Le FMI accorde encore 17,5 milliards de dollars d'aide à l'Ukraine

 |   |  382  mots
L'Ukraine a annoncé le triplement du prix du gaz pour les ménages et la hausse de 70% du tarif du chauffage.
L'Ukraine a annoncé le triplement du prix du gaz pour les ménages et la hausse de 70% du tarif du chauffage. (Crédits : © Marko Djurica / Reuters)
L'Ukraine est aux abois mais a engagé des réformes drastiques pour agréer aux conditions du FMI. Un premier prêt de 5 milliards de dollars sera versé immédiatement à Kiev. Les autres tranches le seront au cours des quatre prochaines années, sous condition de réformes économiques drastiques.

Le nouveau plan d'aide est "risqué", mais le Fonds monétaire international a décidé de l'approuver. Le FMI a accordé mercredi 11 mars encore 17,5 milliards de dollars (16,61 milliards d'euros) à l'Ukraine, affaiblie par un conflit meurtrier à l'est du pays, a annoncé la directrice générale de l'institution Christine Lagarde.

"Le programme (d'aide) est ambitieux et comporte des risques, provenant notamment du conflit dans l'est du pays", a reconnu dans un communiqué la patronne du FMI, scellant l'abandon d'une précédente ligne de crédit accordée par l'institution à Kiev il y a moins d'un an. Cette dernière, accordée en avril 2014, ne portait que sur deux ans.

Un versement immédiat de 5 milliards de dollars

Le feu vert du conseil d'administration du FMI, qui représente ses 188 États-membres, se traduit par le versement immédiat à l'État ukrainien d'un premier prêt de 5 milliards de dollars (4,75 milliards d'euros). Les autres prêts à Kiev doivent être versés au cours des quatre prochaines années, à condition que les autorités mettent en œuvre les réformes drastiques réclamées par le Fonds pour assainir les comptes publics du pays.

Aux abois financièrement, le gouvernement ukrainien a déjà donné des gages de bonne volonté à l'institution en annonçant le triplement du prix du gaz pour les ménages et la hausse de 70% du tarif du chauffage. "Les autorités ukrainiennes continuent à démontrer un solide attachement aux réformes", a assuré Mme Lagarde dans son communiqué, notant que le pays avait maintenu une discipline budgétaire "dans un contexte très difficile".

 "Plus de temps et de flexibilité"

En récession depuis deux ans, l'Ukraine a perdu le contrôle de ses poumons industriels à l'est du pays, tombé aux mains des séparatistes, et a vu la valeur de sa monnaie s'effondrer de plus 40% depuis le début de l'année.

Selon Christine Lagarde, ce nouveau programme, qui s'inscrit dans un plan d'aide global de 40 milliards de dollars aux contours encore flous, donnera "plus de temps et de flexibilité" aux autorités ukrainiennes pour réformer leur économie.

Mais, sur le terrain, le conflit, qui a fait plus de 5.600 morts, ne montre que de très légers signes d'apaisement depuis la signature d'un cessez-le-feu conclu le 12 février.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2015 à 16:57 :
La Russie va payer 13.75 millions de dollars de la première tranche d'aide du FMI à l'Ukraine. Poutine doit ébaucher un petit sourire…. :-)
a écrit le 12/03/2015 à 20:17 :
Si même la vice-présidente de la Commission européenne a reconnu cette semaine que l’Ukraine aura besoin de 40 milliards de dollars (au minimum) dans les prochaines années, beaucoup plus que ce que les créanciers envisagent de lui prêter, ces 17.5 milliards de dollars du FMI n'est qu'un bluff pour apaiser la grogne montante de la population.

Cela prendra toute une génération d’ukrainiens pour réparer Maïdan, vous pouvez le noter. Pauv' pays….
a écrit le 12/03/2015 à 14:16 :
Je savais pas que le FMI servait à financer des guerres !
De quels réformes parle le FMI ?
Des actions en justices destinés à revoir au juste prix les privatisations bradées pendant les 25 dernières années à des oligarches main dans la main avec tous les gouvernements successifs ?
Ou alors l'évasion fiscale des oligarches ?
Des juges à la solde du + offrant ?
Des bataillons militaire avec un financement privé combattant dans l'est ?
L’anarchie et la corruption régnant dans l'armée ?
Je rigole bien sur .....
L'Ukraine combat militairement la Russie et sa c'est une vraie réforme !
a écrit le 12/03/2015 à 13:32 :
La somme est insuffisante pour résoudre les problèmes du pays (vrai dire, résoudre les problèmes ukrainiens dans la configuration actuelle semble quasi-impossible). L'argent sera destiné premièrement au remboursement des dettes précédentes. Donc, ce financement permettra (peut-être) de tenir la tête du pays hors l’eau et de continuer la guerre bien évidemment, mais pas plus.
a écrit le 12/03/2015 à 10:53 :
Selon l'OSCE il n'y a pas eu jusqu'à l'heure actuelle de cesser-le-feu en Ukraine. La fausse "trêve" c'était encore une ruse de Poroshenko avec deux buts très précis : sauver ce qui restait de son armée et des mercenaires US qui étaient en Debaltseve, et recevoir les 17.5 milliards de dollars du FMI. Aussitôt la somme sera dans la poche des oligarques, les hostilités envers le Donbass vont reprendre de plus belle.
C'est très mauvais pour l'image du FMI, mais bon…. qui dit FMI dit banques US, et qui dit banques US dit département d'Etat américain. Rien d'étonnant donc.
Réponse de le 12/03/2015 à 11:35 :
ça va bien au FSB ? il fait quel temps à Moscou ?
Réponse de le 12/03/2015 à 11:57 :
J'habite à Pontarlier, rien à voir avec Moscou. Ça va ta moquette ?...
a écrit le 12/03/2015 à 10:21 :
Bravo Europe pourrie ... à la botte américaine !
On accorde 17 milliard à l'Ukraine qui achètera des armes US et ainsi pourra les payer .... mais on n'est pas capable par la grâce du dogmatisme teuton d'accorder 6-7 milliards à la Grèce un de nos futurs rempart face aux ottomans et islamistes de tout poil.
Mais au lieu de ç on ouvre une brèche et Chypre comme la Grèce auront des bases Russes moyennant finances et enfin une bonne brèche dans l'OTAN (A quant EURAN sans US ni British) pour une plus grande proximité avec la Russie pays d'Europe pour ceux qui ne le sauraient pas encore.
Réponse de le 12/03/2015 à 11:39 :
Au cas où vous l'ignorerez, le FMI ne dépend pas de l'Europe. Les pays européens y participent au même titre que la Russie ou les USA.
Réponse de le 12/03/2015 à 11:53 :
C'est la même chose, ils agissent en tant que valets US
a écrit le 12/03/2015 à 10:02 :
L'Ukraine obtient plus facilement des aides que la Grèce. Elle n'a pas à mettre en face un plan d'austérité et de réformes.
Est-ce parce que c'est un moyen de lutter contre Moscou ou est-ce parce que l'Ukraine, non membre de l'Euro, n'a pas à passer par les diktats de Bruxelles ?
Réponse de le 13/03/2015 à 0:13 :
Ça fait 20 ans que la Grèce reçoit des subventions européennes, je pense que les grecques ont largement bénéficié de l'aide de l'UE.
Aujourd'hui les cigales grecques doivent assumer leurs actes sur ces 20 dernières années.
L'immobilier et le tourisme n'ont jamais été des activités économiques stables.
Il est temps que les grecques apprennent à payer des impôts comme les autres pays de l'UE avec des protections pour les plus démunis mais ils doivent mettre en place un système d'imposition correct.
a écrit le 12/03/2015 à 8:41 :
Grâce au courage politique de Ronald Reagan et Mikaël Gorbatchev le mur de Berlin fut abattu pour tout les monde....! et les pays et peuples de la région on le droit historique de se dé-soviétisé et de s'autodéterminer librement...! de quoi se mêle les USA et leurs vassaux de UE...? dans cette région historiquement russophile et russophone .. ...? a part attiser une guerre interchrétienne inutile....!
Réponse de le 12/03/2015 à 9:24 :
mon dieu.....quel ramassi de conneries...
Réponse de le 12/03/2015 à 11:45 :
Vous savez, monsieur pipolino, avant de lâcher son venin sur les USA et les pays européens, il faut d'une part réfléchir, et d'autre part se renseigner. La Russie, mais aussi la Chine sont des membres importants du FMI. Oui, le F(ond) M(onétaire) I(nternational). C'est ce fond qui a décider de prêter son argent à l'Ukraine.
Mais il semble que vous ayez du pain sur la planche ...
a écrit le 12/03/2015 à 4:05 :
Hier, nouvelles sanctions américaines, 8 « séparatistes » + la Banque Commerciale Nationale de Russie. Washington avait pris du retard sur l'Europe qui avait infligé les dernières sanctions.
Parfait
Russes et leurs intégristes-séparatistes ne veulent pas se calmer et ne respectent pas les accords tout en renforçant leur présence militaire dans la partie occupée, avant de passer à la phase suivante.
Malgré la Suisse, l'Italie, L'Espagne, l'Autriche, la Finlande, la Hongrie et certainement maintenant la Grèce (les caniches des oligarques russes), l'Europe devrait logiquement remettre une couche de sanctions afin de faire comprendre à gros nounourse qu'à force de rapprocher son armée rouillée des frontières de l'Europe, il va finir par se prendre une grosse mandale.
Réponse de le 12/03/2015 à 8:19 :
oui et une augmentation de 7% des échanges USA-Russie en 2014 , et Exxon qui a signé un contrat énorme avec les russes pour le pétrole :-)
à combien s'élèvent les pertes pour l'Europe ?

à propos des accords de Minsk2 , il semblerait que ce soit l'ouest quine respecte pas les accords. Les USA sont en train d'envoyer des troupes pour "former" et encadrer la garde nationale ukrainienne ( comme en Géorgie )
Réponse de le 12/03/2015 à 10:00 :
Pendant ce temps là les méchants Russes communistes, qui ont un système décrié par les gentils occidentaux, n'ont pas de dette.
Comment peut-on donner des leçons de morale à un pays quand le capitalisme et la soit-disant "démocratie" (joke inside) de nos pays a échoué et continue de s'enfoncer dans l'endettement?
Réponse de le 12/03/2015 à 10:41 :
Mais ca ne signifie rien une augmentation de 7% d'échanges avec les US, étant donné que la Russie échange peu avec les USA par rapport à l'UE28.
C'est bien tenté le troll de Moscou. Mais ca fait plouf.
Notamment les USA échangent peu dans les domaines autos, ferroviaire (Siemens et Alstom), aéronautique, spatial et électronique, civil et militaire (Turboméca-Airbus-Thales-Safran-Sagem,....) bancaire et nucléaire, machines agricoles et outils, parapétroliers, etc.......
Vos mensonges sont démasqués, désolés
Lorsque les russes consomment moins, ils achètent moins de voitures européennes et voyage moins en Europe
Les USA....... très bien, parfait.
Nous on va les aider avec drones UAV et électronique performante.
Les USA font de même.
Il faut que les russes rentrent dans leurs casernes.
Et pour cela augmenter les sanctions.
Réponse de le 12/03/2015 à 17:54 :
@Marco: Vous avez oublié de dire ce que doivent faire les rebelles et la population locale. Quoi qu'on raconte, les troupes rebelles sont composés des locaux en majorité absolue, et la majorité de la population des républiques ne veulent pas réintégrer dans l'Ukraine.
a écrit le 12/03/2015 à 3:59 :
Non, le FMI ne veut rien dire. Ce sont nous les contribuables au nom desquels de telles aventures sont lancées. C'est notre argent, car notre dette qui est engagé. Marre de cette intermédiation qui permet de toujours faire croire qu'il s'agit de l'argent des autres et maintient ce système totalement irresponsable.
a écrit le 12/03/2015 à 1:19 :
Ouf on respire, La planche à billets a un timing parfait, les marchands d'armes israéliens seront payés.
Porochenko est bien conseillé.
Les Ukrainiens vont s'étriper à nouveaux. Les démocraties guerrières vont valoriser leur PIB et les médias pourront noircir leurs papiers...jusqu'au jour où tout cela partira en fumée.
Restez dans vos fauteuils confortablement le spectacle va commencer.
a écrit le 11/03/2015 à 23:44 :
De l'argent frais qui va directement servir à acheter des armes, les américains font déjà des propositions. Avant cette aide, l'Ukraine avait été obligée de vendre des participations stratégiques( comme des infrastructures) à des américains, c'était comme cela qu'elle avait pu faire refonctionner son armée pendant l'hiver avec du matériel en partie neuf, les pro-russes voyaient dans les uniformes américains achetés une signification de mercenaires.. alors que c'était juste des achats de fournitures, d'ailleurs les pro-russes eux aussi ont des fournitures provenant de russie et l'ouest considère donc ceux qui en portent comme.. des mercenaires russes. blanc bonnet et bonnet blanc. Mais certains s'inquiètent réellement que l'argent ne serve à la guerre et que la population ukrainienne n'en voit que peu et demandent que concrètement on sache à quoi va servir cet argent ? allez hop, la liste
a écrit le 11/03/2015 à 22:24 :
La monnaie d’échange de banques occidentales et du FMI pour accorder des prêts à l'Ukraine c'est la culture OGM, une aubaine pour Monsanto qui va acheter des immenses surfaces agricoles ukrainiennes pour une bouchée de pain.
a écrit le 11/03/2015 à 22:10 :
le dépeçage peut commencer , les charognards vont s'en donner à coeur joie.
a écrit le 11/03/2015 à 21:21 :
Bhl à la rescousse, vite !
a écrit le 11/03/2015 à 19:58 :
"le gouvernement ukrainien a déjà donné des gages de bonne volonté à l'institution en annonçant le triplement du prix du gaz pour les ménages et la hausse de 70% du tarif du chauffage"

Amis Ukrainiens, le FMI sauveur des peuples arrive pour vous !
Réponse de le 12/03/2015 à 9:06 :
d un autre cote, on peu pas continuer a subventionner le gaz et inciter a la gabegie ...
reste a esperer que l ukraine fera comem la pologne et decollera economiquement. Surtout s ils sont debarasse du boulet qu est le dombass (c etait l equivalent de la lorraine : des mines et de la siderurgie qui coutaient une fortune en subvention. maintenant c ets Vladimir qui devra payer ou les fermer)
Réponse de le 12/03/2015 à 11:11 :
@cdg: Merci de ne pas répéter les mantras de la propagande ukrainienne qui sont fausses en grande partie. La sidérurgie a été surexploitée par les oligarques, certes, mais pas vraiment subventionnée (sauf l'énergie, mais là c'est une histoire très complexe), les mines - plutôt oui, mais comme elles étaient intégrées dans les chaines exportatrices (mine - sidérurgie - export), en réalité elles donnaient plus que recevaient, même si les calculs comptables primitifs donnent l'inverse. Il faut dire que les subventions en Ukraine (en Russie aussi - presque 90% des régions subventionnées) sont souvent des "subventions": les impôts et les taxes des entreprises basées dans les régions sont payés dans la capitale du pays, la région ne touche pas grande chose et, donc, elle est ensuite "subventionnée" par la capitale. De plus les mines et la sidérurgie de Donbass et d'autres régions d'Est étaient indispensables de point de vue d'exportation et d’énergétique (voir les problèmes en Ukraine avec le charbon étranger).
Concernant le développement de l'Ukraine, pour que cela devienne la réalité il faut avoir une élite un peu moins corrompue et compradore et ne pas avoir une guerre civile lancée par cette élite. De plus les sources du développement ne sont pas évidentes, plutôt au contraire. Soyons honnêtes: en Occident personne n'a besoin des mines, de la sidérurgie, de la machinerie et l'industrie aérospatiale de l'Ukraine. Donc, la liste des boulets est longue, contrairement à celle de points de croissance.
Concernant vos paroles sur Poutine: dans le cas peu probable de rattachement de l’Est de l’Ukraine en Russie Poutine peut payer ou fermer tout cela, mais il y a une grosse différence par rapport à l’Ukraine : il peut se permettre de de les fermer. En Russie il n’y a pas de problèmes avec le charbon et la sidérurgie, bien au contraire une bonne part de la sidérurgie russe a été modernisée, ce qui n’était pas le cas de celle en Ukraine, et ces deux branches ne sont pas les sources critiques d’exportations.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :