites pire vous nous avez considérés comme des chiens avec un os à ronger de 0,3 pour cent, cela s'appelle du cynisme. Pour les européennes vous appliquerez la même règle entre un peu de vérité et un peu de mensonge et beaucoup de cynisme, de ce fait vous pourrez discourir sur votre vision de l'Europe je sais déjà que cela sera que des paroles sans valeur alors à contrario de mai et juin 2017 mon vote sera la sanction. Le mensonge ou/ et l'oubli volontaires ne sont pas à la hauteur de la fonction.
a écrit le 08/02/2019 à 17:23 :
DESINVOLTURE SCANDALEUSE, de la classe politique dans son intégralité,

-Quant à la Dette : 102% du PIB/An, 2350 Milliards d'eur; le capital à échéance n'est plus
remboursé : 320 Milliards d'eur empruntés !!!! 2018 + 2019 pour !!!!!!! y faire face.
Qui paiera ? Quand ?
En cas de récession comme 207-2011, elle gonflera de +50%.

-Quant au record mondial de Dépenses Publique 58% du PIB/an

-Quant au record européen, FR cancre des 27,
du Déficit Budgétaire 3.2% !!!! du PIB/An, 75 Milliards d'Eur, financé par Dette supp
75 Milliards d'eur

DESINVOLTURE, donc vis à vis des bébés, des enfants, des jeunes, de tout le peuple
En effet, ces gouvernants successifs depuis 1981 à ce jour : PS-PCF-Droite-Centre
partent irresponsables, en fin de mandat ,
Mais Pendant leur gouvernance :
-nous pompent plus, en Prélèvements : FR Championne du monde 47.4% du PIB/an
- explosent dettes et déficit.
a écrit le 08/02/2019 à 17:21 :
DESINVOLTURE SCANDALEUSE, de la classe politique dans son intégralité,

-Quant à la Dette : 102% du PIB/An, 2350 Milliards d'eur; le capital à échéance n'est plus
remboursé : 320 Milliards d'eur empruntés !!!! 2018 + 2019 pour !!!!!!! y faire face.
Qui paiera ? Quand ?
En cas de récession comme 207-2011, elle gonflera de +50%.

-Quant au record mondial de Dépenses Publique 58% du PIB/an

-Quant au record européen, FR cancre des 27,
du Déficit Budgétaire 3.2% !!!! du PIB/An, 75 Milliards d'Eur, financé par Dette supp
75 Milliards d'eur

DESINVOLTURE, donc vis à vis des bébés, des enfants, des jeunes, de tout le peuple
En effet, ces gouvernants successifs depuis 1981 à ce jour : PS-PCF-Droite-Centre
partent irresponsables, en fin de mandat ,
Mais Pendant leur gouvernance :
-nous pompent plus, en Prélèvements : FR Championne du monde 47.4% du PIB/an
- explose dettes et déficit.
Réponse de le 09/02/2019 à 11:27 :
Ces chiffres ne veulent pas dire grand chose.Intéressez vous aux chiffres importants:croissance chomage et investissement des entreprises.Et la,oh miracle,tous ces chiffres sont excellents!
a écrit le 08/02/2019 à 16:15 :
nos politiques ont bien préserver les niches fiscales des riches ! la classe moyenne trinque avant de disparaitre
Réponse de le 08/02/2019 à 17:21 :
Propagande, les niches fiscales sont plafonnés à 10000€. Elles profitent aux classes moyennes et supérieures. A moins que pour vous, on est riche à partir de 3000€ par mois?
a écrit le 08/02/2019 à 16:06 :
Notre président n' a retenu de Pascal que l' esprit de géométrie. Il lui manque l' esprit de finesse.
a écrit le 08/02/2019 à 14:55 :
le meilleur sondage c'est le marché tendez l'oreille les gens en on marre de ce faire plumer surtout les vieux que macron déteste.... c'est drôle j'entends pas de gens satisfait de macron les 29 pour cent c’est les riches
a écrit le 08/02/2019 à 14:17 :
Macron ils est très sévères Avec leS classes moyennes Avec le monde laborieux Avec leS retraitee La france doit renouer avec plus de travails mois de chômeurs crée plus des richesses ! La politique de E macron elle est très compliqué et pour tant un president intelligent les riches plus riches et les pauvres plus pauvre macron doit ferez mieux
a écrit le 08/02/2019 à 13:19 :
Macron prend ses ordres à Bruxelles via sa feuille de route ou GOPE, la politique du pays se décide à Bruxelles -euro trop fort, délocalisations et exil et fraude fiscal rendus possible par l' article 63 du TFUE, etc-,
https://pour.press/le-compteur-de-levasion-fiscale-vous-dit-a-la-seconde-ce-que-lon-vous-vole/?fbclid=IwAR1OTDNWAYOFJu5D1vi-FeCJ9uaQ1d1S4owr_onLjLTnXw1cBzONdDP6jMk
Il n' y aura pas de solution sans Frexit..
Réponse de le 08/02/2019 à 14:17 :
Si vous voulez faire la guerre, dites le au lieu de faire des circonvolutions. Personnellement, avant d'aller tuer des Espagnols ou Allemands que je ne connais pas, ce sont des personnes comme vous dont je m'occuperais. Rien ne justifie que des êtres intelligents d'une même civilisation doivent disposer de monnaies différentes au sein d'entités géographiques séparées. La guerre économique ne profite pas aux peuples seulement à quelques profiteurs (dont les Français font partie au passage grâce à leur salaire horaire -même pour les personnes au SMIC- bien supérieur à la majorité des la planète). Avoir des esclaves payés 10 fois moins chers pour produire nos biens de première nécessité nous permet de disposer par ailleurs d'un confort inégalé par le passé et que nos descendants n'auront pas. Sortir de l'Europe c'est fuir les changements que nous devrions lui imposer (et que notre président pourraient faire s'il le voulait vraiment, renseignez vous sur le fonctionnement de l'UE).
Réponse de le 08/02/2019 à 14:30 :
Vu la politique économique et énergétique de la France ça ne me dérange pas si l'Europe prend la main. Mais malheureusement ça n'est pas le cas.
Pour le moment : pas de baisse de la dépense publique, +70 Mds de dette/an, du nucléaire "gérer" par un acteur en quasi faillite, 2400 Milliards de dettes (X2 en 10 ans).... Bravo la France!!
Réponse de le 08/02/2019 à 16:09 :
@truc "Personnellement, avant d'aller tuer des Espagnols ou Allemands que je ne connais pas, ce sont des personnes comme vous dont je m'occuperais. Rien ne justifie que des êtres intelligents d'une même civilisation doivent disposer de monnaies différentes au sein d'entités géographiques séparées. "
Etes-vous sûr que tout va bien ..?
https://www.youtube.com/watch?v=W1GR1QWplUM
Votre rôle se limite à caviardiser le machin qui nous ruine, nous savons quant à nous parfaitement ce que nous lui devons en analysant des FAITS et nous portons ce sujet au débat quand une poignée d' européistes en charge de la claque nous saupoudre de ses errances pour cacher une situation qui flirte avec le dépôt de bilan pour cause de différentiels de compétitivité au service d ' un pays et de qqes loobyistes ..
a écrit le 08/02/2019 à 13:14 :
Premier de cordée odieux ! C'est le parfait personnage à dégager indépendamment de toute autre considération .
Réponse de le 08/02/2019 à 14:20 :
Vous voulez Mme Le Pen à la place? Parce que démocratiquement parlant elle était en 2e position aux dernières présidentielles. Ou bien n'avez vous que faire de notre semblant de démocratie et souhaiteriez-vous imposer votre candidat favori?
a écrit le 08/02/2019 à 12:51 :
la VRAIE RÉFORME serait de remercier chaudement les fonctionnaires "hors régaliens° en surnombre : un million au bas mot.
a écrit le 08/02/2019 à 12:48 :
Le français n'entend pas grand chose en économie et encore moins en fiscalité. Et moins il comprend, plus il croit savoir, plus il s'insurge.
a écrit le 08/02/2019 à 12:31 :
pourquoi cette politique est rejetée ,? politique trop partisane probablement et marquée par des affaires! ( la com ) n a aucun impact au vue des résultats
a écrit le 08/02/2019 à 12:08 :
Ils ont raison, (les 61 % de compatriotes ), ces réformes voulues par le parlement Allemand visent à appauvrir la population pour un bon indice de l'Euros . Nos élus sont aux ordres et ce n'est pas moi qui vous le dit , regardez la presse internationale actuellement qui décortique l'Euro et la construction Européenne en économie . Nos élus ont tout faux depuis 40 ans sur le modèle économique de l'Euros .
a écrit le 08/02/2019 à 11:55 :
pas de réforme aurait été bien vu par les français, l'éternel problème
a écrit le 08/02/2019 à 11:32 :
Il y a un monde entre le ressenti économique des français et la réalité.La réalité ,c'est de bonnes statistiques économiques.Le ressenti,c'est une déprime que je comprends mal et qui sera difficile a soigner.
Réponse de le 08/02/2019 à 12:52 :
Le problem est que pour ceux qui travaillent et qui ne dissent rien, c'est : toujours plus d'impôts, toujours moins de droits. Depuis François Hollande, la gauche donc, toujours plus d'impôts sur le revenue, moins d'aides et les classes dites "aisées" toujours toujours toujours mises à la vindict populaire.
Ne pas rester en France serait donc salutaire.

Le consentement à l'impôt, pour moi c'est non, une phobie fiscale en quelque sorte.

En somme : je travaille bien à l'école, j'ai des bonnes notes = demain on me piquera tout mon argent. Le ressenti, c'est donc bien la déprime car on veut encore nous en prendre toujours plus en nous montrant du doigt.
Réponse de le 08/02/2019 à 13:02 :
bonnes statistiques économiques ? il semble que les analystes de tous poils soient bien plus interrogatifs que vous. D'autre part prendre la réalité uniquement d'une vue personnelle pour en faire une vue collective me semble une position bien faible : les différences d'appréciation se feront entre les divers positionnements sociaux, je finis le mois sans problème ou je ne finis pas le mois car celui-ci est déjà terminé le 15 et les bonnes statistiques ne feront pas que je mange à ma faim tous les jours après le 15. De plus comment soigner un mal que vous qualifiez de psychologique si celui ci est entièrement factuel , peut être en analysant ce qui construit votre ressenti ? cordialement
Réponse de le 08/02/2019 à 14:00 :
@jessifer tout à fait.

@ plus d'impôts, vous racontez n'importe quoi. Je vous invite à regarder votre bulletin de paie, en bas il y a une nouvelle ligne. Cotisations sociales baissées pour TOUS les salariés. Et baisse des revenus des retraités qui n'ont jamais eu autant de frics en 50 ans. Et les travailleurs n'ont jamais été pauvres depuis plus de 50 ans. Donc c'est pertinent sur le fond, courageux politiquement. C'est ce qu'il faut faire!
Réponse de le 08/02/2019 à 14:48 :
VOILA les derniers chiffres vous qui dites que tout vas bien....Dans le détail, en pourcentage, plusieurs secteurs connaissent un ralentissement. C'est le cas de l'agriculture (+0,3% au quatrième trimestre et +2% sur douze mois), la construction (+0,2% sur un trimestre et +0,4% sur un an), l'industrie (-0,1% sur un trimestre comme sur un an) et la construction (+0,2% sur trois mois et +1,4% sur un an). L'emploi privé dans les services marchands stagne, de son côté, à 0,1% de croissance sur un trimestre et 0,7% sur un an, principalement à cause d'une baisse accrue de l'emploi intérimaire de -1,5%, qui vient confirmer la tendance du trimestre précédent (-1,1%). Sur un an, ce dernier indicateur s'est replié de -3,6%, une perte nette correspondant à 29.000 emplois en moins
a écrit le 08/02/2019 à 11:16 :
Donner 5 milliards avec la suppression de l'ISF sans rien exiger en retour, une folie.
Compte tenu du changement permanent de notre fiscalité, les capitaux ne vont certainement pas revenir . Prendre de l'argent aux retraités pour le donner aux salariés, c'est diviser les français pour rien. Macron creuse encore la dette et ne fait rien pour diminuer les dépenses publiques. Bref, pas terrible ce début de règne surtout que l'économie donne des signes de faiblesse.
Réponse de le 08/02/2019 à 14:18 :
On ne donne rien, si un individu vous menace pour vous prendre votre portefeuille et finalement y renonce, il vous a donné quoi?
Réponse de le 08/02/2019 à 14:49 :
L'ISF a fait fuir des milliers des français qui maintenant payent beaucoup moins de taxes. C'est un impôt à rendement negatif, en intégrant les comportements induits. On recolte 5 milliards, on en perd 10.
Réponse de le 08/02/2019 à 16:11 :
La suppression de l'ISF, ce n'est pas "donner", c'est "ne pas prendre".
Réponse de le 09/02/2019 à 22:02 :
Pour faire fonctionner le modèle social Français, le plus redistributif au monde, il faut plus de riches. Il faut créer une invasion de riches et non une évasion de riches. Or l'ISF , c'est le vinaigre qui les fait fuir. Ce qu'il faut c'est taxer plus les revenus du capital et non le capital lui même.
a écrit le 08/02/2019 à 10:58 :
j engage les lecteurs... a lire un livre assez qui traite de philosophie politique.....et permet de decrypter le logiciel macronien, et de découvrir que le macronisme est en fait une mise en application sans filtre de la théorei du neo libéralisme de Walter Spillman datant des années 30.....
le livre: "il faut s adapter" de Barabara Steigler, université de bordeaux

gourvernement des élites et des experts, se déconnectant totalement du réel..... mais sans le dire.....considérant que la population n est pas a même de saisir nos demains et les enjeux
on s en remet donc à une toute petite caste de dirigeants et d experts... qui eux, savent.....
c est exactement la petite cellule de l Elysées....environnée de quelques gourous discrets mais hypers influents..... sans parler de la fascination de macron pour les patrons des Gafas, qu il reçoit en entretien privé a l Elysées....

je ne comprenais pas le fil conducteur de macron...... il est totalement dogmatique... sans conscience du réel.....et ce bouquin est très éclairant sur ce sujet.... et éclaire aussi les "petites phrases"....d un jour différent
Réponse de le 08/02/2019 à 11:36 :
C'est la vérité de B.Steigler mais ce n'est pas nécessairement la vérité
Réponse de le 08/02/2019 à 14:01 :
Justement c'est faux, Macron est le 1er PR a avoir sollicité tant de personnes de la société civile. Donc des gens confrontés à la réalité du terrain.
Réponse de le 08/02/2019 à 16:36 :
Effectivement, Il a plus consulté en 20 mois que Miterrand ou Chirac en 50 ans de politique cumulée. Sur son quinquennat Macron a déjà passé 4 mois à consulter, et ce n'est pas terminé, il en redemande avec un referendum.

Tout est dans son livre "révolution". Quand on l'écoute parler il donne l'impression d'avoir compris la situation. Et quand il passe à la pratique, on s'aperçoit qu'il est totalement à coté de la plaque. Qu'est ce qui ne va pas chez lui?

Soit il est aveuglé par un dogmatisme rare, soit il travaille pour le top 1% des revenus qui a financé sa campagne.
Réponse de le 08/02/2019 à 16:51 :
@Noosty
citez moi les...... les ministres sont aux ordres de Jupiter.....
les corps intermédiaires ont été écartés..... et ceux qui règlent le bal sont les trois ou 4 conseillers a l'Elysées.... dont les passages dan,s le "privé".... étaient plutôt de l ordre de conseiller en com ou en charge du lobbying d état que autre chose
le seul qui pourrait paraître être du terrain est Lecornu, promu secrétaire d état il y a peu..... et ex maire
sa répnse a une question sur le scandale locamine..... le ministre ne sait pas, il faut faire confiance aux experts...... les mêmes qui avaient recommander le confinement dans de vielles mines de potasse qui maintenant s effondrent.........
on se prepare a faire la même chose a Bure pour les déchets nucleaires ultimes....
ah, oui, Mme Penicault...... DRH de chez Danone groupe......
pas certain que ça permette de comprendre les problématiques des salariés et patrons de PME
a écrit le 08/02/2019 à 10:35 :
De toute façon, les Français ne connaissent rien à l’economie donc ce type de sondage ne veut rien dire.
Réponse de le 08/02/2019 à 10:47 :
PAS necessaire de faire L'ENA pour se rendre compte que les promesses MACRON ne sont pas financées ,,,,,??? vivre au dessus de ses moyens n'est pas éternel
Réponse de le 08/02/2019 à 10:52 :
Vous encore moins tous les paramètres éco de la FR dans le rouge ? Taux chômage un des plus élevés d’Eur. Dette abyssale deficit commercial depuis des années malgré des impôts les plus élevés du monde depuis le duo Hollande Macron la FRANCE est passée de la 5 eme puissance du monde à la 7 eme place zéro pointé pour Macron qui en 20 mois de gouvernance a augmenté la dette et créer le chaos quel amateurisme avec ses réunions tupperware pour enfumer les naïfs
Réponse de le 08/02/2019 à 11:05 :
On juge un arbre à ses fruits, pas besoin d'être ingénieur agronome.
Réponse de le 08/02/2019 à 11:39 :
Selon les commentaires tous les problèmes sont arrivés depuis 18 mois. Or tout a commencé en 1981 où les déficits et la dette n'ont fait qu'augmenter et qu'aucun gouvernement ne les a réduits.
Réponse de le 08/02/2019 à 14:03 :
Pas nécessaire de faire l'ENA pour se rendre compte que la plupart des français ne captent rien en économie... La réponse de Furax en est la preuve...
a écrit le 08/02/2019 à 10:34 :
Truc assez révélateur, voir des gilets jaunes défiler avec la CGT (une façon de se tirer un balle dans le pied, selon moi). Mélenchon soutenir Maduro ! M.Macron qui change d'avis sans arrêt. Des "zad" partout ... on fait quoi maintenant ? J'oubliais Ségolène Royal ambassadrice des pingouins .
a écrit le 08/02/2019 à 9:51 :
Les français n'ont que de faibles connaissances économiques, ils ne sont pas compétents pour juger de l’efficacité d'une politique économique. Le système éducatif aux mains de la gauche depuis plus d'un siècle préfère les maintenir dans l'ignorance dans ce domaine afin de les rendre perméables aux idéologies collectivo-égalitaristes.
Réponse de le 08/02/2019 à 10:19 :
L'échec de la France vient principalement de l'éducation nationale. Jean-Michel Blanquer, essai de remettre de l'ordre, ça va prendre du temps ... beaucoup de temps !
a écrit le 08/02/2019 à 8:23 :
Et la lutte contre le chômage !? On dirait vraiment même dans leurs discours alors que pourtant côté éléments de langage pas grand chose ne leur fait peur, qu'ils n'y pensent pas, complètement dans le déni, on voit bien que le chômage de masse fait parti de leur dogme permettant de baisser les salaires et les conditions de travail.
Réponse de le 08/02/2019 à 11:40 :
Dans les revendications des gilets jaunes il n'y en a aucune concrenanat le chômage.
Réponse de le 08/02/2019 à 12:04 :
Toujours d accord avec tes analyses ca devient lassant .
Civilités .
N importe qui sauf Macron .
OUI
NON
a écrit le 07/02/2019 à 23:30 :
Ou alors, comme d'habitude les questions du sondage sont suffisamment floues pour être sujettes à toutes les interprétations voire à des interprétations censées êtres simplificatrices mais qui à force de simplification changent le résultat dudit sondage. Exemple : J'ai souvenir de sondages récents qui mettaient dans le même sac ceux qui soutenaient les gilets jaunes et ceux qui les comprenaient ce qui revenait au final à nier la distinction entre les 2 réponses et donc à nier les réponses des sondés... Et donc à fournir une image qui n'avait plus rien à voir avec le résultat réel du sondage...
a écrit le 07/02/2019 à 21:45 :
300000 personnes en manif samedi cela vaut tous les sondages si on considere que c est que la creme qui manifeste ? aujourdhui combien seront t ils demain alors que tous par de leurs mecontentement se vois, dans les débats, et que macron a déjà boucle le bujet 2019 comment vas t il sens sortir,? vue que tous ne seras pas possible meme a la fin du mendat il n auras pas reussi; ,?car la France depend aussi des autres pays et de sa balance commercial, et si l amerique s entend avec la chine il ne resteras que des miettes pour les autres pays meme europeens qui sont trop divise pour lutter contre cette etat de fais?LES MIRACLES EN ECONOMIES N EXISTENT PAS/// la chine elle vient de baisse la tva pour relance leurs economies il on vite compris les méthodes de relance economique par le peuple il ne compte pas sur les riches ???
a écrit le 07/02/2019 à 21:45 :
Il est vrai que M.Macron n'avance guère: il faut baisser de 150 milliards la dépense publique (=50% du PIB), mettre les retraites comme partout en Europe à 65 ans, supprimer tous les dispositifs inefficaces sur l'immobilier (supprimer les APL), mettre les retraites minimales à 700 euros à charge pour les personnes de prendre des assurances privées pour compléter leurs retraites, instaurer une prise en charge mini pour ceux qui veulent se faire soigner (10 euros) de manière à les responsabiliser dans leurs comportements, faire la fusion des communes (pas d'aides de l'état pour les communes de moins de 3000 habitants), remplacer le Sénat par une assemblée des vieux sages (30 personnes maxi), supprimer les départements, rétablir les impôts locaux, intégrer dans la feuille d'impôt préremplie, et fiscaliser, toutes les aides sociales, supprimer toutes les agences techniques nationales pour se référer seulement aux européennes (un français vaut bien un allemand), supprimer les Chambre de commerce et d'industrie que nul n'accepterait de financer si les services étaient payants, interdire aux communes de verser des aides sociales (ce n'est pas leurs missions), faire respecter nos frontières, arrêter de prêter attention aux ONG non élues, rétablir un dialogue constructif avec la Russie, arrêter de se mêler des affaires du Vénézuela, virer S.. qui fait des expériences avec les rats qui sont tout sauf de la science, condamner les politiques qui diffusent des fakes news, renvoyer les mineurs lycéens à leurs études, faire payer toutes les 3ièmes années de bac ou grandes écoles à leurs justes prix (y compris évidemment quand on triple sa première année), interdire à nos musées de faire de la promotion des artistes américains,.. etc...:)
Réponse de le 08/02/2019 à 6:56 :
Un ignorant de plus. Et pourquoi ne pas rétablir l’esclavagisme?
Réponse de le 08/02/2019 à 10:38 :
Excellent,
Vous êtes trop réaliste pour être élu. L'électeur apprécie le démagogue, (Mitterrand, Chirac, Hollande) ou le flou (Macron) quant à Sarkosy je ne sais ou le classer.
Et pourtant de Barre à Rocard nous aurions pu avoir de grands Chef d'Etat.
Je ne vois qu'une solution, que les marchés financiers arrêtent de financer notre gabegie. Là nous n'aurons plus le choix !
Réponse de le 08/02/2019 à 14:41 :
@gilles

Non Rocky a vraiment été très mauvais.Nous lui devons la CSG et la CRDS qui plombent l'emploi depuis des dizaines d'années.Il suffisait de mieux gérer les caisses sociales,et on n'aurait pas rendu le cout du travail prohibitif.

Si on baissait les prélèvements de 10% du PIB,il faudrait aussi baisser les dépenses de 200 milliards par an !Et nous serions juste au niveau de l'allemagne pour le ratio de prélèvements!Et pourtant c'est ce qu'il faut faire!
Réponse de le 08/02/2019 à 14:51 :
Je vote pour vous.
a écrit le 07/02/2019 à 21:15 :
On reproche beaucoup de choses à Macron. Mais que peut-il faire ? L'euro est trop cher pour la France ! 15% au minimum ! Et la France paye ses fonctionnaires en euros ! Donc elle les paye mathématiquement au moins 15% trop cher. Et comme la compétitivité française continue d'être plus faible, bientôt ce sera 20, 25 et même 30% de trop. C'est à dire qu'il va falloir vraiment couper dans les services publics, et pas qu'à la campagne, si on veut garder l'Euro comme monnaie nationale. C'est ce qu'on a fait dans le privé, avec la désindustrialisation de la France, et maintenant, il n'est plus tenable de financer cette surévaluation de l'Euro par la dette. Donc l'état va se saigner, pour garder l'Euro ! Un dogme fabuleux, qui mène à la destruction de la France. On en redemande parce qu'on souffre du syndrome d'aliénation européenne. Vive l'Euro et vive la faillite de la France !
Réponse de le 07/02/2019 à 23:25 :
Il faut, en vrac, établir les impôts sur la nationalité et non plus sur la territorialité (comme Trump le fait), traquer la fraude à la TVA et le travail au noir, rétablir l'ISF, cesser de dilapider l'argent public au bénéfice des entreprises et ne concentrer l'effort que sur les PME, développer la recherche et l'innovation, augmenter les salaires et les retraites, intégrer les assurances complémentaires privées dans le système de la sécurité sociale, mettre un frein à la mondialisation imbécile et heureuse comme le font tant de grands pays, cesser de se focaliser sur le coût du travail et prendre en compte la compétitivité-innovation, réguler le marché du travail et sanctionner plus durement les entreprises voyous, augmenter les salaires et els retraites de façon à relancer l'activité des petits commerces, notamment aux centres des villes, encourager l'agriculture extensive et pénliser l'agriculture intensive, mettre le paquet sur la transition énergétique et l'exploitation de la mer, sources d'emploi, séparer les activités bancaires de spéculation des activités bancaires de dépôt, obliger la banque centrale européenne à, prêter aux États et non plus aux banques, interdire aux banques de créer de la monnaie, annuler la dette illégitime (et, s'agissant de la France, il y en a un paquet), remplacer l'actuelle Union européenne financière et commerciale par une Union européenne économique et sociale, etc...,. .
Réponse de le 08/02/2019 à 6:07 :
Rectificatif:
L'etat va vous saigner.
Réponse de le 08/02/2019 à 10:00 :
Pour vous rassurer, l’Euro n’est pas le problème de la France.
Arreter l’euro maintenant et vous ajoutez un nouveau problème à une situation peu reluisante.
Réponse de le 08/02/2019 à 11:51 :
L'euro nous permet d'avoir une monnaie stable et des taux d'intrêts très bas. . Ne plus rembourser la dette l'état devrait trouver 90 milliards d'euros immédiatement pour boucler le budget car plus aucun créancier étranger ne nous avancement 1 euro..Supprimer les aides aux entreprises tout en augmentant les salaires provoqueraient des défaillances d'entreprises en pagaille et une explosion du chômage. Rétablir l'ISF ferait partir les quelques riches qui sont encore ici et n'attireraient plus d' investisseurs étrangers.
a écrit le 07/02/2019 à 20:59 :
Les gentils Eurolapins sont vite énervés quand on leur glisse un caillou dans la chaussure ...!
a écrit le 07/02/2019 à 19:54 :
«Méthode : Enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français interrogés par Internet le 06 février 2019. L'échantillon est constitué de 1.002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus»

- sondage bidon, non-représentatif comme d'hab.
Réponse de le 07/02/2019 à 20:55 :
La taille d'un échantillon n'a pas a être proportionnelle à la population étudiée et en l'espèce vu la tendance qui se dégage on en dessous de 3% de marge d'erreur.

La seule chose critiquable ça serait d'avoir utilisé la méthode des quotas qui a de nombreux défauts.
a écrit le 07/02/2019 à 19:44 :
Jupiter du president au vrp du vrp au president macron professeur de politique à La Sorbonne attention
a écrit le 07/02/2019 à 19:33 :
Réformes en novlangues bruxelloises mais GOPE ou feuille de route bruxelloise à Macron dans la vraie vie ..
La feuille de route économique et sociale d’« Emmanuel Macron » est mise à jour : les grandes orientations des politiques économiques (GOPÉ) 2018-2019

Pendant toute la campagne présidentielle, François Asselineau et l’UPR avaient annoncé quel serait le VRAI programme des dix autres candidats, qui refusaient tous les dix de proposer aux Français de faire sortir la France de l’UE par la mise en œuvre la plus rapide possible de l’article 50 du traité sur l’Union européenne (TUE). Les Français et des pseudo-spécialistes de l’analyse politique découvrent avec effroi les réformes anti-sociales qui ont lieu depuis le début du quinquennat (SNCF, casse du droit du travail, rabotage de l’ISF, baisse de l’impôt sur les sociétés, hausse de la CSG, baisse de l’assurance chômage, stagnation du SMIC, etc.) alors qu’il suffisait de lire les GOPÉ 2016-2017 et 2017-2018.

Du fait de l’engagement de la France dans l’euro et dans l’Union européenne, toutes les grandes décisions de notre politique économique et sociale sont directement dictées par les « recommandations » de la Commission européenne, également intitulées « grandes orientations des politiques économiques (GOPÉ) », que l’institution technocratique bruxelloise publie chaque année à la mi-mai.

Or, la Commission européenne vient de publier, ce 23 mai 2018, la mise à jour annuelle de ces fameuses « recommandations »..

https://www.upr.fr/actualite/france/la-feuille-de-route-economique-et-sociale-d-emmanuel-macron-est-mise-a-jour-les-grandes-orientations-des-politiques-economiques-gope-2018-2019/
Le tandem UE/Macron est le problème et il n' y aura pas de solution sans Frexit..
Réponse de le 07/02/2019 à 19:54 :
On devrait le mettre au programme dès le CM1, qu' est-ce qu' on a pu nous chanter comme niaiseries sur le couplet UE Macron, merci !
Réponse de le 07/02/2019 à 20:32 :
Les français ont eu raison de ne pas apporter leur confiance à Asselineau qui est totalement has-been et son parti représente moins de 1 %. Sortir de l'Europe et de l'euro provoquerait la ruine du pays.
Réponse de le 07/02/2019 à 20:52 :
marc469 « Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence. »
Réponse de le 08/02/2019 à 10:39 :
Le programme de Macron a été énoncé aux élections, il n’y a donc pas tromperie sauf pour ceux qui sont de mauvaise foi ou qui veulent refaire les élections dans la rue.
Et puis l’UPR ne représente rien,.
a écrit le 07/02/2019 à 19:31 :
Les Grandes Orientations des Politiques Économiques(GOPE) sont dictées par Bruxelles et Macron n'est qu'un des fusibles!
Réponse de le 07/02/2019 à 21:52 :
Dois-je comprendre que Bruxelles demande à Macron de continuer à faire des budgets déficitaires de 75 Milliards tous les ans? Parce que c'est bien ce que l'on fait tous les ans. Au fait vous vous moquez des déficits, mais il ne vous est jamais venus à l'esprit que le déficit crée la dette et que la dette crée l'impôt.La politque de la bonne gestion ne vioent pas de Bruxelles mais du bon sens.
Réponse de le 09/02/2019 à 12:11 :
Vous avez raison: "La politque de la bonne gestion ne vioent pas de Bruxelles mais du bon sens." Je partage!
a écrit le 07/02/2019 à 19:24 :
Ce que l'on reproche c"est que l'on parle "de réforme"... pour s'uniformiser dans l'UE de Bruxelles mais... aucunement "d'adaptation" de notre économie nationale aux aléas mondiaux!
a écrit le 07/02/2019 à 19:23 :
Ce que l'on reproche c"est l'on parle "de réforme" pour s'uniformiser dans l'UE de Bruxelles mais aucunement "d'adaptation" de notre économie nationale aux aléas mondiaux!
a écrit le 07/02/2019 à 19:18 :
c'est d'autant plus triste qu'il n'a fait aucune reforme, sauf a jouer au bonneteau fiscal!
cela dit il en a plus dans la culotte que le molasson a scooter qui l'a precede, esperons qu'il fera qqch, un pays en faillite, on voit ce que ca donne au venezuela, qui est un bon paradis bien socialiste, conforme aux ecrits de lenine
a écrit le 07/02/2019 à 18:30 :
A suivre les hauts et bas des sondages, c'est le vertige du grand- huit. Mais c'est rassurant de penser qu'en matière d'économie, mes concitoyens sont des prix Nobel.
Réponse de le 07/02/2019 à 20:39 :
mon cher il n'est point nécessaire d'être prix Nobel d'économie pour voir les résultats calamiteux du sieur micron. Dois-je vous faire la liste de cette bérézina que ce soit en matière de croissance, chômage, dette, déficits, prélèvements obligatoires, commerce extérieur, bref TOUT et votre propos est lénifiant de bêtise, peut-être que le ba ba éco. est une illusion pour vous?alors un coseil "l'économie pour les nuls" édition de poche.
Réponse de le 07/02/2019 à 21:57 :
@ Réponse de @ Delongo : Faites nous part de votre recette géniale qui en quelques mois transforme une graine en arbre. Vous n'avez ni le sens de la mesure ni le sens du temps.
Réponse de le 08/02/2019 à 11:57 :
@delgondo - la croissance baisse partout en Europe. L'italie est en récession, l'Allemagne va avoir unc croissance inférieure à la FRance. Vous ne pouvez pas dire que les problèmes de déficit et de la dette ne remontent que depuis 18 mois. C'est plutôt depuis 1981 que la dette et les déficits ont augmentés et qu'aucun gouvernement n'a pris les mesures pour les enrayer.
Réponse de le 08/02/2019 à 13:55 :
bonjour @marc469. je voulais simplement dire que depuis 20 mois que macron est arrivé comme Zorro, "vous allez voir ce que vous allez voir, moi, moi, moi moi", ça fat psscchhiiittt et ce dernier a été élu sur un immense bluff : MENSONGE car ses résultats sont les pires, alors certes l'Allemagne va PEUT ETRE avoir une croissance inférieure mais depuis 20 mois elle a pris énormément d'avance, quant au chômage 4% contre 9% malgré des promesses honteuses de macron. n'oublions pas enfin que macron a été ministre de l'économie sous hollande, donc il a fait ses preuves.....d'incompétence.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :