Banque Populaire prône la proximité avec le client

Les Banques Populaires régionales vont alléger la charge administrative des commerciaux pour qu'ils consacrent plus de temps à leur portefeuille de clients.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Le groupe Banque Populaire Caisse d'Epargne (BPCE) a dévoilé jeudi la nouvelle campagne de communication de Banque Populaire avec pour nouveau slogan "la banque qui donne envie d'agir". Cette campagne s'inscrit dans le nouveau plan stratégique de la banque élaboré en mai et juin 2011 qui sera "orienté client".

"Durant les 6 à 12 prochains mois, les différentes Banques Populaires régionales vont adapter ce plan qui touche directement le conseiller attitré du client", explique Olivier Klein, Directeur général Banque commerciale et Assurance du Groupe BPCE.

Concrètement, la charge administrative en agence des commerciaux sera allégée pour les contrats vendus à distance (téléphone, mail, Internet) et sera déléguée à des équipes d'experts qui assurent la validation et la mise en oeuvre des opérations. Ces équipes seront "dans certains endroits renforcées, notamment au niveau des plateformes téléphoniques", indique Olivier Klein. Le but est de donner plus de temps aux commerciaux en agence pour se consacrer à leurs clients.

La vente à distance sera également un axe fort : "Il faut savoir que la fréquentation en agences est en recul de 5 à 7%", estime Olivier Klein. Il faut donc "être présent sur la vague de ce changement. Le commercial devra être capable de vendre à distance, soit par téléphone, par mail ou par Internet, pour prendre en compte les besoins du client sans qu'il se déplace".

Fort d'un taux de pénétration de 25% sur le marché des entreprises et des professionnels (artisans commerçants, professions libérales), Banque populaire souhaite aussi se concentrer sur l'étude des projets d'entrepreneurs : "Quand un individu nous propose un projet, nous voulons voir son potentiel et sa capacité à porter son projet personnel avant ses chiffres" indique Michel Roux, Directeur du développement Banques Populaires. Mais pour Olivier Klein, "cela ne veut pas dire que nous allons favoriser les projets trop risqués. Nous allons partager l'analyse des risques avec le porteur du projet".

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 25/01/2012 à 9:34
Signaler
Bravo a la Banque Populaire ! ----------------------------------------

à écrit le 13/06/2011 à 8:01
Signaler
L'envie d'agir ?? Oui, je fonce vers la concurrence car les conditions de banque au 15 juin 2011 sont devenues détestables, notamment dans le domaine associatif.....

à écrit le 13/06/2011 à 7:59
Signaler
Pour ce qui est de "l'envie d'agir", moi je m'engage à quitter la BPCE car les conditions de banque au 15 juin 2011 sont devenues plus sévères, notamment dans le domaine associatif (consultation des comptes par Internet). La concurrence est nécessair...

à écrit le 12/06/2011 à 16:39
Signaler
à la banque populaire il faut leur parler de natixis!!!un placement de bon pere de famille!!ils disaient!!!faites nous confiance!!çà ne peut qu augmenter????achat 19,55eu et aujourd hui l action est à 3 ,90!!!!!cherchez l erreur????

à écrit le 12/06/2011 à 15:45
Signaler
que la banque populaire commence donc par instaurer la gratuité pour consulter ses comptes par internet au lieu de faire payer le service 4,50 eu par mois!!!!j ai decidé de quitter cette banque et d aller voir ailleurs ou ce service est gratuit!!!!

le 13/06/2011 à 7:41
Signaler
J'ai négocié avec mon conseiller BP qui m'a donné l'acces gratuit a la consultation de mes comptes. Et oui, si vous ne demandez pas vous n'obtiendrez rien. La BNP me facturait 30 euros par mois de frais (hors CB) pour un compte courant ...

le 13/06/2011 à 8:48
Signaler
ok j ai fait de meme,ils m ont proposer de me faire une fleur !!!me facturer 3 eu par mois pour uniquement consulter mes comptes!!!!je vais quitter cette banque !!!

à écrit le 12/06/2011 à 13:06
Signaler
Tiens, une banque qui s'intéresserait à ses clients ? Surprenant. D'habitude c'est plutôt "votre argent nous intéresse"... Mieux connaitre les clients pour mieux les plumer, c'est cela ?

à écrit le 10/06/2011 à 18:58
Signaler
J'ai fait un emprunt immobilier catastrophique à la banque populaire. A l'époque, le maître mot était "mobilité" (on connait pas trop en la matière l'utilité de la mobilité pour la mobilité), et j'ai eu affaire à trois conseillers financiers successi...

à écrit le 10/06/2011 à 15:01
Signaler
Plus de temps ? Ah oui ! pour inventer d'autres natixis pourris, comme ils l'ont déjà fait avec la complicité de la caisse d'épargne. Comme cela, les "responsables" pourront s'en mettre comme toujours plein les poches. Comme ils viennent de le fa...

à écrit le 10/06/2011 à 14:46
Signaler
Le partage des risques avec le porteur de projet n'a vraiment rien d'innovant

à écrit le 10/06/2011 à 12:07
Signaler
@ commercial : Je ne pense pas être très loin de la vérité cependant...je ne dis pas que toute la branche est pourrie, c'est d'ailleurs le plus souvent le correspondant de proximité qui fait le mieux son travail mais ne me dîtes pas les commissions ...

le 14/06/2011 à 9:56
Signaler
je suis tout a fait d'accord avec vous

le 22/11/2011 à 17:56
Signaler
Parlez-nous donc de vos objectifs et de vos actions com ?

le 22/11/2011 à 17:57
Signaler
Parlez-nous donc de vos objectifs et actions co ?

à écrit le 10/06/2011 à 8:47
Signaler
pour info , à la banque pop ,les conseillers ne sont pas commissioné et nous ne sommes pas des vendeurs de fringues! ,il y a une notion de conseil de plus en plus forte et notamment à la bp,sur ma carte de visite il est marqué conseiller et pas vende...

le 10/06/2011 à 10:47
Signaler
Je suis client a la BP depuis 30 ans, j'ai 33 ans et je suis tres satisfait des conseillers BP que j'ai eu. Reactifs, disponibles et a l'ecoute, ils ne forcent pas a signer pour des produits superflus. J'espere que cet etat d'esprit perdurera

le 10/06/2011 à 13:59
Signaler
C'est la méme chose pour la banque Postale: nous somme des conseiller et pas des vendeur

le 11/06/2011 à 7:47
Signaler
Il faut quand même arrêter de me faire rire de temps en temps... Bien sûr que vous êtes "conseiller", la banque ne va pas afficher son objectif comme ça de but en blanc de vous vendre le maximum de produits... Et pour la banque postale, vous avez des...

le 12/06/2011 à 13:11
Signaler
Pour moi la règle numéro un est : ne jamais faire confiance à un "conseiller" dans le domaine de la finance, de l'immobilier, ou tout autre type d'investissement. Ils cherchent avant tout à satisfaire leur propres intérèts. Il faut toujours tout véri...

le 14/06/2011 à 9:55
Signaler
je vous dirai pas dans quelle banque, mais je suis effectivement qu'un vendeur .... je suis conseiller commercial et non financier, alors que je l'etais encore il y a deux ans . je suis degouté cra je suis un financier et du tout commercial . . ...

à écrit le 10/06/2011 à 6:44
Signaler
Des Banques Populaires Regionales non connectées entre elles. Si vous etes client de la Banque Pop de Paris et que pendant vos vacances en cas d'urgence vous vous rendez dans une Banque Populaire de Marseille ou Lille, alors vous ne pourrez rien fair...

le 10/06/2011 à 13:58
Signaler
oui comme le credit agricole par exemple..

à écrit le 09/06/2011 à 17:47
Signaler
Quand on voit Olivier Klein, DG, parler de "commerciaux" et non pas de "conseiller clientèle" (ce terme est d'ailleurs en voie de disparition dans TOUS les établissements bancaires...) on comprend bien l'axe stratégique des banques aujourd'hui : nous...

le 10/06/2011 à 5:31
Signaler
@fabfour, les banques!!! ils se moquent de nous, ils nous font rêver!!!!!!! de tristes rêves!!!!!!!!!!!!bref il s'agit de faire croire aux clients!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le 10/06/2011 à 7:06
Signaler
Ce n'est pas les banques qui te font rêver, c'est les médias et en parlant comme ca tu prouve bien que tu te prête à ce jeux qu'est le consumérisme. Crdlt.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.