Finances locales en Allemagne : un projet d'aide de 57 Mds € déjà contesté

 |  | 348 mots
Lecture 2 min.
Ce bouclier de protection ne doit pas seulement permettre aux communes de traverser la situation actuelle difficile mais aussi de les mettre durablement en capacité de remplir mieux leurs misions, a souligné le ministre dans le quotidien Rheinische Post.
"Ce bouclier de protection ne doit pas seulement permettre aux communes de traverser la situation actuelle difficile mais aussi de les mettre durablement en capacité de remplir mieux leurs misions", a souligné le ministre dans le quotidien Rheinische Post. (Crédits : POOL New)
Le ministre allemand des Finances Olaf Scholz a indiqué samedi préparer un projet d'aide de 57 milliards d'euros pour soulager les communes face à l'impact souvent catastrophique pour elles du nouveau coronavirus.

"J'ai dit dans le passé que je voulais faire des propositions à ce sujet, je crois que le moment est venu d'en discuter", a déclaré le responsable à Berlin au siège de son parti social-démocrate (SPD).

L'idée du ministre est à la fois de compenser en partie le manque à gagner en recettes fiscales des communes allemandes du fait des restrictions liées à la pandémie, mais aussi de résoudre un problème structurel et ancien de surendettement de certaines d'entre elles, souvent en situation de quasi-faillite.

"Ce bouclier de protection ne doit pas seulement permettre aux communes de traverser la situation actuelle difficile mais aussi de les mettre durablement en capacité de remplir mieux leurs misions", a souligné le ministre dans le quotidien Rheinische Post.

Le programme de 57 milliards d'euros auquel il réfléchit viendrait en plus du plan de 1.100 milliards d'euros d'aide que l'Allemagne a déjà dégagés cette année pour soutenir son économie face au coronavirus, et qui a conduit le pays à mettre entre parenthèses sa politique de rigueur budgétaire.

Il prévoit que la moitié des compensations pour le manque à gagner fiscal soit financé par l'Etat fédéral et l'autre par les régions. Les communes perçoivent en Allemagne notamment l'impôt sur les sociétés, qui selon le ministère devrait cette année afficher un trou de 11,8 milliards d'euros.

En plus, le gouvernement fédéral prendrait à sa charge la moitié des dettes des 2.000 communes les plus endettées, évaluées en 2018 à 45 milliards d'euros. Il ne s'agit toutefois que d'une proposition du ministre social-démocrate, qui aura fort à faire au sein du gouvernement de coalition pour convaincre les conservateurs d'Angela Merkel de l'accepter.

Un responsable des questions budgétaires du parti de la chancelière, Eckhardt Rehberg, a dénoncé une "pure initiative partisane" du SPD lancée sans concertation.

"Scholz veut profiter de la crise du coronavirus pour imposer sa vieille idée de reprise des dettes des communes, qui n'a eu dans le passé aucune chance de passer", a-t-il dit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2020 à 9:53 :
"L'Allemagne, puissance sans désir"
a écrit le 17/05/2020 à 8:01 :
Si l'Etat Fédéral Allemand ne veut pas financer les déficits de leurs communes "cigales" (et pourtant € 47 Mlds n'est pas une somme faramineuse) je doute que l'Allemagne et d'autres pays de l'Europe du Nord acceptent de mutualiser les dettes et donc de financer les pays membres du Club Med....
Cordialement
a écrit le 17/05/2020 à 7:41 :
"pour soulager les communes face à l'impact souvent catastrophique pour elles du nouveau coronavirus." : Fausse analyse, il s'agit de l'impact du confinement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :