Moody's place sous surveillance négative des banques et sociétés italiennes

 |   |  192  mots
(Crédits : Brendan McDermid)
L'agence de notation Moody's a placé mercredi sous surveillance avec implication négative douze banques italiennes, dont Intesa Sanpaolo, UniCredit et Mediobanca, ainsi que plusieurs entreprises. Parmi celle-ci figurent Eni, Poste italiane, la télévision publique Rai, Snam et Italgas.

Cette décision fait logiquement suite à la décision de Moody's vendredi soir de placer sous surveillance la note de la dette Baa2.

Ces annonces sont directement liées à la situation politique en Italie, où le Mouvement 5 étoiles (populiste, M5S) et la Ligue (extrême droite) sont majoritaires au Parlement après les élections du 4 mars.

Les deux partis ont défini un contrat de gouvernement, qui "loin d'offrir une nouvelle consolidation budgétaire, inclut des mesures fiscales et des dépenses potentiellement coûteuses", a déploré Moody's vendredi.

Les deux partis avaient renoncé vendredi à former un gouvernement, après le veto opposé par le président italien Sergio Mattarella à un ministre des Finances ouvertement eurosceptique, Carlo Savona.

Mais Luigi Di Maio, le chef de file des antisystème italiens, a proposé mercredi un compromis pour relancer l'hypothèse d'un gouvernement d'union avec l'extrême droite, tandis que Carlo Cottarelli, chargé de former un gouvernement technique, gelait la formation de son équipe pour laisser du temps aux tractations.

Les marchés financiers se sont légèrement repris mercredi, après une grande fébrilité ces derniers jours.

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2018 à 13:23 :
Le nationalisme franco-allemand aura eu raison des rêves d'unité européenne.
Amen!
a écrit le 01/06/2018 à 11:18 :
La lecture des journaux italiens et allemands montre un rapide retour au nationalisme le plus nuisible .Macron aura besoin ,pour la France ,d'une union nationales des démocrates dans la tempête qui s'annonce !Cela va nous changer !
a écrit le 31/05/2018 à 13:38 :
"Ces annonces sont directement liées à la situation politique en Italie, où le Mouvement 5 étoiles (populiste, M5S) et la Ligue (extrême droite) sont majoritaires au Parlement après les élections du 4 mars"

ET de ce fait ne pouvons nous pas nous exclamer au nom de la démocratie: "Mais de quoi je me mêle bon sang !?"

En UE nous n'avons plus de politiciens, la suprématie mondiale de Trump nous le démontre bien du coup ce sont les marchés financiers mondiaux qui dirigent l'UE selon les intérêts de leurs possédants.

L'europe est morte de ça mais tout va bien, le TITANIC a coulé mais construisons exactement les mêmes paquebots afin d'utiliser exactement les mêmes voies navigables...

Vite un frexit, cette intrusion permanente financière au sein de la politique européenne nous anéantie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :