Le japonais Nomura pourrait afficher des pertes supérieures à 5,5 milliards d'euros

 |   |  156  mots
Le groupe japonais de services financiers pourrait annoncer une perte nette annuelle record de 700 milliards de yen (5,5 milliards d'euros), plombé par la crise financière et par les coûts liés à la reprise d'actifs de Lehman Brothers, croit savoir le quotidien Nikkei.

Officiellement Nomura présente ses comptes au titre de l'année 2008 demain vendredi. Mais la presse japonaise laisse entendre dès ce jeudi que le grand groupe japonais de services financiers pourrait bien publier une perte nette record de 700 milliards de yen, soit l'équivalent de 5,5 milliards d'euros.

Selon le Nikkei, la lourde perte de Nomura s'explique notamment par des dépréciations frappant son patrimoine immobilier et son portefeuille d'actions. Les coûts liés à la reprise, l'automne dernier, de plusieurs activités stratégiques en Asie et en Europe de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers a achevé, d'après le journal, de plomber les résultats du groupe.


Nomura avait annoncé fin janvier une perte nette de 342,9 milliards de yen (2,9 milliards d'euros) au seul troisième trimestre de 2008-2009. Il a procédé début mars à une augmentation de capital de près de 300 milliards de yen.

(retrouvez le communiqué de Nomura).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :