Mastercard accepte de réduire certaines commissions bancaires

 |   |  305  mots
A la demande de la Commission européenne, Mastercard a accepté de réduire certaines frais bancaires de ses cartes de paiement notamment pour les commissions multilatérales d'interchange (CMI) transfrontalières et d'abolir les hausses récentes des frais du système.

La Commission européenne a trouvé un terrain d'entente avec Mastercard, qui a accepté de réduire certaines commissions multilatérales d'interchange (CMI) transfrontalières facturées pour l'usage de ses cartes de paiement. La commissaire européenne à la concurrence, Neelie Kroes, a également annoncé dans un communiqué qu'"elle ne voit pas la nécessité de poursuivre MasterCard pour non-respect d'une décision rendue par la Commission en 2007".

En effet, en décembre 2007, la Commission avait jugé contraire aux règles européennes le système de commissions appliqué par Mastercard pour les transactions transfrontalières mais aussi pour les transactions nationales dans huit pays européens, dont l'Italie, la Belgique ou le Luxembourg.

Sous la pression de la Commission, Mastercard a accepté de changer de méthode de calcul pour ses commissions transfrontalières, qui baisseront en moyenne à 0,20% ou 0,30% selon la carte. L'établissement bancaire a ajouté qu'à compter de juillet 2009, il s'engage à rendre son système de commissions plus transparent et qu'il renonce aux augmentations d'autres frais annoncées en octobre. En acceptant ces modifications, la banque permet d'améliorer "la concurrence sur le marché des cartes de paiement" selon le communiqué. Mais Neelie Kroes a indiqué "Nous surveillerons étroitement la mise en oeuvre de ces engagements dans les mois qui viennent".

D'ailleurs, Mastercard ne serait pas le seul groupement bancaire à être observé par la Commission. Cette dernière a précisé concernant le comportement de Visa sur le marché des cartes de paiement que "la Commission poursuivra son enquête en vertu des règles de concurrence et surveillera le comportement des autres acteurs du marché de manière à ce que la concurrence puisse jouer sur ce marché à l'avantage des commerçants et des consommateurs".

Cette nouvelle a été mal accueillie a la Bourse de New York. Le titre a perdu 4,42% à 160,08.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
est-ce que quelqu'un sait si les commissions trop-perçues seront rétrocédées aux porteurs de cartes? Merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :