Le FMI accorde encore 17,5 milliards de dollars d'aide à l'Ukraine

L'Ukraine est aux abois mais a engagé des réformes drastiques pour agréer aux conditions du FMI. Un premier prêt de 5 milliards de dollars sera versé immédiatement à Kiev. Les autres tranches le seront au cours des quatre prochaines années, sous condition de réformes économiques drastiques.
L'Ukraine a annoncé le triplement du prix du gaz pour les ménages et la hausse de 70% du tarif du chauffage.
L'Ukraine a annoncé le triplement du prix du gaz pour les ménages et la hausse de 70% du tarif du chauffage. (Crédits : © Marko Djurica / Reuters)

Le nouveau plan d'aide est "risqué", mais le Fonds monétaire international a décidé de l'approuver. Le FMI a accordé mercredi 11 mars encore 17,5 milliards de dollars (16,61 milliards d'euros) à l'Ukraine, affaiblie par un conflit meurtrier à l'est du pays, a annoncé la directrice générale de l'institution Christine Lagarde.

"Le programme (d'aide) est ambitieux et comporte des risques, provenant notamment du conflit dans l'est du pays", a reconnu dans un communiqué la patronne du FMI, scellant l'abandon d'une précédente ligne de crédit accordée par l'institution à Kiev il y a moins d'un an. Cette dernière, accordée en avril 2014, ne portait que sur deux ans.

Un versement immédiat de 5 milliards de dollars

Le feu vert du conseil d'administration du FMI, qui représente ses 188 États-membres, se traduit par le versement immédiat à l'État ukrainien d'un premier prêt de 5 milliards de dollars (4,75 milliards d'euros). Les autres prêts à Kiev doivent être versés au cours des quatre prochaines années, à condition que les autorités mettent en œuvre les réformes drastiques réclamées par le Fonds pour assainir les comptes publics du pays.

Aux abois financièrement, le gouvernement ukrainien a déjà donné des gages de bonne volonté à l'institution en annonçant le triplement du prix du gaz pour les ménages et la hausse de 70% du tarif du chauffage. "Les autorités ukrainiennes continuent à démontrer un solide attachement aux réformes", a assuré Mme Lagarde dans son communiqué, notant que le pays avait maintenu une discipline budgétaire "dans un contexte très difficile".

 "Plus de temps et de flexibilité"

En récession depuis deux ans, l'Ukraine a perdu le contrôle de ses poumons industriels à l'est du pays, tombé aux mains des séparatistes, et a vu la valeur de sa monnaie s'effondrer de plus 40% depuis le début de l'année.

Selon Christine Lagarde, ce nouveau programme, qui s'inscrit dans un plan d'aide global de 40 milliards de dollars aux contours encore flous, donnera "plus de temps et de flexibilité" aux autorités ukrainiennes pour réformer leur économie.

Mais, sur le terrain, le conflit, qui a fait plus de 5.600 morts, ne montre que de très légers signes d'apaisement depuis la signature d'un cessez-le-feu conclu le 12 février.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 29
à écrit le 13/03/2015 à 16:57
Signaler
La Russie va payer 13.75 millions de dollars de la première tranche d'aide du FMI à l'Ukraine. Poutine doit ébaucher un petit sourire…. :-)

à écrit le 12/03/2015 à 20:17
Signaler
Si même la vice-présidente de la Commission européenne a reconnu cette semaine que l’Ukraine aura besoin de 40 milliards de dollars (au minimum) dans les prochaines années, beaucoup plus que ce que les créanciers envisagent de lui prêter, ces 17.5 mi...

à écrit le 12/03/2015 à 14:16
Signaler
Je savais pas que le FMI servait à financer des guerres ! De quels réformes parle le FMI ? Des actions en justices destinés à revoir au juste prix les privatisations bradées pendant les 25 dernières années à des oligarches main dans la main avec to...

à écrit le 12/03/2015 à 13:32
Signaler
La somme est insuffisante pour résoudre les problèmes du pays (vrai dire, résoudre les problèmes ukrainiens dans la configuration actuelle semble quasi-impossible). L'argent sera destiné premièrement au remboursement des dettes précédentes. Donc, ce ...

à écrit le 12/03/2015 à 10:53
Signaler
Selon l'OSCE il n'y a pas eu jusqu'à l'heure actuelle de cesser-le-feu en Ukraine. La fausse "trêve" c'était encore une ruse de Poroshenko avec deux buts très précis : sauver ce qui restait de son armée et des mercenaires US qui étaient en Debaltseve...

le 12/03/2015 à 11:35
Signaler
ça va bien au FSB ? il fait quel temps à Moscou ?

le 12/03/2015 à 11:57
Signaler
J'habite à Pontarlier, rien à voir avec Moscou. Ça va ta moquette ?...

à écrit le 12/03/2015 à 10:21
Signaler
Bravo Europe pourrie ... à la botte américaine ! On accorde 17 milliard à l'Ukraine qui achètera des armes US et ainsi pourra les payer .... mais on n'est pas capable par la grâce du dogmatisme teuton d'accorder 6-7 milliards à la Grèce un de nos f...

le 12/03/2015 à 11:39
Signaler
Au cas où vous l'ignorerez, le FMI ne dépend pas de l'Europe. Les pays européens y participent au même titre que la Russie ou les USA.

le 12/03/2015 à 11:53
Signaler
C'est la même chose, ils agissent en tant que valets US

à écrit le 12/03/2015 à 10:02
Signaler
L'Ukraine obtient plus facilement des aides que la Grèce. Elle n'a pas à mettre en face un plan d'austérité et de réformes. Est-ce parce que c'est un moyen de lutter contre Moscou ou est-ce parce que l'Ukraine, non membre de l'Euro, n'a pas à passer...

le 13/03/2015 à 0:13
Signaler
Ça fait 20 ans que la Grèce reçoit des subventions européennes, je pense que les grecques ont largement bénéficié de l'aide de l'UE. Aujourd'hui les cigales grecques doivent assumer leurs actes sur ces 20 dernières années. L'immobilier et le touris...

à écrit le 12/03/2015 à 8:41
Signaler
Grâce au courage politique de Ronald Reagan et Mikaël Gorbatchev le mur de Berlin fut abattu pour tout les monde....! et les pays et peuples de la région on le droit historique de se dé-soviétisé et de s'autodéterminer librement...! de quoi se mêl...

le 12/03/2015 à 9:24
Signaler
mon dieu.....quel ramassi de conneries...

le 12/03/2015 à 11:45
Signaler
Vous savez, monsieur pipolino, avant de lâcher son venin sur les USA et les pays européens, il faut d'une part réfléchir, et d'autre part se renseigner. La Russie, mais aussi la Chine sont des membres importants du FMI. Oui, le F(ond) M(onétaire) I(n...

à écrit le 12/03/2015 à 4:05
Signaler
Hier, nouvelles sanctions américaines, 8 « séparatistes » + la Banque Commerciale Nationale de Russie. Washington avait pris du retard sur l'Europe qui avait infligé les dernières sanctions. Parfait Russes et leurs intégristes-séparatistes ne veule...

le 12/03/2015 à 8:19
Signaler
oui et une augmentation de 7% des échanges USA-Russie en 2014 , et Exxon qui a signé un contrat énorme avec les russes pour le pétrole :-) à combien s'élèvent les pertes pour l'Europe ? à propos des accords de Minsk2 , il semblerait que ce soit l...

le 12/03/2015 à 10:00
Signaler
Pendant ce temps là les méchants Russes communistes, qui ont un système décrié par les gentils occidentaux, n'ont pas de dette. Comment peut-on donner des leçons de morale à un pays quand le capitalisme et la soit-disant "démocratie" (joke inside) d...

le 12/03/2015 à 10:41
Signaler
Mais ca ne signifie rien une augmentation de 7% d'échanges avec les US, étant donné que la Russie échange peu avec les USA par rapport à l'UE28. C'est bien tenté le troll de Moscou. Mais ca fait plouf. Notamment les USA échangent peu dans les doma...

le 12/03/2015 à 17:54
Signaler
@Marco: Vous avez oublié de dire ce que doivent faire les rebelles et la population locale. Quoi qu'on raconte, les troupes rebelles sont composés des locaux en majorité absolue, et la majorité de la population des républiques ne veulent pas réintégr...

à écrit le 12/03/2015 à 3:59
Signaler
Non, le FMI ne veut rien dire. Ce sont nous les contribuables au nom desquels de telles aventures sont lancées. C'est notre argent, car notre dette qui est engagé. Marre de cette intermédiation qui permet de toujours faire croire qu'il s'agit de l'ar...

à écrit le 12/03/2015 à 1:19
Signaler
Ouf on respire, La planche à billets a un timing parfait, les marchands d'armes israéliens seront payés. Porochenko est bien conseillé. Les Ukrainiens vont s'étriper à nouveaux. Les démocraties guerrières vont valoriser leur PIB et les médias pourr...

à écrit le 11/03/2015 à 23:44
Signaler
De l'argent frais qui va directement servir à acheter des armes, les américains font déjà des propositions. Avant cette aide, l'Ukraine avait été obligée de vendre des participations stratégiques( comme des infrastructures) à des américains, c'était ...

à écrit le 11/03/2015 à 22:24
Signaler
La monnaie d’échange de banques occidentales et du FMI pour accorder des prêts à l'Ukraine c'est la culture OGM, une aubaine pour Monsanto qui va acheter des immenses surfaces agricoles ukrainiennes pour une bouchée de pain.

à écrit le 11/03/2015 à 22:10
Signaler
le dépeçage peut commencer , les charognards vont s'en donner à coeur joie.

à écrit le 11/03/2015 à 21:21
Signaler
Bhl à la rescousse, vite !

à écrit le 11/03/2015 à 19:58
Signaler
"le gouvernement ukrainien a déjà donné des gages de bonne volonté à l'institution en annonçant le triplement du prix du gaz pour les ménages et la hausse de 70% du tarif du chauffage" Amis Ukrainiens, le FMI sauveur des peuples arrive pour vous !

le 12/03/2015 à 9:06
Signaler
d un autre cote, on peu pas continuer a subventionner le gaz et inciter a la gabegie ... reste a esperer que l ukraine fera comem la pologne et decollera economiquement. Surtout s ils sont debarasse du boulet qu est le dombass (c etait l equivalent ...

le 12/03/2015 à 11:11
Signaler
@cdg: Merci de ne pas répéter les mantras de la propagande ukrainienne qui sont fausses en grande partie. La sidérurgie a été surexploitée par les oligarques, certes, mais pas vraiment subventionnée (sauf l'énergie, mais là c'est une histoire très co...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.