Sous la menace de Moscou, la Norvège laisse transiter une cargaison russe pour l'Arctique

La situation s'est décantée entre Russes et Norvégiens, qui retenaient une cargaison à destination de mineurs russes dans l'Arctique, après plusieurs jours de tensions. Un différend économique et territorial qui rappelle les relations exécrables qu'entretient Moscou avec ses voisins du Nord depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine.
L'archipel arctique du Svalbard.
L'archipel arctique du Svalbard. (Crédits : Gwladys Fouche)

L'affaire aura duré plusieurs semaines de tensions, d'invectives et même de représailles. La Norvège a annoncé ce mercredi avoir résolu son litige avec la Russie au poste-frontière de Storskog situé sur la côte arctique. Oslo y avait bloqué 20 tonnes de marchandises pendant plusieurs semaines. Les conteneurs venus de Russie ont pour destinataires les mineurs russes habitant l'archipel norvégien du Svalbard en Arctique. Selon le consul de Russie sur ces îles, la cargaison contient sept tonnes de produits alimentaires, des pièces détachées et de l'équipement nécessaires pour l'hiver.

Lire aussi 4 mnArctique: face aux missiles hypersoniques russes, le Canada modernise sa défense aérospatiale (Norad) qui date de la guerre froide

Avant d'assouplir leur position, les autorités norvégiennes justifiaient jusqu'ici l'interdiction de leur territoire à ces denrées russes par le respect des sanctions économiques européennes, qu'elle a reprises, contre la Russie. L'affaire avait provoqué l'ire de la diplomatie russe qui avait menacé la Norvège de « représailles » en réponse à cette « action inamicale ». Des parlementaires russes avaient même évoqué une possible remise en question des accords sur les zones maritimes respectives des deux pays.

La Russie hausse le ton en Europe du Nord

La Russie ne s'est probablement pas contentée de menaces, selon la télévision publique norvégienne NRK, qui indique que le blocage de la cargaison aurait également motivé la salve d'attaques informatiques sur la Norvège la semaine passée, revendiquée par le groupe de hackeurs russes Killnet. La cargaison est désormais en route par bateau pour le Svalbard après avoir transité par un port norvégien, a détaillé le ministère des Affaires étrangères norvégien qui salue la résolution du différend grâce à un « bon dialogue » tout en assurant qu'il ne s'agit pas « pas d'un recul » norvégien.

Lire aussi 6 mnL'Arctique se réchauffe trois fois plus vite que la planète et des pays profitent de la fonte des glaces

Moscou connaît d'autres tensions avec ses voisins du Nord de l'Europe ralliés aux sanctions européennes contre l'économie russe. Le blocage par les autorités lituaniennes de trains russes à destination de Kaliningrad, enclave militaire russe sur la mer Baltique isolée du reste du territoire russe entre la Pologne et la Lituanie, avait déjà donné lieu à de vives protestations russes. Cette affaire russo-lituanienne n'est toujours pas réglée.

Lire aussi 3 mnAprès l'Ukraine, la Russie fait monter la pression sur la Lituanie

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 16/07/2022 à 8:51
Signaler
"Un différend économique et territorial qui rappelle les relations exécrables qu'entretient Moscou avec ses voisins du Nord depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine.", bientôt on va nous écrire que c'est la Russie qui a décidé que l'Union Euro...

à écrit le 13/07/2022 à 17:39
Signaler
La Norvège finira comme l'Ukraine, alias une des républiques de la grande Russie. Cella leur fera du bien aux vikings d'apprendre la très belle langue russe....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.