Rassuré par Trump, Israël poursuit la colonisation malgré la résolution de l'ONU

 |   |  270  mots
Le ministère israélien de la Défense a annoncé mardi avoir donné son feu vert à la construction de 2.500 nouveaux logements dans les colonies de peuplement juives en Cisjordanie occupée.
Le ministère israélien de la Défense a annoncé mardi avoir donné son feu vert à la construction de 2.500 nouveaux logements dans les colonies de peuplement juives en Cisjordanie occupée. (Crédits : © Ronen Zvulun / Reuters)
Quelque 2.500 nouveaux logements vont être construits en Cisjordanie, dans des colonies de peuplement dont certaines ont déjà reçu le financement du gendre de Donald Trump.

Le ministère israélien de la Défense a annoncé mardi avoir donné son feu vert à la construction de 2.500 nouveaux logements dans les colonies de peuplement juives en Cisjordanie occupée. Il s'agit de la deuxième annonce du genre depuis que Donald Trump est devenu président des Etats-Unis vendredi.

Dans un communiqué, le ministère de la Défense indique que les nouvelles constructions ont été autorisées par le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, et par le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman. Elles sont, dit-il, destinées à répondre aux besoins de logement dans des colonies existantes, notamment celle de Beit El, une implantation qui a bénéficié de financements du gendre de Donald Trump, Jared Kushner, selon les médias israéliens. Genre par ailleurs nommé conseiller sur le Moyen-Orient à la Maison-Blanche.

> Lire aussi : pourquoi Donald Trump nomme-t-il son gendre conseiller sur le Moyen-Orient ?

Netanyahou avait prévenu qu'il ne respecterait par la résolution de l'ONU

Pour rappel, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté le 24 décembre une résolution demandant l'arrêt des constructions visant à la colonisation par Israël de la Cisjordanie. Les Etats-Unis, qui d'ordinaire opposaient leur veto à toute résolution visant la question de la colonisation des territoires occupés palestiniens, se sont cette fois abstenus sur le texte.

En réaction, le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait prévenu dans un communiqué qu'Israël ne respecterait pas la résolution. Jérusalem attendait le changement d'administration à Wasshington, se sachant soutenu par la nouvelle équipe de la Maison-Blanche.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2017 à 17:51 :
ISRAEL n'a pas de colonies, et ni de colons. Cette nation réintègre SON intégrité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :