Lourde perte de changes pour Fortis

 |   |  190  mots
Dans l'optique du projet de rachat partiel par BNP Paribas, le bancassureur du Bénélux avait acquis des dollars et des Livres sterling. L'opération étant suspendue, il a du les revendre, avec une importante moins-value.

 Fortis n'avait pas besoin de ça. Le groupe de banque et d'assurance de Belgique et des Pays-Bas, plombé par la crise financière et le lourd rachat de la banque néerlandaise ABN Amro, en grande partie cédé par appartement et au coeur d'une affaire politique qui a vu la démission du Premier ministre belge Yves Leterme sur fond de projet de rachat par BNP Paribas, connaît de nouveaux déboires. (Retrouvez le communiqué de Fortis).

Cette fois, c'est du marché des changes que viennent ses ennuis. Fortis annonce en effet ce mercredi avoir subi une perte sur les devises de 295 millions d'euros.

Le bancassureur du Bénélux a été victime des récentes baisses du dollar et de la Livre sterling qu'il avait acquis dans l'optique de son rachat partiel par BNP Paribas, aujourd'hui suspendu par une décision de la justice belge et donc menacé. Fortis a donc revendu ces monnaies... avec une forte moins-value. La position nette en liquidités est passée de 2,1 à 1,8 milliard d'euros. Parallèlement, les capitaux propres pro forma revenant aux actionnaires ont été réduits de 6,7 à 6,4 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comment concilier le temps du commerce et du contrat, et celui du juge ? Mais 300 millions ?, ça fait cher !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
S'agît-il là d'opérations complexes ne pouvant pas être couvertes par une simple couverture de change ?

Si j'achète 500 dollars pour aller en WE à New York, j'ai un risque de change limité pour lequel je ne prendrais pas d'assurance afin de couvrir mon risque.

Mais si je suis un professionnel de la finance et que j'en achète 500 millions ou 5 milliards, sera-t-il raisonnable de ne pas prendre d'assurance ?!!

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On continue le massacre ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le grand Casino continue. Nous sommes loin de l'économie réelle.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
@ Puissance K
Pour ce soir, évites de dire des conneries car Papa Noël risque de ne pas t'apporter de cerveau pour la 10ème année consécutive...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourrait-on avoir la liste de tous les cadres de NATIXIS, pour éviter un jour d'en embaucher un ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je pense que ces pertes sont les pertes après couverture. C'est impossible que la banque ne se soit aps couverte sur de tels montants. Des produits optionnels simples comme des put auraient déjà limités la casse. Donc ces pertes sont je pense égales à celles de la perte sur le change majorées par le coût des couvertures et l'exercice des options ou autre produits.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une fois de plus, on fait n'importe quoi et n'importe comment ! Tant qu'une affaire n'est pas "pliée", on doit évaluer les risques pouvant survenir si l'une des conditions ne se réalise pas. Et ces gens là nous donnent des leçons...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je comence mon stock de bois et de patates et vous?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
j'ai l'impression que ces positions ont été prises de facon anticipées pour justement se couvrir contre des sensibilités au dollar et à la livre si la fusion se fait, donc a priori, il ne fallait pas se couvrir en plus. Ensuite, du fait de la suspension du rachat par BNP, ces positions n'ont plus lieu car elles ne vont plus en face de rien, et donc il faut deboucler
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Des options, même simples doivent permettre une couverture parfaite ou du moins quasi parfaite...et dans tous les cas bien loin d'un risque final de plus de 350 M?...
C'est, me semble-t-il ce que l'on qualifie de gestion en bon père de famille...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :