Lagarde pour une taxe sur les banques

 |   |  252  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Son produit serait utilisé en cas de faillite d'un établissement financier. L'Allemagne a déjà prévu une telle taxe pour alimenter un fonds de secours à hauteur d'un milliard d'euros.

Après la taxe sur les bonus des traders - qui a rapporté 2,2 milliards d'euros en Grande-Bretagne - , l'idée d'une taxe sur les banques fait son chemin en Europe. La ministre de l'Economie, Christine Lagarde , s'est déclarée favorable ce mercredi à son instauration en France.

Son produit serait utilisé en cas de faillite d'un établissement financier. L'Allemagne a déjà prévu une telle taxe pour alimenter un fonds de secours à hauteur d'un milliard d'euros. Son principe doit même être adopté mercredi 31 mars lors d'un conseil des ministres auquel doit participer Christine Lagarde. La France voudrait un système un peu différent.

"On taxe les institutions financières qui, par leurs activités ou leur profil de risque, font courir un risque à l'économie ou au pays, expliqué Christine Lagarde sur RMC. Toute la question est de savoir quel sera le montant de cette taxe et à quoi on l'affecte: est-ce qu'on en fait une sorte de fonds d'assurance faillite ou bien est-ce qu'on l'affecte au budget de l'Etat?. Ce sont quand même les Etats qui sont obligés de se porter au secours des institutions" financières.

Paris explique en avoir parlé "avec les membres du Fonds monétaire international (FMI). Nous avons demandé à Dominique Strauss-Kahn de nous faire des propositions".  Le FMI doit rendre publiques en avril ses recommandations sur une taxe permettant de "récupérer l'argent public qui a été employé pour soutenir les banques et les autres institutions financières durant la crise".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/04/2010 à 15:06 :
Oui pour une taxe mais, si on taxe les Banksters, responsables d?avoir précipités des millions de personnes dans le chômage, la précarité, la misère, que vont ils faire ?
Augmenter les frais des clients, au final c?est toujours les mêmes qui payent.
a écrit le 25/03/2010 à 13:50 :
je suis contre une taxe sur les banques -
a écrit le 25/03/2010 à 13:45 :
les dirigeants de banque recoivent deja des bonus bien trop eleves et des stock options egalement ; il faut donc commencer par le haut , montrer l'exemple au lieu de diminuer terriblement les bonus des salaries qui eux patissent de la situation actuelle - ce n'est que logique et oui !!!!
a écrit le 25/03/2010 à 13:45 :
les dirigeants de banque recoivent deja des bonus bien trop eleves et des stock options egalement ; il faut donc commencer par le haut , montrer l'exemple au lieu de diminuer terriblement les bonus des salaries qui eux patissent de la situation actuelle - ce n'est que logique et oui !!!!
a écrit le 24/03/2010 à 21:12 :
je pense que c'est pas ignorance que ces commentaires sont déposés. Une banque c'est aussi une intermédiation bancaire,c'est collecter des dépôts pour faire des crédits en éliminant l'asymétrie d'information , en transformant du risque et des échéances !!! Il n'y aurait pas d'économie aujourd'hui sans elles, pas d'emplois, pas de projets, pas d'achat voiture ni maison !!! Cessez de cracher sur des institutions telles que les banques de détail françaises et cessez de mélanger du Madoff avec une banque traditionnelle
a écrit le 24/03/2010 à 17:40 :
madame Lagarde, messieurs mesdames les parlementaires, BIEN PLUS QU'UNE TAXE, c'est la SAISIE des ACTIFS des banques qu'il faut envisager dès la PROCHAINE CRISE QUI VIENDRA à n'en pas douter - DONC, il faut ANTICIPER dès MAINTENANT pour pouvoir SAISIR LES AVOIRS DES BANQUES mais aussi ceux des FINANCIERS VOYOUS
a écrit le 24/03/2010 à 17:15 :
la crise !! ce sont les banques qui l'ont provoqué, maintenant elles doivent payer pour le mal qu'elles ont fait
50% sur lurs bénéfices, les bonus taxés à 80%,plus de retaites chapeau,leurs succursales dans les paradis fiscaux taxées à 50%
ceci pour une durée de 5 ans

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :