Les plus belles gaffes du monde de la finance

 |   |  374  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La bourde de S&P au sujet du triple A de la France n'est que la dernière d'une longue liste d'erreurs et de gaffes dans le petit monde de la finance. Florilège.

Erreurs de calculs comptables, déclarations malencontreuses de sociétés ou d'hommes politiques, étourderies de traders qui affolent le marché ou font perdre des millions... les gaffes ne manquent pas dans le monde de la finance. Découvrez une sélection de quelques bévues qui ont marqué les esprits en parcourant notre diaporama (cliquez ici).

Le syndrôme du "fat finger"

Les exemples ne manquent des traders qui ont confondu les millions et milliards, le nombre d'actions à vendre et leur prix, ou qui ajoutent deux zéros au moment de passer l'ordre. C'est ce que l'on appelle le "fat finger", "gros doigt" en Français. Exemple ? Pendant 4 minutes, le Dow Jones est passé en mai 2010 sous la barre des 10.000 points. Une chute vertigineuse de 10%. En cause ? Un trader de de Citibank qui a fait ce que l'on appelle un « fat finger » (gros doigt). Il s'est trompé de touche... Il a passé un ordre sur Procter & Gamble de 16 milliards (Billions en anglais) d'actions au lieu de 16 millions. La valorisation du lessivier a aussitôt été divisée par deux.  

Petites erreurs de calcul...

Il y a quelques semaines à peine, le Bundestag s'est rendu compte que l'Allemagne avait 55,5 milliards d'euros de dette de moins que prévu. A cause d'un "+" transformé en "-". Une bonne nouvelle, à l'heure où les agences de notation regardent les notation "triple A" de très près... 

Déclarations malheureuses

Quand on est patron du FMI, mieux vaut mesurer ses propos. Alors qu'il venait d'accorder une aide à la Grèce, Dominique Strauss Khan a été très loin dans une interview télévisée : "La réalité, c'est que ces gens-là, ils sont dans la merde. Et y sont gravement. Ils ont beaucoup bricolé, ils savent très bien qu'ils ne paient pas d'impôts, que c'est un sport national de ne pas payer d'impôts en Grèce, que ça truande un maximum. Mais d'un autre côté, si on n'était pas venu à la dernière minute quand ils nous ont demandé de venir, ils seraient tombés au fond du gouffre."

Mais ce ne sont que quelques exemples. Découvrez les plus mémorables bourdes et erreurs du monde de la finance (cliquez ici)

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/11/2011 à 14:25 :
Le fatfinger est contagieux visiblement à vos pigistes qui font des erreurs d'orthographe toutes les 3 lignes. Utiliser vos correcteurs d'orthographe si vous n'êtes pas sûr.
Réponse de le 17/11/2011 à 16:14 :
Utilisez et non utiliser !!! Bravo.
Réponse de le 18/11/2011 à 12:53 :
Utiliser ou utilisez c'est indifférent cher Franki... Ouvre le Bescherelle...
a écrit le 17/11/2011 à 6:47 :
Une gaffe sur commande de nos amis mafieux anglo saxons, anti Europe, suborneurs d'agences de notation et rois de l'argent sale..
a écrit le 16/11/2011 à 16:41 :
la france et les banques francaaises sont en faillite moins d un emprunt national de salut public cad un emprunt de 100 mds d euros par an sur 20 ans ou de 200 mds sur 10 ans de temps la france est morte
a écrit le 15/11/2011 à 16:25 :
bah, tout le monde à droit à l'erreur non?? y'a pas mort d'homme.. d'ailleurs, ils touchent de supers bonus quand même quand ils font une bourde. ça c'est un job du tonerre!
a écrit le 15/11/2011 à 6:51 :
Il ne faut pas croire que c'était une "erreur". C'était juste pour "tester" le marché et il n'a pas réagi, car ce pas est attendu. La réduction du rating est décidé depuis longtemps et c'est très logique au vue de la situation désastreuse des finances du pays et cela depuis longtemps et sans voir la fin... La question est juste quand, avant les élections ou après.
Réponse de le 15/11/2011 à 7:37 :
Pour moi, le marché a réagi depuis quelques semaines ce qui explique la hausse des taux d'emprunt.
a écrit le 13/11/2011 à 11:12 :
Et celle-ci :

http://www.24heures.ch/actu/economie/2008/09/17/faillite-lehman-brothers-banque-allemande-kfw-vire-300-millions-euros-erreu

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :