Nouvelles craintes sur le secteur bancaire, Bank of America sous pression

 |   |  307  mots
Les banques se retrouvent à nouveau sous pression avec des rumeurs inquiétantes. Bank of America pourrait recevoir des milliards de dollars supplémentaires du Trésor américain.

Selon le Wall Street Journal, le Trésor américain devrait accorder dans les prochains jours des milliards de dollars supplémentaires d'aide à Bank of America.

Cette dernière peinerait à intégrer sans difficultés la grande banque d'affaires Merrill Lynch qu'elle a rachetée pour quelque 20 milliards de dollars et qui a subi une perte plus élevée que prévu au quatrième trimestre.

L'ensemble Bank of America - Merrill Lynch a déjà reçu 25 milliards de dollars de l'Etat dans le cadre du plan Paulson ou Tarp, trouble assets relief program, censé sauver le secteur bancaire américain face à la crise financière et boursière.

C'est plus largement l'ensemble du secteur bancaire qui continue à susciter des inquiétudes. Et ce jeudi, le patron de la grande banque américaine JPMorganChase, Jamie Dimon, interviewé dans le Financial Times, confie : "le pire de la situation économique n'est pas encore derrière nous. Tout se passe comme si elle allait continuer à se détériorer pendant la majeure partie de 2009". Et il ajoute s'attendre à ce que "les prêts à la consommation et les cartes de crédit continuent à se détériorer".

Hier, c'est la banque d'affaires Morgan Stanley qui avait fait part d'inquiétudes concernant la situation du géant britannique très présent en Asie HSBC qui pourrait avoir besoin de 30 milliards de dollars de recapitalisation. Le titre HSBC a du coup reculé de plus de 8% à la Bourse de Londres et de 4,1 % à Hong Kong tombant à son plus bas niveau depuis dix ans.

La Deutsche Bank a elle aussi inquiété en annonçant, outre les modalités de rachat de la Postbank, avoir subi de très lourdes pertes au quatrième trimestre 2008 qui vont se traduire par une perte globale de près de quatre milliards d'euros sur l'ensemble de l'exercice.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :