BNP Paribas et d'autres grands investisseurs seraient exposés à la fraude Madoff

 |   |  395  mots
La banque française BNP Paribas, la japonaise Nomura, la suisse Union bancaire privée ainsi qu'une pléiade de gros investisseurs du monde entier seraient exposés à la fraude organisée par l'ancien président du Nasdaq et découverte en fin de semaine.

Des investisseurs parmi les plus riches et puissants de la planète auraient été dupés, pendant des années parfois, par le gérant financier en vue de New York, Bernard Madoff, accusé d'avoir mis en place une gigantesque fraude pyramidale. De Tokyo à l'Europe en passant par les Etats-Unis, ces clients (établissements bancaires, fonds d'investissement et fortunes personnelles) feraient actuellement leurs comptes pour évaluer les pertes sur les fonds confiés à Madoff, indiquent plusieurs journaux.

Selon le Wall Street Journal, des banques comme BNP Paribas en France, Nomura Holdings à Tokyo et Neue Privat Bank à Zurich seraient exposées. Pour l'heure, à Paris, BNP Paribas ne commente pas ces informations.

Arrêté jeudi, Bernard Madoff, 70 ans, un célèbre gestionnaire de fonds de Wall Street et ancien président du conseil d'administration du Nasdaq, l'une des deux grandes bourses de New York, est accusé d'avoir monté une gigantesque fraude pyramidale portant sur quelque 50 milliards de dollars. L'escroquerie a été mise au jour lorsque ses clients ont voulu retirer le capital qu'ils avaient placé et découvert que les coffres du gérant étaient vides.

Selon la presse européenne, des investisseurs espagnols, dont le fonds Optimal-Santander, seraient exposés pour "plus de 3 milliards de dollars" à la fraude du gérant new-yorkais. Selon le journal ABC, le gérant de fortunes espagnol M&B Capital Advisor serait exposé pour un montant de 558 millions de dollars dans des produits de la société de Bernard Madoff. La Banque d'Espagne a ouvert une enquête pour déterminer l'impact dans le pays de la gigantesque fraude, affirme ce dimanche le quotidien El Mundo.

En Suisse, les banquiers de la place financière de Genève pourraient perdre jusqu'à 5 milliards de dollars dans la fraude, indique samedi le quotidien suisse Le Temps. L'Union bancaire privée, numéro un mondial des "hedge funds", "risquerait de perdre au moins 1 milliard", assure encore Le Temps. Une information que l'institution a refusé de commenter.

Aux Etats-Unis, parmi la longue liste des clients individuels victimes de l'escroquerie, figurerait le propriétaire de l'équipe de baseball des New York Mets Fred Wilpon et l'ancien propriétaire de l'équipe de football américain de Philadelphie, the Philadelphia Eagles, Norman Braman. Le New York Times rapporte qu'une firme de conseil en "hedge funds", Fairfield Greenwich Group, aurait investi 7,5 milliards de dollars avec Madoff.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Avec mes livrets Caisse d'Epargne, je dors tranquille.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
encore une raison de ne pas placer en bourse : entre les incapables et les escrocs, ce n'est vraiment pas un endroit pour les épargnants " bons pères de familles"
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pathétique. Tous ces rentiers qui attendaient des retours sur investissements mirobolants en sirotant des cocktails dans les country club de Long Island. J'espére qu'ils retiendront définitivement la leçon. Il est grand temps que le capital se réinvestisse dans les créations d'entreprise, l'innovation et la recherche plutôt que d'avoir une confiance aveugle dans ces charlatans de la finance. Ma conclusion sera certes triste mais je l'assume : bien fait.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Ce n'est pas fini, car le système repose sur la cavalerie
Effectivement, pourquoi parler de "pyramidale"? C'est une cavalerie classique, la différence c'est le montant. Une partie du système repose sur la cavalerie. La méthode est simple: lancer de nouveaux appels à capitaux avec l'argent récolté lors du premier appel, et ainsi de suite. Dans ce cas, cela ressemble à une escroquerie, mais d'autres opérations financières (hedge fund, sociétés constituées de plusieurs holdings situés dans des paradis fiscaux...) constituent des cavaleries virtuelles, ou des encouragement à des cavaleries. Attendons nous à découvrir, prochainement, une série d'affaires proche de celle ci. Exemple:
-Une entreprise "à vocation commerciale" possède une quinzaine de sociétés dont les sièges sont répartis dans plusieurs paradis fiscaux. Cette entreprise est chapeautée par un ou plusieurs holding, eux même répartis dans des paradis fiscaux. Une des sociétés a son siège en France, c'est la société "écran" ou bien encore le "faux nez" du montage décrit ci dessus. Ce "faux nez" affichent des bénéfices, souvent faibles, mais des bénéfices quand même. Du coup, personne ne va regarder ailleurs. Pourtant, c'est ailleurs, dans les sociétés situées dans les paradis fiscaux que se situent les pertes, les dettes, les éventuels blanchiments.
Afficher un bénéfice en France, en masquant ses pertes* ailleurs, c'est déjà de la cavalerie. Ce n'est pas fini. Cette entreprise, au montage sophistiqué, est en concurrence sur le marché français, avec d'autres entreprises qui n'ont pas de siège dans un paradis fiscal. Résultat: l'entreprise qui doit déclarer sa situation réelle en France, subit une concurrence déloyale et ne peut résister. Soit elle rentre dans le jeux décrit, soit elle meure. Le bonnes âmes diront: "tout le monde n'a qu'a faire pareil". Sauf que, comme il s'agit de cavalerie, un jour ou l'autre la vérité apparait et c'est la faillite. Imaginez une multiplication de découvertes de vérités de ce genre. Ce serait la faillite des faillites. Et bien, vous n'avez pas besoin d'imaginer, c'est tout à fait possible. Nous allons déjà voir les conséquence de cette affaire sur certaines banques et entreprises dans le monde. Dites vous que le système fonctionne comme cela. Même quand il y a une réelle activité économique (la majorité des cas), il existe une forme de cavalerie. Maintenant que vous connaissez les grandes lignes de la méthode, amusez vous à mettre un nom sur une entreprise. Bon jeu, ce n'est pas difficile.

*Quand une perte devient trop visible, un des holding, situé dans un paradis fiscal, se place en liquidation; mais la société liquidatrice est située dans un... autre paradis fiscal. Impossible de connaitre les conditions des pertes, leurs montants etc etc. Un autre holding situé dans un autre "paradis" prend le relais et ainsi de suite.
Toute ressemblance avec une entreprise existante ou ayant existé...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
a quand le bouclier antifraude,??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et bla bla bla bla vraiment rien d autre a foutre
ont prepare deja la bourse pour lundi!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour, donc on joue à Coluche à La Tribune : selon ... la banque BNP Paribas serait ...
En clair vous repiquez des infos non vérifiées au Wall Street Journal, vous feriez mieux de faire un vrai travail de journalisme plutôt que répandre des rumeurs.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pas si sùre que cela .à la fin de la guerre les allemands
utilisaient des billets d'un millard de D.Mark pour
aller acheter 1 Kg de pommes de terre . Don"t forget
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et si qu'on disait que ce système est fondé sur la cupidité et l'escroquerie... on enfoncerait des portes ouvertes. En France, on en a tout de même une image précise en regardant notre président charlatan.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Madoff connaît parfaitement la psychologie des escrocs, pour tel motif il est facile
de voler à un escroc. Les investisseurs pensaient « escroquer » Madoff IS, par le haut
rendement de l?inversion. Les valeurs virtuelles transmises par messages radioélectriques ne laissent pas de trace sur papier, tout est basé sur la confiance
. Les comptes étaient falsifiés, les clients croyaient posséder des avoirs importants. Pendant des années les investisseurs n?ont pas retiré de l?argent virtuel, ils n?en avaient pas besoin, et il rapportait gros. Et ils ne voulaient pas des transferts radioélectroniques, car les Douanes financières, et le système d?écoute américain « E », est capable de décrypter les messages. Madoff savait tout de cela, il avait des amis bien placés
La crise financière virtuelle est arrivée. Les investisseurs avaient besoin d?argent.
La escroquerie financière a été découverte. La faute à la crise !!!.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L?actualité confirme bien nos sentiments, nos jugements et notre longue expérience : Le système capitalisme est mercantile, corrupteur, criminel et fragile ! Les gros Requins de la Finance à l?inverse des préjugés se dévorent aussi entre eux sans scrupule ! Ce qui aggrave et caractérise la Situation, c?est la mentalité qui domine même et surtout chez les grands Experts pris à leur propre Jeu ! La majorité des économistes croient que pour acquérir le statut de « science » l?économie doit se débarrasser de toute forme d?éthique ! Et comme la monnaie est fiduciaire, basé sur la confiance, faire confiance à des « scientifiques » sans éthique est une absurdité !
Et les pires capitalistes se sont ces immondes Spéculateurs qui telles de monstrueuses Sangsues aspirent tout le « sang » de l?économie ! Même s?il exploite quelque peu ses travailleurs, un entrepreneur produit des richesses ou des services ! Les spéculateurs ne produisent rien mais amassent des fortunes sans lever le petit doigt ! George Soros a avoué avoir gagné une fortune colossale sur un simple coup de téléphone et il a dit : « Si un type comme moi, gagne des fortunes, c?est que c?est un système pourri !... »
Il est cynique mais sans hypocrisie ! Et très clair ! Mais les prolétaires et tous les travailleurs sont comme les fumeurs, ils entretiennent et nourrissent ceux qui les tuent à petit feu, cyniquement et sans scrupule et qui les exploitent sans mesure sans le moindre remords !
Les socialistes doivent comprendre qu?on ne peut réaliser un grand Idéal dans un monde hyper matérialiste, athée et sans culture spirituelle ! Ce n?a jamais été Dieu qui fut en question mais les grands Pharisiens de Rome, de Moscou, de Washington qui ont trahi eux aussi leur idéal ! Et pour couronner le tout, la sinistre « Nomenklatura » a discrédité leur idéal ! Mais tout le monde doit comprendre, ce n?est pas parce que quelqu?un trahit son idéal, que cet idéal doit être remis en question et pire, abandonné !
Gorbatchev, malgré mes conseils et quasis toute la Gauche, ont rejeté l?Enfant avec l?Eau du Bain ! Ils se sont aussi trompé de cible, ce n?est pas Dieu le Coupable mais les Hypocrites qui disent le servir ! Debout les damnés de la terre ? Oui, mais à la suite du Christ qui Lui « connaît la Cause des pauvres » et maudit les riches !...
Aimer votre Prochain, mettez tous vos biens en commun, pratiquer une Règle d?Egalité et de vraie Fraternité est ainsi vous pourrez vous débarrasser du Joug de Mammon, ce Monstre qui suce votre sang, détruit la planète et est source de tous nos maux !...
Pierre Bothy,
Philosophe chrétien, écologiste et socialiste
Fondateur de la Philosophie de La Vérité, de La Vie et de l?Amour !
33, aux Trois Bonniers, B 5020 Vedrin - Namur,
Région wallonne, BELGIQUE-EUROPE.
Tél.: 032 / 081-21 11 58 GSM : 0485 62 18 51
eMail : vt6410544@tele2allin.be Site : (en projet)
Email 2 : pierre.ludovic.alexis.bothy.be@caramail.com
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
? Petits messages à « Belzebuth » et « man x » :
Vous avez raison mes amis mais: mais l?économie, comme le reste, est « orpheline d?un Au-delà » et n? plus de morale ! Jadis les Eglises jouaient leur Rôle et condamnait l?usure t la spéculation !
Je vous conseille la lecture d?un livre du professeur Michel Musolino « L?Economie pour les Nuls » ! C?est édifiant mais aussi nauséabond : Comment des gens apparemment civilisés ou »croyants » peuvent-ils adhérer à un système aussi pervers, aussi corrupteur, aussi criminel ?
C?est sûr que les capitalistes devraient réinvestir dans les créations d'entreprise, l'innovation et la recherche plutôt que d'avoir une confiance aveugle dans ces charlatans de la finance.
Mais tu oublies que ce sont eux-mêmes ces « charlatans de la finance » et Mammon a trop d?attrait dans ce monde vain et matérialiste : travailler honnêtement est fatigant et il faut beaucoup, de temps pour acquérir quelques « petites » fortunes !
En spéculant, en trichant (voir les paradis fiscaux de « simplement a écrit le 14/12/2008 » c?est bien plus rapide et intéressant à la fois ! Sur un simple coup de téléphone notre bon George Soros a gagné une fortune sans rien produire que de spéculer sans vergogne puisque les nouvelles « morales » laïques, subjectives et pharisiennes le permettent, pourquoi se gênerait-on ?
De tous les capitalistes ce sont ces Requins spéculateurs et tricheurs les pires ! Ce système n?est compatible avec aucune Morale digne de ce Nom et surtout pas Celle du Christ ! Mais il faudrait ré-évangéliser, c'est-à-dire ré-éduquer le monde entier pour abattre le Monstre !
Tu as raison « man x » Encore une raison de ne pas placer ni de jouer en bourse : entre les incapables et les escrocs, ce n'est vraiment pas un endroit pour les épargnants " bons pères de familles" !
Mais le Drames, c?est comme toutes les pollutions NBC et morales, même les petits épargnants ne sont pas sûr que leur banquiers jouent en bourse avec leurs petites économies !
Il y a des règles, Oui mais qui selon ces « experts » sont faites pour être contournées !... (Voir les travaux du professeur Michel Musolino !...)Pierre Bothy,
Philosophe chrétien, écologiste et socialiste
Fondateur de la Philosophie de La Vérité, de La Vie et de l?Amour !
33, aux Trois Bonniers, B 5020 Vedrin - Namur,
Région wallonne, BELGIQUE-EUROPE.
Tél.: 032 / 081-21 11 58 GSM : 0485 62 18 51
eMail : vt6410544@tele2allin.be Site : (en projet)
Email 2 : pierre.ludovic.alexis.bothy.be@caramail.com


Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :