L'assurance vie a encore boomé en juillet

 |   |  220  mots
(Crédits : reuters.com)
Les assureurs ont enregistré leur meilleure collecte mensuelle depuis quatre ans

L'assurance-vie a connu un mois de juillet particulièrement bon, les dépôts des épargnants ayant dépassé les retraits à hauteur de 3,9 milliards d'euros, selon des données publiées mardi par l'Association française de l'assurance (Afa).

Ce produit d'épargne n'avait plus enregistré une telle collecte nette depuis juillet 2010 (6,3 milliards d'euros).

Plus de 14 milliards depuis le début de l'année

Depuis le début de l'année, la collecte nette s'établit à 14,2 milliards d'euros, un niveau sensiblement supérieur à celui constaté pour l'ensemble de l'année 2013 (10,8 milliards d'euros).

Depuis plusieurs mois, l'assurance-vie profite d'un contexte favorable, entre stabilité fiscale promise par l'Etat et rémunération jugée plus attractive (en moyenne autour de 2,8% pour les fonds euros en 2013).

Le livret A fait grise mine

A titre de comparaison, l'autre placement plébiscité par les Français, le Livret A, a vu son taux baisser de 1,25% à 1,00% début août, soit son plus bas niveau historique.

Dans le détail, 13,5 milliards d'euros ont été déposés sur un contrat d'assurance-vie en juillet (+16% par rapport à juillet 2013), tandis que les retraits ont atteint 9,6 milliards, un montant stable sur un an.

Au total, 1.491,7 milliards d'euros étaient déposés sur des contrats d'assurance-vie en France fin juillet, selon l'Afa, qui regroupe les deux principales fédérations d'assureurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2014 à 8:43 :
l assurance vie est un moyen de détournement d'héritage (ou du moins de réduction des parts des enfants). Les papis et mamies gavés et vieillissants ne veulent plus finalement s occuper des générations futures mais se donnent le fric au dernier vivant ou bien à qui leur semble (dans leur vieux yeux) les plus aptes à recevoir le fric. Merci les vieux! il faut les taxer...
a écrit le 03/09/2014 à 11:56 :
Il faut taxer plus l'assurance vie.C'est de l'argent improductif qui ne sert qu'a financer les dettes du Gvt
a écrit le 03/09/2014 à 11:13 :
Le problème c'est que si il s'agit d'obligations d'état. Le jour où les taux remonteront cela risque d'être une catastrophe.
Il faut se souvenir de la crise obligataire américaine du début des années 1990....
a écrit le 03/09/2014 à 10:05 :
Il faut souhaiter que cette nouvelle collecte se soit concentrée très majoritairement sur des UC et non des fonds en euros car avec des OAT 10 ans entre 1.40 et 1.20% ces derniers mois, la rentabilité future de ces fonds pourrait en être plus fortement impactée à la baisse !
Attention, les compagnies d'assurance ont toujours la liberté de pouvoir geler les rachats ... la liquidité sur ces fonds n'est donc pas une règle
a écrit le 03/09/2014 à 9:03 :
Les Français se réveillent - certes on a besoin de réserves immédiatement disponibles - mais pas autant qu'il y avait sur les Livret A , LDD ( sauf pour les tranches de bas revenus ).
On ne doit pas oublier que l'assurance vie est aussi un contrat d'épargne, et que finalement l'argent n'est pas bloqué.
a écrit le 03/09/2014 à 7:42 :
Logique: les français n'ont plus confiance en l'avenir! Et il faut dire que les résultats de la politique actuellement menée leur donne raison.
Réponse de le 05/09/2014 à 0:35 :
Et ils imaginent leur épargne à l'abri en obligation d'état avec 2000 milliards de dette? On ne laissera pas éternellement la dette aux enfants des autres.
a écrit le 03/09/2014 à 3:58 :
Il serait judicieux de questionner les épargnants sur l'utilité des placements en Assurance-vie car il est fort probable que la plupart ne sait pas sur quoi sont investis ces fonds collectés.
Réponse de le 03/09/2014 à 13:14 :
Ben ça sert à financer en grande partie la dette française et on peut se demander dans quelle mesure tout cela ne partira pas en fumée un jour !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :