Les provisions amputent les profits du BBVA

 |   |  132  mots
La grande banque espagnole voit son bénéfice semestriel reculer de 10%. Les mauvaises créances augmentent.

BBVA a annoncé ce mardi une baisse de 10% de son bénéfice net du premier semestre 2009, la deuxième banque espagnole ayant été contrainte d'augmenter ses provisions pour risques en raison d'une détérioration de la qualité de ses actifs.
Le résultat net récurrent est ressorti à 2,799 milliards d'euros sur la période contre un consensus Reuters de 2,5 milliards d'euros.
Le bénéfice net des intérêts - la différence entre les intérêts gagnés sur les prêts et ceux payés sur les dépôts - a augmenté de 23,5% à 6,858 milliards d'euros, chiffre à comparer à un consensus de 6,586 milliards.
Les "mauvaises créances" représentaient à fin juin 3,2% du total des actifs détenus par BBVA contre 2,8% à fin mars.

(retrouvez le communiqué de BBVA).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :