Pollution atmosphérique : Pékin lance sa première alerte rouge

 |   |  441  mots
Des restrictions à la circulation ont été posées à la capitale chinoise de 22,5 millions d'habitants, en alerte rouge à la pollution depuis lundi.
Des restrictions à la circulation ont été posées à la capitale chinoise de 22,5 millions d'habitants, en alerte rouge à la pollution depuis lundi. (Crédits : Damir Sagolj/Reuters)
La capitale chinoise, déjà en alerte orange à la pollution atmosphérique depuis le début de la conférence climat COP21, le 30 novembre, a relevé lundi l'alerte à son niveau maximal. C'est une première.

A Paris pour la conférence sur le climat COP21, la Chine a annoncé son intention de réduire de 60% les émissions polluantes de ses centrales à Charbon d'ici à 2020. Et cela semble une urgence. En effet, à Pékin, qui est frappée par un épisode de pollution d'une ampleur inédite depuis plusieurs jours, les autorités ont lancé leur toute première "alerte rouge" (le niveau maximal) à la pollution atmosphérique, a fait savoir la municipalité.

Selon les autorités, la mégapole restera enveloppée dans un épais smog de mardi à jeudi. L'avis d'alerte rouge, diffusé après plusieurs journées d'un épais brouillard la semaine passée, implique l'arrêt de tous les chantiers de construction en extérieur. Les chantiers en extérieur seront interrompus, et les camions destinés au transport de gravats et de déchets du BTP seront interdits de circulation, alors que les usines les plus polluantes devront cesser leurs opérations.

Circulation alternée

Des restrictions sont imposées à la circulation de certains types de véhicules dans l'agglomération, qui compte 22,5 millions d'habitants. La circulation alternée, suivant le dernier numéro, pair ou impair, de la plaque d'immatriculation, sera mise en place pour toutes les voitures particulières et officielles, à l'exception des véhicules électriques.

En compensation, 200 bus supplémentaires circuleront dans les rues de la ville, "en priorité des véhicules électriques ou hybrides" selon la compagnie des transports de Pékin, citée par le journal "Beijing Daily".

Les écoles invitées à "fermer leurs portes"

Les écoles maternelles, primaires ainsi que les collèges sont par ailleurs appelés à fermer leurs portes lundi, une mesure "conseillée", mais cependant non obligatoire. Dimanche 6 décembre, déjà, les établissements scolaires avaient été invités à suspendre toutes leurs activités en extérieur pour trois jours, de lundi à mercredi.

Le 30 novembre, jour de l'ouverture de la conférence de Paris sur les changements climatiques (COP21), Pékin avait été placé en "alerte orange" à la pollution, le deuxième niveau le plus élevé. Des chantiers de construction avaient été suspendus, des voies rapides fermées, et la Ville avait appelé les habitants à rester chez eux.

(Avec Reuters, AFP)

- - -

Pour aller plus loin:

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :