La banque privée autrichienne Medici coulée par l'affaire Madoff

 |   |  245  mots
Encore une victime de l'affaire Madoff, et de taille : la banque autrichienne Medici va fermer après avoir perdu plusieurs milliards de dollars dans l'"arnaque" du courtier américain.

La banque privée autrichienne Medici a annoncé dans un communiqué, ce jeudi 19 mars, qu'elle va arrêter prochainement son activité bancaire après avoir perdu plusieurs milliards de dollars dans l'arnaque pyramidale du courtier américain Bernard Madoff. Alors que la banque Medici a reconnu avoir investi pour le compte de ses clients 2,1 milliards de dollars dans des fonds du financier véreux. Selon le quotidien Standard, l'exposition de la banque serait en réalité d'au moins 3,6 milliards.

Si ce montant est confirmé, Medici  serait l'établissement financier le plus touché au monde par le scandale, devant l'espagnol Santander qui a reconnu avoir investi 2,33 milliards d'euros chez Madoff.

"Le conseil de surveillance a décidé de rendre la licence bancaire. La fraude Madoff a causé de gros dommages à la banque Medici et, dans l'environnement actuel, il n'est pas possible de développer une activité bancaire substantielle pour compenser celle perdue", a déclaré la banque privées.

La banque a précisé que la cessation de son activité interviendra après la clôture de tous les comptes clients. L'établissement fondé en 1984 était depuis le 2 janvier, placé sous curatelle par le gouvernement autrichien.

La banque Medici, détenue à 75% par la banquière autrichienne Sonja Kohn et par la banque autrichienne Bank Austria à hauteur de 25%, filiale du groupe italien UniCredit, a cherché des investisseurs pour se renflouer, mais les turbulences sur les marchés ont rendu "improbable" toute transaction, a précisé la banque.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Medici C'est la banque route ...mais elle a pas donné le bon chemin à ses clients.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il paraît complétement fou qu'une banque puisse croire qu'un personnage comme Madoff est capable de faire beaucoup mieux que le marché.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il paraît complétement fou qu'une banque puisse croire qu'un personnage comme Madoff est capable de faire beaucoup mieux que le marché.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :