Israël : Donald Trump change subitement d'avis sur la colonisation

 |   |  366  mots
L'annonce est de nature à décevoir l'extrême droite israélienne, qui espérait que les constructions dans les colonies en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est se fassent avec l'assentiment sans réserve du président américain.
L'annonce est de nature à décevoir l'extrême droite israélienne, qui espérait que les constructions dans les colonies en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est se fassent avec l'assentiment sans réserve du président américain. (Crédits : reuters.com)
Donald Trump s'est pourtant montré beaucoup moins critique envers la colonisation israélienne que son prédécesseur Barack Obama.

L'administration Trump a estimé jeudi que la construction ou l'expansion des colonies israéliennes dans les territoires occupés pourraient ne pas favoriser la paix avec les Palestiniens, adoptant une approche plus mesurée face à Israël.

Donald Trump s'est montré beaucoup moins critique envers la colonisation israélienne que son prédécesseur Barack Obama, mais le communiqué publié jeudi semble refléter une inflexion de la position de la Maison blanche.

"Si nous ne pensons pas que l'existence des colonies soit un obstacle à la paix, la construction de nouvelles colonies ou l'expansion des colonies existantes au-delà de leurs limites actuelles pourrait ne pas aider à la réalisation de cet objectif", a déclaré la Maison blanche dans un communiqué.

Trop tôt pour savoir l'impact de cette déclaration sur les projets d'Israël

L'annonce est de nature à décevoir l'extrême droite israélienne, qui espérait que les constructions dans les colonies en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est se fassent avec l'assentiment sans réserve du président américain.

Le représentant israélien aux Nations unies a annoncé vendredi qu'il était trop tôt pour dire l'impact de la déclaration de la Maison blanche sur les projets de construction dans le colonies.

Donald Trump n'a officiellement pas pris  position

Selon ce communiqué, l'administration Trump "n'a pas pris de position officielle sur l'activité de colonisation" et elle est impatiente de s'entretenir avec Benjamin Netanyahou lors d'une rencontre prévue le 15 février à la Maison blanche.

Le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, s'est entretenu au téléphone jeudi avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a annoncé en outre le département d'Etat.

Depuis l'entrée en fonction de Donald Trump le 20 janvier, le gouvernement Netanyahou a annoncé son intention de construire 6.000 logements supplémentaires en Cisjordanie lors de trois annonces distinctes. Mercredi, Israël a annoncé en outre l'établissement d'une nouvelle colonie en Cisjordanie occupée, la première depuis la fin des années 1990, afin de reloger les colons d'Amona dont l'évacuation difficile s'est achevée jeudi.

> Lire aussi : pourquoi Donald Trump nomme-t-il son gendre conseiller sur le Moyen-Orient ?

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/02/2017 à 20:00 :
colonie veut dire ce que ça veut dire des étrangers occupants une terre qui ne leurs appartient pas .POINT BARRE
a écrit le 03/02/2017 à 18:22 :
Qui que ce soit qui face quoi que ce soit en ce qui concerne ce conflit afin de faire la paix ne pourra qu'être bénéfique pour tout le monde.

Il est temps de faire la paix une bonne FOI pour toutes...
a écrit le 03/02/2017 à 18:02 :
Le communiqué est un concentré de langue de bois qui veut tout simplement dire: implanter de nouvelles colonies va déstabiliser la région mais ça ne nous dérange pas plus que ça.
a écrit le 03/02/2017 à 13:49 :
Tant que D.Trump n'a pas tweeté, on ne sait pas ce qu'il en pense réellement
Réponse de le 03/02/2017 à 15:54 :
En attendant les positions du département d'Etat d’aujourd’hui concernant la Russie et Israel me semblent plus adaptées à la situation que le suivisme bêlant du candidat président envers les faucons d'extreme droite.

Le communiqué de jeudi bien que tout en euphémismes est clair.
" Nous ne demandons pas le démantèlement de toutes les colonies mais il faut arréter d'en construire d'autres".

Mais Israel comme la Russie ne connaissent que le rapport de force. Si Trump ne joint pas les mots par des gestes (maintien des sanctions commerciales et financières contre la Russie, lâchage d'Israel à l'ONU, restriction des ventes d'armes et des dons à l'Etat Juif...), ce sera de la surface. Wait and see.
a écrit le 03/02/2017 à 12:53 :
JE PLEINS LES AMERICAINS ?CAR TOUTE LES POSITIONS ET DECRETS DE CETTE HOMME SONT DES BONBES A RETARDEMENT ET FAIRE BEAUCOUP DE DEGAT DANS LE MONDE???
Réponse de le 03/02/2017 à 14:52 :
Marre de vos commentaires! Verite comme pseudo.. des fautes de partout et des majuscules...
Réponse de le 03/02/2017 à 18:26 :
@Stop

J’avoue que j'ai les oreilles qui saignent quand je le lis mais le fond importe plus que la forme...
a écrit le 03/02/2017 à 11:55 :
il serait finalement plus pragmatique que ce qu'on en dit ,surprenant ce Donald ! enfin pour l'instant ce ne sont que des déclarations
a écrit le 03/02/2017 à 11:51 :
Une bonne initiative de la part de trump, parce que les israéliens ayant déjà tendance à faire n'importe quoi avec les palestiniens ils étaient à deux doigts là d'annexer tout le pays. Voilà où mène l'hystérie sécuritaire, la peur n'a aucune limite.
Réponse de le 03/02/2017 à 14:40 :
Les politiques israéliens ne font pas n' importe quoi.Ils suivent et appliquent la ligne de conduite dictée par les religieux juifs radicaux.
Israël est un état religieux et la terre d' Israël va pour eux bien au delà des frontières de 1948 et de 1967.
C 'est ce dogme fondamental qui est à la source des conflits du moyen orient depuis 70 ans.
Réponse de le 03/02/2017 à 16:12 :
@Citoyen blasé
"ils étaient à deux doigts là d'annexer tout le pays"

On voit que vous avez une grande connaissance du sujet et de la Région. Les Israéliens ne veulent SURTOUT PAS annexer ces territoires. Une annexion signifierait que le seul état juif de la planète disparaîtrait et deviendrait le 50ème pays à majorité musulmane. C'est pour ça qu'il n'a jamais été question d'annexion, et qu'il n'en sera jamais question. Les Israéliens se contentent d'occuper les Territoires, créant ainsi le ressentiment des populations Palestiniennes, et d'y construire des implantations juives par-ci par-là.
Réponse de le 03/02/2017 à 16:19 :
@Alatar: t'as pas l'impression de raconter n'importe quoi ? L'occupation des territoires est de toute évidence une invasion visant à virer les Palestiniens :-)
Réponse de le 07/02/2017 à 9:51 :
@Patrickb
"L'occupation des territoires est de toute évidence une invasion visant à virer les Palestiniens"
Ou pas, vu que depuis 1967 (donc en 50 ans!), ils n'ont pas réussi à virer grand monde des territoires. Et pourtant quand on voit la bouffonnerie de certains des Premiers Ministres qui se sont succédé au cours de cette période (Netanyahou en tête), on se dit que si c'était ça le but, ils l'auraient déjà fait.
Si tu connaissais un peu le pays, tu saurais qu'ils pêchent plutôt par immobilisme, grâce à une combinaison de facteurs dont un formidable mode de scrutin (Parlement monocaméral élu à la proportionnelle intégrale, le tout avec une forte mobilisation des électorats religieux et nationalistes, et une désaffection des urnes par les jeunes plutôt à Gauche et opposés aux implantations).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :