La banque chinoise ICBC tire son épingle du jeu

 |   |  224  mots
ILa première banque mondiale par la capitalisation boursière annonce une hausse de 6,1% de son bénéfice au premier trimestre, un résultat supérieur aux attentes.

Même si la croissance des résultats du secteur bancaire chinois marque un ralentissement, les principaux établissements du pays ont pour l'instant publié des bénéfices au titre du premier trimestre. Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), la première banque mondiale par la capitalisation boursière qui avoisine 1.500 milliards de dollars hong-kong soit 147 milliards d'euros, annonce ainsi une hausse de 6,1% de son bénéfice au premier trimestre, un résultat supérieur aux attentes. Sur le trimestre janvier-mars, le revenu net d'intérêts d'ICBC a reculé de 12,9% à 57,7 milliards de yuans, conséquence de la diminution des marges. Mais les revenus des commissions et honoraires ont progressé de 9,7% à 13,5 milliards de yuans.

Les analystes d'UBS et Macquarie anticipaient pour ICBC un bénéfice trimestriel en baisse d'environ 1% à 31,6 milliards de yuans. Mais le résultat net du groupe a progressé pour atteindre 35,15 milliards de yuans (3,9 milliards d'euros environ) contre 33,1 milliards un an plus tôt.

Ce bénéfice dépasse celui affiché par sa concurrente China Construction Bank (CCB), numéro deux mondiale, qui a fait état vendredi d'une baisse de 18,3% de ses profits sur les trois premiers mois de l'année.

ICBC compte à son tour de table plusieurs groupes financiers étrangers, notamment Goldman Sachs, American Express et Allianz, qui détiennent à eux trois plus de 7% de son capital. 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :