Scandale Madoff : la SEC ouvre une enquête interne

 |   |  205  mots
La commission américaine des opérations de Bourse a ouvert une enquête interne après des "premières constatations troublantes". Il semble que la SEC ait eu vent d'allégations crédibles sur les activités de Bernard Madoff dès 1999, mais n'ait pas ouvert d'enquête.

"Nos premières constatations sont profondément troublantes" a déclaré Christopher Cox, le président de la SEC (Securities and Exchange Commission, le gendarme américain de la Bourse) au sujet des manquements présumés de son organisation dans ce qui est devenu aujourd'hui "le scandale Madoff". Une enquête interne a été ouverte.

Il s'agit de déterminer pourquoi la SEC n'a mené aucune investigation au sujet de Bernard Madoff, le gérant de fonds américain accusé d'avoir monté une fraude pyramidale de 50 milliards de dollars, alors qu'elle avait eu vent d'allégations crédibles au sujet de ses activités.

L'enquête interne du gendarme de Wall Street devra établir pourquoi ces allégations n'ont pas été jugées crédibles. Elles porteront également sur les liens entre son personnel et la famille ou les sociétés de Bernard Madoff.

Le gérant de fonds désormais le plus célèbre du monde a d'ailleurs jusqu'à aujourd'hui mercredi pour apporter les garanties de sa mise en liberté sous caution à la justice américaine. Il avait été libéré la semaine dernière après avoir versé 10 millions de dollars et remis son passeport aux autorités américaines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
comment Mr Madoff peut-il payer unr caution avec de l'argent détourné ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il paraît que le régime économique libéral sous lequel nous vivons est basé sur la confiance et la transparence, et que c'est là son avantage décisif sur tout autre système, plus ou moins administré...

Jusqu'à quand devrons-nous courber la tête devant cette aimable fiction ? Combien d'affaires Enron, Société Générale Crédit Lyonnais, et autres plaisanteries plus ou moins anciennes devrons-nous supporter avant que "nos décideurs" consentent à se pencher sur cette usine à gaz qui ne fabrique, pour le moment, que des reculs sociaux pour l'immense majorité des populations "bénéficiant" de cet indépassable système économique ( temps de travail de 65 heures hebdomadaires, retraite à 70 ans, couverture sociale en constant recul, j'en passe et sans doute de meilleures encore dans les tiroirs)?

Je sais, il y a l'oxymore de la "destruction créatrice" qui nous rappelle qu'on ne fait pas d'omelettes sans casser d'oeufs...J'entends bien, nous en sommes encore à la phase de destruction...Mais combien dde temps encore devrons-nous attendre que la "main invisible" passe à la phase créatrice ? Je suppose que les bénéficiaires de ce scandale permanent ne sont pas pressés, puisqu'en plus ils bénéficient de l'Etat Providence qu'ils refusent au plus grand nombre sous prétexte de combattre notre "risquophobie" qu'ils refusent d'affronter eux-mêmes !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Message pour Ignare;
Je te signale que le système libéral a tiré, et ceux aux USA et à son plan Marschall à la sortie de la guerre, que le niveau de vie moyen n'a jamais été ausi haut. Dans tous les pays communiste ou collectiviste, systeme que tu sembles affectionner, le niveau vie durant des décennies était catastrophique, et je ne parle pas des libertés individuelles.
Les escroquerie personne ne les cautionnent, c'est malheureusement récurrent chez l'humain mais n'oublies la corruption des collectivistes qui elle n'est jamais condamnée et dur encore une fois des décennies. Alors oui le libéralisme et créateur de richesse, de prospérité et de paix, alors ne jette pas le bébé avec l'eau du bain et demande toi comment tu peux présentement bénéficier de tout ce confort et de liberté dans le pays dans lequel tu vis, et regardes ceux de la Corée du Nord par exemple....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il y a escroquerie, certes, mais qui a bénéficié de cette somme pharamineuse?qui va rembourser et à qui ?, et qui est véritablement lésé ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il faudrait te relire fabjacky, on ne sait pas bien si tu as les idées confuses ou juste des problèmes d'expression.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Message pour Fabjackie: Je pense que Monsieur que vous êtes bien loin de la réalité économique avec cette idée que le libéralisme ammène richesse prospérité et paix... Peut-être vivez-vous dans le monde de oui-oui ?? car les pays occidentaux effectivement, vous avez raison, se sont enrichis et le niveau de vie de leur population s'est largement accrue, mais sur le dos de qui ? pourquoi 1/6 de la planète vit sous le seuil de pauvreté au 21ème siècle ?
Soyons clair, autant le communisme est un mauvais système qui a fait des milliers de morts de part le globe, mais les conséquences négatives du capitalisme (qui n'est évidement pas le libéralisme)sont exponentielles par rapport à ce que l'on a connu quelque soit les siècles.
Pourquoi doit-on continuer, secteur privé ou public, a enrichir les actionaires de nos grands groupes privés alors que la richesse est largement méritée par tout le monde ?
Utopique entend-on souvent, je crois plutôt à la réalité de la juste répartition entre capital et travail.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
dites-moi !
je suis dans un pays pauvre très endetté.
comment peux t-on dépenser tout seul 50 milliard de dollars soit environ 24 500 milliard de fcfa au point où il n'en reste que 200 millions! c ahurissant et horripilant.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
dites-moi !
je suis dans un pays pauvre très endetté.
comment peux t-on dépenser tout seul 50 milliard de dollars soit environ 24 500 milliard de fcfa au point où il n'en reste que 200 millions! c ahurissant et horripilant.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Moi je dis corruptions complaisances de tous le systeme capitaliste omnubilé par faire toujours plus de profils ; immoralitée perverse au point d'être aveugle sur la réalité de la vie tout court.
L'entreprise , les entrepreneurs , les investisseurs ont des devoirs sur lesquels ils s'assoient
complètement pour leurs grande majoritée .
L'affaire Madoff n'est certainement pas marginale , elle éclate parce que les retraits de liquiditées
brutales ont déséqilibrées le systeme.
Dites nous bien une chose , que tous les déposants retirent toutes leurs liquiditées des banques
et elles seront à la rue de la mème façon que Madoff .
La pyramide est bien plus haute qu'on ne le pense et il y encore du soucis à se faire pour les mois qui viennent les comptes de fin d'exercice vont apporter de grosses surprises malgré les provisions estimées par les grands groupes bancaires et financiers .
Les toiles d'araignées tissées pour brouiller les comptes ne leurs permettent mème pas de savoir ou ils en sont.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le sénat américain a voté un budget de 900 Md environ pour les guerres d'Irak et d'Afghanistan - elles en ont coûté
100 Mds de plus - comment cet écart a-t-il été financé ?
Par des fonds pourris ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :