Un dirigeant d'UBS rembourse son "bonus immérité"

 |   |  189  mots
L'ancien directeur général d'UBS, Peter Wuffli, a rendu les 12 millions de francs suisses (8 millions d'euros), qu'il avait perçu en bonus selon l'hebdomadaire helvète NZZ am Sonntag. Depuis quelques semaines, les autorités suisses font pressions pour le remboursement des "bonus immérités".

Selon Peter Wuffli, l'ancien directeur général d'UBS interrogé par NZZ am Sonntag, il s'agit d'un "geste de solidarité avec les dirigeants et les employés d'UBS". Mais le remboursement des 12 millions de francs suisses qu'il a perçu "selon son contrat de travail" au titre de bonus est plutôt une réponse à la pression exercées par les autorités.

Depuis plusieurs semaines, l'Etat suisse pousse en effet les dirigeants de la banque à rembourser ce qu'il nomme leur "bonus immérités". Le ministre des finances, Hans-Rudolf Merz a appelé hier à ce geste spontané, estimant que "l'idée initiale des bonus a été en partie pervertie".

Cette déclaration vient appuyer l'actuelle direction d'UBS, qui a récemment annoncé envisager de réclamer, lors de son assemblée générale du 27 novembre prochain, le remboursement de bonus accordés à ses dirigeants par le passé.

La première banque du pays a bénéficié le mois dernier d'un plan de sauvetage d'un montant de 60 milliards de dollars. Elle est la banque d'Europe qui a enregistré le plus de dépréciations liées aux subprimes.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ENFIN UN QUI VEUT SOULAGER SA CONSCIENCE§
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Demander de rembourser gentiment? Mais ne sommes nous pas face à un cas d'escroquerie ou tromperie sur la marchandise? Si je vends une prestation un montant indu, en toute connaissance, ne suis-je pas hors la loi?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :