Arkéa : vers un nouveau bras de fer avec la Confédération nationale du Crédit Mutuel ?

 |  | 912 mots
Lecture 5 min.
La « décision à caractère général » proposée par la CNCM prévoit d'interdire l'utilisation seule de la dénomination Arkéa ou groupe Arkéa et d'imposer une charte graphique et de dénomination au groupe.
La « décision à caractère général » proposée par la CNCM prévoit d'interdire l'utilisation seule de la dénomination Arkéa ou groupe Arkéa et d'imposer une charte graphique et de dénomination au groupe. (Crédits : Arkéa)
Arkéa ne veut pas perdre son nom au profit de la cohésion du groupe : de nouvelles tensions entre le Crédit Mutuel Arkéa et la Confédération Nationale du Crédit Mutuel ont émergé sur un projet de « décision à caractère général ». A Brest, il est vécu comme manœuvre de centralisation forcée. Jeudi 21 janvier, les administrateurs du CMB dans les quatre départements bretons ont signé dans la presse régionale une lettre ouverte disant " non au risque de centralisation", "non à une banque délocalisée". Le Conseil régional a apporté son soutien.

La période était à l'apaisement, mais les tensions pourraient-elle se raviver au détour de cette prise de bec ? Près de trois ans après la manifestation parisienne des salariés bretons et la campagne du Crédit Mutuel Arkéa pour arracher son indépendance dans un contexte d'escalade avec l'organe central, le groupe a de nouveau interpelé jeudi dernier la Confédération nationale du Crédit Mutuel.

Dans un communiqué, le conseil d'administration du Crédit Mutuel Arkéa demande à l'unanimité le retrait d'un projet de décision de Paris lié au renforcement de la cohésion du groupe mais jugé à Brest comme « une nouvelle étape de la centralisation » et une « véritable atteinte à la maîtrise des choix stratégiques et de la vitalité d'entreprendre d'Arkéa ». Un comble pour l'établissement bancaire qui revendique des mois d'initiatives afin « d'apaiser les relations au sein du Crédit Mutuel ».

Présenté le 6 janvier pour une adoption le 25 janvier, la « décision à caractère général » proposée par la CNCM prévoit d'interdire l'utilisation seule de la...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/01/2021 à 20:54 :
Bonjour Pascale Paoli Lebailly (Rennes) : quel amateurisme pour une journaliste digne de ce nom.
Sans parti pris vérifiez vos sources et approfondissez votre dossier plutôt que de faire de la désinformation.Selon votre désinformation ou ...
Déjà c'était une tribune du 15 janvier !
Les administrateurs du CMB dans les quatre départements bretons ? Concrètement cela veut dire quoi ? seulement un du Finistère et un de Côtes d'Arlor ... Je ne nomme pas leur nom parce qu'ils n'ont pas à signer une tribune en tant qu'élu sur un problème purement privé ...
CMB fausse information, si c'était les administrateurs du CMB, il n'y aurait plus aucun problème avec la Confédération CM. Ce sont les administrateurs d'Arkéa ! voilà le problème. C'est la non utilisation du nom Crédit Mutuel qui pose problème alors qu'Arkéa a perdu sur ce sujet devant le tribunal de Rennes.
Si c'était la campagne du Crédit Mutuel Arkéa pour son indépendance, c'est doublement preuve d'amateurisme de votre part. 1- Il n'a y pas de campagne CM Arkéa seulement Arkéa et en plus ils n'ont déposé aucun dossier ni à la Confédération, ni à l'ACPR et ni à la BCE ou alors qu'il produise la copie de la demande.
Il n'y aucune décentralisation, le centre de décision a toujours été au Relecq et y restera, tant qu'une demande officielle n'a été faite aux instances nationale, de controôle et de l'Europe.
a écrit le 22/01/2021 à 20:47 :
Bonjour Pascale Paoli Lebailly (Rennes) : quel amateurisme pour une journaliste digne de ce nom.
Sans parti pris vérifiez vos sources et approffondissez votre dossier plutôt que de faire de la désinformation.Selon votre désinformation ou ...
Déjà c'était une tribune du 15 janvier !
Les administrateurs du CMB dans les quatre départements bretons ? Concrètement cela veut dire quoi ? CMB fausse information, si c'était les administrateurs du CMB, il n'y aurait plus aucun problème avec la Confédération CM. Ce sont les administrateurs d'Arkéa ! voilà le problème. C'est la non utilisation du nom Crédit Mutuel qui pose problème alors qu'Arkéa a perdu sur ce sujet devant le tribunal de Rennes.
Si c'était la campagne du Crédit Mutuel Arkéa pour son indépendance, c'est doublement preuve d'amateurisme de votre part. 1- Il n'a y pas de campagne CM Arkéa seulement Arkéa et en plus ils n'ont déposé aucun dossier ni à la Confédération, ni à l'ACPR et ni à la BCE ou alors qu'il produise la copie de la demande.
Il n'y aucune décentralisation, le centre de décision a toujours été au Relecq et y restera, tant qu'une demande officielle n'a été faite aux instances nationale, de controôle et de l'Europe.
Déjà il n'a y a que 2 députés, 1 du finistère et de Côtes d'Armor

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :