Guerre commerciale : Pékin signera l'accord à Washington la semaine prochaine

 |   |  285  mots
(Crédits : Reuters)
Le ministère chinois du Commerce a confirmé jeudi que le vice-Premier ministre Liu He se rendrait à Washington du 13 au 15 janvier pour signer l'accord préliminaire conçu comme une trêve dans la guerre commerciale sino-américaine.

Vers un épilogue dans la guerre commerciale qui oppose les Etats-Unis et la Chine ? Le ministère chinois du Commerce a confirmé, jeudi 8 janvier, que le vice-Premier ministre Liu He se rendrait à Washington du 13 au 15 janvier pour signer l'accord préliminaire conçu comme une trêve dans la guerre commerciale sino-américaine.

Pékin n'avait pas encore confirmé le rendez-vous et le texte qui doit être signé n'a pas été rendu public. Depuis mars 2018, Pékin et Washington se sont infligé des droits de douane réciproques sur des centaines de milliards de dollars d'échanges annuels, ce qui affecte durement l'économie chinoise et ralentit l'économie mondiale.

Selon Washington, l'accord comprend des avancées en matière de transferts de technologies imposés aux entreprises étrangères implantées en Chine, ainsi qu'un meilleur accès au marché chinois pour les entreprises du secteur financier. Il stipule aussi que Pékin achètera pour 200 milliards de dollars de produits agricoles américains sur une période de deux ans à partir d'un point de référence en 2017.

Vers une "phase 2" de l'accord

Interrogé jeudi sur cette question lors d'un point de presse, le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Gao Feng, n'a pas voulu confirmer le chiffre de 200 milliards. En échange des engagements chinois pris mi-décembre, l'administration Trump a renoncé à imposer de nouveaux droits de douane aux produits chinois.

Elle a en outre accepté de diminuer de moitié ceux imposés le 1er septembre dernier sur 120 milliards de dollars d'importations chinoises annuelles. Donald Trump a par ailleurs indiqué le 31 décembre qu'il se rendrait "à une date ultérieure" à Pékin où commenceront les discussions pour la "phase 2" de cet accord.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2020 à 13:05 :
Voilà ce qui se passe quand deux pays sont souverains on tombe d' accord ou pas, on signe ou pas. A l' inverse de l' UE ce ventre mou qui ne peut pas s' opposer à un rachat au prétexte de l' article 63 couché dans ses gènes par le papa euro-mondialiste us, lol !
a écrit le 09/01/2020 à 12:02 :
Plutôt un cessez le feu qu'un accord.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :