VIDÉO - Assemblée nationale : les présidents de groupes détaillent leurs priorités économiques

VIDÉOS. Neuf jours après le second tour des élections législatives, les 577 député(e)s se retrouvent ce 28 juin dans l'hémicycle du Palais-Bourbon pour ouvrir la XVIe législature de la Ve République. Avant l'élection de la nouvelle présidente de l'Assemblée nationale, Yael Braun-Pivet, La Tribune est allée interroger six présidents de groupe politique pour connaître leurs priorités économiques.
César Armand
(Crédits : JDussueil)

C'est le grand jour au Palais-Bourbon : les 577 députés (ré)élu(e)s les 12 et 19 juin dernier se retrouvent dans l'hémicycle pour ouvrir la XVIe législature de la Ve République et élire la nouvelle présidente de l'Assemblée nationale. Au bout de deux tours de scrutin, l'ex-ministre des Outre-mer, Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission des lois de 2017 à 2022 depuis cinq ans, vient de succéder, à la majorité relative, à Richard Ferrand au « Perchoir ».

Outre les non-inscrits qui, par définition, ne siègent dans aucun groupe, la députée (Renaissance) de la 5e circonscription des Yvelines (78) devra composer avec pas moins de dix groupes politiques. Dans la majorité, sa voisine du 78, Aurore Bergé, a pris la tête du groupe Renaissance (ex-LREM). Le groupe Horizons, du nom du parti de l'ancien Premier ministre Edouard Philippe, a, lui, élu à sa tête Laurent Marcangeli, (ex-LR, Corse du Sud). Quant au Mouvement démocrate (MoDem), formation de François Bayrou, il s'agit du député Jean-Paul Matteï des Pyrénées-Atlantiques.

Dans les oppositions, la Nouvelle union populaire, écologique et sociale (Nupes) s'est scindée en quatre groupes : la France insoumise, présidée par Mathilde Panot (Val-de-Marne), les Socialistes avec Boris Vallaud (Landes), Europe-Ecologie Les Verts via les co-présidents Julien Bayou (Paris) et Cyrielle Chatelain (Isère) et la Gauche démocrate et républicaine (PCF et Outre-Mer) incarnée par André Chassaigne (Puy-de-Dôme).

A droite, les Républicains (LR) ont désigné le député de l'Eure-et-Loir Olivier Marleix. A l'extrême-droite, sans surprise, la candidate à l'élection présidentielle, Marine Le Pen (Pas-de-Calais), préside le groupe Rassemblement national. Dans la catégorie « indépendants », enfin, le groupe Libertés, indépendants, Outre-Mer et territoires est co-présidé par Bertrand Pancher (Meuse) et Christophe Naegelen (Vosges).

La Tribune est allée interroger six d'entre eux sur leurs priorités économiques, trois dans la majorité, trois dans les oppositions. Sans surprise, tous ou presque citent leurs attentes vis-à-vis du projet de loi sur le pouvoir d'achat. Ce texte devrait être présenté en Conseil des ministres le 6 juillet prochain.

 
>> VIDÉO. « Nous voulons traiter, avant tout, l'isolation des logements permet de toucher plusieurs problèmes », détaille André Chassaigne, président du groupe Gauche démocrate et républicaine.

>> VIDÉO. « La priorité, c'est la question de la protection du pouvoir d'achat des Français », estime Aurore Bergé, présidente du groupe Renaissance.

>> VIDÉO. « Nous voulons aider les petits qui ont énormément de mal, notamment par rapport à la surcharge administrative », explique Christophe Naegelen, président du groupe Libertés, indépendants, Outre-mer et territoires.

>> VIDÉO. « Il nous faudra réduire les coûts contraints des ménages, notamment via la rénovation thermique des bâtiments », estime Cyrielle Chatelain, co-présidente du groupe Europe-Écologie Les Verts.

>> VIDÉO. « Il faudra être excessivement prudents sur les conséquences du projet de loi sur le pouvoir d'achat sur les budgets futurs », estime Jean-Paul Mattei, président du groupe MoDem.

>> VIDÉO. « Beaucoup de Français attendent des réponses aux questions qui se posent », estime Laurent Marcangeli, président du groupe Horizons.

César Armand

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.