Zelensky conteste la version de l'Otan sur l'explosion en Pologne : « Ce n'était pas un missile ukrainien »

Kiev n'en démord pas et ne rejoint pas, pour l'instant, les hypothèses fournies par l'Otan et la Pologne qui impliqueraient un missile de défense ukrainien dans l'explosion qui a fait deux morts mardi à la frontière ukraino-polonaise. Mais pour le camp occidental, il est « absolument essentiel d'éviter l'escalade de la guerre en Ukraine », a exhorté le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, réclamant une « enquête approfondie ».
« Je n'ai aucun doute, ce n'était pas un de nos missiles », a déclaré le président ukrainien.
« Je n'ai aucun doute, ce n'était pas un de nos missiles », a déclaré le président ukrainien. (Crédits : GLEB GARANICH)

Article mis à jour mercredi 16 novembre à 20h00

Le calme va-t-il vraiment revenir après la tempête ? Moins de 24 heures après l'explosion survenue à l'est de la Pologne, à la frontière avec l'Ukraine, plaçant le conflit avec la Russie sous haute tension, Kiev relance les spéculations sur la responsabilité de Moscou dans ce bombardement qui a fait deux morts mardi. Le pays, envahi par la Russie depuis le mois de février, a annoncé disposer de « trace russe », a déclaré le lendemain un haut responsable ukrainien sans fournir davantage de précisions.

Quelques heures plus tard, le président Volodymir Zelensky est même revenu à la charge : « Je n'ai aucun doute, ce n'était pas un de nos missiles », a-t-il déclaré aux médias ukrainiens, rapporte l'agence Interfax.

Or, cette hypothèse ne correspond pas pour l'instant à la version des faits que l'Otan et la Pologne, membre de l'organisation du traité Atlantique Nord, sont prêts à livrer ce mercredi. Pour rappel, selon le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, il s'agit probablement de missile de la défense ukrainienne qui se sont abattus en Pologne. Corroborant cette version, Varsovie évoque même « probablement un accident malheureux. »

Mais Kiev n'en démord pas. Tandis que la veille, le président Zelensky évoquait « une escalade très importante » et « une gifle au G20 », qui se tient actuellement à Bali, l'Ukraine demande des comptes. « Nous sommes prêts à remettre la preuve de la trace russe que nous avons », a affirmé le secrétaire du Conseil national de sécurité et de défense ukrainien, Oleksii Danilov.

Une enquête de l'Otan

Dans un message publié mercredi sur le site Facebook officiel du Conseil national de sécurité et de défense de l'Ukraine, Oleksi Danilov précise que l'Ukraine réclame une enquête conjointe au sujet de l'explosion de mardi et demande à accéder aux informations ayant permis à ses alliés occidentaux d'écarter la responsabilité de la Russie.

En réponse, le président polonais, Andrzej Duda, a déclaré mercredi qu'une éventuelle participation de l'Ukraine à l'enquête nécessiterait un feu vert à la fois de la Pologne et des Etats-Unis, qui ont envoyé des experts sur place.

Toujours selon l'agence Interfax, Volodimir Zelensky a demandé que des représentants ukrainiens puissent avoir accès au site de l'explosion.

Celle-ci a ravivé les craintes de voir le conflit s'étendre aux pays voisins au nom de la solidarité entre les Etats membres de l'Otan face à une agression.

Elle est survenue alors que les forces russes ont tiré mardi une pluie de missiles sur plusieurs villes d'Ukraine, dont la capitale Kyiv et jusque dans l'ouest du pays, notamment sur Lviv, à moins de 80 kilomètres de la frontière polonaise.

De son côté, la Russie a nié avoir tiré un missile sur un village polonais près de la frontière avec l'Ukraine. Moscou a aussi salué la « retenue » de Washington.

(Avec agences)

Lire aussiExplosion en Pologne : pour l'Otan, il s'agit d'un missile ukrainien, « probablement un accident malheureux », selon Varsovie

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 17/11/2022 à 19:04
Signaler
Qu'attend la Pologne pour sécuriser sa frontière avec l'Ukraine en y installant radar et lance-missile mobile pour répliquer sans condition à toute agression militaire quelque soit l'origine? Un simple retour automatique à l'expéditeur devrait c...

à écrit le 17/11/2022 à 8:39
Signaler
Le trou est vraiment bien trop gros pour un missile antiaérien.

le 17/11/2022 à 8:53
Signaler
ce personnage devient dangereux pour l'occident il souhaite en faire une guerre totale europe contre la russie demain il trouve une occasion de la declenche il le fera sans regret ce n'est la la russie qu'il veut detruire c'est l'europe

le 17/11/2022 à 17:58
Signaler
@ludwig Donc c'est un missile de croisière russe qui a atterri hors Ukraine. Que Zelensky face de la communication un maximum sur ce fait est logique, c'est bien pour cela que l'Occident calme le jeu. Si Poutine n'avait pas agressé un pays voisin,...

le 18/11/2022 à 6:36
Signaler
Bon, bah tout le monde opte pour un missile antiaérien ukrainien. Le trou faisant au minimum 5 m de diamètre et plus d'un 1 m de profondeur, je ne pensais pas qu'un missile en bout de course puisse faire un tel trou. Les deux personnes dans le trou ...

à écrit le 17/11/2022 à 7:33
Signaler
Zelinsky n'a toujours pas compris que le gvt Américain a atteind ses objectifs (gagner les élections de mi mandat, faire tourner l'industrie Américaine de l'armement, rendre l'Europe toujours plus dépendante et asservie aux US, notamment en énergie...

le 17/11/2022 à 13:02
Signaler
Les anti-Americains de base accordent aux USA un pouvoir presque divin. Halucinant! J'aurais moi preferé que la France ait ce pouvoir et fasse contre la russie pire que ce que nous faisons en Afrique aux pays francophones d'Afrique subsaharienne. Le ...

à écrit le 17/11/2022 à 3:02
Signaler
zelinsky a franchi une ligne que ses bailleurs ne vont pas oublier. Sa credibilite deja bien entachee est a somme nulle desormais. Ses jours au pouvoir sont comptes.

à écrit le 17/11/2022 à 1:38
Signaler
Zelensky a certainement de très bonnes raisons de penser que le missile est russe, mais à ce stade il ferait mieux d'accepter la version de l'OTAN qui est destinée à arrêter l'escalade.

à écrit le 17/11/2022 à 1:03
Signaler
1. il s'agit de comprendre une fois pour toute qu'en période de guerre, la première victime est l'information. Et des deux côté. L'attitude occidentale dès le début du conflit n'a pas non plus été constructive. (communication désastreuse LCI) 2. L...

à écrit le 16/11/2022 à 22:10
Signaler
C'est curieux, celui qui a plus à perdre c'est Zelenski. A se demander qui est le plus menteur de deux. Ils font un concours ?

le 16/11/2022 à 23:12
Signaler
C est curieux il y a déjà eu un précédent : un avion civil de la Malaisie abattu par un missile venant de Russie et tiré depuis le donbass pseudo indépendant … les occidentaux et commentateurs ont la mémoire courte

à écrit le 16/11/2022 à 21:20
Signaler
zelenski a tenté mais ça n'a pas marché...qui souhaite vraiment la 3eme guerre mondiale ?

à écrit le 16/11/2022 à 21:19
Signaler
Les Missiles utilisent la technologies GPS (Global Positioning Satellite), Le reseau GPS est composes de plusieurs satellites, sous controle du DOD (Department of Defense) des USA. Quand l'Otan ou les USA ne tirent pas de missiles, le systeme GPS...

le 16/11/2022 à 21:58
Signaler
La Russie n'a pas de systeme GPS ? , soit vous un bot US payé pour de la propagande , soit vous vivez su autre planète .Chercher ce que c'est "Glonass"

à écrit le 16/11/2022 à 21:02
Signaler
Dépités des pitreries du couple macrono-zelinskien, vous rendez-vous compte que de plus en plus de gens préféreraient poutine à macron comme président ? C’était impensable il y a 3 ans. La caste du rejet a fait très fort.

à écrit le 16/11/2022 à 21:00
Signaler
Il faut éliminer physiquement ce type

le 16/11/2022 à 23:16
Signaler
Vous avez raison faut éliminer Poutine responsable des morts de l avion civil de la Malaisie il y a 8 ans…d empoisonnement au polonium de ses opposants politiques , des chutes depuis des fenêtres d’hôpitaux russes de oligarque récalcitrant et de la ...

à écrit le 16/11/2022 à 20:19
Signaler
Jusqu'à présent Biden ne s'est pas trompé, il a quand même comme source d'informations la première puissance de renseignement au monde.

à écrit le 16/11/2022 à 19:44
Signaler
Même analyse sourcée chez F Asselineau, "LES MISSILES AYANT FRAPPÉ LA POLOGNE ONT SANS DOUTE ÉTÉ TIRÉS PAR LES FORCES UKRAINIENNES, AP et Biden lui-même le reconnaissent: «Compte tenu des trajectoires,iI est improbable qu'ils aient été tirés ...

le 16/11/2022 à 23:18
Signaler
Ben ouais asselineau il était déjà sur place pour constater c est sur . Mais vu si il est financé par Moscou ….

à écrit le 16/11/2022 à 19:41
Signaler
Le narratif est déjà bouleversé et infirmé par les usains qui, craignant une escalade qui les anéantirait, disent, non pas les russes! Voyez comment. "Pour Alexandre N.: “Le problème est simple : il faut calmer le jeu avec la Russ...

à écrit le 16/11/2022 à 19:14
Signaler
Bien possible que le volo ne mente pas cette fois et que ce soit un missile russe détourné par la défense ukrainienne. On parle de s300 pour justifier une fabrication russe mais les ukrainiens depuis 9 mois de guerre intensive, ils doivent plus en av...

à écrit le 16/11/2022 à 18:29
Signaler
Biden a dit ukrainien. Zelensky dit : papy Biden fume moquette maison blanche.

à écrit le 16/11/2022 à 18:01
Signaler
Les missiles ukrainiens sont souvent de fabrication russe, vieux stocks, pas facile ensuite de savoir à part ce que l'Otan a comme infos vs les radars, satellites, trajectoires à suivre (le matériel d'espionnage ça sert à ça :-) tout surveiller).

à écrit le 16/11/2022 à 17:21
Signaler
Vu les circonstances, j'aurai plutôt tendance à croire les Ukrainiens. On comprend parfaitement par contre que l'Otan ne souhaite pas s'engager sur la voie d'une confrontation avec la Russie d'où tous les efforts pour faire croire à une bavure, becau...

le 16/11/2022 à 19:15
Signaler
La russie qui dement a tue-tete et qui convoque l'ambassadeur de la Pologne en russia pour re-iterer que la russie n'est pas responsable de cette tragedie elle non plus ne veut se frotter a l'armee otanienne bien plus puissante et de tres loin.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.