Macron : une tournée trop express au Moyen Orient ?

Le président Emmanuel Macron se rendra aux Émirats Arabes Unis, au Qatar et en Arabie saoudite du 3 décembre au 4 décembre. Une tournée qui n'est pas sans rappeler la visite express de Nicolas Sarkozy dans ces trois pays en janvier 2008. Un déplacement qui n'avait pas été un succès pour la France...
Michel Cabirol

2 mn

Cette tournée express pourrait risquer de vexer les rois et les princes des Émirats Arabes Unis, du Qatar et d'Arabie Saoudite.
Cette tournée express pourrait risquer de vexer les rois et les princes des Émirats Arabes Unis, du Qatar et d'Arabie Saoudite. (Crédits : POOL)

Emmanuel Macron n'a pas voulu entendre les nombreux messages et les conseils des diplomates et des industriels. Et le président n'en a fait qu'à sa tête. Il se rendra donc aux Émirats arabes unis (EAU), au Qatar et en Arabie saoudite du vendredi 3 décembre matin au samedi 4 décembre 2021 en fin d'après-midi. Trop de pays qui ont des enjeux géostratégiques différents en peu de temps. Tout ce qu'il ne faut pas faire dans cette région où l'hospitalité n'est pas un vain mot entre grands de ce monde, notent plusieurs vieux routiers de ces pays. Les rois et les princes au pouvoir aiment voir dormir leur hôte chez eux. Ce ne sera pas le cas pour Emmanuel Macron au Qatar et en Arabie saoudite. Diplomates et industriels ont pourtant alerté. En vain.

Cette tournée express pourrait risquer de vexer les rois et les princes de ces trois pays. Ils ne lui diront pas mais ils pourraient lui faire payer. Et Emmanuel Macron pourrait aller de déconvenues en déconvenues lors de ce déplacement au Moyen Orient. En son temps, Nicolas Sarkozy avait payé pour son empressement à rester le moins longtemps possible dans ces trois pays. La France avait été longtemps ignorée en Arabie Saoudite, vexée d'être prise seulement pour un carnet de chèques. Les EAU avaient quant à eux oublié la France pour la construction d'une centrale nucléaire et la fourniture de Rafale.

Trop d'intérêts divergents

Effectuer une tournée en si peu de temps dans des pays, qui entretiennent entre eux des relations compliquées et ambiguës, voire hostiles a tout d'une tournée, qui pourrait être au final un flop pour les intérêts français dans une région où la France entretient des partenariats stratégiques. Au-delà de la question de l'hospitalité, il faudra que le président réponde à cette série de questions à laquelle il risque d'être confronté : pourquoi mélanger une visite aux EAU et en Arabie Saoudite entrecoupée d'un stop au Qatar quand on connait les relations hostiles entre ce petit émirat et ses deux grands voisins même si les tensions ont baissé de plusieurs crans ? Pourquoi rester à peine une seule journée aux EAU, qui fête les 50 ans de son indépendance et qui doit en principe confier de très beaux contrats à la France ? Pourquoi rester seulement quelques heures en Arabie Saoudite, le grand pays de la région avec qui la France a pris ses responsabilités au moment où une partie du monde se détournait du Royaume ?

Enfin, pourquoi aller aux EAU et en Arabie Saoudite alors que les deux pays entretiennent une concurrence féroce dans plusieurs domaines ? Selon plusieurs sources concordantes, Ryad tente d'étouffer Abu Dhabi et Dubaï sur le plan économique. Ce qui agace les princes aux Émirats Arabes Unis. Dernière pique de l'Arabie Saoudite vis-à-vis de son voisin : l'organisation d'un grand salon de l'armement en début d'année prochaine à Ryad, qui va directement concurrencer celui d'Abu Dhabi. C'est bien la tournée de tous les dangers pour Emmanuel Macron.

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 30/11/2021 à 9:55
Signaler
Lorsque je lis le bouquin de Gilles Kepel : le Prophète et la Pandémie, la France et l'UE sont les grandes absentes de ce théâtre qui pourrait s'embraser et nous toucher dans notre quotidien. Et oui lorsqu'on a pas de politique, on applique la politi...

à écrit le 29/11/2021 à 16:20
Signaler
le but de nos dirigeants est de faire une "guerre de haute-intensité" contre la Turquie et/ou l'Iran... à partir des bases reconstituées en Irak, et certainement en profitant d'un incident diplomatique avec les Kurdes... et pourquoi pas en lien avec ...

à écrit le 29/11/2021 à 12:07
Signaler
faut bien financer sa campagne....

à écrit le 29/11/2021 à 11:16
Signaler
Aprés des paroles affirmant son intérêt Mr Macron va t il faire avancer la situation du Liban pays tout autant francophile que ces autres états du Proche Orient. Le Liban est bien plus pluraliste que nombre d'autres nations, mais malheureusement av...

à écrit le 29/11/2021 à 9:47
Signaler
Macron est un autocrate , gouverne seul et devient inquiétant. Les banlieues sont en feu, la dette explose, nos départements d'outre-Mer sont en ébullition, nous allons peut-être perdre la Nouvelle Calédonie et que fait-t-il ? Il fait une visite expr...

le 29/11/2021 à 10:26
Signaler
la complicité de la France avec l Egypte. après le déplacement du ministre ses déclarations perplexe. relatées par les médias

le 29/11/2021 à 10:29
Signaler
la complicité de la France avec l Egypte. après le déplacement du ministre ses déclarations (perplexes. relatées par les médias. le respect pour la république ,,?

à écrit le 29/11/2021 à 1:31
Signaler
Campagne électorale oblige.. Pays du golfe puis afrique, il faut aller chercher les valises de villets pour la campagne Planning serré

à écrit le 28/11/2021 à 16:53
Signaler
Tout le monde sait que pour réussir il faut savoir prendre son temps. Cette visite expresse est au pire du mépris au mieux inutile. Si la France veut se faire entendre elle ne peut plus le faire que sur le long terme... Macron a t il besoin de 100...

le 28/11/2021 à 18:17
Signaler
"Macron a t il besoin de 100 millions pour sa campagne ? " N"oublions pas les labos qui vont remercier tous ceux qui ont appuyé la vaccination.

à écrit le 28/11/2021 à 15:47
Signaler
Une tournée des checkh, une tournée des chèques ! Pour battre la campagne il faut un pognon de dingue !

à écrit le 28/11/2021 à 14:45
Signaler
Une idees pour les dirigeants arabes de la région : au lieu de financer sa campagne électorale, pourquoi ne pas le garder chez eux ?

le 28/11/2021 à 21:24
Signaler
En plus ils s'y connaissent en désossage !

à écrit le 28/11/2021 à 9:41
Signaler
Ils sont tous a faire la tournée des popotes pour obtenir des subsides pour la campagne électorale, pas étonnant par la suite que la politique étrangère de la France soit décousue!

à écrit le 28/11/2021 à 9:02
Signaler
Peut-être parce que le vrai boulot d'EM est de saborder l'intérêt national?

à écrit le 28/11/2021 à 8:21
Signaler
On verra concernant le contrat des rafales ????

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.